Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 18 Juil 2019 21:26



Répondre au sujet  [ 556 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 52, 53, 54, 55, 56
 FC Mulhouse 
Auteur Message
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 8:21
Messages: 15760
Localisation: Saujon (17)
quand il va voir dans quel club de merde il arrive il va l avoir mauvaise...Allen

_________________
Vade retro Rudi Garcia...bouh t'es moche quand tu chouines


3 Jan 2017 20:36
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16056
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
le FC Mulhouse reste discret sur l’apparition d’un investisseur américain dans son organigramme
Mystère de l’Ouest

Le comité directeur du FCM a accepté, hier soir, de permettre à Gary Allen de présenter son projet lors de la prochaine AG, le 20 janvier. Une offre de service plutôt inattendue qui découle, sans doute, du rachat avorté l’été dernier de l’Estac par le mystérieux Américain.
Que connaît-on aujourd’hui de Gary Allen, le futur président du FC Mulhouse ? Pas grand-chose à vrai dire. Il serait plus facile de parler de son frère Mark, sextuple vainqueur du championnat du monde d’iron man dans les années 1990.

Et ce n’est pas l’actuelle direction du FCM, bien trop soucieuse de ne pas faire capoter la reprise du club, qui va lever le voile sur les intentions de l’entrepreneur américain qui a bien réussi dans l’univers de la décoration d’intérieur. Tout juste, sait-on, que le comité directeur a accepté hier soir – par huit voix pour et deux abstentions – d’écouter ce que le businessman de l’Oregon a à lui proposer. Le projet lui sera exposé lors de l’assemblée générale du 20 janvier.

« On ne peut pas vraiment dire qu’il (Allen) est assis sur un empire »

Ce dernier – propriétaire de l’équipe de soccer des Spartans Futbol Club de Portland, plus connu pour la qualité de sa formation que ses résultats en National Premier Soccer League (NPSL), soit la quatrième division – n’agit pas seul. Dans le dossier mulhousien, il a pu compter sur la médiation de Julien Lolli, ancien président du SC Bastia (2009-2012) et futur président délégué du FCM, qui a glissé son nom à l’actuel patron, à savoir Alain Dreyfus.

En plus du dirigeant corse, qui avait déjà pris langue avec les dirigeants haut-rhinois précédemment sans pour autant les convaincre du potentiel de ses investisseurs d’alors, Gary Allen s’appuie sur Eric Descombes.

Ce dernier, ancien défenseur passé par Montpellier et quelques écuries américaines, international mauritanien à deux reprises, est déjà actif au stade de l’Ill. Il cumule les fonctions d’entraîneur-adjoint et de directeur sportif. Il a vraisemblablement joué un rôle actif dans la venue d’un Américain dans la Cité du Bollwerk.

En effet, avant de s’intéresser à Mulhouse, Gary Allen a prospecté à un niveau supérieur, à savoir la Ligue 2. Sa prise de contact en 2016 avec le Tours FC n’est, semble-t-il, pas allée plus loin que les politesses d’usage. Les négociations ont été bien plus poussées cet été concernant le rachat de Troyes, relégué en L2. Deux dossiers dans lesquels apparaît également le nom d’Eric Descombes à côté de celui de l’entrepreneur américain de 45 ans.

Dans l’Aube, l’affaire semblait bien partie pour être conclue. Gary Allen semblait être la tête de pont d’un pool d’investisseurs multicartes capable d’aligner les 3 millions d’euros réclamés par l’Estac pour passer sous pavillon US.

« Le projet était soutenu par la mairie qui ne voulait plus vraiment du président (Daniel Masoni). Allen a été présenté comme un gros bonnet alors qu’on ne peut pas vraiment dire qu’il est assis sur un empire, explique-t-on du côté de L’ Est Éclair. Il y avait aussi l’idée que Troyes n’était qu’une porte d’entrée sur l’Europe avant de se développer dans la recherche, l’immobilier… »

Le deal aurait dû être conclu à la mi-septembre. Si l’échéance a été repoussée de 15 jours, cela n’a pas permis au repreneur de financer le rachat du club, qui serait passé entre-temps de 3 à 3,9 millions d’euros.

Le FCM, un projet plus en rapport avec sa surface financière ?

« Le protocole d’accord du 6 juin était plein de promesses. En juillet, tout semblait OK. Mais les fonds ne sont jamais arrivés, rapporte la rédaction sportive de L’Est Éclair. Gary Allen, après avoir disparu des écrans radar pendant quelques semaines, a expliqué avoir été lâché par un investisseur, l’obligeant à se retirer. »

Dans l’entourage du futur homme fort de Mulhouse, on livre un autre son de cloche. La négociation portait sur une vente à hauteur de 3 millions d’euros payables en trois fois. Finalement, il aurait été demandé à Gary Allen de réunir une somme supérieure en une seule fois, ce qui n’a donc pas été possible.

Ce rachat avorté n’a donc pas refroidi les ardeurs du mystérieux bienfaiteur du FCM. Il l’a sans doute convaincu de changer de catégorie et de chercher chaussure à son pied dans le monde amateur plutôt que chez les professionnels où les barrières à l’entrée peuvent se révéler rédhibitoires. L’investissement consenti – on évoque une somme de 200 000 € – pour permettre à l’actuel 14e du groupe C de CFA de terminer la saison est bien moindre que ce qui lui était demandé dans l’Aube.

Reste désormais à connaître dans le détail le projet qui a conduit le quadragénaire de l’Oregon à s’investir dans le Sud du Haut-Rhin. Il faudra a priori attendre encore une quinzaine de jours, et la venue à Mulhouse de Gary Allen, pour en savoir plus. Et ainsi lever le voile sur une partie du mystère qui entoure cette surprenante reprise en main du FC Mulhouse.


4 Jan 2017 6:16
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16056
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
La DNCG retire quatre points au FC Mulhouse Le coup de massue
Le FC Mulhouse passait un second oral devant la DNCG, hier à Paris. Le gendarme financier ne l’a pas épargné en lui soustrayant quatre points de son maigre total en CFA. Le voici bon dernier du groupe C.

C’est un coup de bambou qu’ont pris sur la tête les dirigeants mulhousiens, injoignables hier soir, à leur sortie de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG). L’organe fédéral avait mis sa décision concernant le FCM en délibéré le 6 décembre dernier. Force est de constater que le nouveau passage du club haut-rhinois boulevard de Grenelle n’a pas été couronné de succès, à en juger par la décision prise par le gendarme financier.

Mulhouse, qui a vu en plus sa masse salariale encadrée, a été sanctionné d’un retrait ferme de quatre points et passe donc de la place de premier relégable à celle de lanterne rouge, à cinq unités d’Andrézieux, premier club au-dessus de la ligne de flottaison. De quoi compliquer singulièrement la mission maintien même si la décision fédérale peut faire l’objet d’un appel.

« L’issue positive, c’est qu’on va pouvoir recruter, dédramatise l’entraîneur Noël Tosi. Le reste, ça ne dépend pas de nous. »

Cette intention a été confirmée hier par Julien Lolli, le futur président délégué, via un communiqué sur le site internet du club : « L’encadrement de la masse salariale, à notre demande, ne nous empêche pas de réaliser des signatures de joueurs nécessaires à notre sauvetage. Dès demain, nous nous attellerons au renfort de l’équipe ».
« C’est la survie du club dont il sera question à chaque match »

Le dossier monté par la nouvelle direction, qui prendra officiellement ses fonctions ce vendredi à l’issue de l’assemblée générale du club, autour de l’investisseur américain Gary Allen attendu aujourd’hui dans la cité du Bollwerk, ne serait pas en cause. Il s’agirait plutôt d’un contentieux remontant à l’été dernier.

Président encore pour quelques jours, Alain Dreyfus avait pourtant réfuté dans ces colonnes (voir DNA du 27 décembre) tout problème avec la DNCG, faisant état d’un souci dans la « mise à jour » des comptes alsaciens pour justifier la méfiance de la Fédération.

Le marchand d’art n’avait néanmoins pas fait mystère du manque d’argent dans les caisses pour boucler le budget de la saison 2016-2017. Les récriminations parisiennes étaient donc bien plus sérieuses pour entraîner une sanction si sévère. Celle-ci serait due, en fait, à un important déficit au 30 juin dernier.

Dans son communiqué, Julien Lolli évoque le « non-équilibre des comptes », indique que le FCM « se réserve le droit de faire appel de la décision » de la DNCG, avant de préciser que le budget « présenté par les nouveaux futurs actionnaires a été validé sans réserves ».

Dans l’entourage du club, on indique que cette énième tracasserie ne sera pas un frein à la prochaine reprise en main du FCM. Si ce contretemps complique la tâche de la future équipe, qui avait pourtant remis les comptes à flots en injectant récemment une somme estimée à 200 000€, Noël Tosi, déjà sur le terrain depuis quinze jours, ne se veut pas alarmiste.

« J’ai déjà connu ça à Angers (où il a succédé à Jacky Bonnevay en 2004, ndlr). On avait neuf points de retard sur le premier non relégable. Et on a fini par se sauver avec une série d’une quinzaine de matches sans défaite. Là, on a treize matches pour parvenir au même résultat. Il n’y a rien de dramatique », explique sereinement le coach.

Ce matin, à l’entraînement, joueurs et staff vont devoir rapidement évacuer le sujet pour se concentrer sur l’essentiel : sauver un monument du foot alsacien en péril. Cela passera par une performance de choix, dès samedi, sur le terrain du leader invaincu, Le Puy. Car désormais, chaque défaite sera comme un clou de plus dans le cercueil du FCM.

« On va jouer pour prendre des points coûte que coûte. C’est la survie du club dont il sera question à chaque match, confirme Noël Tosi. On a un genou au sol mais je garde un moral d’acier. »

Charge à lui de transmettre sa confiance à un effectif qui n’a plus gagné un match de CFA depuis le 29 octobre. À l’heure où le FCM s’apprêtait à rêver plus grand avec l’arrivée de l’Américain Gary Allen, le voilà ramené à sa triste réalité du moment…


18 Jan 2017 6:35
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16056
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le FC Mulhouse est passé hier soir sous pavillon américain
« Thank you Gary »

Image
C’est un club-house archi-comble qui a assisté, hier soir, à la passation de pouvoir entre Alain Dreyfus et Gary Allen à la tête du FC Mulhouse. Le nouveau président américain compte redonner son lustre d’antan à l’autre institution du football alsacien. Il l’a sauvée d’un gouffre financier qui faisait craindre le pire.

La foule des grands soirs. Certainement pas autant que sur le National Mall à Washington DC où le 45e président des États-Unis, Donald Trump, a prêté serment hier. Mais quand même. De mémoire mulhousienne, on n’avait jamais connu une telle affluence pour une assemblée générale du FCM.

C’est qu’un autre Américain était très attendu dans la cité du Bollwerk. Un Américain qui a charmé son monde depuis quelques semaines avec un projet dont le slogan pourrait être : “make the FCM great again (*)”. Gary Allen est donc apparu en public pour la première fois sur les coups de 18h30, sous les applaudissements nourris des joueurs et autres membres du club. Très souriant, le businessman a pris place au premier rang pour écouter le vice-président Jean-Jacques Memheld lancer l’assemblée générale.
Un passage de témoin devenu nécessaire

Peut-être saisi par l’émotion du moment, et la proximité de la fin de l’ère Dreyfus, ce dernier s’est emmêlé les crayons en faisant le bilan sportif de la saison 2014-2015 ! On ne sait pas si Gary Allen aura remarqué l’erreur. L’entrepreneur US était plus au fait des soucis financiers qui ont touché le club dernièrement. Ce qui a conduit l’actuelle direction à passer la main.

Avec un passif de 147 000 € à la clôture des comptes le 30 juin 2016, le FCM était étranglé financièrement. Une situation qui ne s’est pas arrangée lors du deuxième semestre 2016. L’élimination prématurée en Coupe de France face à l’Excelsior Saint-Jospeh à La Réunion – et avec elle l’impossibilité d’encaisser les dizaines de milliers d’euros vitaux promis par la FFF – n’a rien amélioré.

Il était temps pour Alain Dreyfus, qui ne s’est pas exprimé publiquement hier mais a été chaleureusement remercié par la nouvelle équipe – « s’il n’avait pas été là, le FCM ne serait plus. Il était un peu usé parce que les résultats n’ont pas été au bout », a dit de lui, très ému, Julien Lolli, le nouveau président délégué –, de prendre du recul.

Il restera, pour l’instant, au comité directeur mais ce n’est plus lui désormais qui tiendra les rênes comme cela a été le cas durant neuf ans.

À 19h12 précises, Gary Allen est devenu le nouveau président du FC Mulhouse, sous les hourras d’un public qui espère avoir vécu là le point de départ de la renaissance d’un club encore professionnel à la fin du dernier millénaire. Le nouveau boss n’a d’ailleurs pas dit autre chose, même s’il n’a pas souhaité en rajouter pour sa première prise de parole officielle.

« Je me présente devant vous avec beaucoup d’humilité. Je suis le président mais je suis surtout au service du club, lequel passe avant tout, a promis, en anglais, l’investisseur américain de 47 ans qui souhaite se montrer transparent durant sa mandature. Je lis tous les commentaires sur les réseaux sociaux. Je serai toujours connecté avec tout le monde. Il est important de savoir ce que pensent et veulent les supporters. Je suis très impatient de voir ce qu’il va advenir. Malgré les difficultés auxquelles nous sommes actuellement confrontés, je suis sûr que nous en ressortirons plus fort. »
« Toute ma vie, j’ai été habitué à gagner et ça ne changera pas »

Une profession de foi qui a bien entendu fait l’unanimité. Mais derrière les sourires que fait naître cette nouvelle aventure, il y a une réalité sportive peu reluisante. Le FCM est dernier du groupe C de CFA après la sanction que lui a infligé la DNCG (voir ci-dessus). Et une relégation ne fait absolument pas partie du cahier des charges du nouvel investisseur américain à la mentalité de winner.

Julien Lolli et Eric Descombes, ses deux bras droits, planchent activement sur les nouveaux contours que prendra l’effectif mulhousien à la fin du mercato hivernal, le 31 janvier. Deux joueurs sont déjà arrivés : Alain Etamé et Franck Essomba. Au moins deux autres devraient suivre, et pourquoi pas sous forme de prêts.

Mais hier soir, dans un club-house surchauffé, personne ne voulait sombrer dans la morosité d’un quotidien compliqué. Et tout le monde a lancé un sincère « thank you Gary » au repreneur qui, aux dires de Julien Lolli, a « sauvé le FCM ».

« Je pars d’une page blanche, a indiqué Gary Allen. Tout est à construire. Le projet est compatible avec la ville. Toute ma vie, j’ai été habitué à gagner et ça ne changera pas. Il n’y a pas d’autres ambitions que d’aller toujours plus haut. »

En 2016-2017, ce sera déjà de sortir de la zone de relégation. Et après, le FCM tentera de changer de dimension. Il n’est plus interdit de rêver…

(*) Rendre sa grandeur au FCM


21 Jan 2017 6:21
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16056
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le projet pour le club partiellement dévoilé Les discours et la méthode
La nouvelle direction du FCM veut faire grandir le club. Et vite.


Le FC Mulhouse est-il en train de vivre sa dernière saison morose ? C’est que Gary Allen, son nouveau président, voit grand. S’il s’agit de sauver sa place en CFA d’ici mai, il sera question dès le prochain exercice de montée en National. Puis, bien sûr, de retrouver le professionnalisme. « C’est un investissement sur le long terme », a tenu à assurer l’entrepreneur américain dont la société Allen Designs Inc, basée à Vancouver, fabrique et vend des objets de décoration intérieure aux États-Unis et à travers le monde (Australie, Chine, Royaume-Uni, France…).

Mais pourquoi avoir choisi de reprendre un club de CFA, après avoir failli racheter Troyes (L2) cet été ? « Ce n’est pas comme cela qu’il faut raisonner. On a ciblé un club avec un fort potentiel public et historique, une marque, explicite Eric Descombes qui a rencontré Gary Allen il y a deux ans, lorsqu’il travaillait à la formation à l’Espanyol de Barcelone. Il y avait quatre clubs qui correspondaient à ce profil : Grenoble, Le Mans, Sedan et Mulhouse. »

Le choix s’est donc porté sur le club haut-rhinois. L’attractivité économique de la région – « il faut convaincre les entreprises américaines intéressées de venir à Mulhouse mais aussi donner un élan économique à la région » – et la proximité de la Suisse et de l’Allemagne ont également pesé puisque la nouvelle équipe est très ouverte sur l’international. Avec Gary Allen, deux autres partenaires américains, dont l’un était présent hier, se sont lancés dans l’aventure.
Essentielle formation

Propriétaire des Spartans Futbol Club de Portland, qui évoluent en National Premier Soccer League (D4), mais aussi d’une équipe féminine (D2) et d’une académie de jeunes footballeurs, le quadragénaire US va rapidement tisser des liens transatlantiques avec le FCM. L’idée étant de partager, entre autres, le savoir-faire mulhousien en matière de formation, au cœur du nouveau projet.

« On va redonner une grande importance à la formation (école de football, pré-formation, formation, équipe fanion) qui sera regroupée en une seule entité, détaille Eric Descombes, le directeur sportif et technique, rédacteur de la nouvelle méthode qui va entrer en vigueur. Dès juillet, il y aura une formation continue avec les éducateurs. Ça prendra du temps. C’est un projet de longue haleine »

Son binôme, Julien Lolli, ex-président du SC Bastia (2009-2012), s’est appesanti, lui, sur la méthode de travail souhaitée par Gary Allen. Une méthode made in USA, cela va s’en dire.

« Les entreprises américaines n’aiment pas perdre de l’argent. Au minimum, il faut atteindre l’équilibre (ce qui sera le cas cette saison grâce à l’apport récent de M. Allen estimé à 200 000 €, NDLR) et faire des bénéfices dès la saison prochaine, fait remarquer le président délégué. Les travaux sont immenses et la maîtrise des coûts sera drastique. »

Le football français, qui peine à rester à l’équilibre à l’image de ses clubs professionnels, ne donne pas le bon exemple. Qu’importe, l’investisseur providentiel arrive avec des idées neuves et souhaite avant tout « compter sur [s]on travail » plutôt que de se tourner vers les autres. Toutefois, un rapprochement a déjà été initié avec la Ville de Mulhouse considérée comme un « partenaire fiable » pour concrétiser les nouvelles ambitions du FCM.

« Gary est quelqu’un de simple et d’exceptionnel. Il n’est pas venu ici pour faire de la figuration, prévient Julien Lolli. Il n’a pas cédé à la mode pour reprendre un club de foot. Il a des partenaires, il a pris l’Alsace en amitié et il sera au club au moins une fois par mois. »

Avant de prendre son vol retour pour Portland, en début de semaine prochaine, Gary Allen va d’abord régler les derniers détails de sa prise de pouvoir. Pour poser les fondations de ce qu’il espère être une success-story à l’américaine.


21 Jan 2017 6:24
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16056
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
La DNCG valide l’accession du FC Mulhouse en N2
Bonne nouvelle pour le FC Mulhouse qui a été autorisé ce lundi par la DNCG à s’engager en championnat de National 2. Recalés en première instance, les dirigeants mulhousiens ont donc apporté les garanties financières nécessaires lors de leur audition jeudi dernier devant la commission d’appel. Ce verdict devrait permettre au club mulhousien d’officialiser dans les prochaines heures les arrivées de ses trois premiers renforts en vue de l’exercice 2019-2020.


8 Juil 2019 20:05
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 556 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 52, 53, 54, 55, 56

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com