Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 24 Sep 2020 20:46



Répondre au sujet  [ 209 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18 ... 21  Suivante
 Football Alsacien 
Auteur Message
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18851
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
National 2 | 6e journée : FR Haguenau – Lusitanos Saint-Maur (2-2) Un premier point dans l’escarcelle du FRH
Le FR Haguenau empoche son premier point de la saison au terme d’une rencontre qui aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre.
Après un début de match encourageant avec des tentatives de Hayef (11e ) et Bekoe (11e ), les joueurs de Cédric Deubel se font punir sur la première incursion des visiteurs.

Un ballon mal renvoyé par la défense termine dans les pieds de Vetier pour une frappe contrée qui ne laisse aucune chance à Ebede (0-1, 12e ).

« Ce résultat nul est quand même bien payé »


On a l’impression que le cauchemar recommence pour Haguenau, devant un adversaire qui se contente de balancer de longues balles devant. Au moment où ça ronronne un peu, un centre de Sylla permet à Boutantin d’ouvrir son compteur but d’une superbe reprise de la tête (1-1, 26e ).

C’est inédit cette saison, Haguenau fait preuve de réalisme et ce n’est pas fini. Après un magnifique sauvetage d’Ebede devant Vetier (30e ), Sylla s’amuse encore une fois sur son côté droit.

Cette fois, son centre au sol profite à Onwuzurumba pour un deuxième but qui fait rugir le Parc des Sports (2-1, 34e ). Les Saint-Mauriens perdent un peu pied, mais ils vont refaire surface après la pause.

Une perte de balle au moment de la construction permet à Courtet de balancer un centre en cloche pour le grand Sylva qui s’impose dans les airs (2-2, 56e ).

Les visiteurs mettront plusieurs ballons dangereux dans la surface, tandis que pour les locaux, on retiendra surtout la bonne tentative de lob du milieu de terrain signée Boutantin (86e ), et l’énorme percée en solo de Solvet qui aurait pu faire mouche (90e +1).

« On a mal commencé mais on s’est bien repris jusqu’à mener au score, dira Erwan Madihi au sortir du terrain. Malheureusement, on se prend le 2-2 qui nous freine dans notre élan. Sur la physionomie du match, ce résultat nul est quand même bien payé. On a des situations, mais on aurait pu aussi en prendre. Il faut être lucide et se contenter de ce bon premier point contre un adversaire qui a mis beaucoup d’impact. Maintenant on va se concentrer sur Épinal. »

FR HAGUENAU 2 SAINT-MAUR 2 ➤ Mi-temps : 2-1. – Parc des Sports, 250 spectateurs environ. Arbitre : M.Bollengier assisté de MM. Figueira et Kontzler. ➤ Buts : Boutantin (26e ), Onwuzurumba (34e ) pour Haguenau ; Vetier (12e ), Sylla (56e ) pour Saint-Maur. ➤ Avertissements : Sylla (50e ), Madihi (76e ) à Haguenau ; Sylla (9e ), Sert (51e ), Gnahore (78e ), Correia Da Silva (90e +3) à Saint-Maur. ➤ Expulsion : Correia Da Silva (90e +3) à Saint-Maur.
HAGUENAU : Ebede – Sylla, Falk, Diawara, Bierry – Madihi, Bur – Hayef (Solvet, 62e ), Bekoe, Boutantin – Onwuzurumba (Diebold, 86e ). Entraîneur : Cédric Deubel.
LUSITANOS SAINT-MAUR : Yirango – Correia Da Silva, Sert, Temanfo, Agbre – Gnahore (cap), Boudjemaa – Sylva (Courtet, 46e ), Kleisch, Vetier – Sylla (Mavinga, 73e ). Entraîneur : Salah Mahdjoub.

Enfin le premier point .


15 Sep 2019 15:30
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 12260
Localisation: HAGUENAU
bof...avec 2 buts casquettes pris dans la musette et complètement évitables, il y avait de la place pour enfin gagner, mais ça ne suffit toujours pas :evil:


16 Sep 2019 9:30
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18851
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
national 2 | Épinal – FR Haguenau (2-0) Toujours la même chanson pour Haguenau
Une fois encore, le FR Haguenau s’est sabordé en offrant la victoire à Epinal, pourtant pas dans son assiette. La faute à une énième bourde individuelle et, aussi, à un penalty manqué alors que la marque était encore vierge. Rageant.
Quand ça ne veut pas… Le FR Haguenau est reparti la tête basse des Vosges alors qu’il aurait pu fièrement lever la tête. L’histoire, sans fin actuellement, s’est ainsi répétée. « On est dans le dur », soufflait Abdoulaye Diawara, capitaine malheureux. Blessé à la cheville après une intervention musclée (41e ), l’ancien Spinalien – qui quittera le terrain avant l’heure de jeu – a été à l’origine de l’ouverture du score des locaux. Une incompréhension avec son gardien, Corneille, qu’il percutait, profitait alors à Kubota, pour qui l’aubaine se transformait en but (21e ).
Une leçon à retenir pour le FRH

Dix minutes auparavant, pourtant, les Alsaciens avaient l’occasion de casser le nez au mauvais sort. Léonard déséquilibrait Bekoe. Le penalty était sans équivoque. Mais Boutantin échouait sur Ternynck, qui avait senti la tergiversation mentale de l’attaquant visiteur (12e ). « C’est symptomatique, il n’y a pas un match sans erreur, résumait Diawara. On doit courir après le score et on dépense beaucoup d’énergie. »

Haguenau pouvait donc s’en mordre les doigts. D’autant qu’en face, les Spinaliens, qui avaient toutefois fait le break en début de seconde période, sur un amour de ballon enroulé de Krasso qui finissait dans la lucarne (48e ), étaient peu inspirés. « On retient uniquement le résultat, reconnaissait Xavier Collin, le coach vosgien. Il y a tellement de choses qui m’ont déplu que c’est compliqué d’expliquer ce match. »

Et cette dernière demi-heure au cours de laquelle les Haguenoviens ont mis la pression sur des Spinaliens fébriles. Mais qui, eux, se montraient solides et autoritaires dans leurs interventions. le FRHpourra en retenir la leçon.

ÉPINAL 2 HAGUENAU 0 ➤ Mi-temps : 1-0. 400 spectateurs environ. Arbitre : M. Dell Angela. ➤ Buts : Kubota (21e ), Krasso (48e ). Avertissements : Léonard (10e ), Kubota (59e ), El Rhayti (88e ) à Épinal : Bierry (14e ), Diawara (41e ), Madihi (52e ), Falk (86e ). à Haguenau
ÉPINAL : Ternynck – Sangaré, Colin (Laurent, 67e ), Léonard – Borodine, Vallon (Niang, 83e ), Tapé, El Rhayti, Luvualu (Biron, 73e ) – Krasso, Kubota.
HAGUENAU : Corneille – Bierry, Falk, Diawara (Metzger, 57e ), Sylla – Boutantin, Bur (Hintenoch, 55e ), Madihi, Solvet – Bekoe (Diebold, 67e ), Onwuzurumba.

J'ai comme l'impression que Haguenanu jouera la saison prochaine un niveau plus bas , sauf naturellement un revirement de situation.


22 Sep 2019 20:51
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18851
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
national 2 | Haguenau – Bobigny (0-1) Toujours la même histoire
Encore une fois, Haguenau perd la totalité de la mise, cette fois contre un adversaire qui s’est contenté de marquer le but vainqueur sur penalty, dans le temps additionnel.
Dans les rangs des Balbyniens manquaient à l’appel des titulaires en puissance, et l’on se disait qu’Haguenau avait peut-être un bon coup à jouer. Le nul aurait été un moindre mal, mais tout a basculé en fin de rencontre. Une longue ouverture dans la course de Nsona, permet à ce dernier de prendre l’arrière-garde haguenovienne de vitesse. Sylla, qui arrive à toute à allure, percute l’attaquant pour un penalty logique. Kevin Farade transforme et donne un avantage définitif à son équipe (0-1, 90e+1).

Des changements à venir ?

Avant ça, au cours de la première période, les deux équipes avaient fait jeu égal. Les joueurs du duo Brengel/Deubel laissaient peu d’espace. Après la pause, c’est un peu plus emballant notamment grâce à Nigel Solvet, qui sera l’attaquant le plus en vue des locaux. Il tente une bonne frappe après une série de dribbles (69e ), avant de remettre intelligemment pour Bur qui décoche une frappe de l’extérieur du pied pour un ballon capté par Rodrigues (72e ). Quelques minutes plus tard, Attah sauve devant Gannoun, qui arrivait lancé sur un centre de Doremus (74e ). Pour finir, alors qu’il y a de plus en plus d’espace, Lucas Palau reprend en taclant le ballon un centre de Bekoe mais c’est détourné en corner (82e ).

Ce qui ne change pas c’est qu’à la fin, il n’y a pas de point. Il se murmure en coulisse que des changements se préparent. Michel Anthoni pourrait céder la présidence du club dès la semaine prochaine, tandis qu’après la parenthèse de la coupe de France, c’est un déplacement à Schiltigheim qui se profile…

FCSR HAGUENAU 0BOBIGNY 1 ➤ Parc des sports. 250 spectateurs environ. Mi-temps : 0-0. Arbitre : M.Barbin, assisté de MM.Gilleron et Thiemonge. ➤ But : Farade (90e +1 sp). ➤ Avertissements : Solvet (21e ), Diawara (45e ) et Sylla (70e ) à Haguenau ; Farade (22e ) et Mhadjiri (85e ) à Bobigny. HAGUENAU : Ebede, Attah, Metzger, Diawara, Sylla, Diallo, Madihi, Bur, Bekoe, Solvet (Palau, 78e ), Onwuzurumba. Entraîneur : Cédric Deubel.
BOBIGNY : Rodrigues, Doremus, Basimba, Matondo, Youssoufa, Mendes (cap), Kaddouri (Tshimanga, 89e ), Costa Santos (Mogni, 65e ), Mhadjiri, Farade, Gannoun (Nsona, 77e ) Entraîneur : Abess Ousfane.


6 Oct 2019 12:05
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2005 1:00
Messages: 6598
Localisation: Gingsheim
quelqu'un sait pourquoi Rosenfelder ne joue plus qu'en équipe réserve ?


6 Oct 2019 12:37
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17809
Localisation: Strasbourg
Aucune idée... en tout cas il vit une carrière bien loin de ce qu'il aurait pu espérer. :roll:

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


6 Oct 2019 15:00
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18851
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Schiltigheim 3 - 0 Haguenau
Le long chemin de croix du FR Haguenau

Après neuf rencontres, Haguenau ne compte qu’un point. Samedi, à Schiltigheim, les hommes de Cédric Deubel ont une énième fois montré qu’ils avaient trop de lacunes pour prétendre à lutter pour le maintien en N2.
La confidence résonne comme un aveu de faiblesse. Dans les travées du stade de l’Aar, l’expérimenté gardien Pierre Ebédé discute avec son homologue schilikois Guillaume Gauclin.

« La différence était frappante. On aurait dit une équipe de N1 contre un club de N3 », assène l’international camerounais. Pourtant, Schiltigheim n’est que onzième du classement de N2.

« Un club amateur dans une division professionnelle »


Au stade de l’Aar, Haguenau a livré une partie semblable à son début de saison. Les Haguenoviens ont été trop naïfs dans le secteur défensif.

Les latéraux ont été en difficultés face à la vitesse de Constant et la percussion de Boukalada. Les deux premiers buts du Sporting proviennent d’un manque de rigueur des partenaires de Diawara.

Sur l’ouverture du score, Pfrimmer parvient à marquer au milieu de quatre adversaires. L’attaquant des Verts réitère juste avant la mi-temps en parvenant à reprendre le ballon au second poteau en étant isolé.

Dans la possession, le FRH s’est bien repris après avoir concédé le premier but. Malheureusement pour les Haguenoviens, ils ne sont pas parvenus à la concrétiser en buts.

Seul à avoir tenu son rang samedi, Solvet a, notamment, raté la balle d’égalisation en butant sur Gauclin.

« Il ne faut pas oublier que nous avons une équipe très jeune. Nous sommes dans une logique de post-formation. Il n’y a pas de “turnover” possible. De plus, nous sommes une des seules équipes de la poule à fonctionner comme un club amateur avec des joueurs qui travaillent dans un monde professionnel », avance Cédric Deubel pour justifier la crise qui couve au sein du FRH.

S’il reconnaît que « ça devient très critique », le technicien tente de voir du positif.

« Si on ne se procurait pas d’occasions, je serais plus inquiet. Il nous faut vraiment une victoire pour respirer. Si on pouvait jouer tous les trois jours, ça m’arrangerait pour vite faire évacuer la déception », confie l’entraîneur.

La semaine prochaine, les pensionnaires du Parc des Sports pourront s’aérer l’esprit avec la Coupe de France.
Le match de la dernière chance

À Geispolsheim, ils tenteront de reprendre un peu de confiance avant le match de la dernière chance. Dans quinze jours, le FRH accueille la réserve de Lens.

Les trois points seront capitaux avant de se déplacer sur le terrain de Saint-Quentin, avant-dernier avec cinq points de plus et d’accueillir Croix, dixième.

La place de premier non-relégable n’est qu’à sept points. Tout n’est pas encore fini pour les Rouges. Mais il est temps d’enfin montrer qu’ils sont une équipe de N2.

Peut-être qu'ils ne sont cas 7 points du premier non relégable, mais il faudra si mettre sinon le N3 n'est pas loin.


21 Oct 2019 13:14
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18851
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
ZOOM | Michel Anthoni (FR Haguenau)
Michel Anthoni cède son fauteuil

Image
Alors que cette décision était dans l’air, Michel Anthoni a franchi le pas la semaine dernière en cédant la présidence du FR Haguenau à Jean-Luc Kleinmann. Celui qui était le patron du FRH depuis novembre 2010 restera au club en tant que membre du comité. Il dresse le bilan de son mandat.
Son investissement a été énorme. Il a épongé les dettes, il a structuré le club qui a grandi saison après saison. Michel Anthoni explique pourquoi la passion s’est érodée et pourquoi l’envie de prendre du recul, « bien avant la défaite de dimanche en Coupe de France » précise-t-il, était de plus en plus pressante pour lui.

« Quand tu sens que les gens ne te suivent plus, il vaut mieux arrêter »

Quel souvenir gardez-vous du moment où vous êtes devenu le président du club en 2010 ?


À l’époque, je n’étais pas seul. On était une vingtaine de nouvelles personnes. Il y avait des mecs comme Bernard Dillmann, Steeve Steinmetz, les frères Specht, Philipe Werle, Pierre Jung. Ils ont fait un énorme travail. Je ne peux pas citer tout le monde…

Le club, on l’a pris avec des dettes et beaucoup de travail à faire. On s’est structuré, chacun savait ce qu’il avait à faire et le faisait. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Comment expliquez-vous que ce ne soit plus le cas ?


C’est tout simplement parce que beaucoup de ces personnes qui sont venues avec moi ne sont plus là. Elles n’ont pas toutes été remplacées. Donc, aujourd’hui, on fait du bricolage. J’espère que le club arrivera à se restructurer parce qu’on ne peut pas continuer comme ça. Le FRH se trouve au fond du trou, du changement s’impose. Il est primordial.

Est-ce une des raisons pour lesquelles vous quittez votre poste de président ?


Oui, c’est parce que j’estime que ça ne fonctionne plus. J’aime bien les choses carrées et quand tu sens que les gens ne te suivent plus, il vaut mieux arrêter. Je suis persuadé qu’à ce niveau, il faut embaucher un mec qu’on appelle un manager général ou un directeur qui est rémunéré par le club.

Le FRH mérite un nouvel élan, il faut que les choses changent. Mais ce qui m’amène aussi à arrêter, c’est que pendant ces neuf années j’ai fait mon planning privé en fonction des matches et du calendrier du club. J’ai envie de vivre ma vie sans penser au foot.

Je fais beaucoup de sport et mon médecin m’a annoncé que j’avais de la tension artérielle. Ça vient soit du boulot soit du foot. Ce n’est pas ma femme. Ça, c’est sûr (rires).

L’opération que vous avez subie en décembre 2013 vous fait-elle voir les choses différemment ?


Oui c’était un déclencheur, c’est sûr. Quand on a été face à la mort, on ne réagit plus de la même manière. J’avais une pathologie bénigne, mais c’était une opération lourde. C’est aussi à ce moment-là que j’ai pris la décision de vendre ma société (Antoni voyages, ndlr).

Que pensez-vous de la situation actuelle du club ?


Jusqu’au 5 juillet, nous avons travaillé sur la base National 3 et de ce fait, certains joueurs ont quitté le club. Aujourd’hui, je pense que la plus belle chose qui pourrait nous arriver, c’est de descendre.

La seule chose qui rend heureux un président, c’est la victoire. Et là, depuis sept mois, on n’a pas gagné en championnat. Vous imaginez à quel point c’est difficile à vivre. Je pense que l’année prochaine, il faut se séparer des joueurs qui veulent vivre du foot et rebâtir avec nos excellents jeunes que nous avons formés pour repartir sur un nouveau cycle.

Avez-vous des regrets par rapport à la manière dont ça s’est terminé avec le duo Spreng-Catalano ?


En règle générale, quand on monte, on garde l’entraîneur, et quand on descend, on ne le garde pas. Nous, on a fait exactement le contraire, c’est probablement une erreur.

Mais quand on les avait rencontrés fin avril, ils ne nous ont pas clairement exprimé qu’ils voulaient rester. Donc on a commencé à chercher une autre solution.

Et, à la fin, quand on est monté, ils étaient choqués qu’on ne les garde pas.

Pour vous, était-il logique que Jean-Luc Kleinmann prenne le relais ?


Oui, c’est dans l’ordre logique des choses, il était président délégué. L’idéal aurait peut-être été que quelqu’un arrive avec une équipe pour renforcer le comité.
« J’avais déjà pris pas mal de recul ces derniers temps »

J’avais déjà pris pas mal de recul ces derniers temps. Les nouveaux joueurs ne me connaissent pas et je ne les connais pas non plus.

Je tiens à remercier Roger Zentz pour le travail qu’il a fourni ces derniers mois. Sur mes neuf années de présidence, les sept premières étaient très belles.

Je remercie aussi tous nos partenaires, les joueurs, les entraîneurs, les dirigeants et aussi le maire avec qui on a pu travailler toutes ces années…

Le chiffre 47 Michel Anthoni est un fidèle parmi les fidèles. Ces 47 dernières années, il a toujours eu une licence de joueur ou de dirigeant à Haguenau. Et ce n’est pas près de s’arrêter.


29 Oct 2019 16:55
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18851
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
National 2 | 10e journée : FR Haguenau – Lens II (2-1)
Y a de la joie !

Haguenau remporte son premier succès en championnat cette saison en venant à bout d’une réserve lensoise qui ne s’est réveillée que pendant le dernier quart d’heure.
Le duo Brengel/Deubel avait à sa disposition un effectif amputé de nombreux titulaires (suspendus et blessés). Mais qu’importe, ceux qui ont été sur le terrain ont brillé.

Parmi eux, on citera Nicolas Hintenoch, le petit jeune du cru, qui a parfaitement rempli sa mission au milieu du terrain s’offrant une passe décisive pour sa première titularisation en N2.

« On a fait les efforts tous ensemble »

« On était dans l’état d’esprit du début jusqu’à la fin, lâchera-t-il au moment de regagner les vestiaires. On a fait les efforts tous ensemble et on a été récompensé à la fin du match. »

Le scénario du match ressemble quelque peu à ce qu’on a déjà vu au Parc des Sports cette saison. À savoir, une équipe haguenovienne faisant largement jeu égal avec son adversaire.

Une perte de balle permet néanmoins à Harold Voyer de tenter sa chance pour un ballon capté par Loïc Corneille (6e ). Le côté gauche haguenovien, formé par le duo Giesi/Rosenfelder, met les Lensois au supplice notamment sur cette frappe enroulée du deuxième cité (22e ).

On commence à y croire et on y croit d’autant plus que Madihi ouvre le score en se jetant sur un centre de Solvet qui avait remonté le ballon en résistant à la charge de Mavinga (1-0, 30e ).

Les Lensois, qui occupent pourtant la 6e place du classement, ne sont pas dans un grand jour, à l’image de cette frappe de Pereira Da Costa qui s’envole haut dans les nuages (36e ).

Après la pause, Haguenau enfonce le clou par Solvet qui s’échappe sur un service en or de Nicolas Hintenoch (2-0, 48e ).

Au fil des minutes, la pression lensoise s’intensifie, mais Haguenau résiste bien jusqu’au dernier frisson. Lemaire réduit le score à bout portant (2-1, 89e ), mais c’est trop tard.

Haguenau empoche les points d’une victoire bien méritée. « Je retiens surtout l’état d’esprit. Les joueurs avaient à cœur de montrer que Haguenau n’est pas mort » conclura Cédric Deubel avant l’explosion de joie dans le vestiaire. Seule la victoire est belle… Et on en redemande !

FR HAGUENAU 2 RC LENS II 1 ➤ Mi-temps : 1-0. – Parc des Sports, 400 spectateurs environ. Arbitre : M. Gazon assisté par MM. Gilleron et Heitzmann. ➤ Buts : Madihi (30e ), Solvet 48e ) pour Haguenau ; Lemaire (89e ) pour Lens. ➤ Avertissements : Palau (54e ) Heinrich (82e ), Diallo (90e +1) à Haguenau ; Voyer (65e ), Haise (72e ), Simon (86e ) à Lens.
FR HAGUENAU : Corneille – Heinrich, Metzger, Diawara (cap), Rosenfelder – Diallo, Madihi (Scherrer, 51e ) – Palau (Frank, 90e ), Hintenoch, Giesi – Solvet (Attah, 90e +2).
RC LENS II : Pandor – Mahieu, Haise, Mavinga (Camara, 46e ), Voyer, Boura – Diawara (Oudjani, 62e ), Peireira Da Costa, Simon – Sow (Valencia, 68e ), Lemaire.

Souhaitons que cette première victoire fera des petits .


2 Nov 2019 15:01
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 12260
Localisation: HAGUENAU
D520 a écrit:
quelqu'un sait pourquoi Rosenfelder ne joue plus qu'en équipe réserve ?


oui je sait pourquoi mais je n'en dirait rien ici ;)
c'est un type très bien et qui prend tout à coeur, c'est une certitude ;)


4 Nov 2019 17:39
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 209 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18 ... 21  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com