Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 25 Avr 2017 17:38



Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 [16/17] 29ème J : Strasbourg / Brest - 4/1 
Auteur Message
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 21:26
Messages: 9122
Localisation: Longjumeau
SO a écrit:
Racing-Brest le 11 mars

La rencontre de la 29e journée de Domino’s Ligue 2, entre le Racing et le Stade Brestois se disputera le samedi 11 mars à 15h au Stade de la Meinau.

Cette affiche du haut de tableau sera retransmise en direct sur BeIn Sports.


3 Mar 2017 21:01
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2004 16:17
Messages: 4314
Localisation: paris
Poy, le titre est à modifier ;-)

_________________
Si un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. S'il n'en a pas, s'inquiéter n'y changera rien


3 Mar 2017 23:16
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 21:26
Messages: 9122
Localisation: Longjumeau
Merci, avec les 3 à la suite j'ai fait plein de fautes, je pensais les avoir toutes vues :oops: :lol:


3 Mar 2017 23:27
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 11415
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Sans défense
La défense du Racing s’avère, pour l’heure, trop inefficace pour espérer un podium en fin de saison. La bande à Laurey doit renouer avec ses habitudes de 2016 pour ne pas nourrir de regrets.

La première partie de saison du promu alsacien a nourri une certaine ambition. En s’installant dans le premier tiers du classement, en passant décembre en boulet de canon avec trois victoires en autant de matches, les Strasbourgeois ont paru de crédibles candidats dans un championnat à la hiérarchie floue.

Et ni début 2017, ni la suite d’ailleurs, ne les ont transformés en minables de la Ligue 2. Mais en trois matches et en trois semaines s’est révélée une contrariante habitude dans leur manière de fonctionner.

Face à Épinal en Coupe de France, à Amiens et à Nîmes en championnat, les gardiens ont encaissé dix buts. Une parenthèse “portes ouvertes” a débuté que l’équipe de Laurey n’a pas réussi à fermer.
Le staff ne manque pas de cogiter pour corriger le problème

L’entraîneur du Racing a exprimé sa contrariété, même les soirs de victoire, face à Tours par exemple (4-2), soulignant qu’il serait bien compliqué de demeurer à proximité des sommets en prenant deux buts à chaque fois.

Ses protégés continuent à prendre deux buts à chaque fois ou presque, et s’appuyer sur la 18e défense de Ligue 2 pour rester à proximité du podium ressemble un peu plus chaque semaine à mission impossible.

Le Racing a encaissé 19 buts en neuf matches sur son cycle retour, soit autant que sur les 19 matches de l’aller. C’est le signe qu’il a perdu le fil d’une solidité, c’est aussi l’espoir qu’il puisse renouer avec une imperméabilité indispensable.

Le staff ne manque d’ailleurs pas de cogiter pour corriger le problème récurrent, qui a encore coûté un point, cette semaine, à Valenciennes. Immédiatement après la rencontre, Thierry Laurey n’a d’ailleurs pas tu ses ambitions : « On va constituer la meilleure équipe pour affronter Brest, on doit avoir de l’ambition et de l’humilité. On n’aura pas peur de trancher ».

L’entraîneur en a d’ailleurs fait une éclatante démonstration, au stade du Hainaut, en décidant de titulariser pour la première fois en championnat Landry Bonnefoi dans la cage et Yoann Salmier sur le côté droit. Les deux élus n’ont pas réalisé le match de leur vie. Ils n’ont pas non plus été les seuls à devoir plaider coupable de l’échec dans le Nord.

Kader Mangane a lancé l’action de l’ouverture du score en s’emmêlant les pinceaux à l’entrée de sa surface et Ernest Seka a été pris de vitesse sur l’ouverture qui a permis à Ciss de crucifier le Racing, s’appuyant alors sur trois défenseurs centraux.

Il reste que les inédites nouveautés de lundi marquent le souci de trouver la bonne formule. Depuis le début de la saison, composée des sept joueurs de derrière sous contrat, la défense strasbourgeoise a pris dix visages différents (lire par ailleurs) , parfois par choix, souvent par obligation.

Blessures et suspensions affectent logiquement le secteur. Mais le rythme du calendrier a également incité aux changements, avec le souci de ménager les énergies. Sur les six matches de Ligue 2 en février, quatre défenses différentes ont pu être alignées, mais seuls huit points sont tombés dans l’escarcelle alsacienne.
Une question d’état d’esprit et d’enthousiasme

Il s’avère également que les hiérarchies individuelles et collectives dans le secteur se révèlent surprenantes. En tenant compte du rendement de chaque joueur, un quatuor Marester-Seka-Salmier-Ndour constitue la meilleure formule pour la récolte de points.

Mais il faudrait aligner Saad à la place de Salmier pour prendre le moins de buts. Et sur le rendement d’ensemble, Dos Santos, Seka, Mangane et Ndour alignés de front ressemblent à la défense la plus convaincante depuis le début de saison : elle n’a néanmoins été choisie qu’à… une seule reprise lors de la victoire à domicile face à Troyes (2-0).

Accessoirement, le football n’étant pas un sport de statistiques, les chiffres dessinent une vérité toute relative. Et les deux défenses privilégiées par Laurey s’appuient sur cinq éléments, Marester, Seka, Salmier, Saad et Ndour, déjà présents au club la saison passée quand le Racing concassait la moindre attaque de National avec ses 19 buts encaissés en 34 matches, soit 13 buts de moins que la deuxième dans la hiérarchie.

Il serait donc d’abord question d’état d’esprit, « d’enthousiasme » évoqué par Thierry Laurey, de « l’envie de faire bloc » convoquée par Baptiste Guillaume, qui, pas plus qu’un autre, ne jette la pierre sur ses arrières.

Et au moins, avec près de 80 buts sur les 28 matches disputés jusqu’ici, n’y a-t-il pas l’occasion de s’ennuyer lors des sorties du Racing. L’idée, c’est désormais de soigner le frustrant déséquilibre arrière.



9 Mar 2017 5:53
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 11415
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Seka y croit
Si le Racing a traîné en route ces derniers temps, son capitaine, Ernest Seka, ne veut pas envisager une fin de saison sans saveur. En recevant le leader, son équipe peut se relancer dans la course à la montée.

Il n’est pas le plus irréprochable des joueurs dans une défense qui prend l’eau ces derniers temps. Mais le capitaine assume, relativise et rappelle l’essentiel. Le Racing prend trop de buts sur le cycle retour ? Ernest Seka trouve des explications sans se chercher d’excuses.

« Au mois de février notamment, on a enchaîné les matches, rappelle-t-il. On est professionnel, on se prépare pour chaque rencontre. Mais je pense que cela ira mieux maintenant que l’on a un match par semaine à préparer. On a des regrets par rapport au match perdu à Valenciennes, on a encaissé le but à la fin. Mais il faut passer à autre chose. »
« On y croira encore plus après le match de samedi »

L’échéance d’après arrive bien vite, Brest déboule demain à la Meinau et cela offre l’occasion d’effacer la frustration accumulée. « On va affronter le leader, poursuit Ernest Seka. C’est un match que l’on peut aborder sans pression, relâché. On connaît des problèmes défensifs, c’est vrai. Mais ce qui m’intéresse, c’est le match d’après. Et en l’occurrence, c’est celui de Brest. Il faudra être plus lucide que lundi. J’espère qu’on sera mieux. »

Cinq jours après son échec à Valenciennes, le Racing peut se relancer contre le premier. En cas de victoire, demain, à la Meinau, où il file plutôt un bon coton, l’occasion est offerte de revenir à trois points du premier. Le capitaine et ses coéquipiers ont l’occasion de prolonger le bail dans les hauteurs du classement.

« Ils sont leaders, on se rapprochera d’eux en cas de victoire, rappelle le capitaine. Il faut être ambitieux, par rapport à ce qu’on a réalisé jusqu’ici. Les supporters, les dirigeants et même nous les joueurs, l’environnement, en général, se montrent exigeants et nous conduisent à être ambitieux. Mais il ne faut pas oublier que l’on est des challengers. »

Il ne s’agit pas pour autant d’enterrer toute ambition à dix matches de la fin. Mais le Racing n’a assurément pas la capacité de calculer, de gérer et de se projeter. Ernest Seka, le capitaine, à la tête d’une défense en difficulté, s’en remet à quelques réalités objectives. « Face à Brest, on n’a rien à perdre, on est à domicile et il n’y a aucune raison de ne pas jouer le coup à fond », explique-t-il.

Avec le maintien au fond de la poche du short, l’objectif initial est rempli. Il reste qu’en étant cinquième à dix matches de la fin, il apparaîtrait ballot de se contenter d’assister à la lutte pour la montée, sans y participer alors que le Racing est juste à côté.

« C’est vrai, on a atteint notre but, apprécie le capitaine. Si on était 13e aujourd’hui, on aurait quelques raisons de se contenter du maintien. Là, on n’a aucune raison de se relâcher. On va y croire jusqu’à samedi. Et on y croira encore plus après le match, après avoir pris les trois points. Parce que c’est comme ça que je fonctionne et c’est l’état d’esprit que j’essaye de partager au sein de l’équipe : on ne gagnera pas tous les matches jusqu’à la fin de saison mais le match qui vient, on veut le gagner. On veut tous prendre du plaisir et montrer que l’on peut jouer le haut du tableau. » Jusqu’ici, malgré quelques ratés, le Racing a su se montrer à la hauteur des ambitions de son capitaine. Pourvu que cela dure.



10 Mar 2017 5:29
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 11415
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Sans Grimm
Hier matin, le Racing s’est consacré à une séance studieuse et pluvieuse. Thierry Laurey, l’entraîneur du Racing, a pu s’appuyer sur quasiment l’ensemble de son groupe, animant un atelier offensif pour conclure, veillant à une mise en place appliquée avant. Au regard de ce qui a pu être travaillé, quelques options sont ouvertes mais une certitude est apparue : touché à la cuisse, victime d’une béquille, Jérémy Grimm ne sera pas de la partie samedi. Tout laisse à penser que Jean-Eudes Aholou occupera le poste de sentinelle devant une défense qui doit gagner en imperméabilité.


10 Mar 2017 5:36
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 7:21
Messages: 13617
Localisation: Saujon (17)
bonne nouvelle, on ne prendra pas de but.

_________________
"Ginestet m a tuer..."


10 Mar 2017 14:00
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 7:21
Messages: 13617
Localisation: Saujon (17)
1-0 Blayac 74è

_________________
"Ginestet m a tuer..."


10 Mar 2017 16:54
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 20:07
Messages: 15181
Localisation: Strasbourg
SO a écrit:
Le groupe :

Bonnefoi, Oukidja ; Aholou, Bahoken, Blayac, Boutaib, Gonçalves, Gragnic, Guillaume, Lienard, Mangane, Marester, Ndour, Nogueira, Saad, Seka.
Les absents : Grimm (béquille), Salmier (repos), Benkaïd, Caci, Dos Santos, Gambetta, Ndoye, Sacko, Schmittheissler, Solvet, Weissbeck (équipe réserve).

Je me demande si Oukidja reprendra sa place ou si Bonnefoi va continuer dans les buts.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


10 Mar 2017 18:22
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 11415
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Stop ou encore
Après deux défaites de rang, le Racing ne peut plus se permettre de traîner en route à dix matches de la fin. En accueillant Brest, le leader, il peut nourrir sa légitimité dans les hauteurs du classement.

à ce stade de la saison, un retard n’est pas loin d’apparaître comme rédhibitoire. Sur le podium ou dans son environnement proche, le Racing n’a pas été vraiment distancé en enchaînant deux défaites de rang, face à Clermont à la Meinau ou à Valenciennes. Mais une passe de trois serait du plus mauvais effet.
«On réussit jusqu’ici un championnat positif»

Ce n’est pas que les Strasbourgeois présentent un visage absolument hideux ces temps-ci. Face à Clermont (0-2) ou à Valenciennes (2-1), sans réaliser de grand match, ils auraient pu gratter quelque chose. Mais le 0 sur 6 sonne comme un coup de moins bien, l’expression d’une décompression alors que le maintien est désormais acquis, ce qui est appréciable pour un promu à plus de deux mois du baisser de rideau.

Il ne semble toutefois pas dans les intentions alsaciennes de se consacrer à une fin de saison en pente douce alors que déboule le leader, Brest, cornaqué par Jean-Marc Furlan. Derrière le quatuor de tête, quatre gros bras du championnat attendus à pareille fête, le Racing a donné autant de plaisir qu’il en a pris jusqu’ici.

« On a envie d’avoir un objectif pour la fin de saison, garantit Jérémy Blayac. On va croiser des concurrents directs. On n’a pas de pression alors que les autres ont affirmé leurs ambitions et on sait ce que c’est. On l’a vécu la saison dernière. À nous d’en tirer profit et de jouer libéré. »

Les Strasbourgeois savent faire même si des erreurs individuelles ou des fautes de placement lui ont coûté quelques points sur le cycle retour. Pas plus tard qu’il y a cinq jours, au stade du Hainaut.

En 2017, son rythme a baissé. « On se retrouve à disputer un match important, relève Thierry Laurey. Mais il est important pour les deux équipes. On n’est plus comme à une certaine époque, au mois de décembre, avec le sentiment d’avoir des chevaux sous le capot. Dans ces cas-là, on doit revenir à des choses basiques. »

En la matière, la marge de progression est toute trouvée. Le Racing a mal à sa défense, avec 19 buts encaissés en neuf matches. Et sa faculté à cracher le feu ne lui permet pas de sortir à chaque fois de l’ornière.

« Le fait de beaucoup marquer ne doit pas nous conduire à prendre autant de buts, souligne Jérémy Blayac. On gagnera peut-être un ou deux matches 4-2, 4-3 ou 3-2 sur les dix qu’il reste. Mais pas plus. Et on a montré en cette saison que l’on savait bien défendre. » Il faudra effectivement hausser son niveau de rigueur.

Car s’il n’est pas un époustouflant leader, Brest, capable de perdre à domicile face au 15e le week-end dernier, mais aussi à Fleury Mérogis en Coupe de France, gère son avance, premier depuis plus de trois mois, redoutable voyageur.
«On manque de culture tactique»

En perdant un match sur quatre et en gagnant qu’une fois sur deux, la bande à Furlan n’a rien d’un épouvantail. Mais elle bat une mesure suffisamment soutenue pour règner en un royaume sans grosse tête dont au moins un tiers des occupants peuvent espérer monter à l’étage du dessus.

« On manque de culture tactique, il y a encore beaucoup de choses à améliorer, relève encore l’entraîneur du Racing, Thierry Laurey. Mais malgré la période, je considère que l’on réussit jusqu’ici un championnat positif. Ces derniers jours, on a veillé à regonfler le moral des garçons, parce que tout n’est pas à jeter. La question qui se pose concerne l’état de fatigue. On a tendance à jouer comme si on était à 100% et ce n’est pas le cas. Est-on capable de gérer alors que l’on n’est qu’à 80?»

Ernest Seka et ses coéquipiers ne sont en effet pas du genre à gérer leurs efforts. Mais en un joli après-midi de mars, alors que plus de 16 000 supporters sont attendus à la Meinau, il est sans doute l’heure de donner sans compter. En une occasion de revenir à trois points du premier, il ne saurait être question de calculer.

Initialement prévu le 7 avril, Reims - Racing a été décalé au samedi 8 avril, 15h.


11 Mar 2017 5:30
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 42 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com