Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 28 Avr 2017 4:27



Répondre au sujet  [ 52 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 [16/17] 34ème J: Laval / Strasbourg - 1/2 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11432
Localisation: Dorlisheim
Avec le racing, ce n'est pas facile de faire un pronostique surtout à l'extérieur,depuis la 29e journée il n'ont pas perdu ,mais comme dit ,Laval avec le changement d'entraineur ,gagné contre Reims qui n'est pas rien ,peuvent donné des idées a Laval .


19 Avr 2017 14:34
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 10 Juin 2003 16:41
Messages: 2820
Localisation: WIEN
Citation:
pour ceux qui pensent que ce sera un match facile, détrompez vous


ce n'est pas ce que j'ai dis... :) match difficile en perspective mais le racing doit gagner ce match.

Faire nul chez le dernier...désolé ce n'est pas une bonne operation. Ca s'appelle limiter la casse...froler le blame......le minimum syndical.......

si le racing gagne les 2 prochains il pourra allez sans trop de pression à Lens.....

_________________
La L1 j y crois encore


19 Avr 2017 16:37
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 13:56
Messages: 10135
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
pour moi, match facile avec une victoire 3_1 du racing :idea:


19 Avr 2017 17:57
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 15190
Localisation: Strasbourg
J'ai pronostiqué le même score. Mais par contre pas avec un match facile.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


19 Avr 2017 20:44
Profil
Professionnel@Pro
Professionnel@Pro

Inscription: 13 Aoû 2013 16:21
Messages: 474
On se doit de gagner à Laval, comme dit " Alphons " c'est un minimum syndical.
Personnellement j'ai toujours pensé qu'on jouerait la montée. Keller a laissé croire le contraire tout en l'envisageant.
Il était dans son rôle. Je suppose qu'il a prévu la suite en bon gestionnaire qu'il est.
On a une chance de retrouver l'élite qui ne se représentera pas forcément la ou les saisons prochaines, autant la saisir.
Contrairement à nos adversaires directs nous ne rencontrons, hormis Lens, aucun autre prétendant à la montée.
C'est plus que jouable.


19 Avr 2017 22:55
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11432
Localisation: Dorlisheim
Naturellement si la possibilité se présente pour montée, le racing ne va surement pas sans priver, s'il gagne contre Laval la porte s'ouvrira un peu plus .


20 Avr 2017 11:52
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 10 Juin 2003 16:41
Messages: 2820
Localisation: WIEN
Pour le fun, l'avant match vu par l'entraineur de Laval

http://www.stade-lavallois.com/fan-zone/canal-tango/

_________________
La L1 j y crois encore


20 Avr 2017 17:00
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 15190
Localisation: Strasbourg
N'Dour blessé, a été remplacé par Seka et Sacko.
Je me demande qui va être aligné avec Dos Santos comme latéral.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


20 Avr 2017 21:52
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11432
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Pour une série sans fin
Invaincu depuis un mois et demi, séduisant dans le jeu développé, le Racing n’aura pas la partie facile à Laval. En évitant le piège chez le dernier, il confirmerait son profil de candidat à la montée.
Il y a l’espoir d’un nouveau joli tango à Laval. Il est partagé par les deux équipes, aux prises, ce soir, avec un objectif similaire mais des ambitions radicalement opposées.

Les Mayennais rêvent de rester dans un championnat dont ils ferment la marche, avec un peu plus de conviction depuis une semaine et leur victoire face à Reims (5-2). Les visiteurs strasbourgeois ont, eux, clairement en tête de le quitter, par le haut, moins d’un an après l’avoir rejoint par le bas.
Derrière, la meute a les crocs

Fort de ses 13 points récoltés en cinq matches, soit un petit peu moins que la moitié du total lavallois accumulé en 33 sorties, le Racing a une bonne tête de favori. Il n’a pas toujours tordu l’adversité comme il l’a fait lundi, face l’AC Ajaccio (4-2), mais sa force de frappe reste une marque de fabrique qui l’autorise à reluquer avec avidité ses cinq derniers rendez-vous de la saison.

À la dernière place qui envoie directement à l’échelon du dessus, soit la deuxième, la marge est étroite : un point devant Lens, à qui les Bleus rendront visite dans deux semaines, deux sur Nîmes, dont on parle peu sauf Thierry Laurey, trois sur Troyes. Autant dire qu’un faux pas corserait aussitôt l’affaire. Derrière, la meute a les crocs.

Le problème du jour, c’est qu’en face, même s’il fait peine à voir, le Stade lavallois a retrouvé quelques couleurs. La victoire contre Reims a eu du bon par ici puisque les chances champenoises en ont pris un rude coup. Le revers de la médaille, c’est que les protégés du pompier Thierry Goudet, qui a succédé à Marco Simone qui a lui-même succédé à Denis Zanko, ont retrouvé des raisons d’y croire.

Ils étaient quasiment morts. Après leur deuxième victoire en 2017, ils ne sont qu’à un point de la 18e place, celle qui donne une chance de se sauver en barrage face au 3e du National.

Aussi, l’entraîneur strasbourgeois, Thierry Laurey, n’a-t-il pas hésité à la jouer modeste, juste avant de prendre le train pour l’ouest. « Laval, sur le dernier match, a concédé beaucoup d’occasions mais s’en est créé aussi, constate-t-il. Et sa victoire va lui donner beaucoup de confiance. Une équipe qui est en confiance est une équipe dangereuse. Laval a la possibilité de nous poser des problèmes, donc de nous battre. »

En la matière, la sienne n’a pas trop mauvaise mine non plus. Et à un mois de la fin du championnat, il convient de ne plus gâcher les occasions dans la touffeur d’une fin de saison tendue comme l’atmosphère d’un match de Lyon. Cherchant à s’affranchir de la fièvre printanière pour nourrir son sang-froid, le Racing s’efforce d’abord d’apprécier d’être si bien loti. Il n’est pas question de finale, pas encore.
« Apporter un ou trois points dans notre escarcelle »

« On est en fin de saison et ça se tend un peu plus, remarque encore Thierry Laurey. Mais il ne faut pas non plus penser que la défaite est terrible. On aura le droit à l’erreur, mais si on pouvait éviter de faire l’erreur sur le prochain match… »

Ainsi, l’idée est d’entretenir une dynamique, sans jouer les fiers à bras. Depuis un mois et demi, le Racing n’a pas perdu et il n’aurait simplement rien contre le fait de prolonger ces bonnes habitudes. « Le bilan comptable est bon sur les cinq derniers matches et on doit rester dans cet état d’esprit pour apporter un ou trois points dans notre escarcelle, conclut l’entraîneur. Des concurrents directs vont se rencontrer et il faut profiter du calendrier pour ne pas rentrer bredouille. »

Capable de supporter la pression en jouant après les autres ces dernières semaines, le Racing cherchera à se montrer expert dans l’art de rendre la pareille à ses rivaux dans les hauteurs du classement.

Sans perdre, il aurait tout le loisir d’apprécier le spectacle de ses voisins de palier, Brest et Amiens demain, Lens lundi, et de les voir en baver.


21 Avr 2017 5:47
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11432
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Seka, fin de disgrâce ?
La victoire face à l’AC Ajaccio (4-2) a laissé des traces. Abdallah Ndour, touché au genou lundi, a déclaré forfait. Si Thierry Laurey ne se montrait pas trop alarmiste, il faudra faire sans lui. Il s’agit donc de revoir les plans après des sorties convaincantes depuis plus d’un mois. Le Racing est parti en Mayenne avec 17 joueurs, dont la liste recèle quelques choix forts. Ainsi, Ernest Seka, après une quinzaine de disgrâce, réapparaît dans un groupe qui s’efforcera de gérer aussi bien sa réintégration que son éviction. D’ailleurs, l’ex-capitaine n’est pas assuré de retrouver une place dans le onze de départ après son refus d’occuper le poste de latéral droit à Reims. Yoann Salmier pourrait s’y coller, Laurent Dos Santos étant préposé au remplacement de Ndour à gauche. Pour le reste, le Racing devrait s’appuyer sur du classique avec, notamment, un milieu de terrain « bien équilibré et en progrès » aux dires de Thierry Laurey, ce qui ferme la porte à un retour de Jérémy Grimm dans le onze de base. Toutefois, en attaque, Jérémy Blayac est sous la menace de Stéphane Bahoken, convaincant à chacune de ses entrées en jeu et dont la vitesse pourrait se révéler utile en terrain hostile.

Laval, la lanterne rouge qui a retrouvé des couleurs en s’imposant face à Reims il y a une semaine (5-2), doit composer avec nombre d’absences. Trois défenseurs centraux sont sur le flanc, Adrien Monfray, Malik Couturier et Aaron Appindangoye. S’il n’a jamais joué chez les pros à ce poste, Christopher Glombard va s’efforcer de faire resurgir ses souvenirs d’apprenti footballeur pour contrecarrer les plans alsaciens, en s’installant à côté du seul défenseur central valide, Kévin Afougou.

❏ LAVAL : Hautbois – Perrot, Glombard, Afougou, Quintin – Saint-Louis, Coutadeur (cap.), Alla, Wissa – Bayard, Ma. Dembele. Entraîneur : Thierry Goudet. Remplaçants : Cappone (g), Nsikulu, Mo. Dembele, Neyou, Parada.

❏ RACING : Oukidja – Salmier, Mangane, Saad, Dos Santos – Gonçalves, Aholou, Lienard – Boutaïb – Blayac (cap.), Guillaume. Entraîneur : Thierry Laurey.
Remplaçants : Schmittheissler (g), Seka, Bahoken, Grimm, Ndoye ou Sacko.

Laval – Racing. Stade Francis-le-Basser. Coup d’envoi : 20h. Arbitre : M. Petit. En direct sur BeIN SPORTS Max 7 et sur dna.fr


21 Avr 2017 5:52
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 52 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com