Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 18 Fév 2020 5:16



Répondre au sujet  [ 51 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 [19/20] 12ème J : Angers / Strasbourg - 1/0 
Auteur Message
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2004 16:17
Messages: 4972
Localisation: paris
Encore une défaite.

Mais celle-ci me semble injuste. On a fait le jeu, on a eu la possession.
Malheureusement c'est trop stérile au niveau offensif. Et surtout, techniquement, que de déchets dans la dernière et l'avant dernière passe. Impossible de marquer dans ces conditions.

Il n'empêche, j'ai apprécié la performance de l'équipe. La réussite va tourner...

_________________
Si un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. S'il n'en a pas, s'inquiéter n'y changera rien


2 Nov 2019 22:07
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 20:07
Messages: 17504
Localisation: Strasbourg
Je sais pas comment l'équipe peut encore avoir le moral après un match comme ça.
On avait les balles pour être dangereux et on reste stérile.

Je ne sais pas combien de fois les commentateurs ont dit "quand ça veut pas, ça veut pas" pour insister sur le fait qu'en plus des maladresses offensives, on n'avait même pas le petit coup de chance ou le contre favorable qui nous aurait remis sur les bons rails.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


2 Nov 2019 22:34
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 16 Juin 2005 7:46
Messages: 2217
Localisation: Strasbourg
Dropsy a écrit:
Je ne sais pas qui peut faire la passe décisive face à une défense basse



Désolé , je ne cherche pas à me citer moi-même mais je cherche juste à rappeler une évidence hélas criante et appuyer encore plus fort là où ça fait mal depuis belle lurette : il nous manque ce milieu créateur pour garder le ballon, casser une ligne et/ou faire la dernière passe. On domine mais nos attaquants sont peu ou mal servis (et les rares fois où ils le sont ils sont tellement surpris de l’être qu’ils vendangent...). Martin n’était pas un génie de la création mais ça suffisait à faire la petite différence qui change tout. Pareil pour Aholou. Aujourd’hui les jeunes, je pourrais même dire le seul fofana, dans ce registre sont encore trop jeunes et les guerriers aboyeurs sont partis trop tôt. Il faudra recruter impérativement.


2 Nov 2019 22:40
Profil
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro

Inscription: 7 Jan 2018 17:46
Messages: 594
C est frustrant , notamment sur la première période.
Sur la deuxième on peut de nouveau dire merci à Selz, il est énorme.
Lui avec Caci et Bellegarde sont mon top, seul Ajorque est dans mon flop et je pense que lui comme Carole et Lala mérite son passage par le banc.
Je pense que TL à trouver son 11, il reste à trouver avec qui il associe Mothiba la semaine prochaine.


2 Nov 2019 22:42
Profil
En ligne
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17675
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le Racing toujours inoffensif
Malgré une grosse débauche d’énergie, le Racing est encore rentré bredouille d’Angers (1-0), samedi soir, soit la cinquième défaite en six déplacements. Cette incapacité à se montrer efficace loin de la Meinau, ni même à marquer le moindre but, va finir par plomber sa saison.
Qui ne marque pas de but ne peut pas gagner de match. Une évidence que le Racing alimente tous les quinze jours, dès lors qu’il quitte le cocon protecteur de la Meinau.

Comme le chantait Boby Lapointe dans sa chanson Avanie et framboise, le Racing a fini avec une «angevine de poitrine», ce samedi soir dans un stade Raymond-Kopa copieusement arrosé par la pluie.

Au moins les Strasbourgeois ont-ils montré un visage plus séduisant qu’à Dijon ou Marseille, en s’appuyant sur les mêmes hommes qui avaient battu Nice samedi dernier.

«Je vais retenir le contenu, parce qu’il y a quand même des progrès»


«On peut être déçu par le résultat, il y a vraiment de quoi, analyse Thierry Laurey, l’entraîneur alsacien. On s’est créé des situations nettes, on concède très peu d’occasions mais, malgré tout, on perd. Même si on n’a pas pris de points, je vais retenir le contenu du match, parce qu’il y a quand même des progrès. On a mis beaucoup d’énergie, de volonté.»

Lienard et les siens mettent d’abord le pied sur le ballon, quadrillent méthodiquement la pelouse et essayent de poser leur jeu. «C’était un match difficile en raison de leur structure d’équipe et parce qu’ils méritent mieux que ce qu’ils ont aujourd’hui, dit Stéphane Moulin, le coach adverse. Je craignais un réveil offensif et il a fallu être extrêmement concentré pour les contrecarrer.»
Deux énormes occasions, zéro but

La plus mauvaise équipe à l’extérieur de ce championnat confirme sa réputation de cancre. De sa ligne de but, Ludovic Butelle, le gardien du SCO, ne voit rien venir. Et sur la première accélération, un contre à la suite d’un corner tout mou du Racing, Angers crée immédiatement le danger, à travers Ninga (12e’ ).

L’avertissement n’est pas bien compris par les Alsaciens, qui continuent à tricoter en abusant de la latéralité ou en s’enfermant dans des espaces réduits, là où leur jeu court est systématiquement étouffé par l’oppressante défense locale.

Mais pour l’heure, le Racing n’est pas mis en danger. Jusqu’à cette percée de la sentinelle du milieu de terrain, Baptiste Santamaria, qui s’infiltre dans la surface alsacienne.

A ses trousses, le grand Ludovic Ajorque oublie qu’il ne maîtrise pas vraiment les gestes défensifs. Le tacle de l’attaquant est si grossier qu’il n’appelle aucune discussion ni recours à la VAR, quand l’arbitre, Florent Batta, désigne le point de penalty. Stéphane Bahoken, ce faux-frère, se charge d’exécuter la sentence, même si Matz Sels part du bon côté (26e’ ).

Déjà délicate en raison de son attaque totalement inoffensive, la mission des Strasbourgeois s’en retrouve encore plus compliquée. Angers, qui restait sur quatre matches de championnat sans succès – et même cinq en y ajoutant l’élimination en coupe de la Ligue – ne va pas se découvrir. Encore moins après la sortie de Bahoken, touché à l’ischio à la suite d’une intervention de Simakan. L’ex-Strasbourgeois, tout juste revenu de blessure, cède sa place à Alioui (41e’ ).
Nouveau coup de pression avant la venue de Nîmes

Au retour des vestiaires, le SCO est d’ailleurs à deux doigts de pied de doubler la mise. Ceux de Djiku qui vient couper la course de Santamaria, encore parti seul au but (48e’ ). Puis c’est au tour de Sels d’éviter le pire, le gardien étant à la parade sur des grosses frappes de Fulgini (54e’ et 87e’ ) et d’Alioui (61e’ ), avant de voir un coup-franc de Mangani mourir au ras de son poteau (69e’ ).

Et le Racing, dans tout ça? Eh bien, il pourra regretter toute la semaine ses deux seules mais énormes opportunités: la reprise de Mothiba, à la suite d’un tir de Caci que Butelle dévie en corner (62e’ ), puis la frappe de mule d’Ajorque, venu percer façon buffle la défense angevine (75e’ ).

Malgré des dernières minutes passées à faire le siège du but du SCO, le Racing rentre encore à vide, sans avoir trouvé le chemin des filets en désormais six déplacements.

Fatalement, il se rapproche à nouveau de la zone rouge (17e ) et se remet un gros coup de pression avant la réception de Nîmes, samedi prochain. «C’est une défaite cruelle», conclut Laurey. Une habitude, désormais.


3 Nov 2019 5:46
Profil
En ligne
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17675
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Cherche toujours buteur à l’extérieur
Le Racing n’a pas démérité samedi à Angers, mais il a encore une fois péché offensivement et s’y est incliné 1-0. En six déplacements et neuf heures de jeu, il n’a toujours pas marqué.
Même onze de départ pour la première fois de la saison, mais résultat inverse: une semaine après sa victoire 1-0 contre Nice, le Racing a chuté hier sur le même score à Angers. Sa cinquième défaite consécutive à l’extérieur et la sixième fois, en autant de déplacements, qu’il ne trouve pas la faille.
SELS (7)

Un arrêt du pied et pour du beurre sur un tir sans angle et hors cadre de Ninga (12e’ ), un autre tranquille sur une frappe taupée de Mangani (20e’ ): le gardien belge a connu une première mi-temps sans guère de souci. Excepté sur le penalty converti par Stéphane Bahoken à la 26e’ sur lequel il était pourtant parti du bon côté. Vigilant sur une frappe enroulée de Fulgini (55e’ ), déterminant sur un missile d’un Alioui à peine entré en jeu (61e’ ), puis un autre de Fulgini (87e’ ), le Diable rouge a de nouveau plané.
SIMAKAN (5)

“Momo” a connu une entame délicate. Mis en difficulté par les accélérations d’Aït-Nouri et Ninga sur son côté droit, il a néanmoins bien réagi, comme en atteste son retour décisif sur un Bahoken qui arrivait seul devant Sels et s’est d’ailleurs blessé sur l’action (40e’ ). Mais on l’a connu plus saignant.
MITROVIC (5)

Depuis son retour après son passage sur le banc contre Montpellier le 29 septembre, le capitaine strasbourgeois s’efforce de faire dans la sobriété. Il s’en sort plutôt à son avantage, n’hésitant pas, sur coups de pied arrêtés, à venir prêter main forte à son attaque. Il lui a toutefois manqué hier un soupçon de précision pour forcer la décision sur deux coups de tête.
DJIKU (5)


Quand il lui arrive d’être moins performant, comme sur certains de ses derniers matches, l’ex-Caennais ne met jamais bien longtemps à se reprendre. Demandez à Baptiste Santamaria, stoppé net, de façon licite, par le roc alsacien alors qu’il se préparait à défier Sels (48e’ ). Il a bien tenu sa partie, à l’image d’une défense seulement battue sur penalty.
CACI (7)

Comme Simakan à droite, “Titi” Caci a gagné le droit d’enchaîner une deuxième titularisation au poste de latéral gauche. Il s’est battu comme un beau diable face à un Mathias Pereira Lage venu souvent le taquiner. Il a aussi pris ses responsabilités offensives, comme sur ce tir du droit à ras-de-terre que Butelle a repoussé dans les pieds de Mothiba (61e’ ). Un match plein.
FOFANA (6)

Assez peu en vue en première période, l’international U20, en mode sinusoïdal, s’est évertué à remonter les ballons et à accélérer le jeu alsacien en début de deuxième acte. A ses périodes d’intense activité ont cependant succédé certaines baisses de régime. Il a au moins eu le mérite d’essayer.
BELLEGARDE (4)

Depuis le début de saison, l’ex-Lensois s’est souvent mis en évidence par ses fulgurances, moins par sa constance. Son 12e match en Ligue 1 n’a pas échappé à ce constat. Ses jaillissements n’ont débouché sur rien de vraiment concret, ni efficace. Il est d’ailleurs sorti à la 85e’ , remplacé par Ibrahima SISSOKO.
LIENARD (4)

Il a comme d’habitude tenté de jouer son rôle de rampe de lancement. Il y est parvenu épisodiquement, mais sans doute pas autant qu’il le souhaitait. Il a fini par céder sa place à un Kenny LALA (73e’ ) plutôt fringant.
THOMASSON (4)

Face aux grands gabarits angevins, le meneur de poche a eu du mal à exister. Il s’est démené, mais sans avoir le rayonnement qu’on lui connaît et qui fait de lui le meilleur buteur strasbourgeois (3 buts). Les conditions de jeu, avec une pluie battante, ne l’ont pas aidé à s’exprimer.
AJORQUE (4)

C’est malheureusement la triste rengaine qui accompagne ses prestations à l’extérieur: le Réunionnais a encore vécu une soirée compliquée face à son club formateur, principalement par manque de munitions. Il commet en plus sur Santamaria la faute qui amène le penalty de la victoire exécuté par l’ex-Racingman Stéphane Bahoken (26e’ ).
MOTHIBA (4)

L’attaquant sud-africain retrouve peu à peu des cannes après être rentré cramé de la CAN, à l’image de son impressionnant rush de la 22e’. Mais il reste brouillon, comme sur son centre au troisième poteau au terme du raid évoqué ci-dessus. Il a à la fois manqué de justesse – sa tête non cadrée de la 44e’ – et d’un chouia de promptitude – sa reprise détournée en corner par Butelle (61e’ ) -, avant d’être relayé à la 63e’ par Kevin ZOHI , averti à la 76e’.


Dernière édition par Kaniber le 3 Nov 2019 11:45, édité 1 fois.



3 Nov 2019 5:52
Profil
En ligne
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17675
Localisation: Dorlisheim
Heureusement il gagne à domicile.


3 Nov 2019 5:53
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 12:10
Messages: 10720
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
pour moi tout le milieu et l'attaque est à mettre dans le flop, sans exception....

certes on a le ballon, mais l'inefficacité dans les 30 derniers mètres est juste hallucinante, du déchet technique en pagaille, des centres moisis, des passes imprécises, les tirs n'en parlons même pas.... alors oui, on a eu les occases mais je trouve cette prestation tellement insuffisante...


3 Nov 2019 9:33
Profil ICQ
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 12:56
Messages: 11896
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
match vu au stade raymond kopa à angers
une pluie fine tout le match, ainsi qu'un arbitrage à domicile
en 1e mi-temps, le racing se présente en 4-3-3, mothiba à droite et thomasson à gauche
possession importante du ballon, mais aucune action dangereuse
en 2e mi-temps, thoamsson se replace dans l'axe derrière ajorque et mothiba
deux grosses actions dangereuses, la 1e, je ne sais qui, tire au lieu de piquer son ballon, la 2e ajorque démontre sa lenteur et ses pieds actuellement carrés
les joueurs
sels 7 bon match, mais pas de parades extraordinaires à faire
simakan, 5 match moyen, excellent défensivement ( rien ne passe ) mais apport offensif limité
mitrovic, 5 solide, mais quel lenteur
djiku, 6 très bon match, d'excellents retours pour compense la lenteur de mitrovic
caci 6 très bon match, mais sa lenteur ne le prédestine pas à ce poste
bellegarde, 7 excellent match , pour moi le meilleur du racing, beaucoup de vivacité et de présence
fofana 5 match décevant que ne compense pas certaines actions
liénard 4 n'a jamais su quoi faire avec ses ballons
mothiba 6 beaucoup de présence, surtout en 1e mi-temps ou il était excentré à droite
thomasson 5 excellente 1e mi-temps excentré à gauche, a disparu lors de la 2e en soutien des attaquants
ajorque 3 très décevant
les entrants
zohi bof
lala, confirme sa présence sur le banc
sissoko, moyen
TL toujours aussi théatral ( j'étais 20 m derrière lui )
sinon, pas impressionné par angers, qui possède cependant une excellente défense
les solutions pour le racing : un n°10 et un joueur de couloir , avec un recentrage de mothiba


3 Nov 2019 18:32
Profil
En ligne
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17675
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
la double faute d’Ajorque
Doublement coupable, à ses yeux, de n’avoir pas marqué et d’avoir provoqué le penalty fatal au Racing samedi à Angers, l’avant-centre réunionnais a quitté le stade Raymond-Kopa dépité comme jamais, mais soucieux… de ne pas baisser la tête.
On l’a rarement vu avec une mine aussi défaite un soir de défaite. Un peu comme si le ciel dégoulinant à grosses gouttes durant tout le match sur le stade Raymond-Kopa lui était tombé sur la tête.

À Angers, Ludovic Ajorque a, bien malgré lui, été à l’origine des malheurs du Racing. Le meilleur buteur strasbourgeois de la saison (4 buts officiels, comme Adrien Thomasson) s’est retrouvé au cœur des deux principaux faits de jeu qui ont scellé le cinquième revers d’affilée des Bleus à l’extérieur et leur sixième déplacement de rang frappé du sceau de l’atonie offensive.

À la 24e minute, il a d’abord déséquilibré dans la surface de réparation un Baptiste Santamaria qui lui avait faussé compagnie. L’ex-Racingman Stéphane Bahoken en a profité pour transformer le penalty de la victoire angevine deux minutes plus tard.

Puis à un quart d’heure de la fin, sur un raid solitaire, le Réunionnais a échoué seul face au but de Butelle dont il s’était ouvert grand le chemin. Les images télé montrent en fait que Vincent Manceau a touché le ballon une fraction de seconde avant qu’il n’arme sa frappe, d’où une trajectoire mal maîtrisée et une cible ratée alors qu’elle semblait immanquable.

« On a essayé, beaucoup donné »


« C’est chiant, ruminait l’attaquant formé à Angers à son arrivée en métropole en provenance de son île natale. Aujourd’hui (samedi) , le fautif, c’est l’attaquant parce qu’il ne marque pas, mais aussi parce qu’il commet la faute sur le penalty. Sur mon occasion, je pense avoir fait les bons gestes, mais l’Angevin contre ma frappe. Il y a toujours un pied, un gardien, quelque chose qui nous empêche de marquer à l’extérieur. Après, peut-être n’allons-nous pas assez vite, ne faisons-nous pas le bon geste. Parfois, il y a des choses qu’on ne peut pas expliquer. Il va falloir bosser, c’est tout, et, comme d’habitude, se rattraper à domicile et gagner samedi contre Nîmes. »

À juste titre, le Strasbourgeois considère cependant que son équipe « a fait un assez bon match ». Mais ça ne suffit évidemment pas à masquer le goût amer qui lui irrite le gosier. « C’est toujours la même problématique : on n’y arrive pas dans la dernière passe, le dernier geste. Pourtant, on a essayé, beaucoup donné. C’est comme ça. Je commets la faute inutile. Mais on ne baisse pas la tête. On va travailler. »

Travailler pour ne plus “buller” hors de la Meinau : tel pourrait être le mot d’ordre des hommes de Thierry Laurey, incapables de marquer lors de leurs six premiers déplacements 2019-2020 en Ligue 1 et qui se retrouvent de fait presque toujours en terre inhospitalière dès qu’ils quittent leur enceinte chérie (1 point sur 18, 1 nul vierge à Reims, suivi de cinq revers).

« C’est chiant de ne pas marquer à l’extérieur, répète “Ludo” Ajorque comme pour bien marquer sa frustration. Nous, les attaquants, aimerions évidemment le faire. Malheureusement, ça ne rentre pas. Mais il y a quand même eu du mieux à Angers. On a eu des situations, des occasions. On avait le ballon. J’espère qu’on gagnera samedi contre Nîmes et qu’après, on enchaînera. Le constat ne change pas : ça ne marche pas à l’extérieur pour l’instant. Quand on y fait un mauvais résultat, on doit ensuite impérativement se rattraper à domicile. »

Ainsi le Racing continue à marcher sur un fil tendu et ténu. Tant qu’il fera le yo-yo une semaine sur deux, il ne pourra guère envisager de se projeter durablement vers le haut.


4 Nov 2019 5:43
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 51 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com