Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 11 Avr 2021 13:55



Répondre au sujet  [ 56 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 [20/21] 21ème J: Dijon / Strasbourg - 1/1 
Auteur Message
Préparateur physique@Staff
Préparateur physique@Staff

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 1067
Si il faut avoir peut de se rendre chez le 19 ème du championnat et la crainte d'une défaite , autant s'arrêter tout de suite.
J'espère que les joueurs et le staff ont un autre état d'esprit !


21 Jan 2021 22:47
Profil
En ligne
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Déc 2004 1:21
Messages: 15106
Il ne s'agit pas d'avoir peur, mais d'avoir conscience que ça ne va pas être une promenade de santé et de les prendre de trop haut ... Y aller humblement, mais conquérant :D


21 Jan 2021 22:55
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20234
Localisation: Dorlisheim
Le racing et en ce moment dans une bonne spirale, et le moral doit être au plus haut, comme dit Keating il ne faut pas les prendre de haut sinon ça peut leur tomber sur la tête .


22 Jan 2021 5:43
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20234
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Un Dijon - Racing cadenassé ?
Le Racing, qui reste sur trois « clean-sheets », se déplace ce dimanche (15 h) chez un Dijon FCO qui n’a pas non plus encaissé de but en 2021. Mais s’ils sont solides défensivement, les Bourguignons n’ont pas marqué à domicile lors de leurs six derniers matches.
Le Dijon FCO va signer un bien pâle record s’il ne parvient pas, une nouvelle fois, à faire trembler les filets du stade Gaston-Gérard dimanche (15 h) contre Strasbourg, puisqu’il établira la plus longue série sans marquer à domicile d’un club dans l’élite (*).

En enchaînant, le 9 janvier dernier contre l’OM, un sixième match sans inscrire le moindre but dans leur antre, les joueurs de David Linarès (sur le banc dijonnais depuis que le DFCO a mis fin, le 5 novembre dernier, à sa collaboration avec Stéphane Jobard) ont égalé un record jusque-là partagé par Bastia (décembre 1985 à avril 1986), le Racing (octobre 2005 à janvier 2006), Grenoble (septembre à décembre 2008) et Saint-Étienne (octobre 2009 à janvier 2010).
576 minutes de stérilité offensive à domicile

Le dernier but du DFCO à domicile a été inscrit par Mama Baldé à la 54e minute de la rencontre contre Rennes lors de la 7e journée (1-1). Cela fait donc 576 minutes que l’attaque dijonnaise est restée muette à Gaston-Gérard.

Deux équipes invaincues depuis trois rencontres


La rencontre de ce dimanche va opposer deux équipes invaincues lors de leurs trois derniers matches. Si la série strasbourgeoise court sur janvier 2021 - avec les succès contre Nîmes (5-0, le 6 janvier), à Lens (1-0, le 9 janvier) et contre Saint-Étienne (1-0, le 17 janvier) -, celle du DFCO est à cheval sur les deux années civiles.

Les Dijonnais sont allés gagner juste avant la courte trêve hivernale à Nîmes (3-1, le 23 décembre), avant d’enchaîner deux matches nuls et vierges à Reims (le 6 janvier) et contre l’OM (le 9 janvier). Ils n’ont pas pu jouer le week-end dernier pour confirmer cette dynamique. Leur match prévu à Lorient dimanche avait été reporté, la formation morbihanaise ayant été particulièrement touchée par le Covid.

Opposition interne


Privés dimanche d’un match ô combien important dans la lutte pour le maintien (Dijon pointait à la 18e position juste devant Lorient avant cette 20e journée), les hommes de David Linarès ont organisé une opposition interne, qui a également permis de relancer le défenseur international équatorien Anibal Chala et l’attaquant ivoirien Roger Assalé, blessés jusque-là.

Le DFCO dispose donc d’un effectif quasiment au complet avant de recevoir le Racing. Seul manque à l’appel Yassine Benzia. Le milieu de terrain international algérien, arrivé en provenance de Lille en janvier 2020, s’était gravement blessé à une main en mai dans un accident de buggy. Il est actuellement en phase de reprise après avoir subi plusieurs opérations.

Onze points pris depuis l’arrivée de Linarès


Dimanche, après le court succès du Racing contre Saint-Étienne, Adrien Thomasson a reconnu se méfier du déplacement à Dijon, contre une formation qui va mieux depuis qu’elle est dirigée par David Linarès. « Depuis qu’ils ont changé de coach, je trouve qu’ils font de bonnes choses », estimait le milieu de terrain strasbourgeois. Les chiffres lui donnent raison puisque les Dijonnais ont glané 11 de leurs 14 points depuis la 10e journée et le premier match coaché par Linarès (2 victoires, 5 nuls, 3 défaites).
Jean-Ricner Bellegarde a fait toute la séance


Alors qu’il n’avait pas pris part à l’opposition de fin de séance mercredi - « pour soulager des courbatures », selon Kader Mangane, le coordinateur sportif du Racing -, Jeanricner Bellegarde n’a pas ménagé ses efforts sur celles qui ont conclu l’entraînement de ce jeudi matin.

« Jeanjean » arborait un imposant bandage à la main gauche, qui ne l’a en rien gêné dans son jeu. « Il a dû se protéger d’un petit coup, mais au niveau du staff médical, il n’y a rien à signaler par rapport à cela », a précisé Kader Mangane.


22 Jan 2021 5:52
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20234
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Waris écarté
L’entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey n’a que peu modifié son groupe de 20 joueurs pour le déplacement de ce dimanche (15h) à Dijon pour la 21e journée. Mais il a évincé son attaquant ghanéen Majeed Waris, sanctionné.
Ce samedi midi, la scène a évidemment interpellé la trentaine de supporters regroupés derrière les barrières, près du pont du Krimmeri, pour glisser un mot d’encouragement aux Strasbourgeois avant leur déplacement de dimanche (15h) à Dijon pour la 21e journée de Ligue 1 : alors qu’il avait regagné les vestiaires de la Meinau après la séance, Majeed Waris en est ressorti la mine renfrognée, pieds nus et en claquettes, accompagné de Kader Mangane.

Flanqué du coordinateur sportif, l’attaquant de poche a franchi le cours d'eau dans l'autre sens, puis le portail des terrains d’entraînement. Là, à l’abri des regards, il a visiblement eu droit à une explication de texte avec son entraîneur. Puis il s’en est retourné au stade, le visage fermé, en secouant la tête de dépit.
Bingourou Kamara et Adrien Lebeau de retour

Quelques instants plus tard, Thierry Laurey a annoncé que le Ghanéen, très peu utilisé cette saison (398 minutes en 13 matches, dont 4 titularisations), ne figurait pas dans le groupe pour l’expédition en Côte d’Or. Une éviction qui fait le bonheur du jeune milieu offensif Adrien Lebeau, rappelé dans la liste des 20 dans laquelle il n’était plus apparu depuis la réception de Bordeaux le 20 décembre.

L’autre changement était, lui, plus attendu : le gardien remplaçant Bingourou Kamara, indisponible depuis le début décembre pour une inflammation au genou, fait son retour, au détriment du jeune Alexandre Pierre, appelé à figurer sur les sept précédentes feuilles de match en L1.

En principe, le coach strasbourgeois ne dérogera pas ce dimanche au schéma en 4-2-3-1 sur lequel il s’appuie ces dernières semaines, mais qu’il lui arrive encore de délaisser provisoirement. C’était le cas dimanche dernier contre Saint-Etienne à la Meinau (1-0) où le RCSA avait débuté en 4-4-2 avec un milieu en losange. Mais l’expérience, peu concluante, avait vite été abandonnée par le technicien, pour un retour au fameux 4-2-3-1 qui excentre son attaquant Habib Diallo à droite.
Faut-il néanmoins s’attendre à des retouches dans un onze de départ qui gagne (trois succès en trois matches en 2021) ? Ce n’est pas forcément la tendance alors que le Racing ne joue qu’une fois par semaine depuis le 9 janvier et gardera ce rythme jusqu’à la réception de Reims le dimanche 31 (15h, 22e journée) à la Meinau. Mais ce n’est pas impossible non plus.

Cette semaine à l’entraînement, on a ainsi beaucoup vu Dimitri Liénard travailler aux côtés de Jean-Eudes Aholou à la récupération, Anthony Caci, testé côté droit, faire la paire avec Lionel Carole sur les flancs de la défense ou Kevin Zohi, occuper le poste le plus à gauche du trident de milieux offensifs. Est-ce à dire que Kenny Lala, Ibrahima Sissoko et/ou Jeanricner Bellegarde pourraient souffler ? Rien n’est moins sûr. Mais rien n’est impossible non plus.
Le groupe strasbourgeois

Kawashima, Kamara – Lala, Koné, Mitrovic, Djiku, Caci, Carole – Siby, Aholou, Lienard, Prcic, Sissoko, Bellegarde, Lebeau, Thomasson – Zohi, Ajorque, Diallo, Chahiri.

Absents : Simakan (genou), Sels, Mothiba (reprise), Waris, Saadi, Aaneba (choix).


23 Jan 2021 19:34
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 8210
Localisation: Mulhouse
Ça devient inquiétant pour Waris. Quand tu as les références que sont les siennes et que tu deviens à ce point fantomatique, c'est qu'il y a un souci. Le fait qu'il soit maintenant écarté du groupe tend à le confirmer, même s'il n'y a pas de sanction à proprement parler. S'il ne se ressaisit pas, un départ sera à prévoir dès l'été prochain.


23 Jan 2021 20:09
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20234
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le Racing veut éviter le coup d’arrêt
Fort de ses trois succès consécutifs depuis la reprise le 6 janvier, le Racing (14e ) veut confirmer son redressement ce dimanche (15h) chez des Dijonnais (19es ) qui ne sont pas imposés cette saison à domicile. Méfiance tout de même, la partie n’est pas gagnée d’avance.
Un but encaissé sur les trois derniers matches d’un côté, aucun de l’autre… Ce Dijon - Strasbourg n’a, sur le papier, rien de l’affiche dont il faut attendre un déluge de buts.

Le sentiment est encore accentué sous le prisme bourguignon, le DFCO ayant entamé l’année 2021 par deux 0-0 (à Reims et contre l’OM) après avoir bouclé 2020 par une victoire ô combien importante à Nîmes (1-3).
Le Racing, lui, va débarquer au stade Gaston-Gérard fort de trois succès consécutifs sans encaisser le moindre but. Une série inédite cette saison qui gonfle la confiance strasbourgeoise mais qui ne doit pas écarter les hommes de Thierry Laurey de l’essentiel, à savoir se rapprocher le plus rapidement possible du maintien.

Dans cette course-là, les Racingmen avancent bien plus vite que leurs adversaires du jour depuis fin novembre. Au soir du match nul arraché à dix contre onze aux dépens de Rennes (1-1) lors de la 12e journée, les Strasbourgeois comptaient le même nombre de points (7) que les Dijonnais et ne devaient qu’à un meilleur goal-average (-10 contre -13) de ne pas fermer la marche de la Ligue 1.

Au coup d’envoi cet après-midi, la bande à Thierry Laurey possédera neuf points d’avance, avec un match en plus au compteur : le DFCO n’a pas pu jouer à Lorient dimanche dernier à cause du Covid dans les rangs bretons. Les Bleus ont en outre soigné leur goal-average (-3, malgré l’éclat en fin de match au Parc avant les fêtes, contre -14 désormais).

Les joueurs de David Linarès – qui a insufflé un début de redressement depuis qu’il a pris les rênes de l’équipe à la 10e journée – , n’ont pourtant pas perdu plus de matches que les Strasbourgeois cette saison (9 contre 11). Ils en ont surtout gagné beaucoup moins (2 contre 7), leurs huit matches nuls (contre deux au Racing) les empêchant de changer de braquet.
« L’important, ce n’est pas de savoir si tu es capable de perdre moins de matches, mais si tu es capable d’en gagner plus »

« L’important ce n’est pas de savoir si tu es capable de perdre moins de matches, mais si tu es capable d’en gagner plus, coupe Thierry Laurey. Ce qui est important, c’est le nombre de points que tu prends à la fin et si c’est suffisant pour se sauver. Par contre, c’est clair que les matches nuls ça ne fait pas avancer plus vite. »

Le Racing, qui a démarré 2021 pied au plancher, n’a pas envie de ralentir. Mais ce n’est pas parce que tout le monde est reparti avec au moins un point cette saison de Gaston-Gérard qu’il est assuré d’en faire de même.

« On n’a pas le loisir de se dire que le match va être tranquille, rappelle le coach strasbourgeois. Ils ont réussi à sortir la tête de l’eau et ils vont vendre chèrement leur peau. Ils n’ont pas gagné chez eux, mais ça arrivera bien un jour. Faisons tout ce qu’il faut pour que ça ne soit pas contre nous. »

Le Racing se méfie, lui qui n’a pris qu’un point lors de ses trois derniers passages à Gaston-Gérard en Ligue 1.


24 Jan 2021 5:44
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20234
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
L'adversaire du Racing : Dijon, un fantôme à la maison
Dijon n’a pas remporté un seul de ses dix premiers matches (cinq nuls et autant de défaites) dans son stade Gaston-Gérard et n’y a plus transpercé les filets adverses depuis près de dix heures.
S’il ne marque pas ce dimanche face au Racing, le Dijon FCO entrera dans l’histoire de la Ligue 1, mais par la petite porte : il deviendra le triste recordman du nombre de matches consécutifs à domicile – sept – sans avoir inscrit le moindre but. Un record qu’il partage avec, entre autres, Strasbourg (octobre 2005-janvier 2006).

Les joueurs de David Linarès n’ont plus marqué au stade Gaston-Gérard depuis l’égalisation de Mama Baldé à la 54e contre Rennes. C’était le 16 octobre. Leur série d’inefficacité s’étire ainsi sur près de 10 heures (576 minutes).
« Le duo Ajorque-Diallo est une belle force de frappe »

En dix sorties cette saison, ils ne s’y sont jamais imposés et n’y ont trouvé l’ouverture que trois fois (2-2 contre Montpellier, 1-1 face à Rennes), ce qui fait d’eux la pire attaque domestique du championnat. La pire tout court, puisque leurs 12 buts en 19 rencontres expliquent en grande partie leur 19e place, avec un match en retard à Lorient.

« Le secteur offensif est un point à améliorer », ne peut que constater le successeur de Stéphane Jobard, confirmé le 12 novembre après une semaine d’intérim. Depuis son intronisation, Dijon a toutefois relevé la tête (11 points en 10 journées, contre 3 lors des 9 précédentes).

Le recrutement, le 20 octobre, de l’ex-Amiénois Moussa Konaté, auteur de trois buts, a quelque peu soulagé une attaque menée par Mama Baldé (5 buts).

Mais ce frémissement demande confirmation pour une formation bourguignonne qui reste sur deux nuls vierges (à Reims et contre l’OM) après un succès 3-1 à Nîmes avant Noël.

« Dijon est une équipe très solide (8e défense de L1 avec 26buts encaissés) , jauge Thierry Laurey. Elle marque très peu aussi. Mais ça reste une équipe de L1 bien organisée, performante sur les derniers matches. »

Un peu comme le Racing dont le grand chelem en 2021 – 3 succès, 7 buts marqués, 0 encaissé – n’est pas passé inaperçu auprès de David Linarès.

« Le challenge est là : Strasbourg est la meilleure équipe en 2021. Touchée par le Covid, elle a connu une première partie de saison un peu compliquée. Mais elle a su redresser la barre et trouver la bonne dynamique, avec des qualités offensives très intéressantes. Le duo Ajorque-Diallo est une belle force de frappe, complémentaire et réaliste. »

«Les Dijonnais savent ce qu’il faut mettre en place»


Thierry Laurey ne pavoise pourtant pas avant un voyage dans un stade où son équipe ne s’est jamais imposée en L1.

« Peut-être Dijon (qui vit sa cinquième saison de rang dans l’élite) traverse-t-il une crise de croissance. Ça arrive malheureusement. Mais il ne rêve pas de Ligue des champions ou Europa. Son objectif, c’est le maintien. Les Dijonnais savent ce qu’il faut mettre en place pour sortir la tête de l’eau. »

Ce n’est du reste pas un hasard si David Linarès et son défenseur Wesley Lautoa, interrogés vendredi par la presse sur le plus marquant des 199 premiers matches de leur club en L1, ont tous deux cité le barrage retour remporté le 2 juin 2019 contre Lens (3-1), synonyme de maintien.


24 Jan 2021 5:49
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20234
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Thierry Laurey ne pavoise pourtant pas avant un voyage dans un stade où son équipe ne s’est jamais imposée en L1.

le racing ne c'est jamais imposer, ben ce soir ce ne sera plus le cas.


24 Jan 2021 5:55
Profil
Préparateur physique@Staff
Préparateur physique@Staff

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 1067
Il y a beaucoup de méfiance sur ce match, comme si on ressentait un mauvais résultat à venir...


24 Jan 2021 11:44
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 56 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com