Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 4 Juil 2020 16:12



Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 71 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 [18/19] 29ème J : Nîmes / Strasbourg - 2/2 
Auteur Message
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 7479
Localisation: Mulhouse
Quand on joue au handball dans la surface chez un adversaire où la moindre erreur se paie cash, on ne peut pas espérer gagner le match.
C'était déjà assez compliqué en ayant Delerue au sifflet ... En voyant le score final, j'étais très frustré. En lisant les résumés de match et en regardant les stats, j'ai l'impression que le 2-0 était plutôt flatteur.


17 Mar 2019 2:23
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18352
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le Racing rejoint dans le temps additionnel à Nîmes (2-2)
D’une précision clinique sur deux actions splendides au début de chaque période, le Racing a longtemps espéré mettre fin à une pénurie de victoire et décrocher les points d’un maintien quasi-officiel. Un penalty dans les arrêts de jeu a réduit nombre d’efforts à néant.
La fête foraine installée devant les Costières était fermée pour raisons de sécurité, hier. Les Strasbourgeois n’ont pas pu fêter leur victoire en s’empiffrant de churros et de barbe à papa, ou en enchaînant les tours de grande roue et de train fantôme. Le match a été loin d’un musée des horreurs, au demeurant, sauf peut-être le geste de Koné, dans les arrêts de jeu, qui a empêché de mettre fin à la série de matches sans victoire qui s’établit à sept désormais. Mais il n’y a pas eu de casse ce qui était fort important au regard de l’échéance à venir.

Le Racing a pu envisager une fin de match dans un fauteuil
Laurey avait décidé de ménager certaines énergies. Comme annoncé, Ibrahima Sissoko est resté en tribune, Ludovic Ajorque a débuté sur le banc. Et même Adrien Thomasson a été sorti du onze pour éviter tout risque avant la finale que vous savez. Mais l’équipe strasbourgeoise est longtemps restée impeccable dans son efficacité, son organisation et son abnégation.

Elle a été secouée d’emblée, la vista et la technique gardoises instillant de la menace dans chaque initiative locale. Mais loin de se désunir, elle a piqué comme une guêpe quasiment à sa première occasion, renouant avec une réussite qui avait tendance à lui tourner le dos depuis sa victoire en coupe de la Ligue face à Bordeaux (3-2).

D’ailleurs, c’était la dernière fois que Lebo Mothiba avait trouvé le chemin des filets, deux fois. Pour l’ouverture du score, hier, l’action a été splendide avec un Lala sur une transversale en profondeur vers Gonçalves, au centre parfait, pour une volée acrobatique non moins parfaite du Sud-Africain (9e’ ).

Les Strasbourgeois ont pu déceler un signe positif de ce début fructueux et ont été enjoints à se décarcasser pour préserver leur avance. Mais le vent a soufflé fort, les Crocodiles n’ont pas renié leurs valeurs offensives et les ballons chauds ont afflué dans la surface alsacienne.

Témoignage de l’intensité distillée par les locaux, Landre puis Alakouch ont laissé leurs coéquipiers en cours de route, assez tôt. Mais Lybohy, qui a pris le relais du premier, s’est rappelé au cruel souvenir du match aller dont il avait été le buteur victorieux sur une tête plongeante et sur un coup franc distillé avec son habituelle habileté par Savanier (24e’ ). Et Valls a également inspiré une sacrée inquiétude en reprenant un centre de Bouanga, au-dessus, ouf (26e’ ) !

L’accalmie qui a suivi a été de courte durée puisque le public nîmois invite au dépassement et à l’offensive à chaque faille chez l’adversaire. Sels puis Carole, en deux sauvetages coup sur coup et sur la même action, devant Alioui et Ripart, qui a déboulé à toute berzingue au second poteau, ont préservé l’avance à mi-parcours (45e’ +5).

Les Bleus n’ont pas eu à regretter leurs efforts puisque le début de la seconde période a été idéal. Sur une contre-attaque expresse, lancée par Prcic, Da Costa a mis tout le monde d’accord et surtout le Nîmes Olympique dans les cordes en se lançant dans une tonitruante course conclue d’un centre de l’extérieur du droit dans lequel Fofana a mordu avec gourmandise en glissant le ballon entre les jambes de Bernardoni (53e’ ).

Le Racing a pu envisager une fin de match dans un fauteuil quand Gonçalves a concrétisé une splendide contre-attaque sur un centre de Mothiba. Sauf que le but invalidé s’est commué en un coup-franc que le diable de Savanier a transformé en passe décisive pour Lybohy, un peu oublié dans la surface strasbourgeoise (66e’ ).

La réduction du score a eu l’inconvénient de remonter le volume dans les travées du stade. Le Racing a encore dû faire le dos rond, serrer les rangs et maintenir sa vigilance au maximum.

Le jour de la marche pour le climat, toute économie d’énergie lui a été interdite. Mais Koné a été l’auteur d’une panne tendant le poing sur un nouveau coup de pied arrêté de Savanier. Ce dernier a égalisé sur le penalty et les Strasbourgeois doivent se contenter d’un petit point. Ils peuvent nourrir quelques regrets mais dans deux semaines, à Lille, ils savent pertinemment comment les effacer avec un titre à aller chercher.


17 Mar 2019 6:53
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18352
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
La mimine de Lamine
Alors qu’ils semblaient filer vers la victoire après six matches d’insuccès, les Bleus ont été rejoints à la 92e hier à Nîmes à cause d’une main de Lamine Koné qui a concédé son deuxième penalty en une semaine.
Ce ne sera pas encore pour cette fois. Le Racing, qui menait 2-0 à la 53e , a trop reculé en fin de partie pour mettre fin à sa série de six matches sans succès.

❏ SELS (6). – Même lorsqu’il est peu sollicité, le gardien international belge ne perd ni sa lucidité, ni sa concentration. La preuve avec cette parade devant Alioui en toute fin de première période (45e + 5). Sa légendaire solidité n’a pas suffi. Il ne pouvait rien sur les deux buts gardois.
❏ LALA (5). – Le latéral droit a les défauts de ses qualités. Parfaite rampe de lancement, comme sur cette ouverture vers Gonçalves à l’origine du premier but signé Mothiba, il pèche parfois dans son repli défensif, notamment sur les ballons aériens dans son dos. Mais il sait passer la surmultipliée quand l’urgence l’exige. Son sauvetage devant Bouanga (41e ) l’a prouvé. Un peu intermittent quand même.

Gonçalves, toujours aussi teigneux


❏ KONÉ (4). – Il s’est fait peur dès la 5e sur un malencontreux grand écart. La façon dont il s’est alors touché l’intérieur de la cuisse a même suscité l’inquiétude. L’Ivoirien a repris sa place et l’a bien tenue.

Mais sa main dans la surface, qui lui vaut d’être averti (90e ) et amène le penalty égalisateur (90e + 2) – le deuxième qu’il concède en une semaine –, gâche tout.

❏ MITROVIC (5). – Le capitaine des Bleus avait été très à son affaire ces derniers temps. Le Serbe a été plus effacé aux Costières, mais n’en a pas moins fait le boulot avec sobriété et sérénité. La furia nîmoise lui a quand même fait mal en fin de rencontre, comme à toute son équipe d’ailleurs.

❏ MARTINEZ (5). – Le commentaire ci-dessus vaut aussi pour le costaud Pablo. Il n’a rien fait de vraiment notable, ce qui, après tout, n’est pas nécessairement une tare pour un défenseur central. Il n’a guère eu le loisir de s’aventurer offensivement, notamment en seconde période où les Bleus ont beaucoup subi.

❏ CAROLE (5). – Pour son retour en Ligue 1 après deux mois d’absence, le latéral droit a surtout brillé par son abattage défensif, moins par l’apport offensif dont il est coutumier quand il est physiquement au top.

❏ GONÇALVES (6). – Titularisé au milieu à la place d’un Adrien Thomasson que Thierry Laurey souhaitait visiblement faire souffler, le tonique “Gonzo” a, dès la 9e , servi sa première passe décisive de la saison pour Lebo Mothiba. Il a même inscrit son 3e but, finalement refusé par l’arbitre après recours au VAR (64e ). Toujours aussi teigneux sur un terrain.

❏ PRCIC (6). – Le Bosnien a gratté un nombre incalculable de ballons. On l’a vu aller au charbon et au contact sans retenue. Il a du reste récolté sa biscotte à la 49e pour une faute sur Maouassa. Mais comme ses partenaires, il a fini par être submergé par les vagues nîmoises.

❏ FOFANA (5). – Doucement, le jeune Youssouf s’installe dans cette équipe. Il le fait sans se poser de question, même s’il n’a pas encore toute la régularité requise. On l’a ainsi vu perdre quelques ballons dangereux. Mais il a aussi inscrit un 2e but dont les Strasbourgeois ont longtemps cru qu’il serait synonyme de victoire enfin retrouvée.

❏ MOTHIBA (5). – Le Sud-Africain n’avait plus marqué en championnat depuis le 9 décembre à la Meinau contre Caen (2-2). Certes blessé en janvier, le meilleur buteur strasbourgeois cherchait la faille depuis son doublé du 30 janvier en demi-finale de Coupe de la Ligue contre Bordeaux.

Il n’a mis que huit minutes et des poussières pour la trouver. Il a aussi cru ajouter une passe décisive à son tableau de chasse lorsque Gonçalves a ajouté un 3e but, refusé pour une faute préalable de Lala sur Maouassa (64e ). À son débit, son marquage élastique sur Lybohy sur la réduction du score nîmoise (67e ) et son carton jaune en fin de partie (87e ).

❏ DA COSTA (6). – Le Cap-Verdien a parfois confondu vitesse et précipitation, engagement et agressivité, ce qui lui a d’ailleurs valu d’être averti dès la 14e pour un tacle mal maîtrisé sur Savanier. Mais on ne pourra jamais lui reprocher d’être trop comptable de ses efforts. Longtemps sevré de ballons exploitables, il en a bonifié un tout seul à la 53e en mystifiant Ferri d’un grand pont, puis en délivrant d’un superbe extérieur du droit sa 5e passe décisive pour un Fofana tout heureux de l’offrande. Remplacé par Kevin Zohi à la 85e.


17 Mar 2019 11:29
Profil
En ligne
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Déc 2004 1:21
Messages: 14875
Même s'il y avait bien moyen de prendre les 3points, je suis content d'avoir revu de l'allant offensif et des attaquants décisifs, ça montre la motivation pour la finale :)

1point à Nimes, ce n'est pas mal, surtout vu comme on avait galéré face à eux à l'aller. On les laisse derrière nous au classement, c'était l'essentiel aussi.


17 Mar 2019 12:01
Profil
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 704
Place à la finale.
Le maintiens étant acquis , il faudra ( sans aucune pression ) Placé le racing à la meilleur place possible au classement.
Mise à part le déplacement à Paris , il est fort possible de prendre des points aux autres matches, pour bien terminé cette seconde saison en ligue 1 et préparer la saison à venir.


17 Mar 2019 12:35
Profil
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro

Inscription: 25 Nov 2018 0:34
Messages: 502
Avec cet arbitre impossible de gagner, c'était vu au départ. Un nimois bousculé donnait carton jaune systématiquement, incroyable, l'inverse n'était pas vrai. Sur le but annulé l'arbitre est à 2 metres de l'action de
Lala, il fixe le jeu de jambe des deux joueurs et ne siffle pas. Ca se voit au ralenti. Il n'a pas vu la faute qu'il voit après sur l'écran. Du grand n'importe quoi.


17 Mar 2019 12:56
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 13:56
Messages: 11968
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
et la petite poussette dans le dos de koné avant la main :shock:


17 Mar 2019 13:12
Profil
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 22 Sep 2015 15:54
Messages: 1876
Ouais, enfin bon, l'arbitrage a toujours bon dos, comme d'hab.

J'ai pas vu le match, mais au vu du scénario il y a de quoi être frustré.
Même si les mimois n'ont rien volé au vu de la physionomie de ce match paraît-il.
Il a fallu un très bon Sels encore, décidément la meilleure recrue pour moi cette saison.

Au final pas un mauvais point glané malgré la frustration.

L' objectif maintien confortable affichée en début de saison sera atteint.

La finale de cette maudite CDL peut donner des perspectives intéressantes pour l'avenir.


17 Mar 2019 13:20
Profil
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro

Inscription: 25 Nov 2018 0:34
Messages: 502
Pas vraiment d'accord. Les nimois tombaient comme des mouches, cherchaient le coup-franc à chaque
contact. Je me demande si il y avait but sur le coup-franc imaginaire de Carole en plus du jaune alors que la
faute venait du nimois l'arbitre aurait consulté la var. Strasbourg a été volé, les arrêts de Sels n'ont rien à voir,
donc Nimes a volé le nul avec la complicité de l'arbitre. Les strasbourgeois ont joué à 11 contre 12.


17 Mar 2019 13:42
Profil
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 22 Sep 2015 15:54
Messages: 1876
Ah ouais carrément !

:shock:


17 Mar 2019 14:19
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.   [ 71 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com