Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 17 Avr 2021 17:08



Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 [20/21] 29ème J : Rennes / Strasbourg - 1/0 
Auteur Message
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 10 Juin 2003 16:41
Messages: 4169
Localisation: WIEN
le racing a fait plutôt un match correct....
mais

- Caci fait une grosse boulette....indigne d'un niveau de L1.....
- le racing a 3 grosses occases de la tête ....toutes les 3 vendangées....

cadeau derrière pas efficace devant....= 0 point........

la blessure de Diallo est dommageable....j'espère que ce n'est pas trop grave.....


15 Mar 2021 0:26
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Un Racing à court d’idées
Avec une seule vraie occasion, les Strasbourgeois ne pouvaient pas prétendre à grand-chose ce dimanche à Rennes, encore moins en plombant leur match sur une erreur individuelle. Leur défaite 1-0 au Roazhon Park met fin à leur invincibilité de quatre rencontres.
Le Racing avait réussi deux jolis coups il y a quinze jours à Lille où, rattrapé à la 86e minute, il avait frôlé la victoire chez le leader (1-1), puis le mercredi suivant à la Meinau où il avait, dans le temps additionnel, infligé à Monaco son premier camouflet depuis le 16 décembre (1-0).
« J’espère qu’on va comprendre une bonne fois pour toutes »


Mais ce dimanche au Roazhon Park, chez des Rennais en proie au doute après six échecs d’affilée – dont une élimination à Angers (2-1) en Coupe de France –, on n’a pas reconnu l’équipe joueuse qui avait mis dans sa poche deux des as du carré de la Ligue 1.

Une erreur individuelle a suffi pour plomber un Racing dont le dispositif en 4-4-2, avec un milieu en losange, a vite volé en éclat avec la sortie prématurée de Habib Diallo.

Le genou de l’attaquant a tourné dès la 7e minute dans un choc involontaire avec le capitaine breton Damien Da Silva. Le Sénégalais a bien serré les dents, mais dû se résoudre à céder sa place à la 18e à un Majeed Waris que l’on n’avait plus vu sur le terrain depuis l’élimination en Coupe de France contre Montpellier (0-2 le 10 février).

Pour marquer son retour, le Ghanéen s’est tout de suite offert la meilleure et presque la seule occasion strasbourgeoise, en piquant de la tête le ballon au deuxième poteau sur un centre enroulé de Bellegarde. D’un réflexe du pied, Gomis l’a privé de son deuxième but de la saison (21e ).

Mais on l’a dit : alors que vendredi encore, Thierry Laurey se félicitait que les erreurs individuelles de ses joueurs en début de saison se soient « estompées », Anthony Caci va en commettre une fatale. La sixième d’un Strasbourgeois en 2020-2021.

Sur un râteau aussi osé que raté à la 25e , Doku lui subtilise le ballon et alerte Terrier sur la droite. L’ex-Racingman ajuste un centre tendu au second poteau qu’un Bourigeaud lancé catapulte dans la lucarne opposée d’un imparable intérieur du droit.

« J’ai répété lors de ma causerie d’avant-match ce que je vous avais dit (à propos des erreurs individuelles). Mais apparemment, il y en a qui ne comprennent pas mon langage, s’agace l’entraîneur alsacien. J’espère qu’on va comprendre une bonne fois pour toutes qu’on ne peut pas offrir des buts à l’adversaire aussi simplement. »
Cette cinquième réalisation de l’ancien Lensois, sur la cinquième offrande d’un Terrier toujours adroit, est en fait un halo de lumière dans une partie grisâtre, hachée, émaillée d’innombrables pertes de balle, bref, très moyenne.
« On a offert les trois points aux Rennais »
Avec ses huit matches sans victoire (dont six revers), le Stade rennais, même s’il mène au score, ne respire pas la sérénité. Mais les Bleus ne sont pas plus inspirés. Il leur manque un chouïa de vivacité, des changements de rythme. « Du dynamisme », synthétisera leur gardien japonais Eiji Kawashima.

Les entrées de Zohi (70e ), puis Saadi (80e ) leur donnent certes un visage éminemment offensif. Stefan Mitrovic et les siens se lancent alors dans un baroud d’honneur désordonné, basé, pour l’essentiel, sur de grandes chiques à destination d’un Ajorque envoyé au charbon dans les airs face aux beaux poupons que sont Nzonzi, Da Silva et Aguerd.

Mais rien n’y fera et, pour être honnête, une égalisation aurait pris des allures de hold-up. Au classement, cette 14e défaite en 29 journées impacte assez peu des Alsaciens qui perdent néanmoins un rang (15es ) avant la venue de l’étonnant promu lensois dimanche (13h) à la Meinau.

« Je ne suis pas spécialement déçu de la manière, car elle résulte du fait que nous avons encaissé un but largement évitable, lâche un Laurey contrarié, mais qui s’efforce de faire bonne figure. Je ne veux pas dire que les Rennais ont ensuite joué sur du velours, mais dans la série dans laquelle ils étaient, il était évident qu’ils allaient évoluer en contre, donc nous attendre. Forcément, ça devenait plus compliqué pour nous. Pas mal de choses n’ont pas bien fonctionné, même si je trouve le score sévère, car nous aurions largement pu rapporter un point. Nous avons perdu, mais nous avons surtout offert les trois points aux Rennais. »
En se tirant une balle dans le pied, le Racing a effectivement donné le bâton pour se faire battre. Qu’il ait été battu n’a de fait rien d’étonnant, ni même d’inique…


15 Mar 2021 5:36
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le fait du match Rennes - Racing (1-0) : la sortie de Diallo n’explique pas tout
Blessé à un genou dans un contact avec le défenseur rennais Damien Da Silva, l’attaquant sénégalais Habib Diallo a dû céder sa place au Ghanéen Majeed Waris. Thierry Laurey a dû modifier son plan initial pour repasser en 4-2-3-1, mais les Strasbourgeois ont peiné à trouver des solutions offensives.
En manque de réussite devant le but adverse depuis le 9 janvier, quand il a permis au Racing de s’imposer d’une courte tête dans le brouillard lensois (0-1), Habib Diallo devait nourrir au fond de lui l’envie de mettre fin à sa série de neuf matches sans marquer.

Las, l’attaquant sénégalais n’a pas foulé la pelouse du Roazhon Park pendant plus de vingt minutes ce dimanche. Ça laisse forcément peu de temps pour se mettre en évidence. Accroché assez involontairement par Damien Da Silva en voulant croiser sa course avec celle du capitaine rennais et proposer un appel à Jean-Eudes Aholou (7e ), l’attaquant du Racing a tout de suite fait signe que ça n’allait pas.
Un temps pris en charge par le doc’strasbourgeois, Diallo a d’abord repris sa place. Mais après une perte de balle où on a senti une certaine appréhension dans le contrôle du ballon, Thierry Laurey a appelé Majeed Waris qui était parti s’échauffer. Concernant la nature de la blessure de Diallo, « c’est au niveau du genou, mais je ne peux pas en dire plus », indique le technicien du Racing.

Entré en jeu à la 18e minute, Waris n’a pas mis longtemps pour se mettre en évidence. Trois minutes plus tard, il est à la réception au second poteau d’un centre de Jeanricner Bellegarde. Mais sa tête piquée est repoussée du bout du pied droit sur sa ligne par un Alfred Gomis qui n’encaissera pas un troisième but en trois matches de Ligue 1 dans la même saison contre le Racing (*).

Plus titularisé depuis la 15e journée – et une victoire à Angers (0-2) qui s’est dessinée après sa sortie au profit d’Ajorque –, le Ghanéen va tenter de se fondre dans le 4-2-3-1 mis en place après la sortie de Diallo, associé dans l’axe à Ajorque dans le 4-4-2 initial.

« On a eu quelques difficultés à s’approcher du but adverse »

« Ça ne servait pas à grand-chose de le mettre (Waris) dans l’axe avec “Ludo” dans le sens où il y avait une défense rennaise qui est assez athlétique. Si on avait mis Habib, c’est avant tout parce qu’on savait qu’il aurait du répondant, relève Thierry Laurey. Majeed a fait des choses intéressantes malgré tout. J’aurais aimé qu’il aille un peu plus dans la surface. Il y a deux ou trois situations où il peut prendre le ballon et aller provoquer. »

En « perte de repères et de confiance alors qu’il a une belle frappe », l’attaquant de poche qui n’a marqué qu’un but cette saison (contre Nîmes début janvier) n’a pas réussi à « apporter un peu plus ».

Mais ses coéquipiers n’ont pas été plus prolixes que lui face à la défense rennaise (voir chiffre). « On a eu quelques difficultés à s’approcher du but adverse parce qu’il y avait une densité rennaise importante dans la zone défensive. Il aurait fallu un exploit personnel peut-être, reconnaît Thierry Laurey. C’est pour ça qu’on avait fait rentrer Kevin (Zohi) puis Idriss (Saadi). »

Aucun Strasbourgeois n’a réussi à forcer le verrou rennais, alors que la sortie de Diallo a forcé Laurey à revoir ses plans. Mais rien ne prouve que le Sénégalais aurait trouvé la clé.

(*) Gomis s’est incliné 1-0 à la Meinau avec Dijon avant d’être transféré à Rennes et de revenir y faire match nul (1-1)


15 Mar 2021 5:41
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
le jeu et les joueurs
Alors que le plan à cinq défenseurs avait fonctionné contre Monaco à la Meinau le 3 mars (1-0), le Racing n’a pas pu tester son “4-4-2 losange” bien longtemps à Rennes. La sortie prématurée de Diallo et une erreur ont vite plombé des intentions initiales qui manquaient d’inspiration offensive.
Initialement, Thierry Laurey avait privilégié un système en 4-4-2 avec le retour du milieu en losange abandonné lors des deux derniers matches.

La sortie prématurée de Diallo (18e ), touché à un genou après un contact avec Da Silva, a forcément modifié la donne mais n’excuse pas l’erreur individuelle qui coûte le but. Passés en 4-2-3-1 avec l’entrée de Waris (lire par ailleurs) , les Racingmen ont manqué d’allant offensif face à des Rennais loin d’être transcendants.
KAWASHIMA 5

Il a évité que le Stade rennais soit trop rapidement mis sur orbite en sortant avec autorité devant Terrier (5e ), mais il ne peut rien faire sur la puissante reprise de Bourigeaud, servi par l’ancien attaquant du Racing (25e ). À part pour capter cette reprise de la tête de Da Silva sur corner (35e ) et dégager en urgence une remise de Mitrovic (66e ), il n’a pas vraiment été sollicité. Moins précis dans le jeu au pied.
GUILBERT 5

Le héros de la victoire contre Monaco n’a pas réussi ce dimanche à débloquer la situation, notamment sur les coups de pied arrêtés qu’il a pratiquement tous tirés. Son coup franc aux abords de la surface a été repoussé par le mur rennais (41e ), celui qu’il frappe de la droite trouve la tête de Koné qui ne cadre pas (60e ). Irréprochable défensivement, il a semblé finir sur la réserve physiquement.
KONÉ 5

Averti pour une obstruction sur Terrier (21e ), le “roc ivoirien” a su ne pas commettre la faute de trop qui aurait été rédhibitoire. Il n’a pas pu intervenir sur le but de Bourigeaud mais il a su museler Terrier dans la surface (37e , 45e +1). Solide pour contrôler Doku, parti en contre après une perte de balle de Sissoko (57e ). Remplacé par Idriss SAADI (80e ) qui a tenté en vain de provoquer la réussite.
MITROVIC 4

Sur le but rennais, il n’a pas mis Caci dans les meilleures dispositions en hésitant à aller chercher un ballon fuyant avant de le laisser à son latéral gauche, qui s’est emmêlé les pinceaux. Moins tranchant que lors des dernières sorties, il a pris l’un ou l’autre vent du remuant Doku, notamment dans la surface (65e ). Sa tête au premier poteau sur un corner de Guilbert a manqué de précision (46e ). Celle en retrait pour Kawashima sous la pression de Terrier a fait couler un peu de sueurs froides (66e ).
CACI 3

Mitrovic ne lui a certes pas fait un cadeau en tergiversant sur un ballon fuyant, mais son râteau devant Doku a été le raté du jour. Le Rennais a récupéré le ballon et lancé Terrier dans le couloir droit. Au bout de l’action, il y a le but de Bourigeaud (25e ). En difficulté sur un débordement de Doku à l’entrée de la surface, il a les ressources pour pousser le ballon en corner (35e ). Il “sauve” son match en stoppant Terrier à l’entrée de la surface (53e ) et en déviant une reprise de Tait sur un centre de Doku (63e ).

SISSOKO 4


Il a livré un duel avec Tait dans lequel son physique n’a pas suffi pour annihiler l’un des Rennais les plus actifs ce dimanche. Sur le but, le centre en retrait de Terrier pour Bourigeaud, à l’affût dans son dos, est trop fort et trop précis pour qu’il intervienne. Quelques pertes de balle évitables, mais sans conséquences fâcheuses.
AHOLOU 4

De retour au jeu, après avoir manqué le match contre Monaco, il a su jaillir pour piquer quelques ballons – dont l’un dans les pieds de Tait juste avant que Da Silva accroche Diallo (7e ). Mais il a moins rayonné dans l’entrejeu qu’à Metz ou même à Lille récemment. Il tente une frappe du désespoir en dehors de la surface sans la cadrer (90e +4).
THOMASSON 3

On n’a pas beaucoup vu le meneur de jeu du Racing. Surveillé comme le lait sur le feu en première période par Camavinga et Nzonzi, il a ensuite donné l’impression de participer, malgré lui, à un toro durant la seconde période. Il est venu chercher plus bas les ballons en fin de match, mais n’avait pas l’inspiration et il a même forcé Koné à faire faute après une interception de Tait sur sa passe en retrait (74e ).
BELLEGARDE 5

Il aurait pu, enfin, délivrer sa première passe décisive en Ligue 1 sur son centre au second poteau pour Waris (21e ). Quelques idées dans le jeu comme cette passe en profondeur pour le Ghanéen qui a manqué de puissance pour passer le rideau défensif rennais (29e ). Averti pour son placage sur Camavinga qui s’échappait côté droit (31e ), il a, comme trop souvent, été moins en vue au fil des minutes. Remplacé par Kevin ZOHI (70e ), qui a sollicité Gomis sur un centre à ras de terre au premier poteau (83e ) et un autre, enroulé et fuyant au second poteau, que le gardien rennais sort du poing en corner (90e +1).
DIALLO (non noté)

Resté un moment au sol après un accrochage involontaire avec Da Silva (7e ), il a d’abord repris sa place. Mais le Sénégalais, gêné à un genou, l’a cédée à la 18e à Majeed WARIS (note : 4). Le Ghanéen aurait pu ouvrir le score mais sa reprise de la tête sur un centre de Bellegarde a été enlevée du bout du pied par Gomis (21e ). Il a semblé manquer de repères par la suite, ne sachant pas où se situer sur le côté droit et n’osant pas s’aventurer dans la surface rennaise.
AJORQUE 3

Sur chaque relance aérienne, il avait un grand client face à lui, en la personne de Steven Nzonzi. Mais même dans la surface et ses abords, il a souvent été dominé par Da Silva et Aguerd.

Comme d’habitude, il n’a pas ménagé ses efforts défensifs, à l’image de ce tacle dans les pieds de Da Silva parti à l’abordage (20e ). Le Réunionnais, cherché pour son jeu en déviation en fin de match, n’a pas tiré une fois au but ce dimanche.


15 Mar 2021 5:45
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 22 Sep 2015 15:54
Messages: 2655
Le Racing n'a pas fait un mauvais match dans l'absolu, mais a manqué d'idées et de qualités offensives pour inquiéter cette équipe rennaise convalescente.

Les rennais ont été solides, costauds au milieu, percutants sur les côtés, mais pas inspirés dans le dernier geste offensif comme souvent.

Il y avait mieux à récupérer de ce match.
Deux faits décisifs, l'énorme occase manquée de Waris, et l'erreur de Caci qui permet à Rennes de marquer.
Car, sans cette erreur de Caci, je voyais pas les rennais marquer.
Depuis le départ de Niang, ils n'ont pas d'avant-centre capable de marquer régulièrement.
Les bretons ont la plus faible attaque de ligue 1 en 2021 avec Dijon, c'est dire.
Kawashima n'a pas eu de gros arrêt à faire mis à part sa sortie en début de match.

Le Racing a aussi été pénalisé par sa faible profondeur de banc.
Les remplaçants n'apportent comme souvent pas grand chose.
C'est dommageable en l'absence de joueurs importants.

Si satisfactions individuelles il doit y avoir, elles se nomment Guilbert, Koné et Sissoko, solides défensivement.
Bellegarde pour son activité, et Kawa qui a bien fait ce qu'il avait à faire.

Déçu par contre de la prestation de Thomasson et d'Ajorque.
L'ami Ludo a eu trop peu de ballons exploitables.
Waris lui est complètement nul.
J'en attendais pas monts et merveilles, mais ailleurs sans être régulier, il a montré des choses plus consistantes.

Victoire impérative contre Lens pour que la dynamique ne soit pas complètement cassée pour cette fin de saison où il faut assurer son maintien définitivement.
La glissade vers le ventre mou attendue et promise, paraît bien difficile à atteindre.


15 Mar 2021 9:45
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 11369
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
oui c'est vrai que Waris c'est la cata depuis son arrivée, j'en attendais bien plus mais il est totalement à côté de ses pompes et n'apporte rien...

En plus je crois que c'est un gros salaire, faudra qu'on trouve un moyen de s'en séparer en fin de saison, et ça ne va pas être simple.


15 Mar 2021 10:21
Profil ICQ
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 18223
Localisation: Strasbourg
Bon c'était un match pourri durant lequel je me suis bien fait chier et, comme trop souvent cette saison, c'est une erreur individuelle qui nous fout dedans.
En dehors du but on n'a pas franchement été mis en danger mais offensivement on a été totalement inexistants.

La sortie de Diallo nous a été préjudiciable car on s'est retrouvé en grosse infériorité athlétique et Ajorque a ensuite été envoyé au casse-pipe seul devant face aux colosses adverses. Rien ne dit non plus que l'équipe aurait réussi à marquer mais en tout cas elle aurait difficilement fait pire. Je préfère ne pas commenter l'entrée de Waris ou sa tête ratée mais en tout cas il n'a plus rien de "Magic".

Un top/flop néanmoins :
:) :) :) Bellegarde qui a été le seul à vraiment proposer offensivement mais s'est rapidement étein
:) :) Koné qui a été le défenseur le plus solide sans pour autant être très bon
:) Sissoko pour avoir tenu à peu près la baraque au milieu ... c'est dire le niveau des autres à mes yeux
:( Waris pour avoir croqué une occase qui nous aurait relancée et pour le reste de son match où il était inoffensif
:( :( Thomasson était invisible et n'a pas apporté ni proposé grand chose
:( :( :( Caci pour sa boulette qui nous plombe. Certes Mitrovic ne le met pas dans une situation facile mais il ne peut se permettre une telle fantaisie.

Très courte analyse pour schématiser l'apport de nos remplaçants : "nuls".

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


15 Mar 2021 12:31
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 10 Juin 2003 16:41
Messages: 4169
Localisation: WIEN
Message 
Citation:
Je préfère ne pas commenter l'entrée de Waris ou sa tête ratée mais en tout cas il n'a plus rien de "Magic".


1,72 m .... c'est clairement un désavantage sur les coup de pied arrêté, tu rajoutes Zohi..... :mrgreen:

à 85k par mois c'est clairement une erreur de casting

Zohi...niveau insuffisant pour La l1

Saadi-> 85k par mois...clairement un problème avec le staff.


15 Mar 2021 19:45
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 8222
Localisation: Mulhouse
Saadi c'est 60 000 €/mois (comme Corgnet et Martin), il était venu lors de la montée en L1 et nous n'avions pas encore de salaires à +80 000 €/mois à l'époque ;)
Comme tu le dis plus haut, c'est Waris qui émarge à 85 000 €/mois, càd au moment où il a signé le salaire le plus élevé du club avec Koné et Sels (depuis, ils ont pu être rattrapés par la prolongation de Thomasson ou par Diallo ou par le prêt d'Aholou, mais je n'en sais pas plus ...).

Mais on est bien d'accord sur le constat commun : l'un aura été rémunéré grassement (60k ça reste dans la moyenne haute) pendant presque 4 ans sans jouer, l'autre perçoit potentiellement le meilleur salaire du club et ne joue pas davantage. Il faudra trouver un point de chute à Waris dès cet été, pour au moins économiser cette ligne salariale et récupérer quelques centaines de milliers d'euros (à défaut de la mise initiale).


15 Mar 2021 21:19
Profil
Préparateur physique@Staff
Préparateur physique@Staff

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 1079
Si Diallo est out, je souhaite voir jouer Chahiri a la place de Diallo.


15 Mar 2021 23:16
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 43 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Dropsy et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com