Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 19 Aoû 2018 11:35



Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 97 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
 [17/18] 4ème J : Guingamp / Strasbourg - 2/0 
Auteur Message
Entraineur jeunes@Staff
Entraineur jeunes@Staff

Inscription: 13 Aoû 2013 16:21
Messages: 1469
Notelpats a écrit:
C'est de la mauvaise foi. Saadi montre de la volonté et de l'engagement, même s'il n'y a pas la réussite derrière. Là la rentrée de Lienard était juste dégueulasse, et était un manque de respect total au reste de l'équipe.


Pour te répondre et utiliser ton vocabulaire je dirai que la prestation de Saadi a été " dégueulasse " Tout est dans la mequre


28 Aoû 2017 4:33
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14290
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Vraiment pas payé
Au terme d’un match qu’il a maîtrisé aux deux tiers, le Racing rentre bredouille de son déplacement dans les Côtes-d’Armor où l’En Avant Guingamp lui a donné une leçon de réalisme. S’il n’y a pas de quoi paniquer, la bande à Laurey a quelques raisons de nourrir des regrets.
Pendant deux semaines, il ne faudra pas ressasser ces quelques centimètres qui ont manqué, ni replonger dans les affres de souvenirs douloureux.

Le Racing n’a pas joué en vert, hier. Le Roudourou n’a pas remis au goût du jour les fameux poteaux carrés de Glasgow, ceux de 1976 qui avaient conduit l’AS Saint-Etienne à l’échec en finale de C1 face au Bayern Munich. Mais la vérité du quatrième match de la saison a aussi dépendu de détails dans les Côtes-d’Armor.

La réussite a fui Aholou, Terrier et Sacko dans leurs tentatives les plus brûlantes lorsqu’ils ont trouvé les montants. Et plutôt que d’avoir la banane, les Strasbourgeois, ce matin, doivent quand même (un peu) songer à ne pas se gaufrer dans deux semaines, quand il s’agira d’accueillir Amiens pour la reprise du championnat.
« Victime du charme du football »

Il n’y a pas, non plus, de quoi tirer la sonnette d’alarme. Pendant une heure, le Racing a fait jeu égal avec son hôte breton. Il lui a même inspiré régulièrement de grosses angoisses. « On s’est créé suffisamment d’occasions pour être devant, a ainsi noté avec légitimité Thierry Laurey. On avait même une forme de maîtrise. »

Cela n’a pas été une démonstration de tous les instants. Certains Strasbourgeois ne sont pas encore à leur pleine carburation, notamment dans le cœur du jeu. Plutôt rassurant sur ses bases arrière, le Racing a su créer le danger par quelques éclairs dans le camp d’en face. Pour tout dire, l’En Avant en a franchement bavé pendant une bonne partie du match et Antoine Kombouaré, l’entraîneur guingampais, ne l’a pas nié.

« Il a fallu souffrir, on a fait de gros efforts défensifs, ce qui nous a conduits à être fébriles sur le plan technique, a jugé le Kanak. Strasbourg nous a posé d’énormes problèmes. »

Au retour des vestiaires, Kader Mangane et ses copains ont pu espérer poser la main sur le match. « À un moment, on a été peut-être trop joueur, considère l’entraîneur du Racing. Mais c’est parce que l’on sentait que l’on était bien dans le jeu. Il va surtout falloir être plus pragmatique. »

Guingamp, lui, l’a bougrement été. En apnée pendant quinze minutes, au retour des vestiaires, Jimmy Briand et ses coéquipiers ont touché le jackpot sur leur première incursion dans le camp alsacien après la pause. « C’est rageant, parce que cela intervient sur une action anodine alors qu’on était prévenu, ce n’est pas la première de Diallo, a encore indiqué Thierry Laurey. On n’a pas de réussite et puis, au final, on se retrouve victime du charme du football. »
« On n’est pas dans l’inquiétude »

L’ouverture du score a sonné la fin du bal, en provoquant une panne générale. Le Racing s’est éteint comme un portable laissé trop longtemps loin de son chargeur. La dernière demi-heure n’a pas vraiment entretenu l’espoir de repousser la perspective d’une deuxième défaite après celle, inaugurale, à Lyon.

« C’est l’histoire d’un match, a regretté Thierry Laurey. Il faut être capable de profiter de tes temps forts et de résister pendant tes temps faibles. » De temps forts, il n’y en a plus eu, sauf une tentative de Sacko, juste avant les dix dernières minutes.

La chronique d’un échec annoncé s’est conclue sur le second but breton. Du coup, avec quatre points en quatre matches, le bilan comptable est moyen. « Il va falloir être régulier tout au long de la saison, a relevé l’entraîneur strasbourgeois, qui ne se satisfait évidemment pas de la moyenne du mois d’août. Aujourd’hui, c’est rageant mais des choses se mettent en place, on n’est pas dans l’inquiétude. » Le Racing a, en fait, deux semaines pour effacer sa désillusion, relever la tête après une défaite dont il n’a pas à rougir mais seulement à retenir les cruels enseignements. Un simple revers immérité n’ouvre que rarement le chapitre d’une malédiction.


28 Aoû 2017 5:25
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14290
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Fracassés par les poteaux
Par Aholou, Terrier et Sacko, les Bleus ont touché du bois à trois reprises hier au Roudourou. Et le premier but guingampais les a laissés incrédules et – presque – sans réaction dans une fin de match frustrante.
Jusqu’à l’heure de jeu et l’ouverture du score, œuvre de Diallo, le Racing a cru en une issue heureuse en Bretagne. Mais son manque de réussite et un relâchement coupable l’ont finalement plombé.

❏ KAMARA (6). Sa première prise de balle très sûre au-dessus de plusieurs Guingampais sur un coup franc excentré de Salibur (8e ) a tout de suite rassuré sa défense. Ses deux parades devant Coco (12e et 17e ) ont confirmé que le portier alsacien était dans un bon jour, malgré une sortie un peu “olé olé” sur un nouveau coup franc de Salibur (31e ). Bingourou Kamara ne pouvait rien sur les buts guingampais, mais a encore sauvé la baraque une ou deux fois, comme sur ce duel gagné face à Salibur (84e ).
Martinez manque un but tout fait

❏ LALA (6)
. Tonique en phase offensive, concentré sur son rôle de latéral, l’ancien Lensois a accompli une première mi-temps de haute tenue, alors que Coco et Thuram se relayaient sur son flanc droit pour le mettre en difficulté. Son tacle décisif sur Salibur (58e ) était osé, mais maîtrisé. Sa couverture défensive a été efficace. Un peu cuit physiquement, il n’a pas eu les ressources pour stopper Benezet, passeur décisif sur le deuxième but.

❏ MANGANE (6). Le capitaine a un peu souffert face aux accélérations de Coco et Thuram, au point d’être averti dès la 29e après une charge sur ce dernier. Mais il a été impérial dans les airs, repoussant une quantité industrielle de ballons.

❏ SALMIER (5). Le défenseur s’est, comme souvent, attaché à rester sobre. Il a notamment enlevé de la tête un centre très dangereux de Salibur (26e ) et coupé un ballon en retrait de Deaux tout aussi menaçant (78e ). Mais son absence de prise de risques s’est aussi ressentie dans son apport offensif, quasiment inexistant.

❏ MARTINEZ (5). Il n’a pas passé un après-midi très confortable, surtout en première période, mais s’en est plutôt sorti avec les honneurs. Le latéral gauche aurait pu bonifier son match s’il avait attaqué plus franchement son ballon de la tête pour inscrire un but qui semblait tout fait (38e ).

❏ AHOLOU (6). Une bonne entrée en matière, plus de discrétion par la suite. Mais son volume de jeu et ses sorties de balle restent précieux. Il a été le premier Strasbourgeois à toucher du bois, sur un tir croisé du gauche à ras de terre dès la 5e. Relayé par LIENARD à la 72e .

❏ MARTIN (4). Le milieu, repositionné à la récupération depuis trois matches, a semblé moins en jambes qu’à Montpellier. Sa frappe cadrée détournée en corner par Kerbrat (55e ) et son centre parfait sur la reprise trop enlevée de Sacko (78e ) auraient toutefois pu faire basculer la rencontre.

❏ SACKO (5). L’ailier droit a traversé le match en ne l’influençant que trop rarement. Mais son éclair de génie de la 56e – un tir tendu sans contrôle de 40 m sur la transversale – méritait, pour la beauté du geste, un meilleur sort, comme sa volée de la 78e. Dommage ! Remplacé à la 81e par DA COSTA.

❏ CORGNET (4). Une belle ouverture pour Saadi, rattrapé à la 21e par Kerbrat, deux ou trois mouvements intéressants, mais au final, une performance assez neutre pour le meneur de jeu qui a parfois manqué de vitesse. Il a cédé sa place à GRIMM à la 59e .

❏ TERRIER (4). L’attaquant prêté par Lille a mis un quart d’heure à se mettre en évidence, sur un crochet côté gauche face à son vis-à-vis suivi d’un tir enroulé du droit pas assez appuyé. Averti à la 39e , il a souvent eu du mal à se situer, mais a donné en début de 2e période un aperçu de ses qualités, avec ce missile sur le poteau gauche (51e ). Il s’est ensuite éteint au fil des minutes.

❏ SAADI (5). L’avant-centre est toujours à la limite. Du hors-jeu s’entend. Et ses appels de renard sont extrêmement difficiles à juger pour les arbitres assistants et la défense adverse. Kerbrat l’a pourtant repris deux fois in extremis (16e , 21e ). L’international algérien a, sur certains coups, manqué d’un peu de promptitude, avant de disparaître après le repos.


28 Aoû 2017 5:28
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14290
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le fait du match Le vent a tourné
Servi par les circonstances contre Lille et à Montpellier, le Racing n’a pas été verni hier en Bretagne. Les Bleus considèrent qu’ils méritaient au moins un point.
Et pan, Aholou sur la base du poteau gauche à la cinquième minute ! Et re-pan, Terrier à mi-hauteur sur ce même montant gauche, mais de l’autre côté du terrain à la 51e ! Et re-re-pan, Sacko sur la transversale à la 56e ! Les poteaux du stade de Roudourou n’étaient pas carrés, contrairement à ceux de Glasgow un soir de finale de Coupe d’Europe des clubs champions perdue par l’AS Saint-Etienne en 1976.

Ce jour-là, les Verts avaient touché deux fois du bois. Et ça ne leur avait pas porté chance (défaite 0-1 face au Bayern Munich). Hier, le Racing a fait trembler trois fois les montants de Johnsson, avec encore moins de réussite.
« Ne pas tout ternir »


Contre Lille quinze jours plus tôt, l’expulsion du gardien nordiste Mike Maignan à 0-0 à la 63e avait favorisé ses desseins et facilité son succès (3-0). Puis l’autre samedi, le but valable refusé au Montpelliérain Giovanni Sio lui avait permis de ne pas rentrer bredouille de la Mosson (1-1).

Mais ce dimanche dans les Côtes-d’Armor, le vent breton lui a joué des tours. « On a fait le match qu’il fallait, mais on a manqué de réalisme et de chance, se désole le latéral gauche Pablo Martinez. Heureusement, on ne touchera pas les montants trois fois tous les week-ends. Il ne faut donc pas tout ternir. Dans l’ensemble, ce n’était pas mal. Mais quand on perd deux à zéro, on ne peut pas s’en satisfaire. »

Les Bleus ont ainsi quitté le Roudourou battus, mais pas abattus. Frustrés, mais pas dépités. Même le milieu guingampais Ludovic Blas leur témoigne de la compassion. « Strasbourg n’a pas eu beaucoup de chance. D’habitude, c’est nous qui en manquons. Je préfère ce soir être à notre place qu’à celle des Strasbourgeois. »
« On a vraiment manqué de réussite »

Les hommes de Thierry Laurey, eux, s’efforcent de faire contre mauvaise fortune bon cœur. Ils ruminent néanmoins leur frustration, leur mot le plus en vogue hier avant de monter dans le bus.

« Il y a beaucoup de frustration, oui, confirme le gardien Bingourou Kamara. Je ne sais pas si on peut appeler ça de la malchance, parce que je ne crois pas trop en la chance ou la malchance, mais c’est sûr qu’on a manqué de réussite. Ce qu’on a proposé était tout de même intéressant. Et malgré cette défaite, je ne me demande pas comment on va faire pour se maintenir. Je me dis au contraire que c’est encourageant et qu’il va juste falloir ajouter la réussite. »

Ce fameux « facteur réussite » évoqué par le défenseur axial d’En Avant Christophe Kerbrat, lucide et conscient « qu’il y a des jours comme ça où ça tourne dans notre sens ».

Pour le Racing, le vent a tourné dans le mauvais et le capitaine Kader Mangane en est secoué. « On a mis en place ce qu’il fallait pour faire un bon match et prendre des points. On a eu les occasions pour le faire. Malheureusement, nous avons frappé trois fois les montants. En plus, nous encaissons le premier but au moment où nous étions plutôt bien. On le sait : notre jeu consomme beaucoup d’énergie. Dans ces conditions, tu sais que si tu ne marques pas dans tes temps forts, ça peut devenir compliqué et t’exposer à ce qui nous est arrivé. »


28 Aoû 2017 5:31
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14290
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Thierry Laurey : « Quelquefois, ce n’est pas ton jour »
FATALISTES, MAIS PAS DÉFAITISTES, les Strasbourgeois ont déjà l’esprit tourné vers la réception d’Amiens le samedi 9 septembre (20h), avec un objectif : rebondir.

❏ Thierry Laurey, entraîneur de Strasbourg :
« Guingamp a peut-être eu de la réussite, mais n’a surtout pas pris de but. Quelquefois, ce n’est pas ton jour. Mais les garçons progressent. On va s’efforcer de trouver la meilleure formule. Il y a des pistes d’avenir. On a notamment montré qu’on était capable de se tourner vers l’avant. On avait gratté un point à Montpellier. On aurait aimé en gratter un ici. »

❏ Antoine Kombouaré, coach de Guingamp : « On décroche une très belle victoire face à une équipe encore sur la dynamique de sa montée et de son titre en Ligue 2. Est-ce le succès de l’expérience ? Peut-être. Les cinq ans en Ligue 1 font peut-être qu’on est un peu en réussite. L’important, c’était d’ouvrir le score. J’étais persuadé que celui qui y parviendrait gagnerait. »

❏ Pablo Martinez, latéral gauche du Racing : « Les Guingampais ont été très réalistes et il va nous falloir apprendre de ce type de match. Le premier but nous a coupé les jambes. Mais si à chaque fois qu’on prend un but, on s’écroule, ça va être compliqué d’exister dans ce championnat. La trêve internationale arrive au bon moment. On va recharger les batteries pour pouvoir repartir de l’avant contre Amiens. »

❏ Jean-Eudes Aholou,
milieu défensif strasbourgeois : « Nous avons manqué de réussite et d’efficacité devant le but. Nous sommes frustrés de rentrer chez nous sans point alors qu’on aurait pu en prendre trois, en tout cas au minimum un. Il faut continuer à bosser, être plus des tueurs. Mais il faut retenir le contenu. »


28 Aoû 2017 5:34
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2005 1:00
Messages: 6370
Localisation: Gingsheim
je n'ai pas encore vu le match, mais au vu des résumés des DNA et de vos commentaires et pour l'avoir suivi en pointillé en direct sur le site des DNA, j'ai l'impression que tout n'est pas à jeter loin de la.
au contraire, si nous marquons un seul des trois poteaux, le match était plié et Guingamp ne revenait plus.


28 Aoû 2017 6:11
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Aoû 2002 21:22
Messages: 12520
Localisation: Madrid
Ils fument quoi aux DNA ? Saadi mieux noté que Corgnet, Martin et Terrier alors qu'il a TOUT raté, et c'est pas faute d'avoir reçu des bons ballons !


28 Aoû 2017 8:01
Profil Site Internet
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 8:21
Messages: 15496
Localisation: Saujon (17)
FM17 a écrit:
Le match important sera celui de la 5è journée où le Racing recevra Amiens. Partir à Guingamp avec 4 pts au compteur permet de relativiser l'importance de ce match où le Racing jouera sans pression. Malheureusement on risque de souffrir avec le jeu rapide des guingampais (Coco, Briand, Camara voire Salibur...).


Je n'ai vu que des images mais je craignais le jeu rapide des guingampais sur les ailes et le premier but est ainsi arrivé (Salibur est sur l'action je crois...).
J'ai le bon score, maigre consolation. Le prochain est le premier choc de la saison face à une équipe amienoise (que je déteste) en confiance après sa victoire !

_________________
Vade retro Rudi Garcia...bouh t'es moche quand tu chouines


28 Aoû 2017 8:50
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 8:21
Messages: 15496
Localisation: Saujon (17)
télésupporteur a écrit:
j'espère avoir vu les dernières minutes de liénard en L1 :evil: :evil:

Ah non j'espère ne pas avoir raté son jubilé ! Parait que sa rentrée a été très moyenne ;)

_________________
Vade retro Rudi Garcia...bouh t'es moche quand tu chouines


28 Aoû 2017 9:01
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 16389
Localisation: Strasbourg
N'empêche ... si la frappe de Sacko de 40 avait été 5 cm plus bas il aurait mis un but de malade :extasy:

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


28 Aoû 2017 9:25
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.   [ 97 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot], PoY et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com