Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 17 Avr 2021 17:06



Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 [20/21] 29ème J : Rennes / Strasbourg - 1/0 
Auteur Message
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 10 Avr 2004 22:53
Messages: 1673
Localisation: Colmar
solari1 a écrit:
Pour moi, le point faible de cette équipe, c'est l'attaque, où seul Terrier tire son épingle du jeu.

Reste à savoir si un effet Genesio se fera sentir.



ça tombe bien, il nous manquera nos 2 meilleurs défenseurs (Simakan et Djiku).
D'où mon changement de pronostic. En espérant comme d'habitude me tromper :)

_________________
- C'est pas parce qu'on à rien à dire qu'il faut la fermer
- Et vous vous en pensez quoi ?
- Moi ? Oh rien..


12 Mar 2021 21:23
Profil
Préparateur physique@Staff
Préparateur physique@Staff

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 1079
Match nul 0 -0.


13 Mar 2021 0:15
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Des claques, puis le déclic
En mauvaise posture lors du match aller, fin novembre, le Racing avait puisé dans des ressources insoupçonnées pour préserver le point du nul (1-1) à dix contre onze Rennais. Un déclic et le point de bascule pour des Bleus autrement plus fringants avant la manche retour en Bretagne, ce dimanche (15h).
Neuf défaites en onze journées, dont une série de trois en cours, une inquiétante 19e place au classement, un entraîneur fragilisé, marqué par le Covid et crispé par cette situation précaire, une Meinau vide et froide qui n’a pas pu rendre hommage à Diego Maradona disparu deux jours plus tôt : en ce vendredi 27 novembre, lors du match d’ouverture de la 12e journée de Ligue 1, le Racing a vraiment tout à craindre de la venue du Stade rennais.

Leaders deux mois plus tôt, les Bretons de Julien Stephan traversent certes un premier creux après leur élimination en phase de poule de la Ligue des champions. Mais la pépite Camavinga et ses coéquipiers comptent bien imiter Monaco, Lille, Lyon ou Marseille, ces gros bras qui ont battu plus tôt un Racing moribond.
« Un point de bascule dans l’état d’esprit »

Oui, mais ce soir-là, les Bleus refusent pour la première fois de courber l’échine contre plus forts qu’eux. Et le scénario du match va favoriser une soudaine prise de conscience générale. « J’ai toujours considéré que c’était le déclic qui nous a permis de nous lancer dans le championnat », insiste le buteur Ludovic Ajorque.

Il y a donc d’abord une forme de maîtrise qui permet aux Strasbourgeois de s’installer dans la partie. Le retour du milieu en losange, système déjà expérimenté contre Dijon lors du premier succès (1-0, 4e journée), n’y est pas étranger.

« On a réalisé une première mi-temps de qualité, avec nos moyens de l’époque, se souvient Thierry Laurey. Techniquement, ce n’était pas non plus le match de l’année. On était loin du niveau vu récemment à Metz, contre Lille ou à Monaco. Sans quoi on aurait mené trois à zéro à la mi-temps. »

Le Racing doit se contenter d’un petit but d’avance, œuvre de Thomasson – son premier de la saison – sur un centre en retrait de Lala (24e ). Mais au moment de regagner les vestiaires à mi-parcours, il n’y a déjà plus que dix Strasbourgeois sur le pré.

Cinq minutes avant la pause, le capitaine Mitrovic a vu rouge pour avoir “découpé” l’attaquant Guirassy au niveau de la cheville. Verdict : huit semaines d’indisponibilité pour le Rennais et trois matches de suspension pour le Serbe…

« À la base, on commet une petite erreur qui n’aurait pas dû prêter à conséquence », rappelle l’entraîneur. Loin du but alsacien, le grand Nzonzi dévie ainsi une balle de la tête devant Simakan, parti à l’abordage pour s’y opposer. Mauvaise idée : le jeune défenseur laisse “Mitro” tout seul aux trousses de la flèche bretonne…
« Une défaite aurait mis un coup derrière la tête »

En infériorité numérique face à une formation qui lance tous ses attaquants, le Racing recule et subit logiquement. Mais il n’explose pas sous les coups de boutoir à répétition, même après le but égalisateur signé Hunou (60e ).

« On a su être solidaires et costauds » dit Ajorque, qui n’a pas hésité à prêter main-forte à ses défenseurs.

« Avant ce match, on se battait, mais sans être raccord les uns avec les autres, constate Laurey. On commettait beaucoup d’erreurs individuelles, on avait des manques, même si l’équipe revenait tout doucement. Mais ce soir-là, c’était un point de bascule dans l’état d’esprit. »

Il a aussi fallu un brin de réussite pour ne pas voir réduits à néant les efforts de la soirée, à l’image de cette tête de Léa-Siliki dans les arrêts de jeu qui file juste à côté du poteau de Kawashima. Trois mois plus tard, le coach strasbourgeois en frissonne encore…

« Rennes a eu les occasions mais a manqué de réalisme, reconnait-il. Une défaite aurait mis un coup derrière la tête des joueurs. Ce soir-là, il y avait la déception d’avoir perdu deux points dans l’histoire, mais aussi la satisfaction de constater que les dix gars sur le terrain s’étaient battus comme des chiens pour sauver au moins un point. Ça nous a fait énormément de bien. On a vu qu’avec cette débauche d’énergie, on pouvait accrocher des équipes performantes. Ça a été un élément important de notre retour sur le devant de la scène. »

Dans les semaines qui suivent, le Racing va amorcer son redressement en s’imposant notamment à Nantes (0-4) et à Angers (0-2). « On a su mettre en place un état d’esprit qui a perduré après, analyse Laurey. Les garçons ont compris que ce qu’ils ont été capables de faire à dix, ils pouvaient se le rendre un peu plus simple à onze. Ça leur a donné de la confiance. »

Celle-ci est même au plus haut depuis les quatre points pris récemment entre Lille (1-1) et Monaco (1-0). Soit tout le contraire de celle des Bretons, toujours en berne malgré le retrait de Stephan et l’arrivée de Genesio sur le banc.

Au moment de rallier les bords de la Vilaine, les Bleus devront se souvenir de cette lointaine soirée de novembre. C’est au match aller que tout a réellement commencé pour eux.
Repères
Racing : tous sur le pont


Hormis Lebo Mothiba, Mohamed Simakan, tous deux en phase de réathlétisation, et Alexander Djiku (adducteur) –, tous les Racingmen étaient présents à l’entraînement ce vendredi. Vingt joueurs de champ et quatre gardiens – Kawashima, Kamara, Sels et le jeune Bellaarouch – ont participé à différents ateliers techniques.

La dernière séance avant le départ pour Rennes est programmée ce samedi à 15 heures.
Jonas Martin maudit

Ce n’est pas encore ce week-end que Jonas Martin retrouvera ses ex-coéquipiers. Depuis son départ du Racing pour Rennes à l’été 2019, le milieu de terrain (30 ans) n’a pas eu l’occasion de jouer contre le Racing.

Encore Strasbourgeois lors du match aller de la saison écoulée (0-2), il n’a pas pu disputer le retour, le championnat étant stoppé par la pandémie. En novembre dernier, quand les Bretons sont venus à la Meinau (1-1), Martin soignait sa cheville.

Revenu en jeu ces dernières semaines, le natif de Besançon a manqué le déplacement de mercredi à Marseille en raison d’une suspension. Et le voilà rattrapé par la maladie. « Jonas est touché par un virus », a expliqué ce vendredi son nouveau coach Bruno Genesio, laissant entendre qu’il ne s’agissait pas du Covid.
Grenier forfait, le président Holveck malade

Sorti sur blessure au Vélodrome après l’heure de jeu, l’autre milieu de terrain Clément Grenier souffre d’une entorse externe de la cheville et sera absent dimanche. Par ailleurs, le président du club breton Nicolas Holveck, hospitalisé depuis la semaine dernière, a dévoilé ce vendredi que les médecins lui avaient diagnostiqué un cancer. « Dans cette période difficile, je reste totalement impliqué », a-t-il fait savoir via un communiqué.


13 Mar 2021 6:29
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
1-2 pour moi


13 Mar 2021 6:36
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Liénard et Chahiri absents à Rennes, Sels de retour dans le groupe
Deux noms se sont ajoutés ce samedi à la liste des absents pour le déplacement du Racing à Rennes ce dimanche: Dimitri Liénard (malade) et Mehdi Chahiri (blessé à un genou). Pour la première fois de la saison, Matz Sels sera dans le groupe, mais le gardien international belge ne devrait pas être titulaire.
Alors qu'il devait déjà se passer d'Alexander Djiku - blessé à l'adducteur droit en fin de match contre Monaco le 3 mars, l'international ghanéen a rejoint Mohamed Simakan et Lebo Mothiba (en phase de réathlétisation) à l'infirmerie -, Thierry Laurey doit faire face à deux forfaits de dernière minute.

Mehdi Chahiri, qui s'est fait mal en toute fin de séance sur une frappe à un tendon rotulien vendredi, n'est pas apte pour faire le déplacement en Bretagne, tout comme Dimitri Liénard. Titulaire lors des quatre derniers matches de Ligue 1, le Belfortain est malade ("rien à voir avec le Covid", a tenu à rassurer Thierry Laurey).
Est-ce que cela va modifier les choix tactiques du coach du Racing? Alors qu'il enregistre les retours des milieux récupérateurs Ibrahima Sissoko et Jean-Eudes Aholou - le premier était suspendu contre Monaco, le second n'a pas joué contre le club qui l'a prêté au Racing en raison d'un accord préalable entre les deux formations -, Thierry Laurey n'est pas dans l'embarras dans l'entrejeu.

Ces deux forfaits n'impacte pas plus la défense que l'absence prévue de Djiku, lequel était monté d'un cran pour jouer en sentinelle lors du succès 1-0 contre Monaco. La défense à cinq - avec une charnière centrale Koné, Mitrovic, Carole encadrée à droite par Guilbert et à gauche par Caci - a donné satisfaction et pourrait être reconduite.

Thierry Laurey devrait associer à la récupération les "revenants" Sissoko/Aholou en soutien de Thomasson. Charge au maître à jouer strasbourgeois d'alimenter le duo d'attaque Diallo/Ajorque.

"Je me concentre sur les joueurs que j'ai à disposition et on sera onze (titulaires) quand même. On a un groupe qui est suffisamment étoffé pour assurer, même si je ne dis qu'on peut se permettre de perdre beaucoup de joueurs", avait éclairé vendredi Thierry Laurey, interrogé sur l'absence de Djiku, alors la seule (en plus de Mothiba et Simakan) à déplorer sur blessures.
Kawashima devrait rester titulaire
Si la présence de Matz Sels dans le groupe pour la première fois cette saison est une très bonne nouvelle pour l'international belge et pour le Racing, Thierry Laurey devrait renouveler sa confiance à Eiji Kawashima, comme il l'a avancé vendredi. L'international japonais a en effet largement fait ses preuves des 18 derniers matches et il ne serait pas très honnête de le reléguer sur le banc, même si Matz Sels est le N.1 dans la hiérarchie. S'il franchit un nouveau cap dans son retour, après sa rupture d'un tendon d'Achille mi-juillet, le Belge n'a disputé que deux matches amicaux avec la réserve strasbourgeoise.
L'équipe probable du Racing

Kawashima - Guilbert, Koné, Mitrovic (cap.), Carole, Caci - Sissoko, Aholou - Thomasson - Diallo, Ajorque.

Remplaçants: Sels (g), Aaneba, Siby, Prcic, Lebeau, Bellegarde, Saadi, Waris, Zohi.

Absents: Kamara, Ousmane (choix), Simakan, Mothiba (réathlétisation),Liénard (malade), Djiku (adducteurs), Chahiri (tendon rotulien).


13 Mar 2021 20:22
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 8222
Localisation: Mulhouse
Chahiri blessé et Liénard malade, la "chance" continue :roll:
Heureusement qu'on récupère Aholou et Sissoko, sinon on aurait du mal à aligner un milieu complet ...


13 Mar 2021 23:28
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Racing : avis de tempête à Rennes
Les Strasbourgeois, qui surfent sur la vague depuis le nul arraché à l’aller à la Meinau en infériorité numérique (1-1) s’attendent à voir souffler, ce dimanche (15h) au Roazhon Park, un fort vent de révolte chez des Rennais qui restent sur cinq revers et à qui ils ont repris 12 points en 11 matches en 2021.
Il y a à peine plus d’un mois, au soir de la 24e journée, évoquer le triptyque Lille, Monaco et Rennes aurait sûrement fait rouler quelques gouttes de sueur froide sur les échines strasbourgeoises.

Les hommes de Thierry Laurey, battus 3-0 à Lyon, venaient d’enchaîner un quatrième match sans victoire et les cadors lillois, monégasque et rennais tutoyaient les sommets aux 1er , 4e et 5e rangs.
Certes, les Bretons avaient quelque peu ralenti la cadence depuis la trêve hivernale (1 victoire, 4 nuls et 1 défaite 0-1 contre Lille), mais ils venaient de rapporter de Lens, leur premier poursuivant, un nul vierge qui semblait augurer de lendemains plus chantants.
« Rennes a bien tourné jusqu’à Noël »
Trente-cinq jours et quatre journées plus tard, le Racing se prépare à boucler cette périlleuse trilogie ce dimanche au Roazhon Park. Il est invaincu depuis – 0-0 contre Angers et 1-1 à Lille, succès marquants 2-1 à Metz et 1-0 contre Monaco – et a distancé la zone rouge.

Les quatre points glanés en quatre jours l’autre semaine chez le leader lillois, puis face au TGV monégasque lui ont offert une appréciable bouffée d’oxygène : le barragiste, Nîmes, et le premier relégable, Nantes, 19e , émargent désormais à huit et neuf longueurs, à dix journées de la fin.

En fin de contrat en juin, le coach alsacien continue néanmoins à vivre au jour le jour, comme au cœur de l’automne lorsqu’il était sur la sellette avant le nul sauvé au courage contre… Rennes, à dix contre onze durant plus d’une mi-temps (1-1 le 27 novembre à la Meinau).

Ce match aller a, à ses yeux, marqué « le point de bascule dans l’état d’esprit » de ses ouailles. Un constat validé par les chiffres : le Racing est 5e depuis, avec 27 points sur 51 en 17 journées (7 victoires, 6 nuls, 4 défaites). « Personne ne nous voyait prendre quatre points à Lille et contre Monaco. Beaucoup de nos rivaux pensaient qu’on ferait zéro. C’était légitime : chacun souhaite toujours que ses concurrents perdent chez les gros. »

Après être restés à flot à Lille, puis avoir dynamité le Rocher princier, les Strasbourgeois, qui ont retrouvé leur âme ce 27 novembre, sauront-ils contourner un mégalithe breton fissuré par sa série – en cours – de cinq échecs en Ligue 1, six même avec l’élimination 2-1 en Coupe de France à Angers ? Un excès de confiance ne les guette-t-il pas ?
« Je n’ai pas vu de poisson rouge dans le vestiaire »
« Je préfère avoir la confiance que pas du tout, rétorque Thierry Laurey. Nous ne l’avions pas à un moment donné et quand tu as les pieds qui tremblent un peu, ce n’est jamais évident. Je ne sais pas si les Rennais en sont là. Je dis simplement qu’après six défaites, tu peux avoir une perte de confiance. »

Raison de plus pour craindre qu’un vent de révolte ne souffle chez les Bretons en ce week-end à la météo agitée. « Les Rennais sont dans une période un peu délicate. Ils espéraient se refaire une santé avec leur match en retard à Marseille qui aurait pu les repositionner dans la course à la 5e place (défaite 1-0 mercredi). Ils sont aujourd’hui dixièmes et assez loin. Ça va peut-être les libérer, suggère-t-il. Je respecte beaucoup cette équipe. Je n’oublie pas qu’elle a très bien tourné jusqu’à Noël et que tout le monde la voyait dans les trois-quatre premiers. Elle a l’effectif pour jouer plus haut. »

Le technicien veut ainsi croire que ses joueurs n’ont pas non plus la mémoire courte. « Après les étapes par lesquelles nous sommes passés, nous n’avons aucune raison d’être en excès de confiance. Ce serait suicidaire et stupide. Si tu ne te souviens pas en mars que tu comptais 9 défaites après 11 journées, c’est que tu es un poisson rouge. Mais je n’ai vu ni bocal, ni poisson rouge dans le vestiaire. Donc, a priori, nous avons un peu de mémoire. »

Au Roazhon, ce n’est de toute façon pas un poisson rouge que les Racingmen tenteront d’attirer dans leurs filets, mais un prédateur rennais déjà un peu dans la nasse. Car il convient de ne pas s’y tromper : pour la 3e fois de suite, ils partent bien ce dimanche à la pêche au gros. Avec l’espoir et l’envie d’une nouvelle prise de taille…


14 Mar 2021 6:52
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
L'équipe alignée:
Kawashima - Guilbert, Mitrovic (cap), Koné, Caci - Aholou - Sissoko, Bellegarde - Thomasson - Diallo, Ajorque.

Reste à savoir si le système retenu sera un 4-4-2 en losange ou un 4-2-3-1 pour faire miroir avec la composition rennaise.

Sur le banc, où le revenant Matz Sels prendra place pour la première fois de la saison, on retrouvera également Carole, Aaneba, Prcic, Siby, Lebeau, Waris, Saadi et Zohi.


14 Mar 2021 15:30
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Déc 2004 1:21
Messages: 15117
Et ben j'espère que les titulaires sont en forme, parce qu'avec un banc pareil, va falloir tenir 90minutes ...


14 Mar 2021 15:34
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
C'est vrai le banc n'est pas folichon, mais il faudra faire avec ,en plus ils savent bien encaisser leur salaire fin du mois, alors qu'ils montrent sur le terrain qu'ils le méritent .


14 Mar 2021 15:47
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 43 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Dropsy, PoY et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com