Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 17 Avr 2021 17:39



Répondre au sujet  [ 217 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 18, 19, 20, 21, 22
 Football Alsacien 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 12808
Localisation: HAGUENAU
ramener un point à l'extérieur est toujours un très bon résultat même si c'est auprès de la lanterne rouge....

Je me réfère pour l'instant à Schilick qui n'arrête pas de perdre même à domicile, alors l'article écrit plus haut est réducteur

La 2 c'est un concours de circonstance ...et d'arbitrage, mais reconnaissons que Bischheim possède une excellente équipe de R1 qui sera en fin de championnat devant avec Vauban qui semble intouchable, vraiment au-dessus du lot comme j'ai pu le constater hier à Schirrhein :!: ;)


28 Sep 2020 11:16
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
Samedi 10 Octobre 2020
National 2
8eme journée

Haguenau National 2 -1 - 1 Schiltigheim

Régional 1 Poule D
4eme journée saison 2020/2021

Dimanche 11 octobre 2020
HAGUENAU F.C.S.R 2 1-2 WEYERSHEIM S.S


C'était pas la journée des deux équipe d'Haguenau .


12 Oct 2020 16:10
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 12808
Localisation: HAGUENAU
la 1 et la 2 ont foiré ce we alors que les gains des matchs étaient à leur portée.
Schilick est faible et n'a pas permis de proposer du beau jeu, Haguenau était maladroit tout simplement.
La 2 idem, un Weyersheim qui défend solidement et qui place 2 contres, la messe est dite, dommage.
Allez la suite ce mercredi avec la venue de Bobigny...le fournisseur du racing je crois :lol:


12 Oct 2020 16:36
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le boycott de la FAIG, un geste fort
C’est tout un club qui s’est rangé derrière son président Guy Massaloux : la FAIG ne disputera pas dimanche son 6e tour de la Coupe de France sur la pelouse du FR Haguenau. Le dirigeant, médecin de son état, alerte sur l’ineptie de laisser les amateurs jouer au football alors que la situation sanitaire se dégrade.
Ce n’est pas un forfait, non. Mais un boycott. Le mot est fort. Il est choisi à dessein par Guy Massaloux. Le président de la FAIG (Football Association Illkirch-Graffenstaden) s’était déjà ému sur un réseau social, le soir de la décision fédérale intervenue le 19 janvier, de cette reprise à marche forcée de la Coupe de France.
Le médecin généraliste se réservait le droit de ne pas engager son équipe lors du 6e tour sur le terrain du FR Haguenau. Il a tenu parole car il juge bien futile de taper dans un ballon quand tout le système de santé du pays est sous tension.
« J’ai dit à mes joueurs qu’ils en ressortiraient grandis »

« Ce choix de faire rejouer le monde amateur dans les conditions sanitaires actuelles est inadapté, inapproprié, irresponsable, fustige le dirigeant. Dans ma situation professionnelle, je ne peux pas le cautionner. Même les clubs professionnels qui vivent sous cloche n’échappent pas au coronavirus. Regardez Saint-Etienne et Lorient… Moi, je ne veux pas participer à un éventuel cluster pour un match de foot… »

Cette conviction, le président l’a partagée au sein du club. Sans rien imposer, il a convaincu tout le monde de le suivre dans son combat. Même si les joueurs et le staff avaient des fourmis dans les jambes, eux qui sont sevrés de compétition depuis la fin octobre.
« Ce n’est pas une décision qu’on a prise à contrecœur, insiste pourtant Amar Ferdjani, l’entraîneur illkirchois. On a senti que notre président défendait sincèrement sa position. Que s’il prenait cette décision, c’était aussi dans notre intérêt. Il est dans le vrai à 100 %. Bien sûr que mes joueurs avaient envie d’y aller. Mais ils se sont vite rangés à l’avis du président en écoutant ses arguments. Je leur ai dit qu’ils en ressortiraient grandis. »

Alors que le championnat de National 3 est arrêté et que personne ne sait si la saison ira à son terme, les Banlieusards ont peut-être laissé filer là leur seule opportunité de taper dans un ballon en ce début d’année. S’ils n’envisagent pas encore ce scénario catastrophe, ils ne l’excluent plus non plus. Mais cela ne les a pas fait dévier de leur intention première : faire corps avec leur club.
Un président « fier » de son club


« Aujourd’hui, il y a plus important que le foot et la coupe. Rien que par respect pour tous les personnels de santé mais aussi pour les mondes de la restauration ou de la culture qui sont toujours à l’arrêt, on ne peut pas se permettre de jouer au foot, tranche le capitaine Vincent Destenay. On ne devrait même pas avoir ce débat. Ce match, il va nous apporter quoi ? On est proche d’un troisième confinement et on nous demande de rejouer ? Il n’y a aucune cohérence. La reprise, ce n’est que pour satisfaire le monde professionnel (qui retrouvera les clubs amateurs à partir des 16es de finale). »

A l’heure où la chaîne logistique souffre d’un stress permanent pour lutter contre la pandémie de la Covid-19, Guy Massaloux s’émeut aussi du coût matériel – tests PCR 72h avant la rencontre et antigéniques le jour du match – et humain que demande l’organisation de ce 6e tour alors que les laboratoires ne savent déjà plus où donner de la tête.

« Je comprends que les instances aient essayé de trouver une solution, mais ce n’est pas la bonne. Mon club l’a bien compris et je l’en félicite car il n’était pas obligé de l’accepter », rappelle le président.
Avis aux amateurs…

En parallèle, ce dernier avait également pointé du doigt le court délai de préparation octroyé à des joueurs ne bénéficiant d’aucune mansuétude préfectorale pour jongler le couvre-feu.

« Cela fait des semaines que l’on s’entraîne de manière irrégulière avec des gars qui bossent en journée. On fait de l’entretien, on essaie de maintenir du lien au cas où le championnat reprendrait, indique Amar Ferdjani. Notre geste, c’est aussi un geste pour qu’on soit plus concerté à l’avenir. On ne peut pas se préparer en dix jours. Si reprise il y a, on espère qu’un autre calendrier sera proposé. »

En boycottant la Coupe de France pour toutes ces raisons, la FAIG estime être dans le vrai. Et elle en est convaincue, beaucoup d’autres clubs amateurs alsaciens toujours engagés dans la doyenne des compétitions partagent son avis. Avec ses « finances saines », Illkirch-Graffenstaden peut se permettre de passer à côté des 7 500 € promis au vainqueur de son match face au FRH. Ce qui n’est pas forcément le cas de structures plus petites.

Néanmoins, et puisqu’il s’agit en premier lieu d’une question de santé publique, le club de la périphérie strasbourgeoise pense que le message adressé à la Ligue du Grand Est – qui s’est engagée à respecter cette décision en ne prenant aucune sanction selon la FAIG – et à la Fédération aurait plus de poids si d’autres clubs, qui n’en pensent pas moins, lui emboîtaient le pas. La voie est tracée…
Haguenau comprend la démarche


Au FRH, on n’a pas été surpris par la décision de la FAIG puisque le club illkirchois avait pris le soin de partager son envie de boycott avec le coach haguenovien. « En tant que professeur d’EPS qui ne peut même plus donner de cours dans un gymnase, je comprends la démarche, indique Cédric Deubel. C’est fort de voir tout un club uni autour de son président (Guy Massaloux). »

Pour autant, le pensionnaire de N2 n’a pas joué un double jeu et a immédiatement indiqué à son voisin bas-rhinois qu’il comptait jouer la Coupe de France. « Notre situation est différente. Nous nous entraînons depuis novembre, en respectant tout un protocole, puisque nous avons toutes les autorisations. Pour les joueurs, la reprise de la Coupe de France c’était un objectif dans notre préparation, indique le technicien. Même si c’est dommage pour l’image de la coupe (de ne pas jouer ce 6e tour), nous n’avons pas à assumer la décision de la Fédération (de reprendre la compétition dans ces conditions sanitaires). »

Dans un sens je les comprends.


26 Jan 2021 14:12
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 12808
Localisation: HAGUENAU
tu comprends qui ? Haguenau ne s'est jamais arrêté de s'entrainer, l'équipe II de R1 à peu d'éléments près s'entraine également...pourquoi Illkirch qui évolue en N III ne faisait pas de même ? j'avoue que je ne comprend pas bien comment le club est géré, si dans 3 semaines on recommence à jouer est ce que Illkirch sera prêt à reprendre ou bien boycottera aussi le championnat ?
excuse non valable pour moi ;)


26 Jan 2021 15:53
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Exsangues, certains clubs de football alsaciens ne veulent plus payer la ligue
La révolte gronde au sein du football amateur alsacien et de nombreux clubs ont d’ores et déjà annoncé leur volonté de ne pas honorer les frais réclamés par la Ligue du Grand Est (LGEF) avant le 31 mars prochain. Le motif est limpide : « On ne joue pas, on ne paye pas ».
La colère était latente depuis plusieurs semaines et commençait à transpirer au travers de discussions enflammées sur les réseaux sociaux. Désormais, elle a pris corps et s’est trouvé des porte-parole engagés sur tous les fronts.

Alors que tous les clubs ont reçu à la fin du mois de janvier un courrier de la Ligue du Grand Est (LGEF) les invitant à honorer leurs frais pour la saison en cours avant le 31 mars prochain, de nombreux présidents de club sont montés au créneau afin de réclamer une baisse drastique des sommes demandées, voire purement et simplement l’annulation de celles-ci.

« On n’a quasiment plus joué depuis un an, on n’a plus aucune rentrée d’argent depuis février 2020, on a aucune certitude quant à une possible reprise de la compétition avant cet été, et on voudrait nous faire payer des sommes que nous n’avons pas dans les caisses, c’est juste impossible, tonne Sébastien Kempf, le président d’un FC Thann qui compte 200 licenciés et une facture de 3000 euros à régler. Comment imaginer qu’à la prochaine rentrée, les joueurs et les familles vont encore accepter de payer une cotisation alors qu’ils ont eu droit à quelques matches seulement au cours des deux dernières saisons ? On va droit dans le mur, c’est intenable. »

Quinze clubs du secteur Thur-Doller se soulèvent


Ne souhaitant pas se « laisser mourir à petit feu », 15 des 17 clubs du « Pays Thur-Doller » (2200 licenciés représentant 87 % des footballeurs du secteur) se sont réunis au cours des dernières semaines pour faire entendre leur voix. Un courrier en commun, réclamant a minima une diminution significative des sommes, a ainsi été expédié à la LGEF. « Mais jusque-là, on nous propose uniquement la possibilité d’un échelonnement du paiement », poursuit le président thannois, pas vraiment convaincu par la solution. « C’est reculer pour mieux sauter ! Certains clubs sont en très grande difficulté, il faut en avoir conscience. Les faire payer demain ou l’an prochain ne changera rien au problème. Le club d’Oderen n’a même plus de quoi réparer sa tondeuse ! Ça peut faire rire, mais nous, ça ne nous fait plus rire. Dans les sommes qu’on nous réclame figurent des frais d’assurance par exemple. Y a-t-il eu beaucoup d’accidents sur les terrains cette saison alors même qu’il n’y a pas eu beaucoup de matches ? Ne pourrait-on pas alléger cette partie ? Et puis je passe sur les frais de communication, d’engagements, de mutations etc... Pour nous, ce n’est pas possible. »

« On nous réclame 4 479 euros pour des prestations qui n’ont pas existé. Comment nous demander de payer alors qu’il n’y a pas de compétition ? »

Et force est de constater que ça ne l’est pas davantage pour l’AS Raedersheim, dont les dirigeants ont lancé ce week-end une pétition afin d’annuler totalement ces sommes. « On ne joue pas, on ne paye pas, ce n’est pas plus compliqué que ça, lance le secrétaire général du club, Michel Mehlen. Ce n’est malheureusement pas avec la subvention exceptionnelle de 1000 euros accordée par notre municipalité ou les 3-4 bières vendues au mois de septembre qu’on va pouvoir continuer à exister dans les mois qui viennent. On nous réclame 4 479 euros pour des prestations auxquelles nous n’avons pas eu droit. On devrait payer alors qu’il n’y a pas de compétition ? Et si on venait à reprendre au mois d’avril, sans public et sans buvette, comment ferions-nous pour faire entrer de l’argent dans les caisses ? À un moment donné, il faut arrêter de pleurnicher sur les réseaux sociaux et se faire entendre. C’est ce que nous faisons. »

Une réponse imminente de la Ligue du Grand Est


Lundi après-midi, moins de 48 heures après avoir soumis sa pétition à l’ensemble des clubs alsaciens, le dirigeant raedersheimois affirmait avoir déjà reçu « plus d’une vingtaine de réponses, dont plus de 15 en provenance du Bas-Rhin. On sent que tout le monde a envie de se mobiliser et on ne lâchera pas l’affaire. S’il faut aller plus loin ou plus haut, nous irons. De toute évidence, on n’a plus grand-chose à perdre. »

Joint lundi après-midi, le président de la LGEF Albert Gemmrich a promis une réponse claire dans les toutes prochaines heures à l’ensemble des clubs du Grand Est.


8 Fév 2021 19:30
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
National 2 : le FR Haguenau et le Sporting Schiltigheim dans l'expectative
Relancé le 18 février par la Fédération française, le National 2 ne reprendra finalement pas le 13 mars, le ministère des Sports ayant fait machine arrière la semaine dernière. Du côté du FR Haguenau et du Sporting Schiltigheim, on souhaite que l’incertitude soit levée. Définitivement.
« Où est-ce que l’on va ? », interroge Stéphane Crucet. Le coach schilikois résume parfaitement en une phrase le désarroi, pour ne pas dire l’agacement, des clubs de N2.

Depuis l’arrêt de leur championnat en octobre, ils naviguent sans cap , soumis à des décisions venues d’en haut et qu’ils peinent le plus souvent à comprendre. La dernière en date n’a pas fait exception.
« Mon sentiment ? L’incompréhension », souffle Pierre Schlienger. Le président du Sporting Schiltigheim n’entend pas commenter les raisons qui ont poussé le ministère des Sports à repousser récemment la reprise du N2, actée le 18 février par la FFF. « À titre personnel, quand on voit que des départements entiers sont confinés, je pense que la santé doit être prioritaire. »
« Maintenant, il faut que ce soit clair. On finit la saison ou on l’arrête »

Mais il souhaite que le flou se dissipe enfin. « On ne sait pas du tout où l’on va. » Le championnat devait reprendre le 13 mars , certains clubs avaient commencé à rattraper des matches en retard, le voilà déjà à l’arrêt, mais pas définitivement. Et c’est bien cela qui pose problème.

Jean-Luc Kleinmann, le président du FR Haguenau, a ainsi bien du mal à masquer sa « frustration ». « On reprend, on nous donne de l’espoir et on arrête tout quinze jours après… Surtout, on ne nous a donné aucune raison. On aurait compris il y a trois semaines si on nous avait dit que le championnat s’arrêtait. Comme personne n’avait discuté l’arrêt de la saison il y a un an. Là, on est tombé des nues, c’est incompréhensible. On nous coupe l’herbe sous le pied. »
Une incompréhension renforcée par le fait que la Coupe de France, qui obéit au même protocole sanitaire, continue. « Il n’y a pas eu de problème, pas de cluster dans cette compétition, ni même sur les matches en retard en N2. »

Le président du FRH, comme son homologue du Sporting, veut être fixé. « Il faut se mettre à la place des clubs. On continue de payer les salaires, on a joué à huis clos. Nous n’avons que des dépenses, aucune recette. Maintenant, il faut que ce soit clair. On finit la saison ou on l’arrête. »

Cette deuxième option semble inévitable. Noël Le Graët, le président de la FFF, indiquait récemment que la saison ne pourrait aller à son terme si la reprise n’intervenait pas aux alentours du 20 mars. Ce qui ne colle pas vraiment avec le calendrier du gouvernement
« Les clubs ont besoin qu’une décision définitive soit prise rapidement et d’une décision qui ait du sens »


Dès lors, pourquoi attendre ? Pourquoi entretenir le flou ? « Cette incertitude est très pénible et devient insupportable, estime Pierre Schlienger. Elle n’est pas sans conséquence sur le moral et les finances des clubs. »

Bien sûr, les intérêts de chacun sont différents, en fonction de la situation au classement, selon que l’on vise la montée ou que l’on lutte pour le maintien. Mais tous rencontrent les mêmes difficultés. « La seule certitude que j’ai, c’est qu’il est compliqué de mobiliser des partenaires et des mécènes quand on ne joue pas », souligne le président du Sporting.

Schilikois et Haguenoviens continuent de s’entraîner, à nouveau sans le moindre horizon. « C’est tout ce que l’on peut faire », lance Jean-Luc Kleinmann. Il n’est pas permis de jouer, pas même des matches amicaux. « On peut s’entraîner, donc on ne peut pas avoir recours au chômage partiel. Mais on ne joue pas… », ajoute Pierre Schlienger.

La volonté n’est pas de polémiquer, simplement de savoir de quoi demain sera fait. « Les clubs ont besoin qu’une décision définitive soit prise rapidement et d’une décision qui ait du sens, tranche le président schilikois. On l’attend et, dans un sens ou dans l’autre, on s’y pliera. Nous devons savoir où nous allons. L’attente met le club que je préside en difficulté. »

Cette décision d’arrêter ou de continuer le championnat n’appartient pas aux clubs. Mais ces derniers demandent, simplement et justement, qu’elle soit prise. Une bonne fois pour toutes.


9 Mar 2021 6:16
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 217 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 18, 19, 20, 21, 22

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com