Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 20 Sep 2020 21:44



Répondre au sujet  [ 1383 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 133, 134, 135, 136, 137, 138, 139  Suivante
 SR Colmar 
Auteur Message
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18826
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
L’association de 96 ans bientôt liquidée La fin des Sports Réunis Colmar
Face aux trop nombreuses incertitudes qui la touchent, et notamment la menace d’un redressement fiscal estimé à 1,3 million d’euros, l’association SRC a décidé elle aussi, quelques semaines après la SAS, de jeter l’éponge. Une nouvelle entité va reprendre le flambeau, avec l’acronyme quasi-centenaire mais sans les anciens dirigeants. Guy Meyer en sera le président.

« Le prix à payer est lourd. » Dans la voix de José Esposito, le président de l’association omnisports des Sports Réunis de Colmar, pointent autant la lassitude que la résignation.

À quatre ans de son centième anniversaire, la section football des SRC va mettre la clé sous la porte. Après la liquidation de la SAS (*), l’association, dont l’actuel président est Jean-Jacques Gerspacher, va connaître le même sort incessamment sous peu. Trop d’incertitudes, notamment fiscales, assombrissaient l’horizon.

« On en est arrivé à quelque chose de dramatique. On a mal, on est en colère même s’il faut calmer cette colère, reprend le Dr Esposito, 62 ans de SRC au compteur. C’est comme un deuil : il y a d’abord le choc, puis la révolte et le temps aidant, on accepte. Les experts nous ont dit qu’il n’y avait plus le choix. Il faut liquider et reconstruire tout de suite. Il faut arriver à tourner la page. »
Le nouveau SRC : Stadium Racing Colmar

C’est même une page du football alsacien qui va se tourner avec l’anéantissement d’un de ses fleurons. « Nous avons rencontré les dirigeants du Racing, ils n’avaient pas le sourire. Ils nous soutiennent dans notre entreprise. Ça met du baume au cœur », indique Guy Meyer, le nouveau président du SRC (lire ci-dessous) , pour Stadium Racing Colmar, le nom de la nouvelle association dont les statuts vont être déposés aujourd’hui au tribunal. Celle-ci récupérera le numéro d’affiliation à la Fédération des Sports Réunis puisque son comité ne compte aucun membre de l’ancienne équipe dirigeante.

En arriver là est donc un crève-cœur pour les amoureux des Verts qui espéraient, il y a pile un an, voir leurs protégés retrouver le monde professionnel, soixante-dix ans après, au terme de leur sixième exercice en National. Et mêmes les nouveaux venus, à l’instar de Sébastien Cuvier, croyaient qu’il était encore possible de sauver les meubles.

« Aujourd’hui, aucun recouvrement n’est engagé (par le fisc). Depuis le temps, l’association devrait connaître le montant dont elle doit s’acquitter, s’étrangle l’entraîneur des SRC qui officiait sur le banc de la réserve la saison dernière. Aujourd’hui, officiellement, on ne doit rien. Le fisc pouvait encore faire des modulations. Cette situation est incompréhensible. »

Derrière ce grand chambardement, le technicien craint que le sportif, déjà largement touché par les différents coups du sort, ne trinque encore. Le nouveau SRC devrait intégrer l’Excellence haut-rhinoise comme son prédécesseur. C’est ce qu’assure Guy Meyer sur la foi d’un article du règlement de la Fédération Française de Football (FFF). C’est ce que laisse aussi entendre Albert Gemmrich.
« Une certitude : on ne laissera pas tomber un club avec 450 licenciés »

« Ce qui se passe à Colmar est spécial. C’est très rare qu’une association dépose le bilan. On trouvera une solution pour les SRC, assure le président de la ligue d’Alsace, actuellement en déplacement au Pays basque pour le FFF Tour de beach soccer. Normalement, avec une nouvelle association, c’est un départ en D 3 départementale. Mais si l’équipe est compétitive, elle pourrait évoluer en Excellence. On verra cela à mon retour avec le comité directeur, après avoir rencontré les dirigeants colmariens. Une certitude : on ne laissera pas tomber un club avec 450 licenciés. » Reste à savoir comment les autres clubs amateurs prendraient ce coup de pouce institutionnel…

Dans la pratique, d’autres questions se font jour. Le nombre de mutés actuels (six) restera-t-il le même ou tombera-t-il à deux comme peut le laisser penser le règlement ? Afin de faire bonne figure au sein de l’élite départementale, les Verts ont déjà attiré six joueurs au Stadium…

« Entre la DH et la ‘‘trois’’, le groupe seniors, hors professionnels, a connu vingt départs. Il ne me reste que deux gars de la DH. On a rebâti un projet avec des joueurs nés principalement en 1998-1999 qui peuvent être alignés en ‘‘une’’, avec la réserve ou en U 19, explique Sébastien Cuvier. Avec deux mutés, je peux quantitativement avoir un groupe. Mais qualitativement, il ne sera pas compétitif. Et avec seulement vingt joueurs, on fait forfait général en Promotion d’Excellence aussi ? Pareil pour nos 16 ans ? »
Place désormais à la reconstruction

La nouvelle direction prise par le (puisqu’il faut désormais l’appeler ainsi) SRC est loin de l’affranchir de tous ses problèmes. Surtout que le timing avant la reprise des championnats, fin août, est court. « Ce n’est pas une partie de plaisir. Il y a du travail », confie Guy Meyer.

Au moins, le feuilleton de cette descente aux enfers, qui n’a que trop duré, va bientôt prendre fin. Désormais, il s’agit d’aller de nouveau vers l’avant. Comme sur un terrain de foot.

(*) Société par actions simplifiée


2 Aoû 2016 5:26
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18826
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Guy Meyer, nouveau président, va déposer les statuts du Stadium Racing Colmar aujourd’hui « Rendre au club ce qu’il m’a donné »
Puisqu’il était de la « famille » des SRC, il a décidé de voler au secours de son club de cœur. Fort d’une équipe renouvelée, Guy Meyer espère relancer rapidement et durablement le football à Colmar.

À 64 ans, Guy Meyer pourrait couler une retraite paisible bien que toujours président de Trafico à Bennwihr – une entreprise de transport, logistique, achat et location de bâtiments industriels – qu’il a transformé de « petite société en un groupe ». Un résumé du défi qu’il veut relever à la tête du SRC, nouveau rejeton des SRC pour qui il garde une certaine tendresse après y avoir été joueur, entraîneur, dirigeant et même sponsor “platinium”.

– En tant que sponsor, avez-vous vu venir le cataclysme qui a frappé les SRC ?


– Sportivement, on sentait qu’il y avait un problème. Mais financièrement, on ne savait pas. Aujourd’hui, je déplore une seule chose : les dégâts humains. C’est catastrophique. Il y avait un engouement avec 2 000 personnes au stade. Des gens y ont cru et on les a trahis.

– Pourquoi êtes-vous venu au chevet des SRC ?

– Quand j’ai vu la tournure que les événements prenaient… Je pensais d’abord pouvoir sauver l’association mais on ne connaît pas le montant du passif. Je pensais rattraper le coup. Mais il faut se rendre à l’évidence : la dette est abyssale et on ne sait rien au niveau fiscal (le redressement fiscal est estimé à 1,3 million d’euros, ndlr).
« Dans cinq ans, on devrait s’approcher du CFA ou y être »

Je ne pouvais pas laisser 400 licenciés comme ça. Ce club a été ma deuxième famille. Sentimentalement, ça ne passait pas, ça faisait mal au cœur. J’ai appelé les anciens, je leur ai dit que j’étais prêt à faire quelque chose, pas forcément être président. Il y avait des gens motivés. On s’est retrouvé, il y a eu un vote (jeudi dernier) et on m’a fait confiance.

– Quel est votre plan pour redonner des couleurs au SRC ?

– Les moyens, ça reste le nerf de la guerre. Mais il faut avant tout gagner en crédibilité car notre image sur les plans sportif, financier, de la communication et auprès des instances s’est dégradée. On doit aussi axer notre travail sur la formation, comme avant. Nos jeunes évoluent dans les championnats les plus élevés. Il y a du savoir-faire. On veut redorer le blason du club. On s’y emploie, il faudra du temps.

– Quelle va être l’ambition du club en championnat ?

– On s’attache à avoir une équipe compétitive. L’objectif minimal sera le maintien (en Excellence) et si on peut sortir de la division… La première année sera difficile. Je prends le train en marche dans un club dont l’équipe réserve a été dépouillée. Heureusement qu’il y a les jeunes. Il faudra les encadrer même si nous avons un nombre de joueurs mutés très limité (six actuellement, ndlr).

Après, dans cinq ans, on devrait s’approcher du CFA ou y être. On va se doter de moyens financiers et humains. On possède un outil extra avec le Stadium, chapeau à la Ville (de Colmar). C’est le seul héritage.

– Quel genre de président serez-vous ?

– Je vais être le cheval à l’attelage pour tirer la carriole. C’est un honneur et j’espère être à la hauteur de l’événement.

Mais je ne me fais pas trop de soucis à ce niveau-là, il y a des compétences au sein du comité (voir encadré). Je serai un président fédérateur. Aucune porte ne sera fermée. Ma motivation est totale. Je ne le fais pas pour moi, je n’ai pas besoin de cela. Je veux rendre au club ce qu’il m’a donné. »


dna a écrit:
Toute une époque...
Résumer les Sports Réunis Colmar aux derniers mois de leur existence ne serait pas très fair-play. Ni très juste pour une association créée en 1920, en même temps que les SRC omnisports. En près de 100 ans, les Verts en auront vécu des émotions, de la liesse au désespoir. Professionnelle en 1937, la section football évoluera alors en Division 2 (groupe Est). Grâce à l’investissement du “bon papa Lehmann”, elle parviendra même en D1, en 1948, championnat dont elle finira à la 11e place. Mais le décès subit de son mécène l’empêchera, faute d’argent (déjà), à repartir au combat, laissant sa place dans l’élite au… Racing !

Par la suite, les SRC brilleront plus en Coupe de France qu’en championnat. La victoire face à Monaco en 2006 en seizièmes de finale, la une de L’Équipe en prime, et les succès contre Lille et Metz dans l’épreuve en 2010 restent des souvenirs exceptionnels. Des souvenirs, voilà de quoi devront se nourrir les inconditionnels du foot à Colmar en attendant que le ballon tourne à nouveau rond sur la pelouse du Stadium…


2 Aoû 2016 5:31
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 12254
Localisation: HAGUENAU
lolo a écrit:
Ca doit négocier sec avec le fisc en ce moment, celui-ci n'ayant aucun intérêt à ce que colmar dépose le bilan, histoire de récupérer quelques sousous...
Mais bon, c'est bien ce qui pend au nez des SCR: direction DH... :?


pire que la DH, soit l'Excellence mais avec quels joueurs, soit la D3 directement ;)
je me demande qui va payer au fisc l'ardoise des 1,3 M :?:
et aucun responsable de ce fiasco n'est poursuivi :?:
tout le monde volatilisé :?:
c'est le contribuable qui mettra la main à la poche :?:


2 Aoû 2016 9:26
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18826
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Tristesse unanime
C’est peu dire que la fin des Sports Réunis Colmar, version football, crée un certain émoi parmi les amoureux du football en Centre-Alsace. Certains ex-joueurs, éducateurs, dirigeants se sont livrés…

Pour dire la peine de voir disparaître une association vieille de 96 ans, il n’était pas possible de donner la parole à tout le monde. Les Alsaciens des Sports Réunis Colmar ont donc été privilégiés.

Certains ont préféré ne pas s’exprimer sur le sujet, à l’instar de l’ancien entraîneur Damien Ott et de l’ex-président Jean-Louis Jaegli. La plupart ont fait part de leur désarroi puisque les SRC, club emblématique de la région, vont achever leur parcours sur une liquidation de leur association qui devrait intervenir très rapidement. En effet, le comité, dont la démission devait être effective en septembre, a chargé le président Jean-Jacques Gerspacher de faire le nécessaire avec l’expert-comptable pour mettre un terme à une histoire quasi-centenaire.
« Quelque part, le club disparaît »

Mathieu Wagner (ex-milieu des SRC, actuellement à Biesheim) : « C’est un énorme gâchis par rapport à tout ce qui a été construit depuis mon arrivée quand le club était en CFA 2, il y a une dizaine d’années. On avait mis quelque chose en place grâce à un travail de fond. Et en un ou deux ans, tout s’effondre. On passe de l’espoir d’entrer dans le monde pro à rien du tout. Je me demande si certaines personnes peuvent aujourd’hui se regarder dans un miroir…

La dernière saison, on entendait parler de gros salaires, on se posait beaucoup de questions. On se doutait que s’ils ne montaient pas, ils allaient se casser la gueule. En huit ans aux SRC, j’ai vécu des moments magnifiques en Coupe de France ou en championnat avec cette montée en National. C’est vraiment dommage pour le foot en Centre-Alsace. »

Roland Hunsinger (ex-président, 1999-2012) : « On est tous attristés, peinés. Avant, je pleurais quand on marquait un but… Aujourd’hui, il faut penser à l’avenir des SRC. La décision qui a été prise est la bonne, mais il faut regarder autour de soi. Je pense qu’une entente avec Biesheim (projet défendu avec le président de l’ASCB Marc Nagor) pour la saison 2017-2018 permettrait d’aller plus vite. L’idée, c’est de monter un club digne de la ville de Colmar. Garder le sigle, c’est bien, mais changer de nom ne m’aurait pas dérangé. L’important, c’est le contenu, pas le contenant. »

Stephan Alviani (ex-entraîneur de la réserve, coach actuel de l’AS Munster) : « Ce qui m’affecte le plus, c’est que quelque part, le club disparaît. J’y ai fait mes classes, des pupilles aux seniors. J’y ai vécu beaucoup de choses avec les joueurs, les parents. Je me rappelle des tournois internationaux. J’ai aussi entraîné les U 15, les U 17, la ‘‘trois’’, la ‘‘deux’’. C’est un énorme gâchis. Quand je suis “parti” (Il a été mis de côté sans ménagement avec son compère Michaël Fuchs en 2015, ndlr) , on sentait bien que tout n’était pas clair. Il y avait des bruits de couloir. Mais je ne voyais pas les SRC tomber aussi bas. J’hallucine un peu. Je me demande comment on a pu en arriver là. »
« J’espère que le club va repartir en Excellence car en D3, les jeunes ne voudront plus rester »

« À l’époque, il y avait un esprit familial. Les meilleurs joueurs du coin allaient aux SRC. Au fur et à mesure, il y a eu moins d’historiques. Quand je suis entré au club, il y avait encore certaines personnes qui avaient connu la période en D1 (1948-1949) ! On a perdu de cette humilité, de cette âme. Lors de notre dernière saison, on a senti avec ‘‘Micka’’ que le vent tournait, mais on ne pensait pas qu’il soufflerait aussi fort, aussi vite. »

Jérémy Grimm (ex-milieu des SRC, actuellement au Racing) : « J’ai suivi tout ça dans les journaux, des joueurs m’ont aussi donné des infos. C’est triste d’en arriver là. Je suis monté en National avec ce club. Quand je suis parti (en 2013) , j’espérais qu’il se pérenniserait à ce niveau ou viserait plus haut. C’est frustrant, énervant pour le club et la région. C’est aussi ça le football. Cela ne va pas être facile de tout reconstruire, il faudra du temps. J’espère que le club va remonter la pente. »

Loïc Meyer (ex-défenseur formé aux SRC, actuellement à Épinal) : « J’ai passé treize ans aux SRC alors bien sûr que ça fait un pincement au cœur. J’habitais à Rouffach. Pour moi, c’était Mulhouse ou Colmar. On est monté tout doucement avec Doumé (Lihrmann). Et avec Damien (Ott) , on est arrivé en National. Mais quand le coach (Didier Ollé-Nicolle) est arrivé, on a compris que certains joueurs devraient partir. Il voulait ramener ses joueurs. Et quand j’ai entendu par la suite le montant de certains salaires, pour moi, à Colmar, c’était inimaginable. J’espère que le club va au moins repartir en Excellence car en D3, les jeunes ne voudront plus rester. »

Jude Varsovie (ex-défenseur des SRC, actuellement sans club) : « Dès qu’on a su pour le redressement fiscal, qu’on a vu comment ça a été géré, on a soupçonné qu’il y aurait un dépôt de bilan. Mais on ne pensait pas qu’il y aurait de telles incidences. J’ai côtoyé beaucoup d’éducateurs et de bénévoles aux SRC, j’ai une grosse pensée pour eux. À Colmar, j’ai évolué, progressé sportivement et humainement. En jeunes, à Mulhouse, le derby c’était contre les SRC. C’est une page qui se tourne, mais j’espère que le club va en écrire d’autres et de plus belles encore. »

Robert Weit (ex-membre du comité des SRC) : « Il n’y avait plus le choix (que la liquidation de l’association) malheureusement. Cette décision a été très difficile à prendre, surtout quand on a passé un demi-siècle au club comme moi. C’est un crève-cœur. Mais il y avait trop d’incertitudes et, au comité, on n’a jamais été informés. On se rend compte qu’on a été pris pour des… En décembre dernier, Christophe Gryczka (ex-président) nous disait qu’il n’y avait pas de problèmes financiers. Aujourd’hui, il y a de la colère et de la rancœur. Si on avait réagi plus tôt avec le comité… On s’est montré trop conciliant. »

Karim Laid (candidat à la reprise des SRC) : « J’ai présenté mon dossier hier (lundi) en mairie et on devait se revoir cette semaine. Il était même question d’un rapprochement entre les deux projets (avec celui du Stadium Racing Colmar). Je suis donc étonné de découvrir dans la presse la manière dont les choses se passent. Sur la forme, je suis refroidi. Je ne veux pas réagir à chaud. Nous avons joué le jeu mais nous ne pourrons pas aller au bout de notre idée s’il n’y a pas d’équité. Nous sommes pourtant compétents et plein de bonne volonté. Notre projet tient la route, nous n’avons pas à rougir. »


dna a écrit:
« on a tué ce club, c’est un crime »
Dominique Lihrmann (ex-entraîneur et directeur sportif des SRC) : « La tristesse est un mot faible pour exprimer ce que je ressens face à cet acte de décès. C’est scandaleux. C’est un monument qui s’effondre. À Colmar, il y a le musée Unterlinden et les SRC omnisports qui perdent leur section phare, morte à 96 ans mais qui avait encore un avenir si on l’avait laissée grandir sagement.

Je pense à tous ces gens. Certains doivent se retourner dans leur tombe. Je n’ai été que le maillon d’une énorme chaîne. Pendant dix ans (2003-2013) , j’ai donné 35 à 40 heures par semaine aux SRC. On a écrit l’une des plus belles pages amateur du club. Mais on nous a fait comprendre que c’était le moment de faire place aux professionnels. En quelques mois, le club a explosé sous le poids de l’incompétence de Christophe Gryczka (ex-président) , Michael Gerber ( ex-conseiller du président) et Didier Ollé-Nicolle (ex-entraîneur). On a tué ce club. C’est un crime. »


3 Aoû 2016 5:23
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 12254
Localisation: HAGUENAU
Lihrmann dans l'avant dernière phrase a tout dit. Du recruteur, au président en passant par l'entraineur, voilà comment par leur incompétence ils ont réussi à couler un club mythique d'Alsace. Je m'étonne que DON ne s'est pas exprimé sur le plan sportif, recrutement, fonctionnement, ni sur le plan financier, car lui s'en est bien servi finalement même si ce n'est pas de sa faute s'il a reçu un salaire mirobolant pour du national. Je pense même que Dugues n'avait pas autant au racing alors que les moyens n'étaient pas comparables. En fait il s'est volatilisé en quête d'un autre club pigeon, voilà le résultat d'avoir engagé des pros ...qui n'en étaient pas. J'en connais un qui a été viré à cause de son esprit amateur et qui officie à Avranches ...et qui ne se donne même pas la peine de commenter, c'est dire ce qu'il a vécu. Et il a parfaitement raison ;)


3 Aoû 2016 11:08
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 10946
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
"club mythique" :lol: :lol: :lol:

on parle du Barça ?

ah non, de colmar :lol:


3 Aoû 2016 14:07
Profil ICQ
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 12254
Localisation: HAGUENAU
ebs oder nix : 1920 il y a un vécu derrière, en D1 (1948-1949) c'est une référence en Alsace historiquement :lol:


3 Aoû 2016 15:07
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 10946
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
qu'il soit un peu connu en Alsace, ok(et encore, je pense que Mulhouse l'est plus par exemple).... mais de là à parler de mythique, y'a un pas que je ne franchirai pas :lol:


3 Aoû 2016 17:22
Profil ICQ
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 10 Avr 2004 22:53
Messages: 1570
Localisation: Colmar
Même moi qui suis Colmarien je préfère en rire comme vous.

Et ce mythe, ce phare du centre-alsace, s'il en était un, n'éclairait à mon avis pas plus loin que la ligne des Vosges. :lol:
(à part les haut-rhinois qui se fout de Colmar ; et encore...)

_________________
- C'est pas parce qu'on à rien à dire qu'il faut la fermer
- Et vous vous en pensez quoi ?
- Moi ? Oh rien..


4 Aoû 2016 14:59
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 14 Aoû 2002 21:22
Messages: 13388
Localisation: Madrid
Je comprends la tristesse des Colmariens mais je dois bien avouer que ça me fait ni chaud ni froid. :oops:


4 Aoû 2016 15:01
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1383 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 133, 134, 135, 136, 137, 138, 139  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com