Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 12 Déc 2018 21:38



Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 91 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
 [17/18] 25ème J: Strasbourg / Troyes - 2/1 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 12:56
Messages: 11394
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
3 pts, et c'est tout, mais c'est quand même beaucoup
les points positifs pour croire au maintien
- l'avance actuelle sur le 18e
- la faiblesse de troyes
- la confirmation de martinez à son poste
- gonzales constant dans ses performances, jamais mauvais, mais aussi jamais bon
les points négatifs
- l'obstination de TL à jouer en losange, sans les joueurs pour ( par moment, il me fait penser à l'entraîneur qui mettait bianchi sur le banc de touche :oops: )
- la non-confirmation de liénard de ses matches d'automne
- le leurre terrier
bref, pour l'année prochaine en L1, il n'y aurait qu'une base de 4-5 joueurs :idea:


11 Fév 2018 21:18
Profil
Professionnel@Pro
Professionnel@Pro

Inscription: 7 Jan 2018 17:46
Messages: 251
3 points c est l'essentiel et le plus important.
Pour la manière il faudra revenir et trouver un métronome à cette équipe (Corgnet ????).
Mon Top : Aholou - Oukidja - Blayac.
Mon Flop : Martin - Laurey - Da Costa.

Il faut laisser Lala à Droite et faire le choix Seka à gauche.


11 Fév 2018 21:57
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 15:00
Messages: 6634
Localisation: Mulhouse
Une victoire qui fait beaucoup de bien au terme d'un match globalement très moyen, surtout en première période. Le but encaissé à la fin est rageant, mais un écart de deux buts sur Troyes n'aurait pas été mérité.

Les motifs de satisfaction :
- la charnière centrale a tenu la route malgré la sortie précoce de Mangane.
- à défaut d'avoir de vrais ailiers, le 4-3-1-2 permet au moins de densifier le milieu de terrain.
- le Racing renoue avec l'efficacité devant les buts qui lui ont permis d'enchaîner sa belle série automnale.

Les motifs d'inquiétudes :
- on a toujours qu'un seul joueur capable d'élever le niveau technique et de tirer les coups-de-pied arrêtés. Le numéro 10 n'en est pas un, je pense qu'un retour au 4-3-3 serait vraiment nécessaire. On a des attaquants aux profils très différents qui peuvent évoluer dans ce système, et c'est tout de même avec cette stratégie qu'on a tapé quelques gros (dont le PSG) en phase aller.
- le manque de constance de certains joueurs, seule la moitié de l'équipe sort régulièrement des prestations de niveau L1. Heureusement que le groupe est relativement épargné par les blessures.
- la faiblesse technique globale, et notamment la lenteur à effectuer certains gestes. C'est peut-être aussi psychologique du fait de la mauvaise passe dont sortait le Racing, mais en première période on donnait l'impression de jouer avec des boulets aux pieds :shock:

Du côté de Troyes, on jouait en 4-2-3-1. Défense solide jusqu'à l'ouverture du score, équipe performante dans la récupération en première période. Devant par contre, c'est pas folichon. Niane pesait sur la défense mais était souvent hors-jeu. Les autres avaient les pieds carrés et semblaient mal s’accommoder de leur poste d'ailiers.

Mon top :
:D :D :D Martinez : impérial tant dans les airs que sur terre, qui affleurait en grande quantité de la "pelouse" :lol:
:D :D Aholou : solide défensivement et entreprenant en seconde période. Un but de son moins bon pied, qui nous débloque une nouvelle fois la situation.
:D Blayac : mérite sa place dans le top, tant son entrée a fait basculer la partie. Juste pas très inspiré lors du contre qu'il avorte bizarrement ...

Le flop :
:roll: Martin : à l'ouest. Mal à l'aise au poste de n°10, mais aussi en perdition dans les duels aériens malgré sa taille. Peu mobile. Dommage qu'il n'y ait personne (Corgnet) pour prendre le relai ...

Pour les autres, ça va de la mention très honorable à la prestation douteuse.
Oukidja a fait le job et nous sauve d'une réduction du score plus précoce que celle qu'on a finalement subie. Dommage qu'il ait à encaisser ce but. Koné a très bien assuré le remplacement de Mangane, énormément de duels aériens gagnés. Juste une action qui m'a hérissé : une sorte de gri-gri dans l'axe, où il fait passer la balle entre les jambes de l'attaquant adverse pour la passer à Martinez :roll:

Da Costa, Gonçalves et Liénard ont fait un match correct. Le premier a beaucoup pesé sur la défense, l'un des seuls à avoir la vista suffisante pour éliminer un adversaire direct. Gonçalves a été sobre, des récupérations précieuses et des transmissions simples. Liénard tire toujours aussi bien les coups-de-pied arrêtés et arrive à sortir des ballons proprement.

Lala et Foulquier par contre, je les ai trouvés un cran en-dessous. Le premier semble moins à l'aise sur le côté gauche et le second monte très rarement sur le côté droit, alors que le dédoublement Gonçalves-Lala était une force en première partie de saison. Foulquier battu également sur le centre qui amène le but troyen.

Enfin, Terrier est sauvé du flop par sa passe décisive et son implication sur le deuxième but. A part cela, il a été très discret.

Bref, on va passer une semaine un peu moins stressante et on abordera le match contre Paris avec un petit matelas d'avance sur le 15e.


11 Fév 2018 22:49
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14982
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Si précieux !
Ballottés durant une heure hier à la Meinau par un relégable troyen en panne d’efficacité, les joueurs du Racing ont su faire le dos rond et mettre au fond deux de leurs rares tirs cadrés pour s’imposer. Un succès précieux qui leur redonne de l’air au classement.
Bakary Koné n’a pu réprimer un sourire. Interrogé hier après le succès du Racing contre Troyes à la Meinau (2-1), le défenseur burkinabé, entré dès la 9e minute en remplacement du capitaine Kader Mangane, blessé à la cuisse, a soupiré d’aise.

Avant d’aller à Paris samedi, les Strasbourgeois ont effectivement bien fait de renouer avec la victoire en Ligue 1, après deux échecs à Lille (2-1) et contre Bordeaux (0-2). Ce succès les soulage d’autant plus qu’il a quelque peu été tiré par les cheveux, notamment après une première période poussive.
« Du bien au classement et moralement »

Pour la résumer, rien de plus simple d’ailleurs : il suffit de disséquer les sollicitations dont ont fait l’objet les deux gardiens, le Strasbourgeois Alexandre Oukidja, promu à la place de Bingourou Kamara, et le Troyen Erwin Zelazny qui a, lui, supplanté le n°1 Mamadou Samassa le 20 janvier.

Le portier aubois a dû regretter d’avoir enfilé un maillot à manches courtes par un temps aussi frisquet, car il n’a guère eu le loisir de se réchauffer durant ces 45 minutes initiales. Un centre tir de Gonçalves (21e ) et un coup franc dans la boîte de Lienard (45e ) aisément captés, voilà à peu près tout ce qu’il a eu à faire.

En face, sans être mis à contribution toutes les deux secondes, Oukidja n’a jamais pu relâcher sa vigilance. Le portier bas-rhinois a coupé quelques centres, comme celui, puissant et vicieux, de Grandsir (18e ), joué les liberos en anticipant nombre de ballons en profondeur, capté dans la niche un tir du gauche de Walter, idéalement mis sur orbite à l’entrée des 16 mètres par le duo Grandsir-Khaoui (22e ), et, accessoirement, remercié Foulquier de l’avoir suppléé alors que la reprise de l’ex-Colmarien Hérelle, servi par un centre en retrait d’un Nivet plus prompt que Lala, prenait la direction de sa cage (41e ). Autrement dit : la maîtrise des Troyens a été totale ou presque, mais n’a pas été récompensée, au grand dam de leur entraîneur Jean-Louis Garcia.

Elle ne le sera pas davantage à la reprise sur un duel perdu par Traoré devant Oukidja (51e ) ou deux missiles de Deplagne (63e ) et Niane (66e ) dans les nuages. Mais dans l’intervalle, l’entrée de Jérémy Blayac a tout changé chez les Bleus. Deux minutes après son apparition, l’avant-centre s’est procuré sa première occasion, déviée en corner par Traoré (62e ). Il offre des solutions à ses partenaires en aimantant un ballon qui leur a jusqu’alors trop souvent échappé.

Mais la lumière va venir du meilleur Strasbourgeois de la rencontre, Jean-Eudes Aholou, qui, après un une-deux avec Terrier, se lance dans un slalom vraiment spécial à l’entrée de la surface pour ajuster Zelazny d’un parfait intérieur du droit (65e ). Avec son quatrième but, le milieu récupérateur rejoint Nuno Da Costa à la première place des buteurs alsaciens en L1.
« Voir comment ça se passe au Parc des Princes »

L’ESTAC n’aura pas le temps de se relever de ce knock-down que Blayac va lui asséner le coup fatal. L’attaquant vole le ballon à Giraudon avant d’exécuter Zelazny des 16 mètres d’un tir croisé du droit (69e ).

En quatre minutes, le Racing vient de ficeler sa huitième victoire de la saison que le but tardif de Niane, d’un plat du pied droit à bout portant à la réception d’un centre de Traoré, ne remettra pas en cause. Ce n’est sûrement pas la plus aboutie, mais dans la passe délicate qu’il traversait depuis son revers 3-0 à Metz le 20 décembre (cinq échecs en six journées de L1), il ne boude pas son plaisir, ravi qu’il est de creuser un petit fossé avec la zone rouge (cinq points d’avance sur le 18e et barragiste Angers).

« On ne fanfaronne pas, mais on est content d’être allés chercher cette victoire, commente un Thierry Laurey mesuré et lucide. C’était un match important. C’est bien de l’avoir remporté. Ces trois points nous font du bien au classement et moralement. »

En estoquant l’ESTAC, les Strasbourgeois se sont donné de l’air. Comme le suggère Dimitri Lienard, ils vont pouvoir aller l’esprit libre « voir comment ça se passe au Parc des Princes » samedi.


12 Fév 2018 5:10
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14982
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Blayac, le détonateur
L’attaquant a été le facteur « X » de cette rencontre face à Troyes. Entré à l’heure de jeu, Jérémy Blayac a été essentiel dans le succès du Racing face à Troyes hier.
Jérémy Blayac est certainement sorti un peu frustré du terrain, jeudi dernier, à Grenoble. Titulaire à la pointe de l’attaque en compagnie de Stéphane Bahoken, le longiligne avant-centre n’a pas eu beaucoup de ballons à se mettre sous le pied, pris en tenaille par le solide duo Bengriba/Mayembo.

Mais hier après-midi, le natif de Saint-Affrique, dans l’Aveyron, a retrouvé le sourire. Et toute son efficacité. Il lui a fallu moins de dix minutes de jeu pour inscrire le deuxième but alsacien, celui du break. Et plus globalement, son entrée sur le terrain, en lieu et place de Jonas Martin, à l’heure de jeu, a totalement changé la donne côté strasbourgeois.

Le duo Da Costa/Terrier, plutôt impuissant jusqu’alors, a pu s’appuyer sur le pivot Blayac pour créer enfin le danger devant Zelazny. Et à peine sur le pré, Jérémy Blayac s’est montré dangereux, avec cette reprise contrée in extremis par Traoré au terme d’un cafouillage dans la surface (62e ).
« On voulait souffler un peu par rapport au classement »


Et à la 69e , alors que le Racing venait de prendre l’avantage grâce à un joli tir enroulé d’Aholou, Blayac a su faire le break en remportant un duel avec Giraudon. Il a filé seul au but, puis aligné Zelazny d’un tir croisé imparable dont il a le secret.

« J’ai essayé d’apporter un petit plus, comme le coach le demande à chaque remplaçant quand il entre, exposait simplement l’attaquant à l’issue de la rencontre. Après, je suis content d’avoir marqué, car ça nous a permis de gagner ».

L’avant-centre, auteur hier de son 29e but en championnat pour les Bleus (*), n’aime pas trop tirer la couverture à lui. Alors au lieu de parler de son entrée en jeu, qui a tout changé à la physionomie de la rencontre, il préfère évoquer la suite. « On était sur une mauvaise série en championnat et retrouver la victoire fait du bien, soulignait-il ainsi. On voulait souffler un peu par rapport au classement et mettre notre adversaire du soir à six points. Samedi, il y a eu beaucoup de résultats favorables et il fallait les bonifier ».

Si l’attaquant de 34 ans, formé à Toulouse, ne veut pas trop évoquer son apport personnel dans cette victoire, ses coéquipiers savent qu’ils lui doivent une fière chandelle. « L’entrée de Jérémy a fait beaucoup de bien, avançait ainsi Bakary Koné, capitaine par intérim. Le coach a demandé un jeu direct, car le terrain était vraiment en mauvais état. Il fallait allonger pour essayer de jouer les deuxièmes ballons. Jérémy et son excellent jeu de tête nous ont permis de mettre cette stratégie en place. »
« Un garçon qui ne se pose pas de question »

Même constat du côté de Thierry Laurey. « Le terrain étant de plus en plus difficile, on voulait éviter de jouer trop court, au cœur du jeu. On a cherché à allonger un peu. Il était important de faire entrer quelqu’un qui puisse nous servir d’appui, lançait le coach après cette huitième victoire de la saison. Jérémy l’a très bien fait. Il l’a tellement bien fait qu’il a marqué. On n’était pas inquiet à son sujet. C’est un garçon qui ne se pose pas de questions et donne toujours le meilleur de lui-même. » Et il l’a encore prouvé hier…

(*) En trois saisons et demie, Blayac a inscrit 20 buts en National, 7 en Ligue 2 et 2 en Ligue 1 sous les couleurs du Racing. Cette saison, il a aussi marqué face à Paris en Coupe de la Ligue et Dijon en Coupe de France


12 Fév 2018 5:13
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14982
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le jeu et les joueurs Aholou au four et au moulin
Après une première mi-temps où les Strasbourgeois, dominés, se sont avant tout échinés à bien défendre, le Racing a pris l’avantage grâce à un Jean-Eudes Aholou de gala et l’entrée déterminante de Jérémy Blayac.
ALEXANDRE OUKIDJA (7). – Titulaire à la place de Kamara, « Ouki » a réalisé une belle partition. Lancé dans son match sur une frappe de Niane contrée par Mangane (6e ), il s’est ensuite montré rassurant dans les airs, comme au sol. Notamment sur un coup franc de Nivet (12e ), un centre tir de Grandsir (18e ) ou encore sur un tir lointain de Walter (22e ).

Il sauve encore les siens du pied, face à Traoré (51e ) et se montre rassurant jusqu’au bout, comme sur cette frappe de Kaoui détournée en corner (82e ). Ne peut rien sur la réduction du score dans les arrêts de jeu.

DIMITRI FOULQUIER (5)
. – Entreprenant et porté vers l’avant, le Guadeloupéen a surtout eu un sacré boulot défensif, face à un Grandsir des grands soirs. Parfois pris de vitesse en première mi-temps, il a pu compter sur l’aide de Gonçalves dans son couloir et s’est montré sérieux jusqu’au bout.

KADER MANGANE (NON NOTÉ). – Touché à la cuisse, il a quitté le terrain dès la 9e place. Remplacé par BAKARY KONÉ (5) , qui est entré dans son match de manière convaincante et qui a réalisé une prestation plutôt solide, sur la lancée de sa sortie à Grenoble.

PABLO MARTINEZ (6). – Sobre et efficace, le défenseur central s’est montré serein en première mi-temps et a apporté son écot offensivement, comme sur cette longue ouverture à destination de Da Costa, conclue par Terrier d’une volée (29e ). Solide en deuxième mi-temps. À créditer d’un bon match.

KENNY LALA (5). – Pas énormément sollicité en début de rencontre, l’ancien Lensois est monté en régime en fin de première mi-temps, comme en témoigne cette montée rageuse dans les arrêts de jeu. Plus actif en deuxième mi-temps, offensivement parlant et bien en place défensivement, même après l’entrée du remuant Tinhan.

JEAN-EUDES AHOLOU (8). – Franchement pas à son meilleur niveau depuis début janvier, l’ancien Orléanais a fait taire les critiques hier. Toujours bien placé, le milieu de terrain a récupéré un nombre incalculable de ballons et a fait le ménage devant sa défense en première mi-temps. Inscrit un but de toute beauté d’un tir enroulé (65e ). Il a même failli réussir le doublé de la tête en fin de match sur un centre de Lala (86e ). Le meilleur Strasbourgeois sur le terrain hier, tout simplement.

ANTHONY GONÇALVES (6). – Comme d’habitude, « Gonzo » n’a pas ménagé sa peine dans son couloir droit. Défensivement, comme lors de ce retour impeccable sur Grandisr (20e ), mais aussi offensivement. C’est simple, le milieu a été dans tous les bons coups en première mi-temps. Averti pour un tacle viril sur Traoré, après avoir été lui-même séché par Bellugou dix minutes avant (37e ).

DIMITRI LIENARD (5). – Le milieu s’est d’abord évertué à bien défendre, dans une première mi-temps où les Troyens se sont montrés plus saignants que les Strasbourgeois. L’ailier gauche n’a pas réussi à trouver la faille sur les quelques coups francs et autre corners. Correct, sans plus.

JONAS MARTIN (4). – Pas dans un grand jour, le meneur alsacien a perdu beaucoup de ballons durant les 45 premières minutes, où il a souvent couru dans le vide. Averti au retour des vestiaires pour une faute sur Bellugou (47e), il a été remplacé par Blayac (61e ), dont l’entrée s’est avérée déterminante ( lire ci-dessus ).

NUNO DA COSTA (5).
– Même s’il a du déchet, Da Costa a été le seul élément offensif à essayer des choses en première mi-temps. Mais ses rushes et autres appels ont souvent été vains, bien serré qu’il était par la paire Hérelle/Traoré. Reparti à 100 à l’heure au retour des vestiaires, il voit sa volée contrée par Traoré (47e ). Il a aussi apporté son écot dans le travail défensif avant d’être remplacé par Grimm (88e ).

MARTIN TERRIER (5). – Peu en vue lors du premier acte, si ce n’est sur cette volée trop croisée (29e ), Terrier a failli trouver la faille dès le retour des vestiaires. Il ne cadre pas sa volée sur un service de Gonçalves (60e ), mais donne le ballon dans le tempo à Aholou, pour l’ouverture du score (65e ). Peut mieux faire.


12 Fév 2018 5:18
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 7:21
Messages: 15667
Localisation: Saujon (17)
FM17 a écrit:
2-1 (buts de Da Costa et Martin) Victoire impérative que je ne pourrai pas suivre malheureusement...


J'avais le résultat, pas les buteurs mais je n'ai pas pronostiqué...et pas pu suivre le match donc pas de Top/Flop.
Les résultats de ce week end sont excellents pour le Racing (défaites de Amiens, Metz, Troyes et Angers).
Match de gala la semaine prochaine pour la plupart des joueurs qui vont découvrir le Parc.
Je constate que tous nos attaquants marquent ce qui permet une saine émulation. On aura de tout le monde pour se sauver, des supporters qui encouragent, des joueurs qui donnent tout et d'un Laurey qui devrait arrêter de foutre Martin en 10...

_________________
Vade retro Rudi Garcia...bouh t'es moche quand tu chouines


12 Fév 2018 8:01
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 12:10
Messages: 10233
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
télésupporteur a écrit:
- le leurre terrier


le leurre a fait 2 passes décisives à partir du moment où il a été repositionné à un poste plus conforme à celui qu'il devrait occuper ;)


12 Fév 2018 8:43
Profil ICQ
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 18:21
Messages: 11193
Localisation: HAGUENAU
pour un match à 6 pts le racing ne s'est pas jeté dans la gueule du loup et c'est très bien ainsi. On peut comprendre les commentaires d'attentisme dans cette rencontre mais il fallait juste savoir gérer et porter l'estocade au bon moment ce qui fut fait. On retient les 3 points, l'objectif a été atteint et peu importe la manière dans ce genre de match ;)


12 Fév 2018 10:12
Profil
Entraineur jeunes@Staff
Entraineur jeunes@Staff

Inscription: 22 Sep 2015 14:54
Messages: 1466
Les 3 pts ont été obtenu, c'est tout ce que je retiens.
Ou alors non, je retiens aussi la prestation d'Aholou et son joli but.
Blayac, qui c'est encore avéré le joker idéal.
Oukidja, solide.

Mais, c'est tout, et concernant ce Racing, c'est déjà pas mal.

Avant de parler de Montpellier, il y a le PSG, et aucun match ne doit être passé par dessus la jambe.

Ensuite, contre Montpellier, il faudra jouer autrement que contre Troyes.


12 Fév 2018 11:04
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.   [ 91 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com