Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 24 Sep 2020 22:47



Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 [19/20] 20ème J: Metz / Strasbourg - 1/0 
Auteur Message
Recruteur@Staff
Recruteur@Staff

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 750
Grosse déception ce soir, trop de titulaires manquent à l appelle et ce soir on a pu voir encore 1 fois un manque de réalisme incroyable.
Ajorque seul ce n est pas possible, j espère un retour rapide de Mothiba et Da Costa.
Lala allonge la liste des blessés, cela commence à faire beaucoup trop.


12 Jan 2020 3:13
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18851
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Et le piège s’est refermé sur le Racing…
Alors qu’il avait dominé la première période et s’était créé les meilleures occasions, le Racing a raté le coche et s’est fait surprendre sur un coup de pied arrêté, ce samedi, par un FC Metz soulagé de mettre un terme à sa série de onze matches sans victoire (1-0).


On ne va pas se mentir : on a déjà vécu des derbies plus palpitants que celui de ce 11 janvier 2020. Le Racing, qui ne s’était imposé au stade Saint-Symphorien que 5 fois en 47 visites, aurait néanmoins très bien pu en repartir avec les trois points. Mais il l’a quitté après s’en être fait dépouiller par des Messins à qui leur succès après 11 matches sans victoire offre une grande bouffée d’oxygène (1-0).

Mardi à Reims en quart de finale de Coupe de la Ligue (élimination aux tirs au but, 0-0, 4-2), la première mi-temps et, plus globalement, le match n’avaient pas été emballants. Mais que dire du premier acte de ce derby alsaco-lorrain, aussi anesthésiant qu’une boîte de Témesta ? La responsabilité en incombe pour l’essentiel à un FC Metz aux portes et au port de l’angoisse.

Quatre occasions nettes avant le repos


Réorganisé en 5-4-1, avec le retour de la défense à trois centraux au sein d’un onze identique à celui aligné au stade Auguste-Delaune, le Racing a donc la mainmise sur le jeu. S’il n’écrase pas ce derby retour, sa domination territoriale est indéniable, sa dangerosité aussi.

Les Racingmen empilent les occasions nettes : une reprise pas assez appuyée aux 6 m de Bellegarde qui a pourtant grillé Maïga (4e ), un coup franc excentré, mais rentrant de l’ex-Lensois que la recrue hivernale du FCM, Pajot, dévie, obligeant Alexandre Oukidja, ancien pensionnaire de la maison bleue, à éviter “l’autogoal” d’une manchette main opposée (8e ), un décalage de Bellegarde, toujours lui, pour Lala qui bute sur le dernier rempart lorrain (31e ) et, enfin, une reprise taupée du gauche d’un Thomasson idéalement placé sur un centre de Carole (41e ).

Ç’aurait en principe dû suffire aux Strasbourgeois pour prendre les devants. Ils ne l’ont pas fait et dans ce genre de match cadenassé, ce n’est jamais bon signe. On vendange rarement autant sans en payer les pots cassés.

« Sur les deux matches qu’on vient de faire à Reims et Metz, l’équipe a été à la hauteur, mais il manque quelque chose sur l’aspect offensif », regrette Thierry Laurey qui n’en espère que davantage un renfort en attaque.

« Le gros regret, c’est surtout ça. Ce match à Metz, c’était l’occasion: 1, de bien redémarrer le championnat en 2020 ; 2, de se positionner durablement dans le milieu, voire la première partie du tableau. J’aimerais que les garçons comprennent ça, parce que si on n’est pas efficaces, on ne pourra pas voir la première partie du tableau, c’est impossible. »

De fait, la 2e période ne sera pas plus exaltante que la première. Et ce qu’on pressentait va finir par arriver: les Bleus vont se faire piéger sur un coup de pied arrêté, en l’occurrence un corner côté gauche frappé par Noss Traoré et dévié de la tête au premier poteau par Maïga. Sels est à la parade, mais le gardien belge ne peut que repousser le ballon dans les pieds de Boye qui inscrit le seul but du match (69e ).


12 Jan 2020 6:38
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18851
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le Racing s'endort, Metz lui dit merci (1-0)
Mal en point, Metz n'avait rien d'un foudre de guerre. Le Racing a dominé toute la première période sans en faire assez. Il a ensuite baissé de ton au fil des minutes jusqu'à concéder l'ouverture du score, à la 68e', sur le premier tir cadré messin. Le mal était fait. Le temps de se réveiller, il était trop tard.


Le Racing n'a pas souvent réussi ses passages par la Lorraine. Il y débarquait ce samedi soir avec ses gros sabots d'équipe invaincue depuis plus d'un mois, si l'on fait abstraction de son échec aux tirs au but, mardi à Reims, en quart de finale de Coupe de la Ligue. Surtout face à des Messins sans victoires depuis neuf journées en Ligue 1 et humiliés par Rouen, équipe de National 2, lundi soir en Coupe de France.

On a vu tout au long de la première période que ces Messins étaient bien au plus mal. Sans idée, sans allant. Supérieur, le Racing n'est toutefois pas parvenu à désarçonner une défense lui laissant pourtant des boulevards sur les côtés. Bellegarde et Carole à gauche, Lala à droite, se sont engouffrés sur le périphérique extérieur, sans que les Bleus réussissent à conclure.

Bellegarde, un peu trop court sur un centre de Lala (4e') a ensuite vu son coup franc dévié par Pajot contraindre Oukidja à un réflexe décisif (8e'). Puis Lala a raté la plus grosse occasion, à la demi-heure, échouant sur Oukidja après une ouverture de... Bellegarde, encore lui, de loin le plus entreprenant. Thomasson, enfin, idéalement placé, a dévissé sa frappe.

Tombés dans le faux rythme des Messins, les Strasbourgeois sont surtout tombés dans le piège


Et puis? Et puis plus rien après la reprise, jusqu'à cette fameuse 68e'. Tombés dans le faux rythme des Messins, les Strasbourgeois sont surtout tombés dans le piège.

Ne se créant plus d'occasion, ils ont été puni sur la première des Lorrains, qui n'en était même pas une. Nguette a vu son tir sans danger détourné en corner. Traoré a frappé celui-ci sur la tête de Maïga au premier poteau qui a obligé Sels à se coucher et à repousser dans les pieds de Boye, qui n'en espérait pas tant. Ce dernier n'avait plus qu'à conclure (1-0).

Thierry Laurey en a immédiatement tiré les conclusions lançant Zohi à la place de Sissoko pour apporter plus de poids offensivement. Celui-ci a d'emblée créé le danger, sur la gauche, puis sur la droite, lorsque sur son centre, Thomasson a cherché sans succès la lucarne d'Oukidja.

Le gardien grenat s'est ensuite montré décisif, en véritable bourreau de ses ex-coéquipiers. Sur un centre de Lala, tout le monde voyait la tête à bout portant de Djiku au fond (86e'). Sauf que ce diable d'Oukidja a sorti une parade venue d'ailleurs.

C'est ce à quoi on s'expose lorsqu'on n'enfonce pas le clou au moment où les faits vous en donnaient l'occasion.

Metz n'avait plus gagné depuis la 10e journée. Il a fallu que, dix journées plus tard, ce soit le Racing qui lui en redonne l'occasion. Dit comme ça, ça fait déjà suffisamment mal. Mais lorsqu'on pense au scénario du match, et plus encore aux forces en présence...

Tout en voyant le Racing maîtriser les débats, on a bien senti qu'il lui manquait le petit truc pour prendre l'avantage. Et comme Metz ne parvenait pas à le mettre en danger, on s'est demandé au fil du temps comment ce Racing allait procéder pour finir par se prendre les pieds dans le tapis. Et on a vu. On s'en serait passé, mais on a vu.

Après tout ça, la bonne cure de soleil espagnol en perspective va faire du bien aux Strasbourgeois. De quoi se changer les idées, s'oxygéner et reprendre des couleurs. C'est tout ce qu'on peut leur souhaiter avant leur départ en stage, lundi.


12 Jan 2020 6:41
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18851
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Une attaque en berne
Le manque d’ambition et la très faible prestation de son duo offensif, Ajorque et Thomasson, ajoutés à une erreur défensive ont plombé la soirée du Racing à Saint-Symphorien. Rageant.
Revenu à une défense à cinq, comme lors de la victoire à Bordeaux (0-1), mi-décembre, le Racing a longtemps cru pouvoir réaliser une bonne affaire à Metz. Las, il n’y avait personne pour mettre la balle au fond, samedi soir.

SELS 5
Il est des soirées où les gardiens ne sont pas d’une grande utilité. Tout simplement parce qu’ils n’ont rien à se mettre entre les gants. Ce fut le cas pour le Belge lors de la première période. S’il a repoussé le premier ballon brûlant, sur la tête de Maïga, c’est dans les pieds de John Boye qui a ouvert le score (69e )…

Mitrovic encore coupable
LALA 4

Le latéral droit s’est montré offensif, malgré les quelques montées de son vis-à-vis messin, Udol. Mais il n’est pas parvenu à bonifier ces ballons, la justesse faisant défaut dans les centres. A surtout manqué son duel face à Oukidja (31e ), sur la seule vraie occasion de la première période, alors que le but lui était grand ouvert.
KONÉ 5

Comme on n’a pas vu Habib Diallo (10 buts cette saison), c’est que la défense a plutôt bien fait son boulot. Propre, sobre et efficace, le puissant Ivoirien a rassuré les siens. Mais comme les autres, il a été spectateur sur le but messin.
MITROVIC 4
Le capitaine strasbourgeois affiche souvent des signes de faiblesses cette saison. Longtemps irréprochable, il a encore été coupable sur le tout premier corner messin, étant battu dans les airs par Maïga. Le verdict ? Metz 1. Mitrovic 0. C’est ballot.
DJIKU 7
On l’attendait devant la défense, dans un rôle où il excelle ces dernières semaines et qui lui a encore valu les compliments de son entraîneur à la veille du match. On l’a retrouvé dans l’axe, à la gauche du trident composé de Koné et de Mitrovic. Encore impeccable, notamment dans ses jaillissements qui ont permis de casser le jeu offensif messin. A fini le match en avant-centre, mais a manqué la balle de l’égalisation (86e ) en butant sur Oukidja.
CAROLE 4
La paternité lui a donné des ailes. Après avoir accueilli sa petite fille à la maternité, le latéral gauche a mordu la ligne et arpenté son couloir, péchant hélas dans le dernier geste, le plus important pour qui veut gagner un match. S’est éteint au fil des minutes. Remplacé par NDOUR (83e ).
FOFANA 3
Dans la même configuration, début septembre à Brest, le milieu de terrain avait pris le bouillon. Cette fois, il s’est montré plus appliqué, notamment au marquage de Maïga. Mais une absence, une seule, aura suffi à plomber son match, puisque c’est son vis-à-vis qui provoque le but victorieux. A cherché à se racheter, à l’image de sa frappe qui a trouvé le petit filet (81e ). Au lendemain de son 21e anniversaire, la fête a été gâchée.
SISSOKO 4
Lui aussi emporté par les vagues brestoises, le grand “Ibou” a pris l’ascendant sur ses rivaux, sans que cela ne se traduise par une domination dans le jeu. Averti à la 54e pour une obstruction, il est ensuite sorti de son match, portant trop la balle et accumulant les mauvais choix. Remplacé par ZOHI (70e ), remuant sans se montrer dangereux.
BELLEGARDE 5
Très actif sur le flanc gauche de l’entrejeu, il est parvenu à combiner avec Carole, prenant régulièrement le dessus sur Centonze et Maïga. Mais comme ses deux compères du milieu “Jeanjean’’ a produit trop de déchets pour être crédité d’un bon match. D’autant que son rendement a fini par baisser. Remplacé par CORGNET (81e )
THOMASSON 2
D’habitude si précieux sur le front offensif, de par sa justesse et son sens de l’anticipation, le milieu offensif a peu ou prou tout loupé : ses passes, toujours à contretemps, ses tirs, à l’image de sa reprise sur le bon centre de Carole (41e ), son positionnement, jamais au bon endroit, sa relation avec Ajorque. Une soirée frustrante, la pire de sa saison.
AJORQUE 3
Le meilleur buteur du Racing a passé une grande partie du match à courir. En long, en large, en travers, mais désespérément dans le vide. Il ne s’est pas créé la moindre occasion. C’est dire.


12 Jan 2020 6:46
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17809
Localisation: Strasbourg
C'est quand même dingue à quel point les matchs entre le Racing et Metz se suivent et se ressemblent, année après année. Et le pire c'est qu'à chaque fois je me dis que cette fois ce sera la bonne ... et non.
Pour moi, vu l'effectif qu'il avait à disposition, la compo me parait totalement logique. S'il avait joué avec Zohi et Ajorque devant dès le début de match, il n'aurait eu aucun attaquant sur le banc. Si on a un minimum de réalisme hier soir, on gagne le match et tout le monde dit que c'était le coup parfait. Il y a eu pas mal de belles occases en première période mais à chaque fois ça aboutissait à une passe dans le dos, une frappe catastrophique ou une ou deux fois à un arrêt d'Oukidja. D'ailleurs on a revu le gardien fou qui sort tel un kamikaze en mode "ça passe ou ça casse". Contre nous ça a passé. A un moment il sort même de sa surface et remet la balle directement sur un de nos joueur (Fofana je crois) et laisse donc un but totalement vide. Fofana préfère alors remettre sur Thomasson, Ouki n'est toujours pas revenu à sa place, et il décide de ... faire une passe à Ajorque qui est totalement marqué par la défense messine et qui va perdre la balle. Action qui symbolise totalement le déroulement du match.

Sels n'a pas eu grand chose à faire. Superbe réflexe sur la tête messine qui amène le but ... malheureusement personne n'a suivi côté strasbourgeois
Carole a été un des rares à faire un match correct... mais par contre les centres étaient loin d'être folichons. A ce niveau c'est dingue quand même.
Djiku le meilleur hier soir. A joué défenseur mais a gardé les réflexes de milieu défensif des derniers matchs pour couper quelques passes dangereuses. A failli nous délivrer en fin de match sans une superbe parade d'Oukidja
Mitrovic encore une fois fautif sur un but adverse. RAS à part ça vu le peu d'occasions adverses
Koné a tenu son rang et a même sauvé quelques errances de Lala
Lala a failli offrir l'égalisation à Djiku ... mais ça doit être le seul centre réussi du match. Rate le 1-0 en choisissant le mauvais côté lors du face à face avec Oukidja
Sissoko est assez décrié sur les réseaux mais je trouve qu'hier il a fait le boulot défensivement et les messins perdaient toutes leurs balles au milieu de terrain. Par contre effectivement, dès qu'il prend part aux offensives, c'est beaucoup plus laborieux
Fofana n'a pas du tout pesé sur le jeu, tant bien défensivement qu'offensivement
Bellegarde a été le seul à tenter ou à animer le jeu, le seul à avancer balle au pied ... mais s'est éteint au fur et à mesure du match
Thomasson a été pour moi le plus mauvais. Beaucoup de mauvais choix, qui ont annihilé pas mal de nos occasions... je l'aurais sorti pour tenter un Lebeau car ça ne pouvait pas être pire
Ajorque a proposé beaucoup moins de solutions que d'habitudes mais c'est dû au fait qu'il soit seul en pointe. Une fois qu'il avait la balle au pied, dos au but, il ne savait plus quoi faire.

Sinon, les pour les entrants :
Zohi a tenté de dynamiter ça sans réellement y parvenir
Corgnet a réussi l'exploit de rentrer à la 80ème et de ne toucher AUCUN ballon en 14 minutes. :extasy: :help:
Ndour est rentré ... première balle, il part en touche, deuxième et troisième balles, il les donne directement aux Messins qui se procurent deux grosses occases.

:) :) :) Djiku
:) :) Bellegarde
:) Koné
:( Fofana
:( :( Lala
:( :( :( Thomasson

A noter qu'hier soir pendant le match du Racing, Da Costa était ... à la SIG, et l'a bien évidemment partagé sur les réseaux sociaux. :roll:

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


12 Jan 2020 11:16
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 16 Juin 2005 8:46
Messages: 2277
Localisation: Strasbourg
Tout-à-fait d’accord avec cette analyse sauf pour lala et Carole, je te trouve dur avec le premier (un des rares à jouer vers l’avant, il avait potentiellement une passe décisive et un but dans les pieds) et indulgent avec le second (ses centres...)

Sinon, à ce sujet...
Its_me a écrit:
A noter qu'hier soir pendant le match du Racing, Da Costa était ... à la SIG, et l'a bien évidemment partagé sur les réseaux sociaux. :roll:


Je trouve cela inadmissible et citerai deux grands auteurs français à son sujet :
« Casse toi tu pues, et marche à l’ombre... » et « ciao pantin »
Quel manque de jugeote à moins que ça ne soit de la provocation vis-a-vis du club...


12 Jan 2020 12:04
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18851
Localisation: Dorlisheim
Matt67 a écrit:
Grosse déception ce soir, trop de titulaires manquent à l appelle

Trop de titulaires manques, alors à quoi servent les autres joueurs, Juste pour empoché le salaire, pour moi quand tu à 22 ou même plus de joueurs pour l'équiper une ils doivent pouvoir remplacer ceux qui manques, si je dis remplacer ça ne veut pas dire pas le nombre , mais bien en qualité, maintenant si tu joues défensivement contre une équipe comme Metz qui était franchement faible tu peux tant prendre qu'a toi-même si tu perds le match.


12 Jan 2020 12:12
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18851
Localisation: Dorlisheim
Dropsy a écrit:
Quel manque de jugeote à moins que ça ne soit de la provocation vis-a-vis du club...

Je pense que c'est de la provocation.


12 Jan 2020 12:15
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 10955
Localisation: Longjumeau
Kaniber a écrit:
si je dis remplacer ça ne veut pas dire pas le nombre , mais bien en qualité

Donc tu as un effectif avec 22 joueurs qui ont tous à peu près le même niveau, et seulement 11/14 qui jouent chaque week-end... Au final tu en auras entre 8 et 10 qui finiront par faire la gueule et mettre la mauvaise ambiance au sein du groupe. :roll:
Non il faut une 15aine de titulaires et une demi-douzaine de remplaçants, mais ils ne peuvent pas avoir le même niveau ni les mêmes attentes :!:


12 Jan 2020 13:25
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18851
Localisation: Dorlisheim
Ceux qui ne jouent pas tous le week-end tireront quand même la gueule si tu ne leurs laisses pas de temps de jeux, pour les attentes, si je parle de qualité, quand le racing recrute ses justement dans l'attente qu'il remplace au pied levé le ou les joueurs blessé ou sanctionné par un carton..


12 Jan 2020 14:01
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.   [ 48 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com