Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 22 Jan 2018 13:18



Répondre au sujet  [ 133 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14  Suivante
 [17/18] 13ème J: Strasbourg / Rennes - 2/1 
Auteur Message
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 15:00
Messages: 6239
Localisation: Mulhouse
FM17 a écrit:
Chapron l'arbitre ce soir ?? Il y aura au moins un rouge et un pénalty mais pour qui ??? Cet arbitre ne supporte pas de ne pas avoir un rôle important dans le scénario d'un match...
Je tolère les erreurs d'arbitrage mais pas les attitudes insupportables de certains hommes en noir comme cet arbitre !


Bien vu pour le rouge :lol: Même si pour le coup il pouvait difficilement faire autrement vu l'attentat :pan:


18 Nov 2017 22:16
Profil
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 16 Juin 2005 7:46
Messages: 1699
Localisation: Strasbourg
Ouf ouf ouf !!!!


Purée , quel stress ces matchs du Racing.

Vivement l'hiver, parce que la saison des vendanges est trop longue à mon goût en Alsace. Encore un match qui aurait dû être plié à la mi-temps , encore un match où on peut se faire punir sur les 2-3 uniques occasions adverses faute à notre défense fébrile et techniquement incapable de se sortir d'un pressing haut.

Conclusion : vite un DC et un vrai buteur au mercato. Même en prêt

- Kamara, bon match notamment un centre tir bien cherché au sol. Très sûr dans ses prises de balle mais relance toujours médiocre.
- Seka va s'imposer en défense centrale à la place de Salmier avec des prestations de plus en plus abouties à un poste totalement incongru pour son gabarit, sa technique réduite et son pied gauche inexistant. Mais une envie indéniable. Ah s'il avait un pied gauche.
- Lala, indispensable. Vraiment indispensable
- kone, très très bon ce soir.
- salmier, toujours pas au niveau, mais il y avait du mieux

On sent que nos défenseurs ont travaillé leurs basiques controle/passe, il y avait enfin du mieux de ce côté là.

- aholou, excellent, tout aussi indispensable que Lala, capable d'éliminer sur un contrôle et d'enchaîner. Ah s'il avait parfois plus de solutions autour de lui.
- Martin, pas trop visible mais énorme travail de sape et de harcèlement. Il se trouvait parfois devant nos deux attaquants pour faire le pressing.
- Lienard, très bon match ce soir. Son entente avec Seka devient intéressante. Il ne sera néanmoins jamais un ailier de débordement par manque de vitesse et de percussion (Bon je radote). Mais un vrai bon match ce soir.
- Goncalves, aie, j'espère que sa blessure n'est pas trop grave. Vu ses étirements sa ressemble à une contracture à l'aine (j'espère pas aux adducteurs, ou à une pubalgie débutante). Un chien dans un jeu de quilles (je l'adore pour ça) et là aussi un beau début d'entente avec Lala sur le côté droit.

Ça va être dur de déloger ce quatuor du milieu.

- Bahoken, il avait pas déjà raté l'immanquable contre Marseille ??? Certes, il y a de l'envie, de la puissance, du retour défensif, mais en L1 on n'a plus le droit de rater (assez) systématiquement l'immanquable devant le but adverse.
- Blayac, oui on l'aime pour l'ensemble de son œuvre et son histoire au Racing. Mais bon, il n'a (plus) le niveau.

- Grimm, pas au niveau des 4 titulaires du milieu pour l'instant, même lorsqu'il rentre en jeu. Dépanne au mieux.
- Sakho et Saadi trop courts pour vraiment les évaluer. Juste un doute de plus en plus énorme sur Saadi.


3 points qui font du bien néanmoins


18 Nov 2017 22:37
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 13166
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Un bol d’air frais
Par une température très fraîche, le Racing s’est offert une bouffée d’oxygène hier soir à la Meinau en dominant un Stade rennais qui restait sur quatre succès toutes compétitions confondues, mais a été réduit à dix à la 63e. Sa troisième victoire de la saison l’extrait de la zone rouge.
Trois mois. Et même un peu plus. Trois mois et des poussières que le Racing attendait sa deuxième victoire à domicile, lui qui, dès la 2e journée le 13 août, avait profité, à 0-0, de l’expulsion justifiée du gardien lillois Mike Maignan à la 63e pour balayer le LOSC de Marcelo Bielsa (3-0).

Hier, il menait déjà 1-0 lorsque le milieu rennais Morgan Amalfitano a été exclu, à la même minute exactement, de façon bien plus discutable.

Mais le résultat a été le même : un succès 2-1 qui lui permet de s’extirper de la zone rouge, un point devant Lille et Amiens qui s’affronteront lundi à la Licorne en match en retard.
L’avertissement lancé par le grand avant-centre ne va pas rester sans suite

La veille devant la presse, Thierry Laurey avait invité son équipe « à ne pas partir la fleur au fusil ». Entrés pied au plancher dans la partie, les “Bleus” vont vite se rendre compte que les recommandations de leur coach n’étaient pas superflues.

Car si Jérémy Blayac, Stéphane Bahoken, associés comme supposé en attaque, et leurs comparses ont pris le taureau rennais par les cornes, ce dernier n’a pas l’intention de se laisser transpercer par les banderilles alsaciennes sans donner quelques ruades.

Le “bison” Bahoken a d’entrée donné le ton d’une reprise instantanée du droit après un centre en retrait de son compère. Mais la poigne et la pogne solides de Koubek ont détourné le ballon en corner (1re ).

Le Racing appuie là où ça fait mal, par un excellent Seka dont la tentative lointaine est involontairement détournée par Mexer d’un bras collé au corps (13e ) ou Blayac, gêné dans sa volée par le portier tchèque (24e ).

L’avertissement lancé par le grand avant-centre ne va pas rester sans suite.


Petite erreur, lourde conséquence : sur une touche qui aurait dû être rennaise après un dégagement de Mexer dans le mollet de Gonçalves, le ballon est renvoyé plein axe par la défense bretonne. Seka ose une reprise de 30 mètres, interceptée par Blayac, couvert aux 16 mètres.

D’une frappe en pivot du gauche, l’ex-Angevin ouvre son compteur buts pour sa première titularisation de la saison en Ligue 1.

Un “pétard” de Lienard à 25 bons mètres (35e ), puis une “torpille” à bout portant de Bahoken (44e ), tous deux repoussés par le monolithique Koubek, auraient pu donner aux “Bleus” un avantage plus consistant à la pause. « On aurait pu marquer un peu plus en première mi-temps et être tranquilles plus tôt », regrettera d’ailleurs Thierry Laurey.

Ce n’aurait en effet pas été du luxe. Et les joueurs de Sabri Lamouchi vont se charger de leur rappeler dès la reprise.

Libre de ses mouvements, Hunou arme une “fusée” du droit qui fracasse la transversale d’un Kamara battu (47e ).
Des faits de jeu enfin favorables

Mais le nouvel élan de Rennes va être brisé net par la sévère décision d’un Tony Chapron fidèle à sa réputation. En retard, Amalfitano crochète Lienard le long de la touche dans le camp alsacien. La faute de l’ex-Marseillais est évidente, le carton rouge dont il écope, beaucoup moins. Le coach strasbourgeois le reconnaît : « L’expulsion me paraît un peu dure. »

Les Racingmen, qui ont souvent pesté contre les faits de jeu défavorables, ne pourront cette fois pas s’en plaindre.

À 11 contre 10, ils vont porter ce qu’ils croient être l’estocade à la 82e sur un centre subtil du gaucher Lienard et une tête impeccablement décroisée de Bahoken, déjà buteur contre Saint-Étienne en Coupe de la Ligue.

Mais rien ne sera décidément donné au promu alsacien. À la 88e , Hunou exécute Kamara d’un extérieur du droit sous la barre et fait trembler la Meinau et l’entraîneur bas-rhinois.

« Heureusement qu’il ne restait que quelques minutes, respire ce dernier. Par moments, on manque d’expérience dans la gestion des matches. Quand tu mènes 2-0 contre une équipe à dix, il n’y a aucune raison de s’exposer, de se mettre le feu et en danger. Cette fois, il n’y a pas eu mort d’hommes. Ce succès nous permet d’avancer. »

La troupe de Thierry Laurey saura de fait se prémunir d’un vilain coup de froid. Avec 13 points en 13 journées, elle s’offre juste une bouffée d’air frais.


19 Nov 2017 5:38
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 13166
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
THIERRY LAUREY, entraîneur du Racing : « On a fait un match à l’image de ceux qu’on a faits depuis ...
THIERRY LAUREY, entraîneur du Racing : « On a fait un match à l’image de ceux qu’on a faits depuis le début, même s’il y a eu un peu plus de déchets dans le jeu. Je voulais qu’on pratique du jeu vers l’avant, de façon cohérente. Mais à la maison, avec le public derrière nous, tout le monde croit qu’il faut qu’on parte vers l’avant inconsidérément. J’aimerais que par moments, on se calme un peu, qu’on reste bien positionnés. On a parfois laissé aux Rennais réduits à dix des situations favorables qui n’auraient pas dû exister. »

SABRI LAMOUCHI, entraîneur de Rennes : « À la mi-temps, j’ai dit à mes joueurs qu’on était très chanceux et très heureux de n’être menés que d’un but. Notre deuxième mi-temps a été beaucoup plus cohérente, consistante, je n’ai pas grand-chose à reprocher à mes joueurs. Strasbourg mérite sa victoire pour avoir dominé la première mi-temps, même si, en deuxième, ç’a été l’inverse. »

ERNEST SEKA, défenseur du Racing : « C’est clair que c’était important de prendre les points à domicile. Ça fait un moment qu’on l’attendait. Après l’expulsion, inconsciemment, on s’est peut-être un peu relâché. Mais ce qui prime, c’est la victoire. C’est bien que nos deux attaquants aient marqué mais c’est le collectif qui prime. »

KENNY LALA, défenseur du Racing : « C’est une belle victoire. On a fait une très belle première mi-temps, une deuxième plus moyenne. L’essentiel, c’est les trois points. Derrière un match compliqué, à Troyes, il fallait se relever. Je ne suis pas satisfait de ma partie personnellement, mais j’ai l’habitude de me remettre en question. À Saint-Étienne, il va falloir aborder la rencontre avec le même état d’esprit. »

STÉPHANE BAHOKEN
, attaquant du Racing : « Sur la première action, le gardien l’arrête. Sur la deuxième, le gardien l’arrête. Mes coéquipiers m’ont encouragé et je marque finalement un but important pour l’équipe. On sortait d’un 3-0 et cette victoire redonne de la confiance, du peps. Ça va relancer la machine. On a eu la domination globale sur la rencontre. Avec Jérémy, on montre qu’il y a de la concurrence et que notre travail à l’entraînement porte ses fruits. »


19 Nov 2017 5:41
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 13166
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Tous au niveau
Si le Racing s’est construit un succès mérité hier face à Rennes, c’est parce que toutes ses individualités ont joué leur rôle avec inspiration, certains étant même les auteurs d’une production majeure. Pas nécessairement les plus attendus.
K AMARA (6). – Un centre vicieux et une frappe cadrée de Brandon lui ont rappelé que sans un bon gardien, en Ligue 1, on ne peut pas aller bien loin. Et il a été bon et le Racing peut voir plus loin.

LALA (5). – Un peu de déchet pour entamer son match et une confrontation directe avec Brandon, le plus virevoltant des Rennais, ont dressé un tableau compliqué pour lui individuellement. L’ancien Lensois a eu le mérite de ne pas en faire trop alors qu’il avait déjà beaucoup à faire.
Troisième passe décisive pour Lienard

SALMIER (5). – Ses relances n’ont pas toujours été inspirées, mais il a su se recentrer sur ses principales tâches pour mettre sous l’éteignoir les attaquants rennais, au final, discrets.

KONÉ (7). – Le capitaine a fait preuve d’autorité dans ses interventions et ses sorties, balle au pied, ont vraiment rassuré.

SEKA (7). – L’ancien capitaine, dont le positionnement continue toujours de surprendre, a été plutôt épatant sur son côté gauche où Hunou et Traoré ont eu du fil à retordre. Auteur de montées opportunes, il est à l’origine, même involontairement, du premier but. Convaincant.

GONÇALVES (6). – Mordant dans les premiers duels et offrant la solution à droite, l’ancien Lavallois a été partout et souvent dans les bons coups comme sur ce centre, juste avant la pause, qui a donné lieu à l’énorme occasion de Bahoken (44e ). Sa partition s’est achevée avant l’heure puisque touché à la cuisse gauche. Remplacé par Grimm (58e ).

AHOLOU (5). – Le milieu défensif a veillé à l’équilibre collectif, écopant lorsque le besoin se faisait sentir derrière tout en s’essayant à quelques rushs pour repousser le danger, péchant néanmoins sur quelques transmissions. Remplacé par Saadi (87e ).

MARTIN (5). – L’électron libre n’a pas fait d’étincelle, mais s’est efforcé de gérer les flux dans le bon sens du courant et s’est décarcassé quand il s’est agi de préserver l’avance strasbourgeoise.

LIENARD (6)
. – Un coup de “tatane” dont il a le secret au terme d’un slalom (34e ) a enjolivé sa première partie de rencontre moins étincelante que la seconde car l’ailier est monté en régime, au point de réussir une troisième passe décisive dans sa saison.

BLAYAC (6). – S’il n’a plus ses jambes de 20 ans, l’expérimenté attaquant a été l’auteur de quelques appels, conclus de bons centres pour mettre la défense bretonne sur le grill. Et puis, il a inscrit le but qui a matérialisé la tendance favorable au Racing, son 28e sous la tunique alsacienne.

Si quelques contrôles élastiques et glissades ont (un peu) gâché, Blayac a montré qu’il avait de forts jolis restes. Remplacé par Sacko (81e ).

BAHOKEN (6). – Avec une première tentative cadrée après moins d’une minute de jeu, il a évidemment une certaine responsabilité dans le bon début strasbourgeois. L’ancien Niçois a été parfois surpris en position de hors-jeu, mais son harcèlement de la défense rennaise a été judicieux. Et il s’est illustré en marquant de la tête, mettant une fin quasi-définitive au suspense.


19 Nov 2017 5:44
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 13166
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le retour des “BB flingueurs”
Grands artisans du retour du Racing dans le monde pro, Jérémy Blayac et Stéphane Bahoken avaient un peu disparu de la circulation en Ligue 1. Hier soir, ils ont frappé un grand coup, y allant chacun d’un but précieux.
C’était le 2 mai 2010, au stade de la Libération de Boulogne-sur-Mer. Ce jour-là, face à Nice, Jérémy Blayac inscrivait son sixième but de la saison en Ligue 1. Le grand attaquant (1,87 m) était alors loin d’imaginer que ce serait le dernier avant… sept ans et demi.

Il est vrai que les aléas d’une carrière mouvementée l’ont durablement éloigné de l’élite française. De Tours à Strasbourg, en passant par Angers, il a ensuite fait vibrer les filets de Ligue 2 – 47 réalisations –, sans plus avoir l’occasion de retrouver la lumière des sommets.

Et ce n’est pas en débarquant au Racing alors en National, à l’hiver 2015 sous forme de prêt, que cette perspective était réaliste. L’Aveyronnais de naissance avait été recruté pour ramener le club dans le monde pro, pas pour renouer le fil de son histoire personnelle débutée du côté du Téfécé à l’âge de vingt ans.

Oui, mais voilà, Blayac est plutôt du genre obstiné. Ses 27 buts, entre National et Ligue 2, ont grandement participé du renouveau bleu.

Et avec l’expérience de ses 34 ans, il ne s’est pas offusqué de prendre place sur le banc, se contentant jusqu’à hier soir d’une heure et quart de jeu en quatre apparitions.

Stéphane Bahoken, de neuf ans son cadet, a connu une traversée du désert forcément moins longue. Mais ses deux seuls buts en Ligue 1 – un doublé avec Nice contre Montpelier en mars 2013 – étaient aussi un peu datés.

En l’absence de Da Costa et de Terrier, le duo a été reconstitué hier soir. Il a fallu attendre 55 secondes pour le voir se mettre en évidence : un centre de Blayac est repris par Bahoken au premier poteau, mais Koubek détourne en corner.

La charnière rennaise, composée de Sitoe et Gelin, surveille les deux hommes comme le lait sur le feu. Mais à la 28e , sur une tentative improbable de Seka de très loin, qui se transforme en passe décisive, Blayac contrôle tranquillement et frappe en pivot. Le gardien tchèque est battu. La joie de l’avant-centre est à l’image de son attente : immense.

Avant la pause, on retrouve encore la paire, avec Blayac dans le rôle de passeur involontaire – reprise manquée sur un centre de Gonçalves – et Bahoken dans celui de finisseur.
Du banc, Blayac bondit comme un cabri

Las, la reprise du droit du natif de Grasse n’est pas assez appuyée pour tromper Koubek…

Alors que Blayac a déjà quitté la pelouse sous l’ovation de la Meinau, à dix minutes du terme, Bahoken s’offre à son tour un grand frisson en prolongeant de la tête un superbe centre de Lienard (82e ). Du banc, Blayac bondit comme un cabri.

Ce but s’avère d’autant plus précieux qu’un relâchement permet à Hunou de réduire le score en fin de match. Mais les “BB flingueurs” du Racing avaient auparavant sévi. « Je n’étais pas inquiet, en ce qui les concerne, apprécie Thierry Laurey. Ils avaient répondu présent en Coupe de la Ligue contre Saint-Étienne. Le petit plus, c’est d’avoir marqué un but chacun. C’est bon pour la confiance, ils ont été utiles à l’équipe. » Suffisamment pour permettre au peuple bleu de respirer.


19 Nov 2017 5:47
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 13166
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Au revoir, Steven !
Dans une Meinau copieusement garnie, le Racing a honoré avant le coup d’envoi la mémoire de l’un de ses enfants, Steven Keller, emporté le 30 octobre par une longue et cruelle maladie. Celui qui avait pris une part active à la reconstruction dès 2011 n’avait que 25 ans.

En plus de jouer le rôle de grand frère avec la réserve ces dernières années, il était devenu formateur aux côtés de François Keller. Une minute d’applaudissements a été observée à sa mémoire avant le coup d’envoi. Les “Bleus” ont porté durant la rencontre des maillots floqués dans le dos de “Steven”. Le kop a de son côté longuement scandé son prénom et déroulé une banderole, au cœur d’un grand tifo noir, en adaptant le slogan du club à ces circonstances douloureuses : « Nous ne sommes pas onze, mais des milliers à te pleurer. Repose en paix, Steven. » Vraiment émouvant !
Othon, première

Présent pour la première fois cette saison sur une feuille de match officielle chez les pros à l’occasion du 16e de finale de la Coupe de la Ligue contre Saint-Étienne le 25 octobre (1-1, 5-4 aux tirs au but), Quentin Othon est apparu hier soir parmi les 18 noms couchés par Thierry Laurey pour la réception de Rennes en Ligue 1.

L’ancien milieu défensif, revenu au Racing en septembre 2016, après la fin de son contrat à Troyes, pour encadrer la réserve avec une licence amateur, a été préféré au jeune Anthony Caci, finalement 19e.
Les anciens s’associent

L’association des anciens joueurs du Racing, qui, aussi étonnant que cela puisse paraître, n’existait pas, a été portée hier sur les fonts baptismaux en assemblée générale constitutive. Elle est présidée par Léonard Specht, le défenseur international champion de France 1979 et ancien – éphémère – coach et président du club bas-rhinois. Une quarantaine de ‘’vieilles’’ gloires du RCS, pas si vieilles que ça d’ailleurs pour certaines, à l’image de Corentin Martins, David Zitelli, Cédric Kanté, Ali Mathlouthi, Danijel Ljuboja, Régis Dorn, Nicolas Puydebois ou Guillaume Lacour (nos excuses aux plus anciens que l’on ne peut pas tous citer ici), a été présentée et ovationnée à la mi-temps.


19 Nov 2017 5:50
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 7:21
Messages: 14840
Localisation: Saujon (17)
Très importante victoire du Racing à défaut d'être le match le plus abouti visiblement mais on s'en fout c'est ce qui différencie ma passion de supporter (le Racing) et ma passion du foot (EDF, autres championnats).
Comme escompté, espéré voire envisagé l'arrivée de Lamouchi a permis au Racing de stopper la série de 4 victoires de Rennes ... C'est aller vite en besogne évidemment (voire un brin provocant) mais je suis septique sur cet entraineur au charisme d'huître. Avec un peu de recul faut avouer aussi que Rennes était amputé de Sarr, Khazri et Bourigeaud 3 de leurs meilleurs joueurs.

Pas de top/flop puisque je n'ai pas vu le match. J'ai un peu tout lu et entendu (un supporter du Racing sur RMC hier vers 23h). Visiblement nos vieux briscards ont été au RDV (Seka et Lienard notamment) et nos attaquants versus nationaux ont marqué malgré du déchet...Que demander de plus ? Une victoire qui nous rapproche du maintien :lol:

_________________
"Ginestet m a tuer..."


19 Nov 2017 7:11
Profil
Aspirant@Pro
Aspirant@Pro

Inscription: 18 Sep 2016 20:32
Messages: 130
Dropsy a écrit:
Ouf ouf ouf !!!!

- Blayac, oui on l'aime pour l'ensemble de son œuvre et son histoire au Racing. Mais bon, il n'a (plus) le niveau.



3 points qui font du bien néanmoins



Blayac, premiere titularisation, premier but, sans oublier quelques belles remises ( centre sur Bahoken des la premiere minute ).
Pour toi,il n'a peu etre pas le niveau, moi son apport me suffit largement.
Heureusement que Laurey a vu clair au bout de 6 mois la saison dernière, Blayac a jouer un rôle décisif dans la montée du club.

Pour en venir au match, ces trois points font un bien fou bien sur.
Quand on voit la prestation de nos joueurs, je parle des anciens de la maison, on ne peut être que fier.
Liénnard énorme hier soir.


19 Nov 2017 9:10
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 12:10
Messages: 9569
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
match d'un niveau technique affligeant (des 2 côtés!) pour la L1, surtout la première mi temps...

sinon mêmes observations que dropsy sur ce match, hormis pour salmier que je trouve toujours en dessous de tout.... il rate toutes ses relances, il n'est pas rapide, et il est encore coupable sur le but qu'on prend en étant hyper statique et ne surveillant pas le joueur qu'il doit marquer.

Très bon match de aholou/lala/liénard

Blayac/bahoken ont mis énormément d'envie et ça fait plaisir.... c'est suffisant pour jouer contre un Rennes comme ça, mais pas suffisant pour espérer être titulaire en L1.


19 Nov 2017 9:40
Profil ICQ
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 133 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com