Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 17 Avr 2021 16:07



Répondre au sujet  [ 75 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 [20/21] 27ème J: Lille / Strasbourg - 1/1 
Auteur Message
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Ajorque, le dynamiteur
Grâce à une organisation spécifique et à la réussite de son avant-centre Ludovic Ajorque, auteur de son onzième but de la saison, le Racing a failli créer l’exploit sur la pelouse du leader lillois. Le point dont il a fallu se contenter dénote quand même un état d’esprit conquérant.
Avant de devoir regagner les vestiaires en raison de violents maux de ventre (lire ci-dessous) , Thierry Laurey a quand même pu constater que son plan pour faire déjouer les Nordistes était bien huilé.

Ludovic Ajorque venait d’ouvrir le score (36e ) et le système en 4-4-2 privilégiant la densité dans l’axe et permettant de verrouiller à double tour les côtés fonctionnait à merveille.
À quelques minutes près, le coup aurait été parfait. Mais un seul relâchement a privé le Racing d’une grande joie. Dommage…

KAWASHIMA 6

Face à une attaque lilloise certainement un peu émoussée par l’aventure européenne qui s’est achevée jeudi à Amsterdam, le gardien nippon n’a pas eu trop à s’employer. Auteur d’une claquette sur une tête puissante de Botman (42e ), il voit Jonathan David envoyer le ballon dans les tribunes juste avant la pause. Le Samouraï Blue se couche encore avec brio sur une frappe sèche d’Ikoné (62e ). Ne peut rien sur la reprise de la tête de Fonte (1-1, 86e ).
GUILBERT 7

Pour sa troisième titularisation en Ligue 1 avec le Racing – la quatrième en comptant le match de Coupe de France – le successeur de Lala au poste de latéral droit a livré une grosse performance.

Intraitable devant Bamba ou Araujo, auteur de sept interceptions à mi-parcours, le Normand prêté par Aston Villa est aussi à l’origine de l’ouverture du score, son centre parfaitement dosé trouvant la tête d’Ajorque au second poteau (1-0, 36e ).

Averti pour avoir accroché Ikoné (44e ), Guilbert a maintenu la cadence dans le second acte. On pourra quand même lui reprocher de n’avoir pas su s’opposer sur le centre d’André qui débouche sur le but égalisateur.

MITROVIC 6


On pouvait lui prédire une après-midi délicate face aux flèches nordistes. S’il a bien été pris l’une ou l’autre fois de vitesse par Ikoné – mais qui ne le serait pas… – le capitaine serbe a été solide et rassurant, à l’image de son tacle glissé pour enlever un ballon chaud (15e ).

Propre jusqu’au bout, il a harangué ses partenaires pour tenter de préserver les points de la victoire. En vain.
DJIKU 7

Sur ses standards devenus habituels, le défenseur axial gauche s’est montré infranchissable. Ses jaillissements ont coupé bon nombre d’occasions lilloises, ses dégagements – huit au total – ont permis d’éviter quelques sueurs froides. Une grosse prestation qui aurait mérité une issue plus heureuse. Il faisait d’ailleurs partie des plus déçus à l’heure de quitter la pelouse de Pierre-Mauroy.

CACI 6

Le latéral gauche est parvenu à fermer son couloir, bien aidé par Liénard avec qui il s’est entendu comme larron en foire. Son activité incessante a failli être récompensée puisque l’un de ses centres a trouvé la tête d’Ajorque pour la balle du deux à zéro annihilé par Maignan (38e ). Dommage qu’il ait un peu baissé la garde dans les derniers instants, comme ses partenaires.
BELLEGARDE 6

Une entame de match tonitruante aux quatre coins du terrain, notamment avec un retour dans les pieds d’Ikoné (5e ) et des percées échevelées en attaque. Mais son manque de réalisme a été criant sur son interception entre Reinildo et Botman quand il croise trop sa frappe au moment d’ajuster Maignan (47e ).

“Jeanjean” perd encore une balle devant sa surface qui met les siens en grand danger (79e ), avant son remplacement par CHAHIRI (80e ), oublié à deux reprises par Diallo.

SISSOKO 5

Aux côtés d’Aholou, le grand “Ibou” a répondu présent dans les duels du cœur du jeu, là où il ne fallait surtout pas laisser les Nordistes prendre leurs aises. Solide, propre, concentré de bout en bout, il aurait peut-être pu se montrer un poil plus entreprenant.
AHOLOU 6

Comme à son habitude, la sentinelle a connu un temps de retard au démarrage avant de trouver le juste dosage dans l’impact et le jeu court. L’Ivoirien prêté par Monaco a eu un peu plus de mal à l’heure de jeu après l’entrée de Xeka. À fini le match perclus de crampes et averti (90e ).
LIENARD 5

Celui qui voulait « rentrer dans le tas et voir ce qu’il se passe » plutôt que de « regagner Strasbourg avec des regrets » a été fidèle à ses principes. Positionné sur le flanc gauche du milieu, il a prêté main-forte à Caci dans les tâches défensives et a tenté de remonter prestement le ballon. Hélas, “Dim” a été battu par Fonte qui a surgi dans son dos sur le but égalisateur (1-1, 86e ). Remplacé par CAROLE (89e ).
THOMASSON 5

Dans un rôle d’électron libre entre le milieu de terrain et son compère Ajorque, le poids plume du Racing a énormément travaillé dans l’ombre pour éviter les relances rapides des Lillois et pour essayer de gratter des ballons. Du coup, on l’a moins vu à la construction. Mais son investissement a été essentiel.
AJORQUE 7

Dans le dos de Fonte, sa reprise de volée du gauche au second poteau sur un centre de Guilbert fait ficelle, pour son onzième but de la saison (1-0, 36e ). Le Réunionnais aurait pu doubler la mise dans la foulée sans une double parade de Maignan sur sa tête à bout portant à la suite d’un centre de Caci (38e ).

Le point d’appui du Racing a pesé sur la meilleure défense de France. Remplacé par DIALLO (70e ), qui a croqué les quelques ballons qui lui ont été donnés, notamment le dernier face à Maignan, sa frappe enveloppée du gauche n’étant pas assez appuyée. Le Sénégalais n’a plus marqué depuis huit matches. Une éternité pour lui.


1 Mar 2021 6:00
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 22 Sep 2015 15:54
Messages: 2655
J'ai bien vu le match.
Et, les 20 premières minutes m'ont inquiété.
Le Racing ne voyait pas le jour.
Ca défendait bien, mais ça perdait rapidement le ballon.
Plutôt que de construire, ça balançait.
Les joueurs avaient peur en début de match de faire des mauvaises relances.
On a bien entendu Laurey, qui demandait d'arrêter de balancer, au contraire, de garder le ballon et de jouer.
Par la suite, c'était plus pareil.
Les lillois n'étaient offensivement pas inspiré, jouant constamment dans l'axe, s'empallant sur une très bonne défense strasbourgeoise.
Des strasbourgeois jouant par la suite très bien les contres, et finissant par marquer un fort joli but, puis failli en marquer un deuxième.

Sur ce match, les joueurs du Racing ont bien assuré.
On a pu constater une grosse activité et une grosse débauche d'énergie.
Une belle performance collective, avec une belle solidarité.

La victoire était possible et réalisable.
Dommage d'avoir vendanger.

Finalement, si les lillois n'ont pas fait un bon match, ils ont su marquer grâce à un potentiel individuel sans comparaison avec celui du Racing.
Mais aussi grâce à une absence de lucidité en fin de match des joueurs strasbourgeois qui ont tout donné.

Le Racing a aussi été victime du manque de profondeur de banc.

Je mettrais aucun flop.
Enfin si, Diallo.
On sent ce joueur totalement à côté de ses pompes.

Avant ce match, on aurait signé pour ce résultat.
Mais, vu le scénario c'est dommage.

Maintenant, à l'équipe et aux joueurs de continuer sur cette voie une fois pour toutes.
Et, sortir de cette zone dangereuse une fois pour toutes.
Car, un championnat, c'est pas seulement réaliser des coups contre des équipes du haut de tableau.
Car, si regret il devait y avoir, c'est pas sur ces matchs là, où le Racing n'est pas attendu.
Mais, sur les matchs où le Racing est attendu, et doit absolument gagner.

Monaco c'est costaud et brillant.
Mais, il faut gagner, pour prendre le large.


1 Mar 2021 10:43
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 18223
Localisation: Strasbourg
Bon ça fait quelques temps que je ne m'étais pas donné à l'exercice mais voici mes impressions sur ce match et sur les joueurs.
Je vais commencer par mon sentiment final : "on méritait mieux !" mais avant le match j'aurais signé de suite pour ce résultat. Le schéma mis en place a parfaitement fonctionné et il s'en fallait de très peu pour que nos joueurs repartent avec les 3 points. Au niveau du déroulement du match, il y a eu une entame très compliquée avec beaucoup de pertes de balles sans pour autant être mis en danger; Lille n'ayant pas tiré une seule fois au but en 30min.
Puis les jambes se sont un peu remises en marche et les latéraux ont joué leur rôle en apportant le surnombre et en centrant. J'ai beaucoup aimé le premier but car il y a eu plusieurs choses décisives. On joue côté gauche et voyant que ça se bouche devant lui, je crois que Liénard ou Caci met en retrait vers Sissoko qui décale sans contrôle sur Guilbert qui a le champ libre pour distiller un caviar et je ne parle même pas de la finition d'Ajorque qui est parfaite. Ensuite je ne sais pas si je regrette plus la double occasion d'Ajorque ou celle de Bellegarde qui se présente seul mais croise trop sa frappe.
Après la mi-temps le match repart comme il s'était arrêté, jusqu'à la 60ème et les entrées de Weah, Yazici et surtout Xeka. A partir de là, nos côtés ont été régulièrement dépassés dans l'impact physique, surtout la paire Liénard-Caci.
Comme d'habitude, nos changements sont synonyme de baisse du niveau de l'équipe et ce qui devait arriver, arriva; Lille à égalisé. Et le pire dans cette histoire, c'est qu'il y a encore eu la place pour mettre le deuxième but en fin de match mais comme souvent, le réalisme n'était pas au rendez-vous.

Allez, petit tour des joueurs :
Kawashima ne m'a pas rassuré du tout. Il a fait le "minimum syndical" va-t-on dire. Le type a 38 ans, rate presque tous de dégagements et ne sais pas du tout jouer la montre quand il le faut. Au niveau des sorties aériennes tu sens aussi que c'est un peu du quitte ou double.
Caci a fait un bon match et aurait pu (du?) terminer le match avec une passe décisive si Maignan n'avait pas fait une magnifique parade. Il reste néanmoins le moins bon défenseur hier soir.
Djiku a été excellent et on peut dire qu'il y avait beaucoup à faire face à tous ces joueurs offensifs Lillois.
Mitrovic a été aussi bon que Djiku. Petit bémol cependant, en seconde mi-temps il est pas loin de découper un joueur plein axe à 25m du but et s'il choppe la jambe, au niveau où il a mis son pied, ça aurait certainement fini en carton rouge. Heureusement le joueur a évité le tacle et est allé s'enfermer entre Djiku et Caci.
Guilbert a été monstrueux. Défensivement très solide et offensivement bon, c'est pour l'instant une très bonne pioche et s'il gardait ce niveau jusqu'à la fin de la saison, il aurait certainement beaucoup de clubs qui toqueraient à la porte d'Aston Villa.
Liénard a eu du mal à imposer son jeu face aux colosses Lillois et avec le jeu peu offensif mis en place par Laurey. Il a eu cependant le mérite de se donner à fond de bout en bout mais est malheureusement fautif sur le but en ne sautant absolument pas. D'ailleurs je n'ai pas trop compris ce qu'il voulait faire; laisser passer la balle ?
Aholou a commencé en essayant de jouer mais n'a pas trop réussi. Du coup il s'est contenté de défendre et ça il l'a bien fait. C'est un des rares Strasbourgeois qui sait comment aborder les duels pour provoquer une faute ou pour presser sans que cela soit plus qu'une petite faute sans importance.
Sissoko me plaît toujours autant à la récupération. Je crains qu'il ne manque cruellement contre Monaco. Il a toujours ce manque technique par moment mais, à l'image d'un Liénard, il ne va pas mentir sur le terrain et se donne à fond du début à la fin, à gauche, à droite, devant et derrière. Djiku étant en défense centrale, il est pour moi indispensable dans le 11 de départ.
Bellegarde s'est démené comme un beau diable et aurait même pu mettre un but qui nous aurait fait énormément de bien; malheureusement sa frappe passe à côté. Il a pas mal pressé et récupéré plusieurs ballons intéressants puis qu'ils partait immédiatement pour jouer le contre.
Thomasson n'a pas pesé bien lourd avec son petit gabarit. Il aurait pu servir de relai si ses coéquipiers avaient privilégié le jeu court, mais ce n'était pas le cas avec toutes ces balles aériennes.
Ajorque a été au four et au moulin face à de sacré gaillards. J'ai pas regardé quelle taille avaient les Lillois mais leurs défenseurs étaient des armoires à glace. En tout cas il nous a gratifié d'un beau but et aurait pu en mettre un seconde quelques minutes seulement après.
Chahiri n'a pas apporté grand chose si ce n'est un peu de fraîcheur avec la sortie de Bellegarde. Il a essayé de presser sans trop savoir où se positionner et avait certainement comme consigne de ne pas partir à l'abordage alors que l'on menait.
Diallo nous a crédité d'une entrée nullissime et j'en suis presque à me demande si ce n'est pas à cause de lui qu'on perd. Juste avant le but il se retrouve latéral droit et a la balle tranquillement dans les pieds ... puis je ne sais pourquoi, il file en touche et en voyant que la balle va sortir, la remet plein axe dans la surface sur un Lillois. Heureusement, la balle était sortie mais c'est suite à cette touche que le centre victorieux arrive. Et je ne parle même pas des occasions qu'il a eues par la suite dans la surface où il ne savait absolument pas quoi faire avec la balle. Et dire que l'année dernière il n'avait besoin que d'une demi occasion pour marquer. Il avait de la chance que Laurey n'était pas sur le banc de touche car il s'en serait pris plein la gueule (à juste titre à mes yeux).

:) :) :) Guilbert
:) :) Ajorque
:) Djiku
:( Thomasson
:( :( Liénard
:( :( :( Diallo

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


1 Mar 2021 13:18
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 11369
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
je partage vos avis, solari et it's me, sur le match.

100% en phase avec ton top/flop d'ailleurs, pas grand chose à ajouter. Le match fut plaisant à regarder.


1 Mar 2021 14:54
Profil ICQ
Préparateur physique@Staff
Préparateur physique@Staff

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 1079
Je vous trouve très dur avec Thomasson qui fait un gros boulot dans le harcèlement sur le porteur du ballon, alors oui on a tendance à ne pas voir le jeu sans ballon, mais pour moi son travail sans ballon est précieux.


1 Mar 2021 22:52
Profil
Recruteur@Staff
Recruteur@Staff

Inscription: 25 Nov 2018 0:34
Messages: 834
On a le droit de manifester une légère frustration après ce match, la victoire n'aurait pas été usurpée. On peut toujours dire que Lille n'a pas démarré avec ses meilleurs atouts mais pour un leader avec des remplaçants qui valent bien des titulaires strasbourgeois l'excuse d'une faiblesse liée au match contre l'Ajax ne vaut pas grand-chose. Je trouve que le racing a fait un très bon match et que peu de choses peut être reproché aux joueurs. Dire que Liénard a coûté deux points relève de la stupidité, je m'arrête là. Je m'interroge sur le phénomène Diallo qui ne va pas manquer d'alimenter les prochains débats. L'homme, le joueur, est en dehors du coup, il joue à l'envers. J'avoue ne pas avoir connu le joueur avant qu'il n'arrive, je ne suis pas un " suiveur " du FC Metz. Je le trouve techniquement limité.
La route va être longue et dure mais rien n'est ( encore ) perdu.


2 Mar 2021 0:49
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Après le nul à Lille, le Racing s'apprête à recevoir Monaco ce mercredi
Revenu avec un point de son déplacement chez le leader lillois, le Racing espère, comme l’entraîneur adjoint Fabien Lefèvre, qu’il apportera « l’oxygène et la force » pour recevoir Monaco ce mercredi. Les Strasbourgeois doivent surtout digérer une nouvelle occasion manquée de faire le plein de points.
Vendredi, avant d’aller défier le Losc, Thierry Laurey avait rappelé que « sur la deuxième partie de saison, [le Racing] tient la route » et que c’était le retard accumulé lors de la première moitié que les Strasbourgeois allaient « payer encore un petit moment ».

S’il est plutôt en bonne position au classement des matches de Ligue 1 disputés en 2021 (1 ), le Racing est aussi en avance sur ses “temps de passage” du cycle retour. Au cumul des huit rencontres jouées depuis le début de la seconde phase du championnat, la bande à Thierry Laurey pointe à la 12e place avec 10 points. Elle était 18e avec six unités à son compteur au soir de la 8e journée.
Sur la globalité des 27 journées disputées, le Racing se retrouve à la 15e place (30 points) et n’a, en fait, pas progressé d’un iota dans la hiérarchie. À l’issue de la première moitié du championnat, les Strasbourgeois étaient également quinzièmes (20 points), grâce notamment au regain de forme début décembre.

Le délicat début d’exercice, plombé par l’épisode du Covid au mois d’août, pèse forcément dans la balance. Les hommes de Thierry Laurey pouvaient regretter l’un ou l’autre point égaré en cours de chemin (2 ), mais ils ne pouvaient finalement pas prétendre à beaucoup plus.

Sur le cycle retour, alors qu’ils progressent plus vite, ils ont paradoxalement lâché plus de points. À l’aller, les Racingmen auraient pu transformer en nuls certains de leurs revers. Sur les huit derniers matches, ils ont “égaré” un peu de leur pécule dans des matches qu’ils devaient au moins ne pas perdre (0-1 contre Reims, le 31 janvier, en ayant touché trois fois les poteaux) ou qui devaient leur permettre d’empocher seuls la mise.
« On a fait le match quasi parfait tactiquement »

On pense à ce match ultradominé à Dijon, le 24 janvier : 1-1, malgré 13 occasions à 4, 15 tirs à 5 (mais seulement 2 cadrés à 3) et un poteau.

Il y a aussi eu l’improbable remontada brestoise à la Meinau, le 3 février : le Racing menait 2-0 à la 70e avant de concéder la réduction du score sur une rare boulette de Kawashima puis de voir la victoire s’envoler au bout d’un ultime raid finistérien (90e +4).

Il y a eu également le 0-0 contre Angers dans un match fermé, le 21 février, qui aurait pu basculer si la reprise de la tête de Diallo n’avait pas tapé la transversale d’un Bernardoni battu sur ce coup-là (89e ).

Et puis il y a eu ce nul 1-1 dimanche sur la pelouse du leader de la Ligue 1. En soi, la performance est de choix. Mais le coup d’éclat aurait pu être bien plus beau au regard des circonstances, entre l’égalisation lilloise tardive (86e ) et l’une ultime occasion de Diallo d’inscrire le but de la victoire (90e +5).

« Au vu du contenu, on peut s’estimer déçus parce que les gars ont produit beaucoup d’efforts. Malheureusement, on finit ce match à 1-1 alors qu’au départ ça paraissait audacieux de dire qu’on venait chercher quelque chose », ne cachait pas en fin de match Fabien Lefèvre, qui a pris le relais de Thierry Laurey en cours de partie (lire ci-contre).

« On peut être frustrés sur des matches qu’on maîtrisait et où on méritait plus de prendre les trois points que d’autres. Mais contre cette équipe de Lille qui est quand même une grosse cylindrée, on s’est battu avec nos armes, on a fait le match quasi parfait tactiquement, nuance le fidèle adjoint. Mais c’est vrai qu’on peut estimer qu’il nous manque quelques points sur ces matches-là, c’est sûr. »

On peut en effet juger que, dans un monde parfait, les Strasbourgeois pourraient compter neuf points de plus au compteur. De quoi les amener à des hauteurs inimaginables à la mi-saison (ils seraient neuvièmes avec 39 points).

Avant que son équipe aille chercher un point chez le leader dimanche – alors qu’elle s’était inclinée jusque-là à chaque fois contre un des membres du quatuor de tête (3 ) –, le coach du Racing avait estimé qu’il ne sentait pas plus le danger revenir de derrière à cause du “gaspillage” dans les matches nuls précédents.

« En termes de classement, ça donne un peu plus de peps. Mais, on n’a aucune raison de changer notre façon de voir les choses »
« On ne regarde pas dans le rétro parce que devant nous on a beaucoup d’équipes qui sont plus proches que celles qui nous suivent, avait-il souligné. On a des regrets sur le match d’Angers parce qu’en gagnant juste 1-0, ça nous mettait devant quelques équipes. Mais on n’aurait pas été plus à l’abri, parce que ça ne donne que deux points de plus. En termes de classement, ça donne un peu plus de peps. Mais, on n’a aucune raison de changer notre façon de voir les choses. »

L’approche, le coach du Racing la répète à l’envi, c’est d’aborder l’un après l’autre les matches qui auront, de toute façon, chacun leur propre histoire. Le suivant, c’est ce mercredi contre une AS Monaco en mode bolide. Mais, rien n’interdira aux Racingmen de pas oublier les occasions manquées pour ne pas les rater si elles se reproduisent.

(1 ) En comptant le carton plein réalisé lors des deux derniers matches de la phase aller disputés en janvier (5-0 contre Nîmes, 1-0 à Lens), le Racing pointe au sixième rang. (2 ) Défaites à Monaco (3-2) en jouant plus de vingt minutes à onze contre neuf, contre Lyon (2-3) en ayant été menés 3-0 ou encore contre Marseille (0-1) qui n’a tiré qu’une fois au but. (3 ) 0-3 contre Lille et 2-3 contre Lyon à la Meinau, 2-3 à Monaco ; 0-4 à Paris et 0-3 au Parc-OL.


2 Mar 2021 6:15
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 8222
Localisation: Mulhouse
langsam a écrit:
Je m'interroge sur le phénomène Diallo qui ne va pas manquer d'alimenter les prochains débats. L'homme, le joueur, est en dehors du coup, il joue à l'envers. J'avoue ne pas avoir connu le joueur avant qu'il n'arrive, je ne suis pas un " suiveur " du FC Metz. Je le trouve techniquement limité.
La route va être longue et dure mais rien n'est ( encore ) perdu.


Pour en faire un résumé (qui vaut ce qu'il vaut) : c'est un attaquant de pointe qui jouait le rôle de pur buteur à Metz. L'équipe jouait pour lui et il enfilait les buts comme des perles (38 en 63 matchs, ce qui est énorme même s'il y a quelques pénos dans le lot). Niane partait pour avoir le même rôle en début de saison, avant sa blessure, ce qui fait que le FC Metz s'appuie maintenant sur une pluralité de joueurs offensifs (qui étaient remplaçants avant).

Ce qui m'amène à deux commentaires. D'une part, Metz a une animation de jeu que nous n'avons pas. On ne peut donc pas se permettre tout miser sur un gars devant, encore plus cette saison où le milieu est faible et où de toute manière il y a déjà Ajorque (qu'on ne va pas mettre sur le banc vu ses performances). Avoir un buteur aux côtés d'Ajorque reste néanmoins un atout, déjà parce que ces profils sont assez complémentaires (Trezeguet était complémentaire avec d'autres attaquants), l'un ne mange pas la place de l'autre et surtout avoir un joueur qui pèse sur la défense (Ajorque) et l'autre qui fait peur donc qui est marqué (Diallo) est important pour laisser du champ libre aux joueurs derrière (comme Thomasson). Pour autant, ce n'est pas tout à fait le même rôle qu'à Metz.

D'autre part, comme tous les attaquants qui ont ce profil, Diallo a le handicap d'être peu influent sur le jeu (hormis le fait qu'une défense peut le serrer de près et donc soulager d'autres joueurs). Soit il est dans une période où il marque et sera décisif (7 buts et 3 passes décisives en 13 matchs quand même), soit il est dans une période où il ne marque pas et sera transparent (les 8 matchs qui ont suivi ...). Du coup, ses méformes sautent sacrément aux yeux. Ce n'est pas le cas de gars comme Ajorque ou même Mothiba, qui vont avaler tellement de km à presser l'adversaire que même dans un jour "sans", ils limiteront la casse, voire ils finiront par permettre à un autre strasbourgeois de marquer parce que le défenseur sera cramé à force de les avoir eu sur le dos.


2 Mar 2021 20:49
Profil
Recruteur@Staff
Recruteur@Staff

Inscription: 25 Nov 2018 0:34
Messages: 834
Ton analyse tient forcément la route. Diallo est un buteur je veux bien mais il " croque " la feuille de match à Lille, c'est pourtant là qu'on l'attendait. Pour l'avoir beaucoup observé je trouve qu'il a un déficit technique que n'a pas Ajorque par exemple, il manque des contrôles faciles et est à l'origine de situations défavorables à l'équipe. A mon avis le but est entièrement pour lui. Je ne veux pas le condamner mais j'espère qu'il va démontrer autre chose sinon je ne comprendrais pas sa venue. Avoir le sens du but est une chose, un minimum de maîtrise technique en est une autre.


2 Mar 2021 23:09
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 14 Aoû 2002 21:22
Messages: 13690
Localisation: Madrid
Je doute moins des qualités de buteur de Diallo que de son mental.. Je ne le sens pas heureux sur le terrain depuis qu'il est ici.

Pour autant je n'oublie pas que sans son arrivée on serait probablement encore plus proche de la zone rouge.

La fin de saison nous donnera + de réponses.


2 Mar 2021 23:16
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 75 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com