Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 21 Juil 2018 11:27



Répondre au sujet  [ 100 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10  Suivante
 [17/18] 19ème J: Metz / Strasbourg - 3/0 
Auteur Message
Entraineur jeunes@Staff
Entraineur jeunes@Staff

Inscription: 13 Aoû 2013 16:21
Messages: 1469
Je dis méfiance pour ce match qui ne peut pas me laisser indifférent. Je partage ma vie entre Strasbourg et Sarreguemines, ma ville d'origine, je suis entouré de supporter messins qui sont sûrs de faire plier les " alsacos ". Tout sauf une victoire contre le dernier devra être considéré comme une défaite. Le match sera chaud bouillant. J'ai hâte de le voir mais j'ai une appréhension. Cette équipe ne nous réussit pas. Il faudra le meilleur Racing possible, charge à Laurey de motiver ses troupes pour finir en beauté. Après ce match, très important pour la suite, on pourra se faire une vraie opinion sur la valeur de l'équipe. En effet rien ne sert de battre Paris et Bordeaux si au final on perd contre le dernier.


19 Déc 2017 1:37
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14120
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Cohade en mission
Le capitaine du FC Metz connaît le club qu’il va croiser demain. Pilier du Racing avant son grand plongeon, Renaud Cohade envisage le “derby” comme une dernière chance pour les Grenats.
Le FC Metz est bon dernier de Ligue 1 et fait le dos rond après un cycle catastrophique. Mais dans ses rangs, il peut compter sur un habitué des situations cahoteuses. Le porteur du brassard sous le maillot grenat peut se replonger dans un passé alsacien pour continuer à y croire.

Au Racing, lorsque sa carrière a décollé, Renaud Cohade était passé par de nombreux états. « Il y avait eu une montée, il y avait eu une descente, souligne-t-il. Vivre une accession, c’est quelque chose de formidable. »

Le joueur âgé de 33 ans rappelle ses épisodes alsaciens avec un sourire d’autant plus large qu’il avait marqué un but, lors du match de la montée de l’équipe de Jean-Pierre Papin face au… FC Metz (2-1 en mai 2007).
« Si on est dernier, ce n’est pas par hasard »

La suite avait été (un peu) moins riante. Mais les épreuves vécues permettent aujourd’hui de garder la tête froide. Accessoirement, il a concrétisé le léger mieux-être messin en égalisant samedi à Montpellier, là où les Lorrains ont décroché leur deuxième succès de la saison, le premier remontant au... 17 septembre à Angers (0-1).

« Cette victoire fait du bien à la tête, explique celui qui a disputé près de cent matches sous le maillot du Racing. Elle montre que le travail porte ses fruits. On était dans l’optique de gagner un match. Maintenant, on est dans l’optique d’en gagner un autre. »

Il ne s’agira pas pour lui de faire dans les sentiments. Sa belle-famille a beau être strasbourgeoise, Renaud Cohade n’est pas loin de considérer la victoire comme impérative, demain.

« Si on est dernier, ce n’est pas par hasard, considère-t-il. Et dans notre situation, on n’a pas le choix. On a l’espoir d’avoir débuté une série. »

L’identité de l’adversaire importe peu. Encore que la forme du Racing n’est pas faite pour le rassurer : « Les Strasbourgeois sont dans la dynamique de la montée, ils mettent beaucoup d’envie et de détermination dans tout ce qu’ils font et jouent en équipe, avec un beau visage. Ils ont le vent en poupe. »

Alors que le Racing affiche une santé éclatante, bien assis sur sa série de trois victoires, la bande à Frédéric Hantz, le successeur de Philippe Hinschberger, affiche un bilan famélique.

« On ne se projette pas plus loin que le match à venir, indique celui qui est proche de la barre des 300 matches en élite. On ne doit penser qu’aux duels à gagner, aux courses, à garder un état d’esprit irréprochable. Il nous a souvent manqué quelque chose jusqu’ici. Là, il faut que tout le monde soit au diapason pour arriver à plus de dix points à mi-parcours. » Un maintien aurait quelque chose d’improbable pour une équipe qui n’a récolté que deux points en huit matches disputés à domicile.
« La pression, on l’a à chaque match »

Mais l’Ardéchois de naissance, formé à Bordeaux, qui a vécu l’essentiel de sa carrière en mode septentrional – du Racing à Metz, en passant par Valenciennes et Saint-Étienne –, veut y croire avec une certaine conviction. La place des Ciels et Blancs comme celle des Grenats se situe en Ligue 1, à ses yeux.

« Déjà, c’est bien que ce Metz-Racing se dispute dans le cadre de la Ligue 1, parce que ce sont quand même deux clubs qui font un peu le yoyo mais qui savent se relever, note-t-il. En fait, ils ont pas mal de similitudes. Il y a de la ferveur, les deux villes ont un vrai potentiel quand on voit l’amour qu’elles vouent pour le foot. »

En ce moment, à Saint-Symphorien, c’est de l’amour vache : « C’est vrai, les supporters sont fâchés. Mais s’ils sont fâchés, c’est bien qu’ils sont passionnés », dit-il.

Le FC Metz n’a pas gagné le moindre match chez lui depuis le début de saison et la pression risque d’être palpable sur les bords de la Moselle, demain. « Quand on est dernier, de toute façon, la pression, on l’a à chaque match parce qu’on sait qu’à chaque faux pas, l’écart peut s’agrandir », conclut-il. Il n’est assurément pas dans les intentions du Racing d’accéder aux vœux de son ancien maître à jouer.


19 Déc 2017 6:33
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14120
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Au bord du désespoir
Auteur d’un début de saison catastrophique, le FC Metz n’est pas loin, dès la mi-parcours, d’avoir enterré ses espoirs de maintien.
La colère gronde et le rouge, plus vif que le Grenat, est mis. Le FC Metz a battu quelques records catastrophiques depuis août et sa défaite initiale face à Guingamp à domicile (1-3).

Demain, à Saint-Symphorien, les joueurs de Frédéric Hantz sont sommés de ne pas faire vivre à leurs supporters un nouveau camouflet. Entre Strasbourgeois et Messins, tout du moins dans l’environnement de leurs clubs phare, l’hostilité ne date pas d’hier.
Arrêté préfectoral

La Horda Frenetika, le collectif de supporteurs qui s’était tristement illustrée la saison passée en jetant un pétard sur le gardien lyonnais Anthony Lopes, n’a pas manqué hier de faire une piqûre de rappel aux porteurs du maillot grenat.

Une grande banderole s’affichait sur le chemin entre les vestiaires et le terrain d’entraînement : « Derby, un seul mot d’ordre victoire ».

Si on peut toujours chipoter sur la notion de derby (*), les plus enragés des deux camps attendent ce match avec une pointe d’enfièvrement. La préfecture de Moselle en a bien conscience et a limité le contingent de suiveurs strasbourgeois à 600, tous encadrés.

Côté messin, il s’agit de se rattraper à la moindre branche. Elle a peut-être fleuri depuis une dizaine de jours. En deux matches, face à Rennes (1-1) et à Montpellier (1-3), les Grenats ont doublé leur capital, passant de 4 à 8 points. Les dix points de retard sur le 18e , futur barragiste, continuent de ressembler à un gouffre, mais… « Il y a beaucoup de matches où on pouvait espérer mieux, comme face à Troyes (0-1) ou à Nantes (1-0) , souligne le capitaine Renaud Cohade. Souvent, on n’a pas eu un groupe au complet non plus. »

Objectivement, le FC Metz est surtout coupable d’un retard à l’allumage. « Le recrutement a été extrêmement tardif avec des joueurs comme Emmanuel Rivière ou Mathieu Dossevi qui ont signé dans les dernières heures du mercato, constate Jean-Sébastien Gallois, confrère qui suit le club au quotidien pour le Républicain Lorrain. Et l’effectif a perdu quelques hommes forts comme Simon Falette ou Ismaila Sarr. On a l’impression que tout n’avait pas été anticipé. »

La direction a déjà actionné le siège éjectable de l’entraîneur, en octobre, quand Philippe Hinschberger a cédé sa place à Frédéric Hantz. La courbe des (mauvais) résultats n’a pas été significativement redressée.

« Dans le contenu, l’équipe ne présente pas un visage catastrophique, poursuit Jean-Sébastien Gallois. Elle était même supérieure à son adversaire lors de défaites qui ont marqué les esprits, comme face à Lille (0-3). »

Après presque cinq mois de compétition, la messe n’est toutefois pas loin d’être dite. Le club semble promouvoir quelques jeunes pousses susceptibles d’incarner l’avenir, à l’image de Vahid Selimovic ou Nicolas Basin, présents samedi dernier à Montpellier. En l’emportant demain à Saint-Symphorien, le Racing ne serait pas loin de verrouiller l’ascenseur vers la Ligue 2 de son voisin lorrain.

(*) Un derby oppose, au sens propre, deux clubs d’une même ville alors que plus de 160 kilomètres séparent Strasbourg de Metz.


19 Déc 2017 6:35
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14120
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Bonnefoi et Martinez titulaires à Metz
Thierry Laurey l’avait laissé entendre dès samedi après le succès contre Toulouse à la Meinau (2-1). L’entraîneur du Racing l’a confirmé hier midi à la sortie d’un entraînement qui, pour cause de neige, s’est de nouveau déroulé sous la halle couverte du centre de formation : Landry Bonnefoi (ci-dessus) titulaire samedi contre le Téfécé (2-1), gardera encore la cage demain (20h50) à Metz.

« Pour les gardiens, on est au même point qu’avant Toulouse : Bingourou (Kamara, l’habituel titulaire écarté des terrains depuis plus de quinze jours pour une tendinite au genou) et Alexandre ne sont pas opérationnels. C’est le dernier match de l’année. Avec Alex, pour qui j’estime qu’il y a un doute, on ne va pas prendre de risque, car Dijon arrivera vite ensuite (le dimanche 7 janvier à 14h15 à la Meinau en Coupe de France, un match que les Racingmen devraient aller préparer en Espagne lors d’un stage de quelques jours). Landry jouera à Metz. »

Le technicien a aussi tranché pour le poste de latéral gauche que laisse vacant Ernest Seka, suspendu à Saint-Symphorien : Pablo Martinez, qui n’a plus joué depuis le 16 septembre à Monaco à cause d’une fissure au tendon d’Achille gauche, sera aligné face aux Grenats.

Thierry Laurey espérait lui donner un peu de temps de jeu contre Toulouse. Il n’en a pas eu le loisir. « Si on avait marqué le troisième but et si on s’était rendu le match plus facile, j’aurais pu faire entrer Pablo. Mais ça ne m’ennuie pas qu’il n’ait pas joué du tout depuis trois mois. Certes, ç’aurait été mieux s’il avait eu un peu de temps de jeu. Certes, il n’est pas à 100 %. Mais il a repris avec le groupe depuis un bon moment. Nous n’avons qu’un poste à modifier pour y faire jouer quelqu’un qui y a déjà évolué. Ce n’est donc pas un problème. On sait que Pablo a un mental fort. On n’a aucun doute sur lui, comme on n’en avait pas sur Landry. Je n’ai pas d’inquiétude. »


19 Déc 2017 6:37
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 10925
Localisation: HAGUENAU
pekser a écrit:
Je dis méfiance pour ce match . Après ce match, très important pour la suite, on pourra se faire une vraie opinion sur la valeur de l'équipe. En effet rien ne sert de battre Paris et Bordeaux si au final on perd contre le dernier.


déjà dit , en faisant abstraction du match de Paris et de Bordeaux qui sont des points bonus, mais je n'oublie pas ceux qu'on a perdu par ailleurs contre Amiens, Nantes et Caen ;)


19 Déc 2017 10:28
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14120
Localisation: Dorlisheim
Battre Paris a fait un bien fou à l'équipe, c'est bien cette victoire qui a remonté le moral de la troupe et donné cette envie de se surpasser contre Bordeaux et Toulouse, Metz pour moi et un match piège, car avec le match nul plus cette victoire, Metz a surement repris à croire au maintien et cela se passera par une victoire contre le racing, car si Metz perd ce match le doute s'installera à nouveau dans leur tête je ne sais pas encore quel pronostique faire, match nul ou quand même donné le racing gagnant .?


19 Déc 2017 12:15
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Oct 2003 2:44
Messages: 6243
Localisation: La Garenne Colombes (92)
Au grand max je vois un nul mais à mon avis on va perdre.

_________________
30/10/09 Ca y est le racing est en national
06/01/10 Euh c'est peut être la CFA
Mais heureusement sur FM 2010, on peut jouer de la CFA (même CFA 2, les gars on peut faire mieux!!)
Bon ça y est les conneries sont finies on est en L1!!!!!!!!!!!!!!!!!!


19 Déc 2017 12:16
Profil ICQ
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14120
Localisation: Dorlisheim
pekser a écrit:
Tout sauf une victoire contre le dernier devra être considéré comme une défaite. En effet rien ne sert de battre Paris et Bordeaux si au final on perd contre le dernier.


Je ne suis pas d'accord pekser, gagné contre Paris était la cerise sur le gâteau et Bordeaux était dans cette euphorie, perdre contre Metz ne sera pas une honte, car eux se batte pour le maintien, nous aussi mais depuis ses victoires dans un autre contexte, enlève ses neuf points et tu verras où on serait aujourd'hui, car sans ses victoires le racing n'aurait pas gagné contre Toulouse


19 Déc 2017 12:49
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 8:21
Messages: 15481
Localisation: Saujon (17)
Exactement !
Le Racing reste le promu qui joue chez un adversaire qui vient de gagner à Montpellier et qui joue sa peau....Je signe pour un nul. Une victoire serait génial évidemment ;)

_________________
Vade retro Rudi Garcia...bouh t'es moche quand tu chouines


19 Déc 2017 13:29
Profil
Entraineur jeunes@Staff
Entraineur jeunes@Staff

Inscription: 13 Aoû 2013 16:21
Messages: 1469
Effectivement la victoire contre le PSG a fait un bien fou et a servi de déclic. Mon jugement est altéré par la passion pour le Racing et aussi la répulsion ( je sais le mot est fort mais à mon âge on a du mal à se corriger ) que m'inspire le FC Metz.
Ca peut paraître bizarre venant d'un né-mosellan mais j'ai de bonnes raisons principalement liées au contexte culturel, notamment linguistique. Lors de mon activité professionnelle passée j'ai côtoyé beaucoup de messins, je n'en garde pas un souvenir impérissable. La suffisance et le mépris qu'ils affichent à l'endroit des " boches " de Moselle-Est sont particulièrement
choquants pour ne pas dire plus. Il faut savoir que Metz s'est toujours considérée comme étant la seule ville qui représente la France en Moselle, les autres n'étant que des " ratachées malgré elles ". Je n'ai jamais ressenti cet ostracisme à Strasbourg où je peux librement m'exprimer en " platt ".
Pour moi les matches contre Metz ont un goût particulier ( de revanche ? ) que je voudrais ne pas être amer demain. Sur ce je me sers un "amer" en espérant qu'on les enverra définitivement en L2, là où est leur place. " Glück auf " au Racing et vive le francique et bien sûr l'alémanique.


19 Déc 2017 17:27
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 100 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com