Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 2 Mar 2021 0:25



Répondre au sujet  [ 90 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9
 Fédération Française de Football (FFF) 
Auteur Message
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 20:07
Messages: 18113
Localisation: Strasbourg
Comme Kaniber, je n'aime pas Le Graet mais je pense pas que Fernandez soit bien placé pour donner des conseils.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


5 Juin 2020 13:28
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 18:21
Messages: 12674
Localisation: HAGUENAU
un agitateur pour ne pas dire plus, et là oû il passe c'est le bordel, même sur le plateau télé :lol:


5 Juin 2020 20:37
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19996
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
La FFF porte le coup de grâce
La Fédération française de football (FFF) a acté vendredi la limitation à 20 équipes de la Ligue 1, portant un coup de grâce au projet de Championnat à 22 clubs soutenu par Amiens et Toulouse, désormais condamnés à la L2 et aux recours.

Réunie en Assemblée fédérale en visioconférence, la FFF n’a pas créé la surprise : en adoptant à 82,33 % des suffrages exprimés la nouvelle convention la liant à la Ligue professionnelle (LFP) pour les quatre prochaines saisons, elle a de facto réaffirmé son souhait de voir le championnat de France restreint à 20 équipes au maximum, une telle disposition figurant dans le texte de cette convention.

La Ligue 1 à 22, désirée pour l’exercice 2020-21 par le club picard et le TFC, relégués à l’issue de cette saison tronquée par le coronavirus, a donc du plomb dans l’aile, malgré une décision du Conseil d’État laissant entrevoir un élargissement le 9 juin.

La FFF pour la cohérence


La plus haute juridiction administrative avait en effet suspendu les relégations au motif que la Ligue les avait prononcées sur la base d’une convention FFF-LFP caduque, fin avril, enjoignant les instances du football à réétudier le format du championnat.

Mais cela n’a pas perturbé les dirigeants du football français : successivement, le Bureau de la Ligue, puis son Conseil d’administration, puis son Assemblée générale, puis enfin vendredi l’Assemblée fédérale réunissant près de 200 délégués de clubs amateurs et professionnels, tous se sont prononcés pour le maintien des rétrogradations à l’étage inférieur.

Devant cette Assemblée, Amiens et Toulouse ont tenté de convaincre. « Le foot serait sorti grandi en ne prononçant aucune descente, en faisant preuve d’un humanisme total, d’une solidarité totale », a lancé le président d’Amiens Bernard Joannin.

« Ce qui me choque profondément c’est que notre jeu est régi par des règles, 90 minutes, 38 journées. À partir du moment où on modifie ces règles unilatéralement, on fausse le jeu et on ouvre la porte à toutes les interprétations. Je trouve ça dommage », a renchéri son homologue toulousain Olivier Sadran.

« On monte, on descend, c’est la vie. Il faut respecter les règles, elles sont ce qu’elles sont », a répondu le président de la FFF Noël Le Graët, affirmant son « respect » pour les dirigeants et rappelant l’importance de « trouver une solution adaptable à l’ensemble des clubs ».

« C’est difficile mais on se doit de ne favoriser personne et de ne maltraiter personne. Ce n’est pas facile de garder une ligne de conduite, mais on se devait d’être en règle », a-t-il poursuivi à l’issue de la réunion.
Conseil d’État bientôt saisi

C’est un énième coup dur pour Amiens, qui a déjà indiqué avoir pris la décision « de déposer de nouveau un recours en référé devant le Conseil d’État », appelant par ailleurs le « pouvoir politique » à « prendre ses responsabilités » face à « une telle partialité et à l’irrespect d’une décision de justice ».

Amiens se bat désormais seul, Toulouse ayant annoncé qu’il ne contesterait pas cette décision «abusive et injuste afin de tourner désormais toute l’énergie vers la préparation de la saison prochaine».

Le club de la Somme s’était montré très actif médiatiquement ces derniers jours pour prôner l’élargissement du championnat, qu’il estime gérable au niveau du calendrier, bénéfique à « l’intérêt général du football » et porteur de « solidarité ». Bernard Joannin a par ailleurs insisté vendredi auprès de l’Assemblée sur le fait que la relégation de son club allait « détruire le club d’Amiens, avec des dizaines de familles qui vont perdre leur emploi ».

Mais les détracteurs du projet ont aussi des arguments : un championnat élargi imposerait l’organisation de quatre journées supplémentaires dans un calendrier très restreint qui condamnerait probablement la traditionnelle trêve hivernale, et cela remettrait en cause le versement des juteux droits télévisés, qu’il faudrait répartir en deux parts supplémentaires.

La LFP adopte le calendrier général


Dans un communiqué publié ce vendredi, le Conseil d’Administration de la Ligue de Football Professionnel (LFP) « a pris acte des décisions de l’Assemblée Générale de la LFP du 23 juin et de l’Assemblée Fédérale du 26 juin, et en conséquence, relégué le Amiens SC et le Toulouse FC en Ligue 2 et confirmé la montée en Ligue 1 du FC Lorient et du RC Lens ».

Le Conseil d’Administration de la LFP a ensuite adopté le calendrier général des compétitions de la saison 2020/2021.

En Ligue 1, la première journée est programmée le week-end du 22 et 23 août (en fonction de leurs parcours en Ligue des champions, les matches du PSG et de l’OL pourraient être décalés).

Cinq journées (les 15e , 17e , 18e , 20e et 23e ) auront lieu en semaine. En journée type, il y aura un match le vendredi (21h), deux le samedi (17h et 21h), et les sept autres le dimanche (un à 13h, quatre à 15h, un à 17h, un à 21h). La 17e journée, le mercredi 23 décembre, sera la dernière avant la trêve hivernale (reprise le mercredi 6 janvier 2021). La 38e et dernière journée est fixée le dimanche 23 mai 2021, moins de trois semaines avant le début de l’Euro (11 juin-11 juillet) qui a été décalé d’un an.

Les barrages d’accession entre le 18e de Ligue 1 et le vainqueur des pré-barrages de Ligue 2 sont, eux, prévus pour les 27 et 30 mai 2021. Le championnat de Ligue 2 commencera lui le 22 août pour s’achever le 15 mai.

La finale 2021 de la Coupe de France a été programmée le 24 avril 2021, a annoncé la FFF.

Coupe de France : la finale fixée au 24 juillet


Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, a confirmé vendredi la tenue de la finale de la Coupe de France le 24 juillet, au Stade de France avec une jauge de 5 000 personnes qu’il espère augmenter à 30 % d’ici là.

Après cette rencontre opposant le Paris SG à Saint-Étienne, qui sera la première rencontre officielle de football à se tenir en France après l’interruption des compétitions en raison de la pandémie de coronavirus, la finale de la Coupe de la Ligue entre le PSG et Lyon se tiendra le 31 juillet, a poursuivi le dirigeant.


27 Juin 2020 4:55
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19996
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Présidence de la FFF : Noël Le Graët, 79 ans, est candidat à sa réélection
Le dirigeant breton brigue un 4e mandat à la tête de la "3F".
C'était annoncé, c'est désormais officiel : Noël Le Graët, actuel président de la Fédération française de football, sera candidat à sa réélection au mois de mars.
Le dirigeant breton, âgé de 79 ans, en a informé les familles du foot (clubs, ligues et districts, syndicats, Haute Autorité, etc.) dans une lettre diffusée ce jeudi. Il briguera un quatrième mandat à la tête de la "3F".
"Après avoir largement consulté les acteurs du football français ces dernières semaines et les membres du Comité Exécutif de la FFF ce matin, j’ai décidé de solliciter le renouvellement de votre confiance, en vous présentant ma candidature à la présidence de notre Fédération", écrit le dirigeant, à la tête de l’instance depuis 2011 et réélu en 2012 et 2017.
Deux adversaires déclarés

Le vote pour la prochaine mandature de quatre ans, initialement prévu en décembre, doit se tenir lors d’une assemblée générale de la FFF le 13 mars prochain.

Le Graët devrait notamment faire face à l’ancien dirigeant de la Ligue de football professionnel Frédéric Thiriez (68 ans) et à l’entrepreneur et conseiller de clubs Michel Moulin (60 ans). Ces candidats déclarés ont tous deux axé leur campagne sur les difficultés du football amateur, durement touché par la pandémie de Covid-19.

Jusqu'à quel âge il veut se présenter, il ne ses pas assez rempli les poches, quand je vois sa tronche j'ai envie de vomir .


21 Jan 2021 14:10
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 18:21
Messages: 12674
Localisation: HAGUENAU
tsst, on ne juge pas les gens selon leur faciès Kaniber. Détrompe toi, il a bien la ttête sur les épaules et connait les dossiers sur le bout de ses ongles :lol:


21 Jan 2021 14:30
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 16 Juin 2005 7:46
Messages: 2487
Localisation: Strasbourg
Ouais bon à 79ans quand même... et à côté de ça on limite l’âge des entraîneurs.


21 Jan 2021 19:16
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 18:21
Messages: 12674
Localisation: HAGUENAU
oui je peux comprendre, encore faut-il des candidats crédibles et représentatifs, qui connaissent bien le football et son organisation

prof sous toutes les coutures :roll:


21 Jan 2021 19:31
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 15:00
Messages: 8118
Localisation: Mulhouse
Ce qui me choque le plus, c'est l'absence de préparation de l'avenir, de la succession. Quand un gars qui a déjà exercé 3 mandats se représente, à 79 ans, pour en exercer un 4e, c'est que l'instance est figée. Ça me rappelle certaines élections locales, où tout le monde rouspète parce que le sortant se représente pour la nième fois ... et où il n'y a même pas assez de monde en face pour faire une liste complémentaire/opposante.


21 Jan 2021 20:55
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19996
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
FFF : Marc Keller a « poussé » Le Graët
Marc Keller, président du Racing Strasbourg et membre du comité exécutif de la Fédération française, reste convaincu qu’une réélection de Noël Le Graët à la tête de l’instance, le 13 mars prochain, serait la meilleure chose pour le football français.
« Je faisais partie des gens qui poussaient Noël Le Graët à se représenter » le mois prochain à la Fédération française de football, explique le président du Racing Strasbourg Marc Keller, vantant le bilan et « l’expérience » du Breton face aux critiques des autres candidats.

Marc, vous êtes membre du comité exécutif de la FFF depuis 2016. Avez-vous hésité avant de vous représenter au côté de Noël Le Graët, qui préside la Fédération depuis 2011 ?


Non, je faisais partie des gens qui poussaient Noël Le Graët à se représenter. Il a pris une très bonne décision. Avant le Covid, on était dans une vraie dynamique sportive, économique, populaire, sociale, pour le foot français. Sur le bilan, il n’y a rien à dire. Et par rapport à la crise qu’on traverse, l’expérience du président est un vrai atout.
N’est-il pas risqué d’axer la campagne sur la continuité, quand les listes concurrentes pour l’élection du 13 mars promettent du renouveau ?

Le président parle vrai. Il y a un travail d’urgence à faire, puis sur le moyen terme. Une des priorités consiste à renforcer l’accompagnement des clubs face à la crise sanitaire, pour qu’ils obtiennent toutes les aides disponibles notamment de l’État. Ils ne sont pas forcément structurés en interne pour le faire. Il y a aussi la création d’une cellule FFF-Ligues-Districts pour accompagner l’application des protocoles sanitaires. Troisième mesure d’urgence : l’attribution de 10 millions d’euros de dotation en matériel en juin 2021 pour accompagner le retour des clubs amateurs sur le terrain. Cette opération peut être renouvelée une fois, c’est un engagement en quelque sorte de 20 millions d’euros. Sur le moyen terme, l’idée c’est de travailler sur davantage de mixité, avec notamment la première licence gratuite aux femmes dirigeantes. […]. On souhaite aussi donner une dynamique à l’arbitrage amateur.

« Il a rappelé aussi que j’étais président du Racing »

Vous êtes en charge des sélections de jeunes pour le Comex actuel. Conserveriez-vous cette attribution en cas de réélection ?

À titre personnel, j’ai pris un grand plaisir aux missions qui étaient les miennes, notamment auprès des Espoirs. Ils se sont qualifiés deux fois de suite pour la phase finale de l’Euro, on ira aussi aux Jeux Olympiques. […] Je ne cache pas que je me réjouirais d’accompagner encore cette sélection, mais c’est Noël Le Graët qui va décider.

Le Graët est toujours très élogieux envers vous, à tel point que vous avez été perçu comme son héritier, son dauphin potentiel…


Sur l’histoire de la succession, c’est vrai que mon nom est apparu ici ou là. […] Ce n’est pas le sujet aujourd’hui. La campagne va commencer, on va débuter la tournée des ligues, il y a une élection à gagner. Je reconnais que Noël Le Graët a dit que j’étais un successeur possible, qu’il m’aimait bien, c’est très flatteur. Mais il a rappelé aussi que j’étais président du Racing (une fonction incompatible avec un mandat exécutif, Ndlr). C’est un club que j’ai fait grandir et qui doit encore grandir. S’il est élu, il s’engage pour un mandat de quatre ans et moi je serai à ses côtés pour continuer le travail entamé sous sa direction.

Vos parcours et vos personnalités sont différents, mais un lien fort semble vous unir. D’où vient cette proximité ?

C’est une relation proche, mais axée sur l’efficacité. On échange souvent, on partage nos idées. On a une proximité liée à notre ancrage régional, lui en Bretagne et moi en Alsace, et l’attachement à un club. C’est un président qui aime faire remonter les idées avant de trancher. Il est à l’écoute des membres du Comex et j’apprécie ce mode de travail participatif.

Cette liste s’inscrit dans la continuité de la précédente. Les concurrents jouent la carte du « dégagisme » et tirent à boulets rouges sur la gestion du foot amateur. Ces critiques vous agacent-elles ?

Dans la liste de Noël Le Graët, il y a quatre présidents de ligues, un président de district, la voix des amateurs est entendue et leur cause est âprement défendue au Comex. Par rapport à ce que font Michel Moulin ou Frédéric Thiriez, je préfère parler des projets que de critiquer. Nous sommes là pour parler du bilan et imaginer la vision à court et à moyen termes. Sur la saison 2019-20, il y a à peu près 90 millions d’euros qui ont été reversés au football amateur. Ce sont des chiffres qui parlent.


13 Fév 2021 5:42
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 18:21
Messages: 12674
Localisation: HAGUENAU
je vois que je n'ai pas été le seul à vouloir reconduire Le Graet :lol:


13 Fév 2021 17:33
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 90 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com