Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 21 Juin 2018 6:36



Répondre au sujet  [ 63 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 [17/18] 34ème J : Amiens / Strasbourg - 3/1 
Auteur Message
En ligne
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 9801
Localisation: Longjumeau
alphons a écrit:
mais le racing joue offensif...mais nos attaquants ne les mettent pas au fond...

L'an dernier on avait quand même plus d'occases, Boutaïb accélérait le jeu ce qui créait le décalage et amenait les situations de buts...
Cette année on ne voit pas ce jeu offensif... La on voit des centres qui n’amènent souvent à rien.
Les ratés à 5m sont souvent sur CPA, peu de situations franches dans le jeu :!:


21 Avr 2018 22:40
Profil
Aspirant@Pro
Aspirant@Pro

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 132
Notre bête noire est Amiens et le restera.
Encore une fois je pense que le maintien est probable est que le racing finira 17eme (comme prévu) surtout grâce a la faiblesse de Metz,Troyes et Lille.
Pour moi la seul victoire possible , et avec ça le maintien probable, se jouera Samedi contre Nice.
C'est LE MATCH a gagné.


21 Avr 2018 22:53
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14012
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Une leçon de maintien
Après avoir dominé les (faibles) débats en première mi-temps, le Racing a reçu hier soir une leçon de réalisme et de maintien d’Amiens qui, en s’imposant 3-1 dans son stade de la Licorne, a presque officiellement renouvelé son bail en Ligue 1. Les Bleus, eux, ne sont toujours pas sortis de l’auberge.
Les Bleus avaient pourtant pris ce match par le bon bout. Ils méritaient mieux que d’être menés 1-0 juste avant la pause. Mais dans un duel pour la survie qui n’a jamais atteint des sommets, ils ont déjoué après le repos et se sont fait crucifier sur un contre à dix minutes de la fin. Leur échec 3-1 hier à Amiens étire leur série d’insuccès à neuf rencontres en Ligue 1 (4 nuls, 5 défaites). Pour eux, la pente est toujours aussi raide en cette année 2018 et le maintien, toujours aussi incertain.
Laurey « fort mécontent »

Jusqu’à la 45e , il ne s’était donc pas passé grand-chose. Le Racing s’était globalement arrogé la possession du ballon, mais de façon totalement improductive. Thierry Laurey, lucide, en convient : « On a joué à la baballe, on n’a pas été assez percutants, agressifs. On n’a pas fait assez mal à cette équipe d’Amiens ».

Les Racingmen s’étaient tout de même offert la meilleure occasion, sur un coup franc de Dimitri Lienard. À la 23e , le Belfortain avait servi une galette sur la tête de Bakary Koné. Mais seul aux 6 m, le capitaine du Racing avait raté son coup de boule, dans un “remake” parfait – si l’on peut dire – de celle qu’il avait manquée dans le temps additionnel (90e +2) huit jours plus tôt à la Meinau face à Saint-Étienne, privant bien malgré lui son équipe de l’égalisation (0-1).

À la 45e , les Bleus se préparent donc à rentrer aux vestiaires sur un score vierge. Mais sur un centre d’Avelar, Serge Gakpé se jette pour placer sa tête. Oukidja jaillit aussi et percute l’attaquant amiénois. Thomas Monconduit a suivi et catapulte un missile du gauche, lui, le droitier, sous la barre pour ouvrir le score. Ce même Monconduit qui, le 14 janvier 2017, avait, du gauche déjà, offert à la 88e la victoire aux Picards contre le Racing en Ligue 2 (4-3).

L’affolement gagne aussitôt les joueurs des deux camps. Gakpé reste au sol, inerte et inconscient. Il sera évacué sur une civière. Heureusement, les nouvelles à son sujet seront vite rassurantes.

Forcément, elles le sont beaucoup moins, sur un plan sportif cette fois, pour un Racing mené contre le cours du jeu et qui va se liquéfier en deuxième période. Le match devient décousu. Les deux équipes en perdent le fil. Reste le suspense, intact, comme le prouve cette tête de Bahoken juste à côté après un centre contré de Foulquier (73e ).

Mais ce suspense, Amiens va le tuer à dix grosses minutes de la fin. D’une passe en profondeur, le rentrant Cornette se joue de l’alignement approximatif de la défense alsacienne. Manzala, entré à la place du malheureux Gakpé, en profite pour filer battre Oukidja de près (2-0, 79e ). Dans le temps additionnel, la punition va même virer à l’humiliation lorsque Cornette, d’un centre en retrait, délivre sa deuxième passe décisive pour Kakuta, le buteur du succès picard à l’aller à la Meinau (1-0), qui exécute le portier bas-rhinois à bout portant (3-0, 90e +2).
« Pas besoin qu’on soit beaux à voir jouer »

Les hommes de Thierry Laurey ont les deux genoux à terre, alors qu’ils auraient pu revenir à 2-1 lorsqu’après un énième centre de Lienard, une tête de Blayac s’était fracassée sur la barre (85e ). La réduction du score signée Saadi sur un ballon en retrait du même Blayac (90e +4) ne changera rien à l’affaire. Ni au jugement sans concession d’un coach strasbourgeois désappointé.

« J’explique notre non-match par la qualité d’Amiens. Les Amiénois ont été agressifs et déterminés, tout ce qu’on n’a pas été. On s’est battus, mais pas bien. On a manqué de détermination, de lucidité, reconnaît le coach du Racing. Amiens impose un défi à son adversaire. Et si tu ne relèves pas ce défi, tu es en difficulté. Je suis fort mécontent de ce qu’on a rendu. En cette fin de saison, je n’ai pas besoin qu’on soit beaux à voir jouer, mais qu’on soit efficaces. On ne l’a pas été. »

Avec 40 points, les Amiénois, fêtés par tout un stade, ont, eux, leur maintien en poche. Avec six de moins, Koné et les siens restent sous la menace, même si Lille a reçu une raclée à Marseille (5-1) et que Troyes va avoir fort à faire cet après-midi à Saint-Étienne. Mais ils ne pourront pas jusqu’au bout miser sur les faux pas de leurs rivaux.


22 Avr 2018 5:24
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14012
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le fait du match
Pari perdant

Thierry Laurey avait choisi de constituer une défense centrale inédite pour le combat de la Licorne, rude en perspective au regard de l’importance comptable du rendez-vous. S’il n’a pas démérité, le duo Koné-Seka n’a pas assuré une imperméabilité qui devient un vieux souvenir dans les rangs strasbourgeois et qu’il s’agira de retrouver pour songer au maintien.
Cela a constitué l’une des surprises du chef, hier, au moment de la divulgation des équipes de départ. Ernest Seka était bel et bien titulaire, comme cela était attendu, la présence d’Abdallah Ndour, au coup d’envoi, l’était nettement moins.

Le premier se retrouvait associé à Bakary Koné en défense centrale pour le match entre promus. Le n°22 réintégrait un secteur de jeu abandonné depuis plus d’un an, ce qui lui avait coûté.

L’ancien capitaine, inamovible pilier de la défense centrale depuis son arrivée en 2014, avait dépanné en fin de match, lors d’une victoire à Auxerre, le 20 mars 2017 (0-2), puis face à Sochaux, puis… refuser de retourner sur ce flanc droit où il ne se voyait aucun avenir, tandis que Laurey avait dans l’idée d’installer le duo Mangane-Saad devant Oukidja.

Le capitaine de l’époque avait, un temps, été évincé avant de revenir en grâce… sur le côté. Il a navigué de droite à gauche, de gauche à droite aussi, mais jamais l’ancien… d’Amiens ne s’était résigné à se considérer comme un expert le long d’une ligne de touche. À la Licorne, le joueur de 30 ans avait l’occasion de se rappeler au bon souvenir de son passé, de ses préférences personnelles aussi.

Il fallait se coltiner Konaté, dix buts à son compteur perso en Ligue 1, costaud à souhait, qu’il s’agissait de maîtriser, notamment dans les airs. Koné et Seka n’ont pas fait dans la dentelle, ce qui d’ailleurs ne leur était pas demandé, mais ont plutôt correctement porté le bleu de chauffe.»

Sauf que c’était d’une plus petite portion qu’est venue la contrariété, avec un Serge Gakpé qui a su se jouer de la solidité du duo de costauds pour mettre la panique dans la défense alsacienne et faire pencher la balance en faveur des locaux. « A chaque moment de faiblesse, on encaisse un but, a regretté Thierry Laurey après coup. On ne voulait pas trop s’exposer non plus parce qu’Amiens allait vite. »
«Prendre deux ou trois buts à chaque fois,c’est inconcevable»

Il a bien fallu s’y résigner progressivement avec le but de retard au compteur. Si le danger n’a pas été affolant pendant une bonne partie de la seconde période, si Koné comme Seka ont veillé, l’un sur l’autre, l’un et l’autre, à éviter le break en coupant les ballons en profondeur et en empêchant Konaté de s’exprimer, la défense centrale strasbourgeoise a été submergée dans le dernier quart d’heure quand les contre-attaques amiénoises ont redoublé d’intensité et que le Racing a été contraint de s’exposer.

Voilà plus de deux mois que les Strasbourgeois n’ont pas achevé une rencontre sans rien encaisser. Cela commence à faire long.

«J’aimerais voir de temps en temps des progrès défensifs, a conclu l’entraîneur du Racing sans incriminer sa doublette inédite. Prendre deux ou trois buts à chaque fois, c’est inconcevable.» En tout cas, cela complique la délicate opération maintien, à mener à bien avec ou sans la paire Koné-Seka dans l’axe.


22 Avr 2018 5:31
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14012
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Vraiment trop moyens
Aucun Strasbourgeois n’a brillé et comme quelques-uns sont passés à côté de leur match, il s’est avéré bien compliqué de s’en sortir à bon compte – et avec une bonne note – dans le funeste duel des promus.
OUKIDJA (5). – S’il a une part de responsabilité sur le but en ne remportant qu’à moitié son duel avec Gakpé qu’il a blessé involontairement, le gardien n’a pas eu grand-chose à faire, tentant de maintenir l’espoir sur une double-intervention… juste avant le second but picard.

FOULQUIER (5). – Auteur d’une entame assez ratée, entre relances maladroites et placements douteux, il se reprend en contrecarrant une contre-attaque amiénoise (16e’ ) et a offert des solutions sur son côté droit où il a plutôt bien combiné avec Gonçalves. S’est un peu perdu par la suite.

KONÉ (4). – Le capitaine burkinabé rate une tête sur un caviar de Lienard (23e’ ) mais impose sa présence pour couper quelques actions locales. Il n’a néanmoins jamais su mettre complètement sous l’éteignoir les attaquants amiénois.

SEKA (5). – Dans le vent sur un crochet de Konaté (11e’ ), le latéral contrarié depuis des mois ( lire ci-dessous ) a fait preuve de sobriété dans l’ensemble. Plutôt présent dans la surface adverse sur coups de pied arrêtés, mais pas follement présent sur le centre décisif de la première période, laissant Gakpé dans son dos pour l’action qui a donné lieu à l’ouverture du score. Il a tenté de souffler sur les braises en deuxième période par ses relances et ses montées. Une vaine vaillance.

NDOUR (4). – De retour d’une suspension de deux matches liés à sa sortie ratée et teintée de rouge face à Metz, le Sénégalais avait du gaz même s’il avait fort à faire en se coltinant Gakpé. Il a d’abord verrouillé son couloir mais a terminé à bout de souffle et Cornette l’a mis au supplice pour transformer la défaite en leçon.

MARTIN (4). – Attentif à assurer un équilibre collectif en faisant la paire avec Aholou, le régulateur du milieu a fait preuve de prudence en remisant sur ses défenseurs centraux presque systématiquement et n’a jamais desserré le frein à main, rendant une copie assez terne jusqu’à son remplacement par Grimm (80e’ ).

AHOLOU (3). – Présent dans les duels pour donner le ton et tenter d’imposer une supériorité alsacienne dans l’entrejeu, l’Ivoirien a baissé de pied en fin de première période au point d’être en retard sur le centre d’Avelar qui conduit à l’ouverture du score et d’être l’auteur de fautes assez superfétatoires, comme sur le carton jaune qu’il a récolté. Décevant.

GONÇALVES (6). – Une bonne interception pour lancer son affaire et le milieu droit a été actif, a réussi quelques bonnes séquences, dont un centre venimeux au second poteau vers Corgnet (27e’ ), et a enquiquiné au possible son vis-à-vis Dibassy. Remplacé par Blayac (55e’ ) qui n’a pas ménagé sa peine pour remettre la marche avant, a trouvé la barre de la tête (85e’ ) et même réussi une passe décisive (90e’ +4).

CORGNET (4). – Très (trop ?) intermittent, le meneur de jeu a tenté de déstabiliser l’ensemble picard par son jeu à une touche de balle, en pure perte. Une frappe cadrée depuis l’entrée de la surface laisse supposer un retour à de meilleures intentions après le repos. On l’a effectivement plus vu en seconde période mais son influence a été trop sporadique.

LIENARD (5). – L’ailier gauche n’a pas réussi tout ce qu’il a tenté mais garde son invariable atout maître en magasin. L’ancien de Mulhouse est l’expert de la maison strasbourgeoise en matière de coup de pied arrêté. Ses corners de la première période notamment ont été inspirés. Ses coéquipiers, à la retombée du ballon, un peu moins. Dommage, d’autant qu’il a perdu le fil après le repos.

BAHOKEN (4). – Abandonné dans un désert, le néo-international camerounais n’a commencé qu’à exister avec l’entrée de Blayac, enfin secondé dans ses offensives. Globalement impuissant, l’homme aux six buts en Ligue 1 cette saison n’a pas été loin de faire mouche sur un centre de Foulquier mais a raté sa tête (73e’ ) avant d’être remplacé par Saadi (75e’ ) qui a inscrit son troisième but de la saison (90e’ +4). Pour rien.


22 Avr 2018 5:40
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14012
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
«Ce n’est pas avec cet état d’esprit qu’on s’en sortira»...

❏ DIMITRI LIENARD, milieu gauche du Racing. – « Franchement, je ne vois pas où Amiens nous a déséquilibrés et mis en danger jusqu’à cette 45e minute. Nous étions venus pour être solides comme contre Saint-Etienne. Ce n’était pas à nous de faire le jeu. Nous avons eu quelques situations sur coups de pied arrêtés et deux ou trois contres sur lesquels nous aurions pu faire mieux. En première période, je ne nous ai pas trouvés si mauvais. Mais en 2e mi-temps, nous avons manqué de caractère, de hargne, d’envie. Tout ce qu’on peut demander à un footballeur basique avant de savoir jouer au ballon. Les Amiénois nous ont donné une leçon d’humilité. J’espère que la révolte va sonner samedi prochain contre Nice et qu’on va récupérer quelque chose, parce que ce n’est pas avec l’état d’esprit de ce soir qu’on s’en sortira. »

❏ ANTHONY GONÇALVES, milieu de terrain du Racing. – « Sur une situation en fin de première période, on encaisse ce but et on a l’impression de payer à chaque fois cash. Amiens en voulait un peu plus que nous. C’est une défaite qui fait mal face à un concurrent direct. Tout n’est pas à jeter, on a essayé de construire. C’est rageant. On a pris une pêche dans la figure et on a hâte d’être contre Nice pour se relever. »

BENJAMIN CORGNET, milieu de terrain du Racing. – « On était prévenu et pourtant on n’a pas abordé ce match de la meilleure des façons. Eux l’ont fait. Ça fait la différence. On a perdu les duels sachant qu’à partir de ces situations, ils pouvaient faire quelque chose. On redescend sur terre avec ce résultat. »

JÉRÉMY BLAYAC, attaquant du Racing. – « Amiens est une équipe qui a du cœur, ne lâche rien et a gagné en s’appuyant sur ça. On n’a pas fait ce qu’il fallait. Il y a toujours de l’inquiétude quand on ne gagne pas. »


Le donneur de leçons, au lieu de tirer c'est coup franc comme au rugby il ferait mieux d'ajuster c'est tir car c'est dernier temps il peut vraiment se taire


22 Avr 2018 6:03
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 8:21
Messages: 15481
Localisation: Saujon (17)
Je n'ai pas vu ce match mais quand je lis ça "J’explique notre non-match par la qualité d’Amiens" je deviens fou...
Comme l'a justement dit Alphons, il sera temps de changer beaucoup de joueurs usés et trop limités en fin de saison.
Heureusement que Galtier fait pire que Bielsa pour le moment... :oops:

Amiens a visiblement mieux recruté que nous (Kakuta), possède un meilleur entraineur que nous (il suffit de les écouter parler football) et joue tout simplement mieux que nous...Mais je reste persuadé que l'an prochain, cette équipe sera dans la charette parce que leurs meilleurs éléments seront sollicités.

_________________
Vade retro Rudi Garcia...bouh t'es moche quand tu chouines


22 Avr 2018 6:30
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 9923
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
alphons a écrit:
Gotcha je te trouve sévère ...

Jusqu'a la 45 mn le racing a dominé de la tête et des épaules cette équipe d'Amiens à l'extérieur ..... leur but sur cette nième boulette de Oukidja...c'est vraiment un hold-up

En deuxième mi-temps le racing prend tous les risques pour gagner et se fait contrer.

si il te faut 5 grosses occases pour mettre 1 but....ca ne suffit pas en L1.

J'espère que Da Costa va vite revenir...quest ce qu'il nous manque


non, on ne dominait pas.... oui, on avait la possession de balle, mais dans le jeu on n'a pas été dangereux une seule fois. Uniquement les corners ont donné des possibilités, vendangées par Koné notamment. J'ai pas le sentiment qu'Amiens s'est senti en danger en 1ère mi temps malgré une possession à 58% pour nous.

les joueurs offensifs d'amiens sont largement meilleurs que les notres, c'est aussi simple que ça.


22 Avr 2018 8:43
Profil ICQ
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Aoû 2002 21:22
Messages: 12388
Localisation: Madrid
Si l'on s'en sort en faisant une deuxième partie de saison si catastrophique ça relèvera du miracle. Combien de matchs gagnés sur la phase retour ? :roll:


22 Avr 2018 10:56
Profil Site Internet
En ligne
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 9801
Localisation: Longjumeau
2V 4N 9D :roll:


22 Avr 2018 11:19
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 63 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com