Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 22 Mai 2019 20:35



Répondre au sujet  [ 134 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 14  Suivante
 Sporting Club de Bastia 
Auteur Message
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 7 Mar 2003 12:31
Messages: 1615
François Nicolaï en garde à  vue

Le président du Sporting Club de Bastia François Nicolaï a été placé en garde à  vue mardi à  Paris dans le cadre de l'enquête du juge Philippe Courroye sur des malversations présumées en lien avec la mouvance nationaliste corse.

Le mardi 20 janvier, le juge Courroye avait recueilli le témoignage de Jacques Maillot, ancien PDG de Nouvelles Frontières, qui avait établi un lien entre l'arrêt d'attentats visant le voyagiste et le parrainage par Nouvelles Frontières du club de football, réputé proche de la mouvance nationaliste.

François Nicolaï est actuellement entendu par les policiers de la Brigade financière de Paris.

L'audition intervient à  peine une semaine après la délivrance au juge d'un «réquisitoire supplétif» par le parquet de Paris, lui permettant d'enquêter sur des faits susceptibles de relever de «l'extorsion de fonds en relation avec une entreprise terroriste» contre le voyagiste, victime en 1993 d'une campagne d'attentats revendiquée par le FLNC Canal Historique.

Le réquisitoire supplétif vise aussi les complices et les receleurs de ces éventuelles extorsions de fonds.

Après la vague d'attentats contre Nouvelles Frontières, notamment à  Marseille, Paris, Ajaccio et Bastia, le voyagiste avait signé en mai 1994 un accord de parrainage avec le Sporting Club de Bastia pour un montant de trois millions de francs par an.

Les juges antiterroristes, notamment Laurence Le Vert, avaient été saisis de cette série de plasticages dès 1993 mais, faute de témoignages, l'affaire avait débouché sur un non-lieu.

En 1995, Nouvelles Frontières avait été visé par de nouveaux attentats, qualifiés de «piqûres de rappel» par une autre source proche du dossier.

Le Sporting Club de Bastia a pour trésorier Jean Nicolaï, frère du président François Nicolaï et ancien directeur de la publication indépendantiste U Ribombu, organe de presse du FLNC Canal Historique au moment des faits.

Jean Nicolaï avait lui-même été interpellé puis relâché, en mars 1998 avec plusieurs de ses collaborateurs à  U Ribombu sur commission rogatoire du juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière.

_________________
Si l'Amazonie est le poumon de la terre, Metz en est le trou du cul.
http://rernes.free.fr/


4 Fév 2004 15:46
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Aoû 2002 0:41
Messages: 3719
Localisation: Haguenau (67)
Message 
De toute façon ces deux clubs corses doivent avoir des finances et des pratiques plutôt bizarres ! M'enfin y en a d'autres sur le continent ...


4 Fév 2004 19:29
Profil ICQ YIM
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37509
Localisation: Strasbourg
Message 
François Nicolaï mis en examen

François Nicolaï, président du SC Bastia, a été mis en examen, jeudi à  Paris, notamment pour «extorsion de fonds en relation avec une entreprise terroriste», dans le cadre de l'enquête financière visant le nationaliste corse Charles Pieri.

François Nicolaï, également poursuivi pour «abus de bien sociaux», est placé sous contrôle judiciaire. Cette mesure lui interdit de rencontrer les autres personnes mises en examen et on ignore si le juge lui a interdit d'exercer ses fonctions de président du SC Bastia, qu'il occupe depuis 1993.

L'entrepreneur corse était placé en garde à  vue depuis mardi. Le juge Philippe Courroye lui a demandé des explications sur les accusations d'extorsion de fonds avancées par l'ancien prédisent de Nouvelles Frontières. Jacques Maillot estime en effet avoir été obligé de sponsoriser le SC Bastia en 1994, à  raison de 457.000 euros par an, pour que cessent les attaques terroristes, orchestrées par le FLCN Canal Historique, contre ses agences et ses hôtels en Corse.

Cette mise en examen n'arrange pas la situation du club bastiais, mal en point en Ligue 1, et accusé d'avoir détourné de l'argent lors du transfert de son joueur ghanéen, Mickaël Essien, à  Lyon en juillet 2003. 103.000 euros auraient été versés au nationaliste Charles Pieri, un proche du club, inquiété récemment par la justice.

_________________
L'histoire est en marche ...


5 Fév 2004 22:55
Profil Site Internet
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 7 Mar 2003 12:31
Messages: 1615
Message 
Bastia : la FFF partie civile

Le conseil fédéral de la Fédération française de football a décidé vendredi de se porter partie civile dans le cadre de l'enquête sur des malversations présumées en lien avec la mouvance nationaliste corse, a annoncé Claude Simonet.

_________________
Si l'Amazonie est le poumon de la terre, Metz en est le trou du cul.
http://rernes.free.fr/


6 Fév 2004 16:50
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Aoû 2002 0:41
Messages: 3719
Localisation: Haguenau (67)
Message 
Si c'est prouvé j'espère qu'ils vont sanctionner le club aussi !


6 Fév 2004 20:27
Profil ICQ YIM
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 7 Mar 2003 12:31
Messages: 1615
Message 
Jean Nicolaï en garde à  vue

Le secrétaire général du Sporting club de Bastia (SCB) Jean Nicolaï a été placé en garde à  vue lundi matin à  Paris dans le cadre de l'enquête financière visant le nationaliste corse Charles Pieri et son entourage.

Jean Nicolaï, qui est le frère du président du club François Nicolaï, mis en examen le 5 février pour «extorsion de fonds en relation avec une entreprise terroriste» et «abus de biens sociaux», avait été convoqué à  la brigade financière de Paris pour y être entendu.

Longtemps directeur de publication de l'hebdomadaire nationaliste U Ribombu, Jean Nicolaï assume des fonctions de direction au sein du club depuis 1993. Fin novembre, il avait déjà  été interrogé comme témoin par le juge Philippe Courroye en charge de l'enquête sur Charles Pieri. Selon une source proche du dossier, il avait déclaré au magistrat que M. Pieri avait, depuis sa sortie de prison en 2002, pris une place importante au sein du club.

Au fil des mois, le Sporting Club de Bastia est devenu l'une des pièces maîtresses de l'enquête du juge Courroye sur des malversations présumées attribuées à  Pieri et à  son entourage.

Le juge s'est notamment intéressé aux conditions du transfert de Mickaël Essien, un joueur du club, à  l'Olympique Lyonnais, en juillet 2003.

Une somme de 103.000 euros directement en relation avec ce transfert serait passée entre les mains de deux anciens administrateurs du club pour, selon l'hypothèse des enquêteurs, être versée à  Charles Pieri, ouvertement proche du club depuis sa sortie de prison.

Il enquête par ailleurs sur le parrainage par le voyagiste Nouvelles Frontières dont le club a bénéficié à  partir de 1994 (bien 1994).

De l'aveu même de son président François Nicolaï, ce sponsoring relevait en réalité d'un «racket» orchestré par la mouvance nationaliste au détriment du voyagiste, par le biais d'un chantage aux attentats.

_________________
Si l'Amazonie est le poumon de la terre, Metz en est le trou du cul.
http://rernes.free.fr/


23 Fév 2004 16:11
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37509
Localisation: Strasbourg
Quelques infos avec notre concurent actuel en bas de L2, infos des supporters sur l'ambiance en cours - Ghjuvanni, www.camperemu.com :

Citation:
Prenant acte du fait que les dirigeants du Sporting Club de Bastia aient refusé de rencontrer l'ensemble des supporters du club, le CSB tient à  apporter des précisions :

Lors de l'assemblée générale du CSB le 7 Octobre 2009 à  Petranera, l'unanimité des présents a voté pour que cette réunion soit ouverte à  tous, tout comme elle a décidé de désigner 4 représentants clairement identifiés pour prendre la parole lors de l'éventuelle réunion dans un souci de cadrage et d'organisation. Il a été également acté que SEULS les dirigeants du club auraient le pouvoir de donner ou pas, dans un deuxième temps, la parole au reste des personnes présentes. Notre but n'est en aucun cas de mettre des personnes sous contrainte mais bel et bien de renouer le fil du dialogue.

Concernant le lieu de la réunion, il nous est évident que la salle des trophées du stade ne peut accueillir l'ensemble des supporters qui souhaiteraient y assister. C'est pour cela que nous avions proposé la salle des fêtes de Petranera pour se réunir. Le Sporting n'est pas et ne sera jamais la propriété de quelques-uns, il appartient à  tous. De plus, depuis des années, nous avons très bien remarqué que les réunions en catimini entre 5 ou 6 personnes n'ont jamais rien apporté de concret et rien n'a jamais abouti que cela soit de l'époque de Testa Mora 92 ou actuellement de Bastia 1905.
Alors que dans tout club professionnel cela doit être en théorie aux dirigeants à  se diriger vers les supporters, surtout dans une situation aussi dramatique qu'à  l'heure actuelle, à  Bastia l'inverse est toujours à  l'ordre du jour. A croire que le club constitue une exception mais toujours dans le mauvais sens du terme et la volonté de changer les choses semble inexistante.

Le club, par le biais de M. Orlanducci propose une réunion avec 3 ou 4 représentants du CSB et une vingtaine de supporters. Si nous raisonnons bien, cela voudrait dire qu'il faudrait faire un choix pour décider de qui aura le droit et la légitimité d'assister à  la réunion et qui ne l'aura pas. Pour notre part il est acquis que tout supporter du Sporting est égal devant l'Histoire du club et en repousser certains les mènerait inexorablement vers la sortie et le désintéressement un peu plus grandissant envers le club. àŠtre dirigeant d'un club professionnel, qui plus est à  Bastia, engage le fait qu'il faille prendre des responsabilités devant l'ensemble des supporters et d'autant plus lorsque l'on prétend n'avoir rien à  se reprocher.
Durant cette assemblée générale, d'autres questions sont ressorties du débat dont en voici quelques-unes (il n'y aurait ici assez de place pour les énumérer une à  une) :

- Quel est le projet ou quelles sont les solutions pour sortir de la situation dramatique dans laquelle se retrouve le club, tant sportivement que financièrement ? Quelles sont notamment les ressources financières ?
Hier un budget de 10M€, aujourd'hui 8M€ et demain ?

- Le fossé grandissant entre dirigeants et supporters pourrait être comblé en partie selon nous par une meilleure communication, vieille revendication du peuple bleu. Toute entité est dotée d'un service communication et d'un service marketing, ce n'est pas le cas au SCB, club faisant pourtant partie de la quarantaine de clubs professionnels que compte le football français.
Cela représenterait certes un investissement, mais ce coût ne serait-il pas compensé par des recettes futures ? La communication aujourd'hui est un corps de métier, il faut donc le confier à  des professionnels.

- L'image du club est détestable. Tout joueur même étant au chômage ne souhaite rejoindre le SC Bastia. Il faut y voir là  également un constat d'échec. Quelles sont les solutions pour y remédier ? La cellule de recrutement est-elle confiée à  des professionnels ?

- 9 départs de joueurs ont été enregistrés durant le marché estival pour seulement trois arrivées. Ceux-ci avaient-il été prévus et des solutions de remplacement ont-elles été pensées en amont ?

Cet énième renfermement du club sur lui-même apportera à  coup sûr un peu plus de désarroi et de lassitude dans l'esprit des supporters. Vouloir éviter un dialogue indispensable avec ceux dont on prétend vouloir faire corps apporte inévitablement, non pas un coup de massue aux supporters ni aux dirigeants, mais tout simplement un coup quasi fatal au club lui-même.
Dans cette période aussi sombre il nous semble important d'établir un véritable dialogue entre le club et ses propres supporters.
Malheureusement, et nous ne pouvons que le déplorer, la porte se referme, une fois de plus. La réunion proposée en comité restreint dans la salle des trophées ne doit en aucun cas nous voiler la face : le club n'est pas prêt à  renouer un véritable dialogue avec ses supporters, force et composante essentielle du club.

Nous tenons à  dire également à  l'ensemble des supporters bleus et de l'opinion publique que notre détermination n'est en rien contrariée et que le combat pour sauver le Sporting continue. Nous en appelons aux supporters bleus pour leur dire que nous avons besoin de tout le monde, que nous voulons diffuser et convaincre autour de nous le plus largement possible.
Nos revendications sont en train d'être comprises et partagées par de plus en plus de monde. Certes le chemin est encore long mais nous sommes sur la bonne voie car uni, le peuple bleu a toujours démontré ce dont il était capable de réaliser.

Più che mai, mubilizemuci !

Citation:
Bastia, le 18 Octobre 2009

Devant cette situation de blocage décidée unilatéralement par les dirigeants du Sporting Club de Bastia, le CSB continue son travail et rien ne pourra le faire fléchir. La situation sportive le pousse d'ailleurs plus que jamais à  se mobiliser, à  se renforcer, à  lutter, car dorénavant la survie du club passera indéniablement par une lutte de tous les instants.
Alors qu'il commence à  être décroché au classement et alors que ses dirigeants s'enferment dans leur bunker d'Armand Cesari, il y a des supporters qui ne peuvent rester impassibles devant une telle situation de détresse et de désespoir.

Comment pouvons-nous agir ?

Il faut, aujourd'hui, travailler à  l'élaboration d'un véritable projet d'actions réfléchi et faire en sorte qu'il soit mené à  la hauteur de la gravité de la situation. C'est pourquoi u Cullettivu di i Sustenitori Bastiacci invite tous les supporters venant de tous horizons à  une nouvelle Assemblée Générale le Jeudi 22 Octobre 2009 en la salle des fêtes de Petranera à  partir de 19 heures. Si nous nous mobilisons massivement alors l'espoir est de rigueur. Plusieurs propositions d'actions seront faites parmi lesquelles la mise en place d'un comité de sauvegarde pour le Sporting Club de Bastia ou encore une pétition pour faire valoir nos revendications. Bien évidemment les présents seront invités à  donner leur avis et émettre des propositions. Nous espérons qu'ils seront nombreux.

Nous voulons dire enfin, tranquillement et sereinement, que rien sur notre chemin ne pourra entraver notre détermination.

U CULLETTIVU DI I SUSTENITORI BASTIACCI

_________________
L'histoire est en marche ...


19 Oct 2009 18:11
Profil Site Internet
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37509
Localisation: Strasbourg
SoFoot a écrit:
Bastia hume la CFA

Relégation en National, problèmes administratifs, changements d’entraîneur, il est loin le temps où les Corses régnaient sereinement en première division.

Conséquence de cet imbroglio sans nom : la DNCG va prononcer une descente administrative en CFA, à titre conservatoire.

« Le Sporting doit combler un déficit qui s’élève à 1,2 million d’euros, indique Julien Lolli, le président du club à Corse Matin. La DNCG a refusé de prendre en compte d’éventuels transferts, qui permettraient d’équilibrer les finances ».

La direction cherche maintenant de l’aide du côté des politiques de l’île. « Nous avons rencontré les élus de la CTC (Région), de la CAB (Communauté d’agglomération de Bastia) et du Conseil général de Haute-Corse, harangue le président du directoire. Tous ont pris conscience de la gravité de la situation et de la nécessité d’apporter des réponses rapides. On doit tous se revoir autour d’une même table d’ici lundi, et on n’ose pas imaginer que les collectivités ne puissent pas nous venir en aide ».

Bastia a six jours pour faire appel avant de repasser devant la DNCG d’ici la fin du mois.

Et Plessis il voulait faire comment déjà pour combler notre déficit ?

_________________
L'histoire est en marche ...


2 Juin 2010 18:44
Profil Site Internet
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 5 Jan 2003 14:32
Messages: 11078
Localisation: Montbéliard
argueti a écrit:
Et Plessis il voulait faire comment déjà pour combler notre déficit ?


Réaliser des ventes effectives, et non mettre une ligne dans le bilan. De là à dire qu'il va y arriver, c'est une autre histoire.

Le problème de Bastia, c'est qu'ils ont présenté un dossier très mal ficelé, bâclé.

_________________
Je refuse d'admettre que l'humanité soit si tragiquement vouée à la nuit privée d'étoiles du racisme et de la guerre, que l'aube brillante de la paix et de la fraternité ne puisse jamais poindre.


2 Juin 2010 19:42
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Déc 2004 1:21
Messages: 14658
ENFIN LE STADE DE BASTIA SUSPENDU !!!!!!!! Est-ce la fin de l'impunité corse ? Espérons ... La liste des incidents, rien qu'à Bastia, depuis le début de saison, est impressionnante !


14 Déc 2012 18:55
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 134 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 14  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com