Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 20 Nov 2018 17:24



Répondre au sujet  [ 47 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
 [18/19] 12ème J: Strasbourg / Toulouse - 1/1 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 21:26
Messages: 10055
Localisation: Longjumeau
Its_me a écrit:
Whaou je ne me souviens pas avoir vu les DNA mettre un 2 à un joueur. :shock:
D'ailleurs quand on voit ces notes on dirait qu'on a perdu le match.

Quand j'ai vu les notes, je me suis dit qu'il faudrait presque rajouter 1 pt à chaque joueur (sauf Mothiba qui mérite son 7)

Its_me a écrit:
Je n'ai pas vu sa faute sur l'égalisation mais tout le monde a l'air unanime pour dire que c'est une faute inutile et parfaitement évitable.

C'est simple, le ballon arrive vers lui et Gradel, qui veut contrôler de la tête... Da Costa le pousse dans le dos (avec les 2 mains) et Gradel en rajoute légèrement mais la faute est indiscutable.


4 Nov 2018 17:54
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14846
Localisation: Dorlisheim
Je me méfie toujours de ses statistiques, la preuve le racing et largement en tête dans tous les coups et pourtant à la fin il y a un match nul.


4 Nov 2018 17:57
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 15:00
Messages: 6606
Localisation: Mulhouse
J'ai envie de dire que c'est le foot. On domine en première mi-temps mais c'est Toulouse qui se procure une occas énorme.
Puis on fait sauter le verrou en seconde mi-temps, on semble être en position d'en marquer un deuxième et bim, on se mange un coup-franc direct.
C'est très frustrant, mais quelque part ce n'est pas le genre de match qui me reste trop longtemps en travers de la gorge.
N'en déplaise aux DNA, beaucoup de joueurs ont été appliqués mais ce sont tout simplement heurtés à leurs limites et au froid réalisme de leur adversaire.
En tout cas, si le journal donne 4/10 à Thomasson, impossible de ne pas donner la moyenne à Sissoko et surtout à Martin, qui a fait du mieux qu'il pouvait dans ce contexte.

Le regret qu'on peut avoir dans le jeu, c'est d'avoir parfois voulu rentrer balle au pied dans le but. De temps en temps, frapper à l'entrée de la surface rappelle à l'adversaire que tu existes et que tu peux le mettre en danger de n'importe où. Dans ce genre de matchs où les occas sont dures à construire, on a eu tendance à manquer un peu de spontanéité dans le dernier geste, sans doute de peur de gâcher nos actions.


5 Nov 2018 0:31
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14846
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
A petits pas
Le Racing a laissé filer une victoire qui lui tendait les bras, samedi soir, face à Toulouse à la Meinau. Mais les Alsaciens, avec 17 points au compteur en 12 journées, continuent d’avancer, pas à pas, vers le maintien.

« On a réussi à trouver la clé, c’était bon signe, mais une petite seconde d’inattention nous a coûté cher. Le regret dans ce match, c’est de ne pas avoir enfoncé le clou ». Thierry Laurey résumait ainsi la prestation de ses troupes, samedi soir, à l’issue du match nul face au Toulouse FC à la Meinau (1-1). Le Racing peut nourrir des regrets après ce partage des points. Car les Alsaciens ont globalement maîtrisé une rencontre durant laquelle Toulouse s’est surtout efforcé de défendre.

« Il n’a pas manqué grand-chose, mais quand même quelque chose »
La première mi-temps s’est d’ailleurs terminée sur une statistique assez hallucinante de 71 % de possession de balle pour le Racing. « On a bien utilisé la largeur et on a cherché à ne pas se précipiter, analysait Thierry Laurey après coup. On a géré le rythme en première mi-temps. Quand le seul arrêt à faire pour ton gardien est une frappe des 50 m (une tentative de lob de Garcia à la 23e minute) , c’est que tu n’es pas trop mal dans le jeu ».

Oui, mais voilà, dans une première mi-temps où les Toulousains se sont recroquevillés devant leur but, il a manqué aux Strasbourgeois ce petit quelque chose qu’on nomme efficacité. « Il y a eu un peu de déchets techniques de notre côté et l’aspect athlétique de leur défense centrale nous a gênés », soulignait Thierry Laurey à ce sujet, avant de relever que ses troupes avaient tiré « 19 fois au but » mais en ne cadrant que quatre de ces frappes. « On a cherché à s’approcher du but. On a fait des choses intéressantes, on a fait des efforts, mais il nous a manqué un peu d’habilité dans la surface, ajoutait encore l’entraîneur alsacien. Il n’a pas manqué grand-chose, mais il a quand même manqué quelque chose, c’est évident ».

Et quand enfin la roue a tourné en deuxième période, grâce à un coup de tête subtil de Mothiba sur un corner tiré par Lala, les Alsaciens n’ont pas réussi à tenir. Comme face à Saint-Etienne, à la Meinau, quand les Bleus ont été rejoints dans les arrêts de jeu (1-1). Comme à Angers aussi (2-2), ou Marseille (3-2), quand ils ont mené avant de se faire surprendre. Une fois encore, c’est une erreur de rien du tout qui a coûté deux points précieux au Racing. « On a eu la chance de marquer sur coup de pied arrêté et ensuite on a eu vingt bonnes minutes. On n’était pas en danger en deuxième mi-temps, mais Toulouse a su profiter de sa seule occasion. Ça s’est joué à trois fois rien », pestait le coach.

Une petite poussette de Nuno Da Costa et un joli coup de patte de Max-Alain Gradel ont en effet suffi au bonheur des hommes d’Alain Casanova, qui restaient sur deux lourdes défaites en Ligue 1 et qui étaient clairement venus pour prendre un point. Mais si Laurey déplorait la faute de son avant-centre, il regrettait surtout que ses troupes n’aient pas su faire le break. « J’aurais aimé que l’on marque le deuxième but, car on n’a pas une totale maîtrise défensive, soulignait encore l’entraîneur des Bleus. On a des progrès à réaliser dans ce domaine-là. On y travaille, mais il ne faudrait pas que ça nous coûte trop cher en termes de points ».

À l’issue de cette 12e journée, le Racing en a « perdu » deux, qui s’ajoutent aux deux autres points laissés en route face à Saint-Etienne en août, dans une rencontre où les Strasbourgeois auraient dû l’emporter face à des Verts réduits à dix. Mais les Alsaciens pourront se consoler en se rappelant qu’ils ont, eux aussi, gratté des points à l’arraché, dans des rencontres mal embarquées. Cela avait été le cas à Montpellier (1-1), comme à Guingamp (1-1) lors de la précédente journée. Et comme le soulignait aussi Thierry Laurey samedi soir, « un point, ça fait toujours avancer ». Ce matin, cela fait cinq journées consécutives que le Racing en engrange, des points. Pas rien, pour une équipe en quête de maintien…


Dernière édition par PoY le 5 Nov 2018 12:20, édité 1 fois.

Mise en forme



5 Nov 2018 6:14
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14846
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
« Un fait de jeu »
Auteur d’une faute évitable à l’origine de l’égalisation toulousaine, l’attaquant cap-verdien Nuno Da Costa, déçu, assume sa responsabilité, mais ne fait pas non plus une montagne de cet épisode malheureux.

Sitôt le match terminé, il a filé directement en salle de musculation pour une séance vélo. Comme tous les Strasbourgeois auxquels Thierry Laurey a accordé un dimanche de repos, Nuno Da Costa est passé par la case décrassage samedi. Il a ensuite discrètement regagné les vestiaires où il a pris tout son temps. Histoire de digérer sa déception sans doute. Pendant qu’il se délassait dans un bain régénérateur, certains proches de l’équipe confiaient que le Cap-Verdien était en colère. Contre lui uniquement, après sa faute de la 70e qui avait entraîné l’égalisation de Max-Alain Gradel sur un magistral coup franc. Car sa poussette dans le dos de l’international ivoirien du Téfécé était – il est le premier à l’admettre – « évitable ». Son entraîneur Thierry Laurey n’avait pas jugé utile d’en rajouter. À peine s’était-il arrêté sur cet aléa contraire. « Il faut qu’on soit hyper réalistes (sur l’action incriminée). On peut être plus habiles sur ce coup-là, on peut même obtenir la faute. »

Plus d’une heure et demie après le coup de sifflet final, l’attaquant strasbourgeois qui, depuis le début de saison, avait plutôt fait parler de lui en termes élogieux avec ses quatre buts et trois passes décisives, a été l’un des derniers à quitter le stade. Sa colère ravalée, de toute évidence. Mais pas sa contrariété. « C’est un peu frustrant de perdre deux points comme ça. J’ai tout de suite compris la portée négative que pourrait avoir cette faute. On avait eu du mal à marquer, à matérialiser au score notre supériorité. On savait que Toulouse venait pour faire match nul et que s’ils recollaient, il nous serait compliqué de faire à nouveau la différence. »

« On apprend de ses erreurs, à tout âge »
Comme leur coach, les Racingmen n’ont pas accablé leur attaquant, déjà rongé par la culpabilité. « C’est une faute évitable, oui. Mais bon, je ne regarde que la balle, pas l’adversaire, et quand Gradel baisse la tête, il me surprend, plaide l’ancien Valenciennois. Après, il a le mérite de mettre un beau ballon, bien brossé, dans la lucarne. Ce sont des choses qui arrivent. Malheureusement, on apprend de ses erreurs, à tout âge. C’est la vie. Il a bien joué le coup. La prochaine fois, il me faudra être plus vigilant. C’est juste un fait de jeu, rien de plus. Dans le foot, il y en a et il y en aura toujours. »

Au-delà de sa faute d’attention qui coûte ponctuellement cher, l’international cap-verdien ressasse surtout le scénario défavorable de plusieurs rencontres cette saison. « Ça fait quelques matches qu’on perd des points contre des adversaires qui n’attaquent pas vraiment et font la différence sur une “occase”. Ça nous oblige à courir après le score ou, comme aujourd’hui (samedi) , après les trois points. Mais on a fait de bonnes choses. Les Toulousains sortent d’ici heureux avec un nul. »

Si la dynamique d’ensemble reste bonne – six matches sans défaite toutes compétitions confondues –, Nuno Da Costa garde bien présent à l’esprit que le Racing ne peut pas se reposer sur ses lauriers. « Ne pas avoir pris les trois points à domicile va nous obliger à aller en chercher à l’extérieur. J’espère que nous saurons compenser à Lille ceux que nous avons laissé échapper contre Toulouse. On ne perd pas. Mais avec un point, on n’avance pas beaucoup non plus. Rester en haut de tableau, à distance de la zone rouge, nous ferait le plus grand bien. Face aux Toulousains, nous avons raté l’occasion d’accroître notre marge. »

Aux Bleus de ne pas manquer celle de la préserver, vendredi (20h45) au stade Pierre-Mauroy.


Dernière édition par PoY le 5 Nov 2018 12:23, édité 1 fois.

Mise en forme



5 Nov 2018 6:19
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 18:21
Messages: 11150
Localisation: HAGUENAU
Dropsy a écrit:
Voilà ce que j’avais écrit après le match de Guingamp :
« Ça m'avait déjà frappé contre Monaco mais là ça m'inquiète réellement : on est physiquement à la rue, on manque de rythme et on est incapables d'accélérer quand il le faut. »
Et ben je le répète depuis 4 rencontres à présent. On n’a pas le droit de ne pas gagner cette rencontre ce soir. En face c’est faible, mais faible, tellement faible...
On manque clairement de jus, de lucidité.
Certains sont timorés lorsqu’il s’agit de jouer vers l’avant (Carole), d’autres ne se sentent pas concernés (Thomasson et ...le dernier quart d’heure de Lala à moins qu’il soit blessé). DaCosta et Mothiba ne sont pas dans le coup en ce moment.
Tout semble reposer sur Martin, Lala, Sissoko, sels et les 3 centraux en ce moment. Bref, le secteur offensif est en berne.
Il y a un truc (état d’esprit, cohésion, clans ?) qui cloche dans ce groupe en ce moment.


d'accords à tous points de vues sauf sur le dernier point. Néanmoins lorsque j'ai entendu les commentaires de Martin que je partage entièrement, je me suis dit il y a quelque chose qui ne va pas, un manque de confiance ?


5 Nov 2018 9:41
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 21:26
Messages: 10055
Localisation: Longjumeau


5 Nov 2018 17:19
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 47 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com