Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 7 Juil 2020 20:52



Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 [19/20] 15ème J : Strasbourg / Lyon - 1/2 
Auteur Message
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18374
Localisation: Dorlisheim
La compo du Racing pour cette rencontre sera la suivante:
Sels - Lala, Simakan, Mitrovic, Caci - Fofana, Djiku, Thomasson, Lienard - Ajorque, Mothiba

Le onze de départ lyonnais:
Lopes - Tete, Marcelo, Denayer, Y. Koné - Tousart, Caqueret - Cornet, Reine-Adelaïde, Terrier - Dembelé

Pour rappel, le Racing reste sur quatre victoires de suite sur sa pelouse.


30 Nov 2019 18:27
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18374
Localisation: Dorlisheim
BUT POUR LE RACING !!!!! Fofana 1-0

Après un une-deux avec Thomasson, Ajorque décale vers sa droite pour Fofana. Le milieu de terrain ne se pose pas de question et déclenche une frappe croisée à ras de terre qui surprend Lopes après être passée entre les jambes de Y. Koné!

C'est le premier but de la saison pour Youssouf Fofana.


30 Nov 2019 18:57
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18374
Localisation: Dorlisheim
EGALISATION LYONNAISE!! 1-1 de Cornet


30 Nov 2019 19:18
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18374
Localisation: Dorlisheim
Et but pour Lyon!!! 1-2 But de Reine-Adélaïde !

Côté droit, Cornet lève la tête et distille un centre parfait pour Reine-Adelaide, seul au second poteau. L'ancien Angevin place une tête puissante à bout portant; Sels est battu.


30 Nov 2019 20:07
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 10897
Localisation: Longjumeau
Dommage, très bon match mais Lyon a été plus opportuniste :roll:


30 Nov 2019 20:46
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18374
Localisation: Dorlisheim
Jusqu'à maintenant ils sont encore 12e et les équipent derrière à par Nice aucun ne va gagner.


30 Nov 2019 20:53
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 13:56
Messages: 11969
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
grosse erreur de sels sur le 2e but :shock:


30 Nov 2019 23:50
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 7482
Localisation: Mulhouse
Pas grand-chose à raconter après cette défaite. Le Racing a fait un bon match et aurait mérité au minimum un nul.
L'égalisation lyonnaise avant la mi-temps est jolie. Le deuxième but par contre est très opportuniste, on sortait d'une période où le Racing était proche de reprendre l'avantage.

J'ai bien aimé l'arbitrage dans l'ensemble, il a longtemps laissé jouer les deux équipes sur les contacts et a su ne pas faire dégénérer la situation lorsque c'est devenu chaud.

Par contre, un mauvais point pour la mentalité de Lyon, qui est vraiment l'archétype de l'équipe de L1. A partir du moment où ils ont mené, ils ont juste été imbuvables : truqueurs, geignards et provocateurs ... Ce doit être la fameuse "expérience européenne" de Rudi Garcia ...


30 Nov 2019 23:52
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2005 1:00
Messages: 6587
Localisation: Gingsheim
effectivement, les lyonnais ont subitement eu des attitudes de nonagénaires souffrant d'arthrose à un degrés ultime...
pas très glorieux


1 Déc 2019 0:31
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18374
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Racing : des erreurs qui se payent cher
Ouvrir le score contre Lyon et s’offrir derrière quelques occasions ne suffit pas à réaliser l’exploit. Le Racing, plombé par deux erreurs défensives, l’a appris à ses dépens, samedi soir. Pas grave, à condition de tirer les leçons de cette défaite frustrante (1-2).
Il y avait la place pour réchauffer les cœurs strasbourgeois et signer un troisième succès de rang, samedi dans une Meinau encore pleine, bien glacée mais prompte à s’enflammer.

Ça oui, il y avait la place pour enquiquiner un peu plus des Lyonnais en quête de constance et de certitudes, un mois et demi après la reprise en main opérée par Rudi Garcia.

« Ça aurait dû nous libérer encore plus »


« Ça s’est joué sur rien du tout, un peu sur l’expérience, analyse Thierry Laurey. Lyon l’a emporté parce que c’est une équipe qui a grandi année après année, avec des joueurs qui participent à des matches de haut niveau en Ligue des champions. Ils ne les ont pas tous gagnés mais ils ont retenu les leçons de leurs défaites. »

L’OL est donc allé perdre mercredi à Saint-Pétersbourg (2-0), remettant à la dernière journée la possibilité de se qualifier en 8e de finale de la C1, est rentré « à cinq heures du matin », comme le précise Garcia, le lendemain et a préparé en catimini son voyage à Strasbourg sans quatre de ses éléments, dont le patron de l’attaque Depay et son second, Aouar.

Le Racing a commencé par tout bien faire, sobrement, avec l’application et la maîtrise qui escortent les équipes en confiance. Après avoir passé huit buts à Nîmes et à Amiens, il y avait de quoi en remontrer à des Lyonnais qui peinent à entrer dans leur match.

En dehors d’un décalage de Reine-Adélaïde vers Cornet dont la frappe croisée n’est pas assez appuyée pour inquiéter Sels (10e ), l’OL ne montre pas grand-chose.

La faute à une défense autoritaire. Le jeune Simakan et le capitaine Mitrovic parviennent à placer le meilleur buteur du championnat, Moussa Dembélé, sous l’éteignoir. Quant à Djiku, il prend goût à son rôle de sentinelle en s’occupant personnellement de Reine-Adélaïde.

Les initiatives sont strasbourgeoises, à l’image de cette interception de Fofana dans les pieds du néophyte Caquelet qui profite à Ajorque (6e ).

On sent que la digue rhodanienne peut rompre à tout moment. C’est Fofana qui joue les dynamiteurs, au sortir d’une combinaison entre Thomasson et Ajorque. Le jeune milieu de terrain ouvre son compteur cette saison en plaçant une frappe croisée entre les jambes de Youssouf Koné (1-0, 22e ).

« Il n’y a pas eu de domination outrageuse, mais en ouvrant le score, ça aurait dû nous libérer encore plus, regrette Laurey. On a trop cherché à emballer la rencontre. On aurait dû être plus précis dans notre positionnement et plus sûr dans nos attaques. »

Alors que la balle du deux à zéro brûle les pieds d’Ajorque (39e ), c’est Lyon qui efface tout. Il a suffi d’un petit moment d’inattention, un seul, pour voir Caqueret trouver Maxwel Cornet. Avec l’aide malencontreuse de Caci, la balle arrive pile-poil dans la course de l’attaquant franco-ivoirien, qui enveloppe sa frappe du gauche et bat Sels (1-1, 40e ).

« C’est toujours embêtant de donner beaucoup d’énergie et de ne pas se récompenser, parce que l’on avait la possibilité de le faire », déplore encore le coach alsacien.

Les Bleus ont laissé passer leur chance. Car au retour des vestiaires, les Gones vont afficher un autre visage. « J’ai aimé l’abnégation et la solidarité, dit Garcia. On a été secoué, mais on a été capable de mettre le pied sur le ballon et d’aller chercher la gagne. »

« Avoir les yeux bien ouverts »


À l’heure de jeu, le Racing redémarre timidement. « Par nos accélérations et nos récupérations, on a réussi à les perturber, mais pas durablement, constate Laurey. On encaisse deux buts largement évitables. C’est donc que l’on n’a pas été suffisamment vigilant… »

Seul au deuxième poteau, sur un centre de Cornet, le fantôme de Lala oublie Reine-Adélaïde qui met sa tête (1-2, 75e ). À partir de là, Lyon tire le rideau et la joue à l’expérience, mettant une plombe à se relever sur chaque contact. Laurey est en colère et se prend le bec avec Garcia au coup de sifflet final.

« On n’est pas de tricheurs, Denayer et Dembélé ont eu des crampes, justifie le technicien lyonnais. J’ai dit à Thierry (Laurey) , que j’adore, qu’il s’est trompé. On était vraiment fatigué. »

Fatigué, certes, mais victorieux, alors que le Racing ne peut retenir que le premier adjectif, alors qu’il lui faut enchaîner dès mardi (19h) à Brest et samedi (20h) contre Toulouse. « Il n’y a rien d’infamant à perdre contre Lyon, conclut Laurey. Mais au soir d’une défaite comme ça, il faut avoir les yeux bien ouverts. »

Il y avait pourtant la place, ce samedi soir. Il s’agira simplement de ne pas avoir à le regretter trop longtemps.


1 Déc 2019 7:16
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 45 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com