Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 15 Déc 2019 12:00



Répondre au sujet  [ 47 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 [19/20] 16ème J : Brest / Strasbourg - 5/0 
Auteur Message
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17155
Localisation: Dorlisheim
Heureusement il y a Toulouse qui se ramène Samedi, pour ne pas sombrer au classement.


3 Déc 2019 21:04
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2007 20:39
Messages: 3729
Je croyais qu'on commençait à sortir la tête de l'eau, mais là ça sent la noyade.


3 Déc 2019 21:13
Profil
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro

Inscription: 7 Jan 2018 17:46
Messages: 501
Une victoire avec la manière s impose Samedi.
Un non match ce soir, ça arrive, à condition de se reprendre immédiatement derrière.
Ce soir, les joueurs en manque de temps de jeu ( Carole, Da Costa voir Sissokho), ont perdu beaucoup de crédibilité, excuse moi mais la je préfère voir un Ndour ou un Zohi titulaire.
Le mercato risque d être un peu plus animé que je le pensais.
Je pense qu il faudra pas s opposer à 2 ou 3 départs, et renouvelé une équipe qui en à besoin.


3 Déc 2019 21:55
Profil
Professionnel@Pro
Professionnel@Pro

Inscription: 24 Nov 2018 23:34
Messages: 314
J'ai vu un match décevant, je n'accablerai pas un joueur plus qu'un autre sauf un, Sissoko.
Je me suis fait " incendier " il n'y a pas longtemps en osant le comparer à Grimm. Je m'en suis
sorti avec le concours de l'ironie. Le " numéro 6 " occupe un poste ingrat, il est d'autant plus
important. Le foot n'a pas évolué, il se joue toujours à 11 contre onze, on peut déplacer les pions
pour faire plaisir aux pseudos-spécialistes qui voient des séries numéraires partout. 5-3-2,
3-2-1 au petit bonheur la chance et j'en passe. J'ai quelques kilomètres de terrain et d'expérience
derrière moi, ils valent ce qu'ils valent . J'ai connu un joueur du racing, René Deutschmann, qui
mettait sous l'éteignoir un autre joueur qui s'appelait Michel Platini. J'ai autant de respect pour l'un
comme pour l'autre. J'ai connu un autre joueur qui s'appelait Léonard Specht qui a été un des meilleurs
défenseurs centraux de tous les temps. Léo se transformait en "6 " quand venait Nantes avec son
attaquant " Nemad Bjekovic ", pour moi un joueur d'exception. Léo savait qu'il ne le maîtrisait pas,
c'est Dugué qui prenait le relais. Specht a été un piètre président, il a été un joueur d'exception,
il savait évoluer à divers postes en défense et en milieu, il avait un bagage technique hors norme qui
ferait pâlir d'envie plus d'un joueur de L1 actuel.
Le poste de milieu défensif, " sentinelle ", on l'appelle comme on veut est primordial. Sissoko n'est
pas l'homme de la situation, Bellegarde non plus. Prsic, que j'aimerais revoir n'a pas le profil.
Le seul qui remplit le rôle est Djiku.
Gress ne se posait pas toutes ces questions, il savait comment placer " ses hommes ", n'est pas entraîneur
qui veut.


4 Déc 2019 0:38
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17155
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le Racing a coulé à pic dans la rade
Le Racing a subi à Brest ce mardi son pire revers (5-0) depuis son retour en Ligue 1. Les hommes de Thierry Laurey, qui avait décidé de faire tourner son effectif, repartent de Bretagne naufragés.


Thierry Laurey avait prévenu lundi qu’il y allait forcément avoir du changement dans l’équipe appelée à débuter ce mardi, excluant que les onze mêmes joueurs soient alignés au coup d’envoi des trois rencontres programmées en huit jours.

Trois jours après le revers concédé contre Lyon à la Meinau (1-2), quatre avant la réception de Toulouse, l’entraîneur du Racing a donc mis au repos Kenny Lala, Anthony Caci, Alexander Djiku, Dimitri Lienard et Ludovic Ajorque.

Histoire aussi de concerner tout son groupe, Lamine Koné, Lionel Carole, Jeanricner Bellegarde, Ibrahima Sissoko – qui retrouvait un stade Francis-Le-Blé où il avait brillé en Ligue 2 avant de franchir le cap de la Ligue 1 en Alsace la saison passée – et Nuno Da Costa ont revêtu un costume de titulaire que certains n’avaient plus endossé depuis un moment ( lire page suivante ).

« Quand on ne respecte pas le plan de jeu, on explose en plein vol »


Du changement donc, mais dans une continuité, Thierry Laurey ne dérogeant pas à son 4-4-2 en losange utilisé depuis la victoire contre Nice à la Meinau. Un choix logique dans la gestion des corps et des hommes. Encore faut-il que ces derniers répondent présent.

« On a fait des changements pour que certains retrouvent de la fraîcheur, d’autres du temps de jeu, pas pour faire plaisir à untel ou untel. On avait pensé à une équipe en fonction de l’adversaire mais quand on ne respecte pas le plan de jeu, le football même, on explose en plein vol, ne pourra que constater le coach strasbourgeois à l’issue du match. C’est totalement anormal de se comporter de la sorte. »

Brest a d’abord beaucoup insisté côté droit, Faussurier se frayant trop facilement un chemin dans un couloir où Carole a semblé manquer de repères. Mais c’est une relance pleine axe bien mollassonne de Mitrovic qui a fait dérailler le jeu strasbourgeois et les quelques intentions de début de match.

Puni par Mendy au bout de l’action, le Racing ne se relèvera pas de cette ouverture du score (21e ). La sortie de Bellegarde, qui se faisait de plus en plus dominer par Battocchio jusqu’à se faire littéralement marcher dessus (35e ), n’a pas aidé. « Ce n’est pas cela qui fait qui le match est parti en live », assure Thierry Laurey.

Battocchio leur en a fait voir de toutes les couleurs


La nonchalance globale en défense, ou de Da Costa en attaque, a peut-être plus coûté. L’attaquant aurait pu remettre le Racing dans le bon sens mais il a sans doute cru que Larsonneur n’aurait jamais le temps de jaillir sur ce centre parfait de Thomasson au point de penalty dans le dos de la défense brestoise (39e ). C’est dommage, il a eu le temps !

Le show Battocchio, débuté avec de la réussite juste avant la mi-temps sur une frappe enroulée déviée qui a pris Sels à contre-pied (45e +1), a fini de pulvériser les Racingmen après leur semblant de révolte au retour des vestiaires. Absolument pas attaqué à l’entrée de la surface, il nettoie la lucarne gauche du gardien belge (3-0, 53e ) avant de parachever son festival en étant à la conclusion d’un contre rondement mené (4-0, 75e ).

« On savait que les Brestois avaient une bonne frappe et on les laisse faire, peste Thierry Laurey. Ce soir (mardi ), on a pris une leçon, on a pensé qu’on allait dicter notre loi alors que ce n’était pas ce qui était prévu. J’ai honte pour nos supporters qui ont fait le déplacement pour voir ça. C’est une grosse claque et j’espère qu’on va en tirer profit rapidement parce que sinon on va avoir des jours compliqués. »

Coulés, les Strasbourgeois ont bu la tasse jusque dans les arrêts de jeu, quand Lienard n’aura d’autre choix que ‘’sécher’’ l’intenable Battocchio dans la surface. Le penalty du rentrant N’Goma mettra fin au calvaire de Sels.

Coulé à pic dans la rade de Brest, le Racing va en effet devoir se remettre à flot rapidement. Pas évident après un tel naufrage !


4 Déc 2019 5:53
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17155
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Les absents n’avaient pas tort
Avec cinq changements par rapport au match de samedi contre Lyon, Thierry Laurey avait décidé d’insuffler du sang neuf et de relancer des garçons qui rongeaient leur frein sur le banc. Ça a tourné au fiasco.


Dans un groupe, le dix-neuvième homme, celui qui prend place dans les tribunes parce qu’il n’y a plus de place sur le banc de touche, est souvent un joueur frustré. Ce mardi à Brest, Anthony Caci, puisque c’est de lui qu’il s’agit, était assurément déçu, mais ne pouvait pas afficher de frustration.

Mieux valait rester éloigné de cette gabegie vue à Francis-Le-Blé, où le Racing a sombré corps et âme pour encaisser une défaite « historique » depuis son retour en élite, voilà deux ans et demi.

‘’Titi’’ Caci, qui a été titularisé à six reprises depuis son retour de blessure, a même marqué des points sans jouer.

Car son remplaçant, le ‘’placardisé’’ Lionel Carole – plus apparu depuis la défaite à Marseille (2-0) le 20 octobre – ne l’a pas fait oublier au poste de latéral gauche. Bien au contraire, vu les courants d’air que lui a infligés Irvin Cardona.

Il en va de même pour Lamine Koné dans l’axe, Ibrahima Sissoko au milieu et Nuno Da Costa en pointe. Aucun des remplaçants n’a été à la hauteur.

Plus inquiétant encore, les Strasbourgeois baissent la tête au fil des minutes et offrent des boulevards aux Brestois, en raison de leur désorganisation générale. Touché au genou et remplacé après la demi-heure de jeu, seul Jeanricner Bellegarde bénéficie de circonstances atténuantes, n’étant pas concerné par le naufrage.

«On n’a pas fait honneur à notre maillot »


Du banc, Kenny Lala, Alexander Djiku, Ludovic Ajorque et Dimitri Lienard ont d’abord cru en la possibilité d’une soirée positive. En tout début de match, leurs coéquipiers sont bien en place, quelques ébauches d’occasion faisant parcourir un frison dans les travées.

Mais très vite, les titulaires de Lyon et remplaçants du soir comprennent que tout part de guingois. Déjà, Alexandre Mendy, vu au Racing durant une demi-saison à l’époque du National, a profité des errements défensifs pour fusiller Sels (21e ).

Lienard, lancé au relais de Bellegarde, peut en juger au plus près de l’action. Ses coéquipiers reculent, tanguent et chavirent à chaque nouvelle vague. Battocchio leur maintient la tête sous l’eau juste avant la pause, avant de parachever son triplé face à l’apathie alsacienne, le penalty de N’Goma scellant la démonstration.

« On n’a pas respecté les consignes, on n’a pas fait honneur à notre maillot », lâche Sissoko, porté disparu dans l’entrejeu, lui qui rêvait d’un meilleur sort pour son retour dans le club qui l’a formé.

Le capitaine Mitrovic, lui, parle de « sentiment de honte, parce qu’on a été nul, du début à la fin ». Pas faux.

Gageons que Thierry Laurey aura tiré les conclusions de ce désastre d’ici à samedi (20h) et la venue de Toulouse, pour un match désormais capital.

Ceux qui ont eu leur chance à Brest peuvent s’attendre à retrouver l’ombre de la Meinau. Les absents, eux, n’avaient pas tort.


4 Déc 2019 5:56
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17155
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
La faillite collective
Il faut croire que la courte défaite subie samedi contre Lyon (1-2) leur est montée à la tête. Ce mardi à Brest, les Strasbourgeois ont été ramenés à la réalité, en prenant un mémorable bouillon (5-0).
Le vent était nul, ce mardi soir dans la rade de Brest, ce qui n’a pas empêché le Racing de se faire éparpiller façon puzzle sur la pelouse de Francis-Le-Blé. Une faillite collective qui interpelle après la bonne séquence du mois de novembre.

Sels 2

Comme un symbole de la sale soirée à venir, le Belge commence par donner des frayeurs aux siens sur une passe en retrait de Simakan, où il met du temps à relancer, alors que Mendy rôde dans les parages. A été décisif sur les frappes de Cardona (45e et 71e ), certes, mais s’est incliné à cinq reprises sans que sa responsabilité puisse être engagée.

Thomasson, un éclair dans la nuit
Simakan 2


Après sa grosse prestation dans l’axe contre Lyon, qui lui avait valu des louanges unanimes, le jeune défenseur a vécu une triste soirée. Repositionné sur le flanc droit, à la place de Lala, il a été spectateur sur l’ouverture du score de Mendy, qui l’a pris de vitesse (21e ). On le retrouve encore au mauvais endroit sur la frappe de Bottacchio, puisqu’il dévie du dos la balle qui prend Sels à contre-pied (45e +1). A eu le mérite de se battre en seconde période.
Koné 2

Plus titularisé depuis la 10e journée et le voyage infructueux à Marseille, le vice-capitaine a été dans le dur dans l’axe, où Mendy, Charbonnier et Cardona l’ont mis au supplice. Le troisième but, la frappe sèche de Battocchio, est clairement pour lui, sa passivité laissant le temps à l’Italo-Argentin d’ajuster Sels.
Mitrovic 2

Le capitaine n’a pas non plus rassuré les siens, à l’image de cette mauvaise relance qui profite à Battocchio sur l’ouverture du score de Mendy (21e ). Toutes les balles lancées dans son dos l’ont mis en difficulté, même s’il en a intercepté quelques-unes.
Carole 2

Comme Koné, le latéral gauche avait perdu sa place depuis la défaite à Marseille. Mais contrairement à l’Ivoirien, il n’était ni blessé, ni suspendu, Anthony Caci prenant avantageusement le relais. On ne peut pas dire que son retour aux affaires a été couronné de succès, la plupart des situations chaudes venant de son côté, là où Cardona lui a fait la misère.
Bellegarde (non noté)

Placé en sentinelle devant la défense, à la place de Djiku qui avait occupé le poste lors des deux derniers matches, le petit milieu de terrain n’a pas eu le temps de rentrer dans son match. Touché au genou gauche, il a cédé sa place à LIENARD (35e ) (note : 2), entré à froid et qui n’a pas réussi à monter en température, provoquant même le penalty du 5 à 0.
Sissoko 2

Pour son retour dans son club formateur, le longiligne milieu de terrain a erré comme un fantôme sur la pelouse où il s’est révélé. On peine à trouver une seule occasion positive dans laquelle il a été impliqué. Peut-être parce qu’il n’y en a tout simplement pas eu…
Fofana 2

Quand votre vis-à-vis, Battochio, signe un triplé, c’est que quelque part, vous avez failli dans votre mission. Le talentueux milieu, buteur samedi à la Meinau et auteur d’une grosse prestation, a rappelé qu’il n’est qu’un gamin qui a encore tout à prouver.
Thomasson 4

Le seul motif de satisfaction lors de ce cauchemar finistérien. En soutien des deux attaquants, il a joué juste tant qu’il y avait encore un minimum de suspense. À vrai dire, son décalage vers Mothiba (3e ) et le centre à l’adresse de Da Costa (39e ) ont été les deux seules inspirations dans la nuit. Remplacé par ZOHI (61e ).
Mothiba 2

Le Sud-Africain n’est pas venu à Brest. Ou alors n’est-il pas descendu du bus. Hormis une frappe croisée pas assez appuyée (3e ), on ne l’a pas vu. Remplacé par AJORQUE (76e ).
Da Costa 2

L’attaquant qui n’est plus qu’utilisé avec parcimonie par Thierry Laurey avait l’occasion de se rappeler au bon souvenir de son coach. C’est loupé. A manqué la balle d’égalisation, par nonchalance, en butant sur Larsonneur alors que le but lui était grand ouvert (39e ). Se fait ensuite jongler par Battocchio qui double la mise (45e +1). Du mieux en seconde période. En même temps, il était difficile de faire pire.


4 Déc 2019 6:03
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17155
Localisation: Dorlisheim
langsam a écrit:
Gress ne se posait pas toutes ces questions, il savait comment placer " ses hommes ", n'est pas entraîneur
qui veut.

Bin oui.


4 Déc 2019 6:07
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17155
Localisation: Dorlisheim
Souhaitons que ça leur sert de leçon .


4 Déc 2019 6:08
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 12:10
Messages: 10651
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
c'est "marrant" mais au bout de 15 mins de jeu, je trouvais qu'il y avait une classe d'écart entre les 2 équipes sur le terrain.

L'une bien en place, rigoureuse, investie, avec un plan
L'autre pas présente dans les duels, imprécise, sans jus.

et ben ça a fini en branlée, totalement logique. Tous les joueurs étaient nuls à chier, tous, sans exception. Match à oublier, et vite, faut se remobiliser contre Toulouse dès ce WE.


4 Déc 2019 8:58
Profil ICQ
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 47 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com