Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 21 Oct 2018 20:32



Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
 Ecofoot.fr 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Déc 2004 1:21
Messages: 14528
Je viens de découvrir ce site, certains connaissent surement déjà, je trouve qu'il y a pas mal d'articles intéressants. Vous pouvez y faire un tour.

ecofoot a écrit:
Si nous voulons lutter efficacement contre le dérèglement climatique, tout le monde doit s’y mettre, y compris les acteurs du foot

En cette période de canicule généralisée sur tout le territoire européen, de nombreux acteurs politiques, économiques et médiatiques mettent en garde contre les effets du dérèglement climatique. Face à l’urgence de la situation, Pierre Rondeau, Codirecteur de l’Observatoire Sport et Société à la fondation Jean Jaurès, appelle le monde du sport – et notamment du football – à prendre sa part de responsabilité pour faire bouger les lignes.

Mardi 7 août, on annonce la journée la plus chaude de l’année. Des températures dépassant souvent les 35 degrés sont annoncées un peu partout en France. A Paris, on devrait atteindre les 38 degrés pendant que dans le sud du pays, le seuil fatidique des 40 a déjà été dépassé depuis belle lurette.

Le dérèglement climatique est dorénavant une évidence, personne ne peut le nier. Les températures caniculaires se multiplient année après année, les catastrophes naturelles sont de plus en plus courantes aux quatre coins du monde et l’air pollué des grandes mégalopoles est devenu une norme quotidienne.

Les principaux climatologues ont depuis longtemps tiré la sonnette d’alarme. Si on ne fait rien rapidement, si on ne change pas drastiquement nos habitudes de vie et si on ne bouleverse pas maintenant notre vision des choses, on court tout droit vers la catastrophe.

D’après Jean Jouzel, vice-président du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), « dans la deuxième partie du siècle, on pourrait craindre des températures records de l’ordre de 50 degrés, voire 55 degrés sur l’Est de la France. On passe dans un autre monde ». Il est urgent de prendre des décisions.

Tous les acteurs doivent participer à ce changement, y compris les acteurs du football. Tout d’abord, c’est un impératif compétitif. Les excès de pollution et de température altèrent directement la performance des sportifs et contraignent leur carrière et leur pratique. Une étude allemande avait d’ailleurs montré que, toute chose égale par ailleurs, à situation météorologique égale, à température égale, à condition de jeu égale et quel que soit l’intérêt de la rencontre, plus le pic de pollution augmente, plus les performances des joueurs diminuent.

Ensuite, c’est un devoir démonstratif. Ils doivent donner l’exemple. Le football étant le sport le plus populaire du monde, suivi par des milliards de fans à travers le globe, les footballeurs sont des modèles à suivre pour toutes les générations. Rien qu’en France, où la finale de la dernière coupe du Monde a été vue par 26 millions de personne, il est clair que si la FFF et la LFP décidaient de mettre en avant l’écologie et l’environnement, beaucoup de choses pourraient être faites. Cela irait dans le sens du progrès et de la respectabilité.

Prenons le cas des Forest Green Rovers. Ce club de 4e division, en Angleterre, est depuis longtemps décrit comme « le plus écolo du monde » : stade en bois, pelouse certifiée bio, panneaux solaires, récupération de l’eau de pluie, cantine végan, etc. Cela doit devenir la norme.

Pourquoi ne pas imposer à la LFP une modification de sa classification et de sa critériologie dans l’obtention de la licence-club, sésame indispensable pour pouvoir jouer en ligue 1/ligue 2
? Pourquoi ne pas exiger une véritable politique verte au sein des clubs ? Pourquoi ne pas demander à ce que toutes les équipes professionnelles obtiennent un label éco-responsable ?

Il ne faut pas privilégier l’écologie punitive, au risque d’en dégouter certain, il faut raisonnablement prendre conscience que les choses actuellement ne vont pas bien et que si on ne fait rien, on ne pourra pas revenir en arrière. Il faut acter une révolution écologique censée et pragmatique. Les clubs et tous les acteurs du foot doivent aller dans ce sens-là, montrer l’exemple et accepter l’évolution.

En d’autres termes, chacun doit faire sa part.
Pas d'accord sur tout, notamment sur le végan, mais sur le reste ça me parle bien ...


16 Aoû 2018 19:23
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 16525
Localisation: Strasbourg
Autant je pense qu'on peut grandement améliorer l'impact écologique qu'on a au quotidien, autant je suis sceptique sur toutes les mesures employées par ce club anglais. :lol:
- Je n'imagine pas du tout un stade de 70000 places tout en bois, et si c'est faisable, bonjour la quantité de bois, l'entretien, les normes de sécurité, les risques d'incendies, etc. Ce serait intéressant de savoir comment ça se passe pour de grosses structures (exemple le Wodan à Europa Park) histoire de comparer.
- Une pelouse certifiée bio est difficile à entretenir et avec l'accumulation des matchs, à moins d'avoir un climat ultra favorable, tu seras obligé de chauffer en hiver et abondamment arroser en été. Là encore il y aurait d'autres méthodes que les arrosages traditionnels ou la chauffe avec une soufflerie qui carbure au mazout. Mais on a déjà beaucoup de mal à avoir des terrains potables avec des pelouses traditionnelles, alors une pelouse bio, je n'imagine même pas le résultat.
- Les panneaux solaires est une bonne idée à court terme, à long terme ils s'usent et une partie n'est pas recyclable. En plus de ça, la production et le recyclage est énergivore et a également un impact sur l'environnement. En tout cas c'est ce qu'on m'avait expliqué il y a une dizaine d'années, ce n'est peut-être plus vrai aujourd'hui.
- Récupération d'eau de pluie ça dépend pour en faire quoi. Si c'est pour l'arrosage, pourquoi pas, mais si c'est pour le coupler avec un traitement de l'eau au sein même du stade pour la rendre potable, c'est pas top. En plus lors du stockage, idéalement ils doivent avoir un système qui va "remuer" le tout afin de garder une eau oxygénée. L'eau stagnante apporterait une belle formations de bactéries qui se propageraient assez rapidement et offrirait une belle réserve pour la reproduction d'insectes. A moins d'utiliser cette eau pour de la permaculture ... mais dans ce cas, rien à voir avec le foot.
- Le "veganisme" est pour moi encore une totale hérésie mais j'avoue ne pas du tout connaître quels sont les arguments des vegans.

De façon générale je pense que les mesures locales voire nationales, n'ont que très peu d'impact sur l'écologie planétaire. Par exemple en France on interdit de plus en plus le plastique ... on nous explique que c'est à cause de la pollution des océans... le 7ème continent... bla bla bla... sauf que si demain on venait à produire 0% de plastiques non recyclables, ça ne ferait baisser la quantité de déchets jetés dans l'océan de même pas 0,1% (et encore, c'est en considérant que tous nos déchets sont des plastiques alors que c'est loin d'être le cas.
Enfin bref, c'est un vaste sujet :lol:

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


17 Aoû 2018 10:16
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 2 messages ] 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com