Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 30 Oct 2020 9:20



Répondre au sujet  [ 1168 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 111, 112, 113, 114, 115, 116, 117  Suivante
 Bundesliga / Championnat d'Allemagne 
Auteur Message
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19125
Localisation: Dorlisheim
29eme journée
Vendredi 29 mai 2020

Fribourg 0 - 1 Bayer Leverkusen
Samedi 30 mai 2020
Wolfsbourg 1 - 2 Eintracht Francfort
Hertha BSC 2 - 0 Augsbourg
Mainz 05 0 - 1 Hoffenheim
Schalke 04 0 - 1 Werder Brême
Bayern Munich 5 - 0 Fortuna Düsseldorf
Dimanche 31 mai 2020
Borussia M'gladbach 4 - 1 Union Berlin
Paderborn1 - 6 Borussia Dortmund

Le Bayern au grand galop
Le Bayern Munich, qui a balayé samedi le mal classé Düsseldorf 5-0, avec un nouveau doublé de Lewandowski et un super-Pavard, s’est encore rapproché d’un 8e titre de champion consécutif.


31 Mai 2020 4:32
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19125
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le foot au temps du coronavirus : cinq choses à retenir de la reprise en Allemagne
Contamination des équipes ? Hécatombe de blessés ? Rassemblements intempestifs de supporters ? Après cinq journées complètes de Bundesliga depuis le 16 mai, aucune des catastrophes prédites n’a eu lieu et le pari de la reprise du foot est en passe d’être gagné en Allemagne.
Alors que la Liga espagnole s’apprête à son tour à redémarrer jeudi, avant les championnats anglais (17 juin) et italien (20 juin), voici cinq choses à savoir sur le foot à huis clos au temps du Covid-19:
- 1. Le protocole sanitaire est efficace -

Testés deux fois par semaine, contraints au confinement en famille et aux mesures de distanciations permanentes: les mesures imposées aux footballeurs allemands sont tellement strictes qu’on peut considérer qu’ils sont, de tous les travailleurs «sur site», parmi les mieux protégés.

A ce jour, aucune équipe n’a été victime de contagion massive.


La semaine dernière, deux joueurs de Dortmund, Jadon Sancho et Achraf Hakimi, ont été sanctionnés pour avoir fait venir un coiffeur à domicile, en violation de l’interdiction de recevoir quiconque à la maison.

Des voix s’élèvent déjà pour demander l’assouplissement d’un protocole qui apparaît chaque jour un plus en décalage avec le retour de la vie «normale» dans le pays, où l’on peut de nouveau s’asseoir aux terrasses des cafés, rencontrer des amis ou... aller chez le coiffeur.
2. Les joueurs sont revenus en forme


Contrairement aux inquiétudes de nombreux médecins du sport, aucune augmentation notable du nombre de blessures, notamment musculaires, n’a été constatée. Les entraîneurs font largement usage du droit de changer désormais cinq joueurs (4,3 remplacements par match en moyenne), ce qui contribue à préserver les plus fragiles.

"Peut-être même que pour la remise en forme, ça a été un avantage de ne pas pouvoir nous entraîner normalement au début, mais seulement en petits groupes, avant de pouvoir revenir aux entraînements d’équipe", avance le manager du Hertha Berlin Michael Preetz.

Les médecins et kinés ont dans l’ensemble été surpris du très bon niveau de forme conservé par la plupart des pros. Un exemple: Vladimir Darida, du Hertha Berlin, a couru contre Augsbourg (29e journée) 14,34 km, le record depuis que cette statistique existe en Bundesliga (2011/2012).
3. Des rapports de force inchangés


Certains redoutaient des résultats aberrants, causés par le manque d’entraînement. En réalité, les rapports de force n’ont pas changé: les puissants restent puissants (le Bayern a gagné 5 matches sur 5) et les équipes en difficulté en bas de tableau n’ont pas fait de miracle.

L’absence du public, qui pousse souvent les petits à se surpasser contre les gros, aurait même tendance à renforcer la hiérarchie: «Désormais, on a l’impression que les équipes qui ont la meilleure qualité individuelle s’imposent plus souvent», constate Markus Krösche, le directeur sportif du RB Leipzig.
4. L’avantage à domicile à disparu

C’est la principale surprise de cette Bundesliga à huis clos: lors des deux dernières saisons, 45% des matches se sont terminés par la victoire de l’équipe locale. Ce ratio est tombé à 22% depuis la reprise à huis clos (10 victoires à domicile en 46 matches).

"C’est fou, et on ne s’y attendait pas à ce point", s’étonne Sebastian Kehl, le manager de Dortmund, orphelin du célèbre «Mur jaune» et des 82.000 abonnés du Signal Iduna Park.

"Je ne crois pas que ce soit un hasard, renchérit le coach de Leverkusen Peter Bosz. Le public aide toujours son équipe, et quand on joue à l’extérieur sans spectateurs, c’est évidemment plus facile."
5. Les supporters sont disciplinés

Certains dirigeants politiques avaient exprimé leur scepticisme: les ultras, indisciplinés, allaient obligatoirement chercher à se rassembler les jours de match.

Pour le moment, tout se passe bien, mais ce pari-là n’est pas encore gagné.


Avec le déconfinement progressif, et à l’approche des derniers matches décisifs, dont celui attendu du titre de champion pour le Bayern, on peut toujours craindre des rassemblements de foule, organisés ou spontanés.

Le maire de Munich a déjà pris les devants, en interdisant par avance la traditionnelle présentation du trophée aux supporters depuis le balcon de l’hôtel de ville alors que le Bayern est proche d’un huitième titre de champion consécutif.


8 Juin 2020 18:06
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19125
Localisation: Dorlisheim
32eme journée saison 2019/2020
Mardi 16 juin 2020

Borussia M'gladbach 3 - 0 Wolfsbourg
Werder Brême 0 - 1 Bayern Munich
Fribourg 2 - 1 Hertha BSC
Union Berlin 1 - 0 Paderborn
Mercredi 17 juin 2020
Eintracht Francfort 2 - 1 Schalke 04
Borussia Dortmund 0 - 2 Mainz 05
RB Leipzig 2 - 2 Fortuna Düsseldorf
Bayer Leverkusen 3 - 1 Cologne
Augsbourg 1 - 3 Hoffenheim


Le Bayern sacré champion d'Allemagne, après sa victoire au Werder Brême

En battant le Werder à Brême (1-0), mardi, pour la 32e journée de Bundeliga, le Bayern a décroché le 30e titre de champion de son histoire.


16 Juin 2020 21:28
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19125
Localisation: Dorlisheim
33eme journée saison 2019/2020
Samedi 20 juin 2020

Bayern Munich 3 - 1 Fribourg
RB Leipzig 0 - 2 Borussia Dortmund
Hoffenheim 4 - 0 Union Berlin
Fortuna Düsseldorf 1 - 1 Augsbourg
Hertha BSC 2 - 0 Bayer Leverkusen
Mainz 05 3 - 1 Werder Brême
Schalke 04 1 - 4 Wolfsbourg
Cologne 1 - 1 Eintracht Francfort
Paderborn 1 - 3 Borussia M'gladbach


20 Juin 2020 16:41
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 18:21
Messages: 12311
Localisation: HAGUENAU
si Bremen ne gagne pas son dernier match à domicile, ce sera la descente assurée... :roll: Suspens également assuré :!:


22 Juin 2020 14:59
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19125
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
dDernière journée :
le modèle allemand

La Bundesliga sera ce samedi le premier championnat majeur à aller à son terme depuis la reprise post-coronavirus, grâce à une volonté sans faille et à l’unité du monde du football allemand.

Lorsqu’il remettra le trophée du champion au Bayern Munich, à huis clos, à l’issue de la 34e journée, le président de la Ligue (DFL) Christian Seifert aura définitivement gagné son audacieux pari lancé début mai, un saut dans l’inconnu à l’époque.

La DFL a mené deux batailles de front : celle de la sécurité sanitaire, et celle de l’opinion publique, peu favorable au début à cette reprise.

L’unité fait la force


Contrairement à ce qu’il s’est passé en France par exemple, les 36 clubs de la Ligue allemande (première et deuxième divisions) ont tout de suite fait bloc.

« Nous avons eu le soutien total dès le début des grands clubs, le Bayern Munich et Dortmund, mais aussi des autres clubs, témoigne M. Seifert. Ça m’a placé dans une position très forte lorsque j’ai parlé aux responsables politiques ».

Les arguments de la DFL étaient limpides : « Si on arrêtait la saison mi-mars, un tiers de nos 36 clubs étaient dans une situation économique désastreuse en six à huit semaines, poursuit le patron de la Ligue. Nous générons 56 000 emplois, ça valait le coup de se battre ».

Au cœur de la crise sanitaire, la réaction est rapide et la logistique “militaire”. « Nous avons interrompu le championnat le 14 mars, et dans la nuit du 15, j’ai défini chez moi un plan de travail », poursuit-il.

« Le lendemain, nous avons passé les premiers appels pour mettre sur pied une équipe médicale capable de rédiger un protocole pour la reprise ».

Fin avril, le “Konzept” sanitaire de la Bundesliga (matches à huis clos, tests massifs et confinement des équipes) était rendu public.
« Tolérance zéro »

« Nous avons eu dès le début une tolérance zéro en matière de tests et de contamination. Nous avons créé un réseau de laboratoires dans toute l’Allemagne, avec une logistique quasi-militaire, pour être certain que rien ne partirait de travers », explique M. Seifert

Malgré tout, deux types d’opposition à la reprise sont apparus. Mais en interne, le protocole sanitaire ultra-rigoureux a permis de convaincre les joueurs les plus inquiets qu’ils seraient en sécurité à l’entraînement et en compétition.

Par ailleurs, les arguments économiques ont très rapidement eu raison des réticences de quelques clubs qui auraient vu d’un bon œil l’interruption de la saison, pour éviter une relégation.

En externe, le problème a été plus délicat à gérer, reconnaît M. Seifert : « Nous sommes devenus un enjeu politique. Il a fallu se battre contre les fake news qui disaient que nous détournions les tests et les moyens, dont avait besoin le corps médical, que nous agissions sans conscience, que nous jouions alors que les enfants n’avaient pas le droit de jouer… il a été très difficile de surmonter ces réticences politiques ».

Là encore, l’argument des emplois a été décisif. En Allemagne, un pays fou de football, la DFL a également fait valoir qu’au cœur de la crise, la reprise du championnat offrirait un dérivatif bienvenu pour soutenir le moral de la population.
Discipline

Mais le football aurait été fustigé, estime le patron du foot professionnel allemand, si les joueurs n’avaient pas été disciplinés : « Ce sont de jeunes joueurs qui ont l’habitude d’être traités comme des superstars. Leur dire pendant huit semaines ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire » était un challenge, reconnaît-il après coup.

« Ils ont compris. Sans eux ce n’aurait pas été possible », se félicite-t-il. Interrogé sur les raisons de la réussite, M. Seifert cite en premier le contexte favorable en Allemagne, un pays moins touché que ses voisins par la pandémie.

« Honnêtement, nous avons eu le gros avantage du système médical et des infrastructures allemands, et le gouvernement, de mon point de vue, a très bien géré la situation depuis le tout début », a-t-il noté.

« Je me suis dit : “C’est une situation difficile, mais si on regarde les chiffres, nous avons une bonne chance d’aller au bout du championnat” », conclut M. Seifert. La suite lui a donné raison. L’exemple allemand est devenu un modèle.

Les derniers enjeux

Le Bayern déjà sacré, Dortmund et Leipzig en Ligue des champions, l’attention se portera samedi sur le duel à distance entre Mönchengladbach et Leverkusen pour la quatrième place qualificative pour la C1, lors de la 34e et ultime journée de Bundesliga (tous les matches à 15h30).

Le Borussia a son destin entre les mains : avec deux points d’avance sur le Bayer et une différence de buts très favorable, un nul à domicile contre le Hertha Berlin lui suffira pour conserver sa position dans le carré de tête. Une qualification pour la compétition reine viendrait récompenser une saison exceptionnelle, largement due à la performance de la paire Thuram-Pléa (dix buts chacun). Leverkusen, qui reçoit Mayence, n’a rien d’autre à faire que de s’imposer et d’espérer un miracle.

L’autre enjeu de cette dernière journée est le sort de Brême, monument du football allemand en passe de descendre en deuxième division, après avoir joué 56 des 57 saisons parmi l’élite. En avant-dernière position avec deux points de retard sur le barragiste potentiel Düsseldorf, le Werder devra battre Cologne et espérer une défaite du Fortuna à l’Union Berlin. Le dernier Paderborn est déjà dans l’ascenseur. L’autre place de relégué et celle de barragiste se jouent donc entre Brême et Düsseldorf.


27 Juin 2020 11:41
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19125
Localisation: Dorlisheim
Dernière Journée 2019/2020
Samedi 27 juin 2020

Borussia Dortmund 0 - 4 Hoffenheim
Bayer Leverkusen 1 - 0 Mainz 05
Borussia M'gladbach 2 - 1 Hertha BSC
Wolfsbourg 0 - 4 Bayern Munich
Eintracht Francfort 3 - 2 Paderborn
Werder Brême 6 - 1 Cologne
Fribourg 4 - 0 Schalke 04
Augsbourg 1 - 2 RB Leipzig
Union Berlin 3 - 0 Fortuna Düsseldorf


27 Juin 2020 16:26
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19125
Localisation: Dorlisheim
Ouest France a écrit:
La fête du Bayern, Gladbach en C1, Brême miraculé… Le bilan de la dernière journée
Image

Image

Image

Image

Image

Image
La dernière journée de Bundesliga a été riche en buts et en surprises. Si le Bayern a reçu son trophée après son succès à Wolfsburg, le Werder Brême a réalisé un exploit pour sortir de la zone de relégation et prendre la place de barragiste.
Le Bayern Munich a scellé samedi son 30e titre de champion d’Allemagne par une victoire 4-0 à Wolfsburg et reçu, dans le stade vide, le trophée du vainqueur. Dortmund, Leipzig et Mönchengladbach l’accompagneront la saison prochaine en Ligue des champions.

La Bundesliga est la première ligue majeure à terminer sa saison, relancée mi-mai après deux mois de pause en raison de la pandémie de Covid-19. Paderborn et Düsseldorf descendent en deuxième division, et Brême jouera les barrages contre le troisième de deuxième division.
Munich empile les records

Les Bavarois terminent la saison avec 82 points et 100 buts, tout près de la barre mythique des 101 buts, atteinte une seule fois en 1971-1972 par l’équipe de Franz Beckenbauer et du « Bomber » Gerd Müller. Le « Rekordmeister » égale aussi son meilleur résultat historique lors des matches retours, avec 49 points pris sur 51 possibles. Ce record date de 2013, l’année du triplé championnat/coupe/Ligue des champions.
L’un des grands artisans de ce succès est Robert Lewandowski, qui a marqué sur penalty samedi contre Fribourg son 34e but de la saison. Le Polonais décroche pour la cinquième fois le symbolique « canon » de meilleur buteur de Bundesliga. Samedi, Kingsley Coman (4e), Michaël Cuisance (37e), Lewandowski (72e) et Thomas Müller (79e) ont marqué les buts de la victoire.

M’Gladbach en Ligue des champions

Mönchengladbach, qui comptait deux points d’avance sur Leverkusen avant le coup d’envoi, n’a pas tremblé pour confirmer sa quatrième place. Les « Poulains » se sont imposés 2-1 à domicile contre le Hertha Berlin (Jonas Hofmann 7e, Breel Embolo 78e), et le duo d’attaquant français Alassane Pléa et Marcus Thuram jouera la très lucrative Ligue des champions la saison prochaine.
« Dans les temps que nous vivons, le succès sportif n’est pas le seul important », s’est réjouit le directeur sportif du Borussia Max Eberl, « financièrement aussi c’est important, parce que nous avons tous été frappés par la crise » consécutive au coronavirus.
Le miracle de Brême
Les voyants étaient au rouge pour Brême, avant-dernier et relégable au coup d’envoi. Le Werder devait battre Cologne à domicile et espérer une défaite de Düsseldorf à Berlin contre le Hertha, pour accrocher in extremis la place de barragiste pour tenter de sauver sa place parmi l’élite. Les Nordiques, survoltés, ont fait le boulot en atomisant Cologne 6-1, avec notamment un doublé de l’International japonais Yuya Osako. Et le miracle s’est produit à Berlin, où l’Union, qui n’avait pourtant plus rien à gagner, a défait Düsseldorf 3-0.

Brême, pilier du football allemand depuis des décennies, vainqueur du doublé coupe-championnat en 2004, détient le record de participation à la Bundesliga professionnelle, avec 56 saisons sur 57 ! Le Werder jouera sa tête sur un match aller-retour (jeudi et lundi) contre le troisième de la D2, qui pourrait être Heidenheim ou… Hambourg, l’autre grand club du nord, qui patiente en deuxième division depuis deux saisons, après avoir aussi été un grand d’Allemagne au XXe siècle.
Le cadeau d’adieu de Werner
Recruté par Chelsea, le buteur international Timo Werner a disputé son dernier match sous le maillot de Leipzig et réussi un doublé lors de la victoire à Augsbourg (2-1). Au grand regret de son entraîneur Julian Nagelsmann, Werner ne disputera pas au mois d’août la phase finale de la Ligue des champions au Portugal, pour laquelle Leipzig est déjà qualifié.

Avec 94 buts pour Leipzig en quatre saisons, le joueur de 24 ans a conclu son séjour en Saxe en battant le record de buts pour un joueur du club. Cette saison, il a fait trembler les filets 28 fois, et termine deuxième meilleur buteur du championnat derrière Lewandowski.


27 Juin 2020 19:20
Profil
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 10 Avr 2004 21:53
Messages: 1590
Localisation: Colmar
En D2 Karlsruhe sauve sa tête in-extremis et fini 15ème.

Et Hambourg ne profite pas de la défaite de Heidenheim. Le HSV s'incline 1-5 à domicile. Je sais pas si leur public leur a manqué mais ça aurait fait vilain devant un stade plein.....

_________________
- C'est pas parce qu'on à rien à dire qu'il faut la fermer
- Et vous vous en pensez quoi ?
- Moi ? Oh rien..


28 Juin 2020 17:43
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19125
Localisation: Dorlisheim
Effectivement Karlsruhe revient de loin , il perde et ils sont en 3e division .


28 Juin 2020 20:56
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1168 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 111, 112, 113, 114, 115, 116, 117  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com