Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 26 Juin 2017 5:26



Répondre au sujet  [ 46 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 [16/17] 25ème J: Strasbourg / Orléans - 3/2 
Auteur Message
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 9590
Localisation: HAGUENAU
c'est bien ce que je dis achtung et que ça va être très compliqué, mais j'ai compris que FM veut nous embrouiller dans ses pronos :lol:


9 Fév 2017 22:10
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11714
Localisation: Dorlisheim
Citation:
Match à notre portée mais attention aux abeilles Orléanaises : ils viennent de gagner leurs 3 derniers match tout de même !


Dommage pour eux car il vont perdre le quatrième.


10 Fév 2017 17:11
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11714
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Rebond attendu
Après la claque reçue à Troyes (4-0), Khalid Boutaïb, le meilleur buteur strasbourgeois, attend une réaction de ses troupes, lundi soir, lors de la réception d’Orléans.
À l’instar des autres joueurs strasbourgeois, Khalid Boutaïb est sorti penaud des vestiaires du stade de l’Aube, mardi soir.

Mais quelques jours après avoir sombré avec les siens en Champagne, le meilleur artilleur alsacien (11 buts en Ligue 2) a retrouvé le sourire.

Malgré un gros rhume, l’international marocain âgé de 29 ans s’est « vidé la tête » et espère repartir sur de bonnes bases lundi, pour la réception d’Orléans dans le cadre de la 25e journée de Ligue 2.
« Retrouver de la solidité »

– Comment avez-vous vécu cette lourde défaite à Troyes ?


– C’était dur. Prendre deux buts sur coups de pied arrêtés, coup sur coup, c’était rageant. On est vraiment mal entré dans cette deuxième mi-temps. Et ensuite, on a complètement lâché, comme des enfants, alors qu’il n’y avait pas de quoi paniquer…

– Après avoir perdu en encaissant quatre buts, est-ce simple de se remettre en route ?


– Il faut tout de suite se vider la tête, pour éviter de s’enfoncer, mentalement parlant. Il faut se remettre d’aplomb tout de suite, il faut rebondir dès lundi.

Comme je viens de le dire, à Troyes, on a laissé filer le match, on s’est laissé faire. Perdre, ça arrive dans une saison. Mais lâcher comme ça, ce n’est pas bon. On doit absolument se remobiliser, surtout que le goal average peut s’avérer important en fin de saison…

L’année dernière, Le Havre a raté la montée en Ligue 1 d’un but. Même si notre objectif à nous est le maintien, laisser un point par ci ou par là peut occasionner des regrets en fin de saison.

– Vous avez encaissé dix buts (*) lors des trois derniers déplacements. Ça commence à faire beaucoup, non ?


– Oui. Ces dernières semaines, on a pris trop de buts. Il faut retrouver notre solidité, et là, je parle du collectif, pas seulement des quatre défenseurs. Il faut que tout le monde refasse les efforts nécessaires.

– Surtout que vous avez une petite revanche à prendre par rapport à Orléans, où vous vous étiez lourdement inclinés en septembre (3-1)...

– Se remobiliser, ça va au-delà du match aller à Orléans. On sait surtout que cette équipe a de la qualité, malgré son classement (17e , ndlr).

Ici, tout le monde nous voit favoris, mais ce match va être très compliqué. Ce sera comme contre Niort (3-0) ou Laval (1-0), il va falloir trouver des solutions pour marquer.

L’idée est d’être le plus solide possible, pour ne leur laisser aucune opportunité et essayer de débloquer la situation rapidement en notre faveur.

(*) le Racing a encaissé quatre buts à Amiens (4-3), deux à Nîmes (2-2) et quatre à Troyes (4-0)


11 Fév 2017 6:27
Profil
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro

Inscription: 13 Aoû 2013 16:21
Messages: 595
solari1 a écrit:
Le coup du promu qui est pas mal, ça veut plus dire grand chose dans cette ligue 2.
Quasiment chaque année il y a le promu surprise. On a eu Istres, Arles et le Gazelec qui sont même carrément montés en ligue 1. La saison dernière, le Red Star a failli monter. Et, cette saison, il y a le Racing et Amiens. Donc, rien de neuf. Ca n'enlève rien à la bonne saison du Racing bien sur, mais, c'est pas une si grande surprise que ça.

Le Racing, malgré la défaite d'hier soir, possède encore des chances certaines de monter, surtout avec son match en retard. Mais, la concurrence est rude, dans ce championnat incertain, et imprévisible. Alors, si montée il devait y avoir, il faudra bien la préparer, car, l'histoire démontre que ceux qui sont montés du national en ligue 1 en 2 ans, ne se maintiennent pas.
Après, le Racing possède plus de moyens que les autres exemples, mais, le passage à la ligue 1 est toujours délicat, même pour les promus s'y étant préparés sur 2 ou 3 années.

Cependant, je suis persuadé que Keller rêve d'une montée dès cette saison. Car, elle serait obtenu sans la pression d'un favori. Ce qui ne serait pas le cas de la saison prochaine, ou le Racing serait un favori évident. Et, on voit bien que pour d'autres, d'une saison à l'autre rien est acquis. Auxerre, ambitionnait depuis 3 ans la montée, et là ce retrouve à jouer pour ne pas descendre. Sochaux, galère pour remonter, malgré un nouvel investisseur.

Donc, la saison prochaine, il faudra jouer avec la pression du favori. Sachant, que la montée en ligue 1 est plus difficile, avec cette place de barragiste.
C'est la normalité des choses pour un club comme le Racing, mais, la montée de cette saison éviterait le piège des incertitudes de la ligue 2 à Keller.

Entièrement d'accord sauf sur un point : je ne suis pas sûr que Keller souhaite la montée.


11 Fév 2017 17:12
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11714
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
“DON” à la relance
Didier Ollé-Nicolle a tourné la douloureuse page colmarienne, celle qui s’est conclue par le naufrage des SRC. Le voilà depuis un peu plus d’un mois à la tête d’Orléans qu’il s’efforce de maintenir en Ligue 2.

Il n’a pas mis trop de temps pour rebondir. Il faut croire que Didier Ollé-Nicolle conserve une certaine cote dans le milieu. Un peu plus de six mois après avoir vécu la triste fin des SRC, qui ont déposé le bilan l’été dernier, “DON” a pris la tête de l’US Orléans, qui rendra visite au Racing, demain.
« Certains ne nous ont jamais dit la vérité »

L’entraîneur a tourné une page, un brin amer. « On a vécu trois à quatre mois en immersion, avec les joueurs, se souvient-il. On avait le sentiment que ça allait finir comme ça, même si c’est une désagréable surprise de vivre une aventure comme celle-là dans une ville comme Colmar, dans une région comme l’Alsace. »

Pour lui, il ne s’agit pas de la première déconvenue liée aux coulisses d’un club. Il avait décroché la montée en Ligue 2, trois ans auparavant, avec Rouen avant que le club normand ne dépose également le bilan. « Les deux processus n’ont rien à voir, car à Rouen, on avait pu travailler sereinement, précise-t-il. à Colmar, cela s’est révélé vraiment décevant parce que certaines personnes ne nous ont jamais dit la vérité et je ne pense pas à l’ancien président Gryczka en disant ça. »

“DON” se refuse toutefois à vivre dans le passé. Après quelques mois pour digérer, il a eu la possibilité de trier les possibilités offertes. Il n’a pas donné suite à des contacts avec des clubs étrangers, ni même à deux premières offres de club de L2.

« Je voulais rester en France pour des raisons personnelles, et les premières propositions de L 2 ne me convenaient pas en raison des dirigeants, précise-t-il. Je ne voulais pas entraîner pour entraîner. »
« Quatre départs en janvier, un truc qui n’était pas prévu »

Il a finalement opté pour une boutique où il y avait toutes les conditions pour galérer. Orléans était dernier du championnat quand il a pris la suite d’Olivier Frapolli, après Noël. Et le mercato hivernal a mis en lumière des… finances étriquées. Décidément… « C’est vrai que les quatre départs en janvier ( outre la vente de Jean-Eudes Aholou au Racing, Anthar Yahia, devenu directeur sportif, Greg Houla et Jordi Delclos ont quitté l’effectif orléanais, ndlr ), c’est un truc qui n’était pas prévu, explique-t-il. Les dirigeants m’ont dit que l’argent du transfert d’Aholou était indispensable pour terminer la saison. Ça m’a ennuyé qu’il nous quitte. Et j’ai été obligé d’intégrer deux ou trois jeunes pour les séances d’entraînement. Après, je suis persuadé que le groupe a le potentiel pour s’en sortir. »

L’effectif mis à sa disposition péche en quantité. Mais Didier Ollé-Nicolle veut croire en sa qualité. Les premières sorties se sont révélées cruelles, avec deux défaites pour commencer l’année.

« On a perdu sur des erreurs individuelles, il y avait peut-être du stress, du manque de confiance lié à notre situation », explique-t-il. La suite est nettement plus riante et participe au flou hiérarchique en vigueur en Ligue 2.

Les derniers peuvent battre les premiers et Orléans en a fait la démonstration en remportant deux matches de bas de tableau après avoir donné une leçon de réalisme à Sochaux (1-0). En moins de deux semaines, l’ancien Strasbourgeois Gauthier Pinaud et ses copains ont gagné autant de matches qu’en six mois.

L’équipe du Loiret n’est pas tirée d’affaire pour autant. Mais au moins a-t-elle renoué avec l’espoir, en position de barragiste ce matin.

« On voit que tous les matches ou presque sont serrés dans ce championnat, souligne Didier Ollé-Nicolle. Et pour nous, même avec une embellie, on est très loin du compte. Et on sait aussi qu’il y a de nombreux domaines qui nécessitent une amélioration, l’organisation, la défense, l’efficacité. Mais en fait, ça concerne toutes les équipes. »

L’homme de l’Ain aborde le rendez-vous à venir avec de l’humilité plein la voix. Les deux clubs aux prises, lundi, à la Meinau, n’appartiennent pas à la même galaxie à l’entendre. « Il faut comparer ce qu’il est comparable, note-t-il à l’heure d’évoquer le match de la 25e journée. Strasbourg et Orléans, ça n’a rien à voir en termes de potentiel, de ville, d’infrastructures. Strasbourg, c’est du même niveau que Brest, Lens, Troyes, Sochaux ou Reims. C’est une équipe du premier tiers du championnat et c’est logique quand on voit son potentiel athlétique avec les Seka, Bahoken, Grimm, Guillaume ou Blayac. Moi, j’ai 15 à 16 joueurs sur lesquels je peux compter. Eux, ils sont 23 ou 24. Quand il m’en manque, je suis dans la difficulté. Et puis avec la répétition des matches, les conditions de jeu. »

C’est comme si Didier Ollé-Nicolle avait sorti le parapluie avant l’échéance du lundi. Il sait qu’une soirée de février, par ici, peut être pluvieuse. Mais il a aussi certainement dans l’idée que même en tant que petit visiteur, elle peut être victorieuse.


12 Fév 2017 6:33
Profil
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro

Inscription: 13 Aoû 2013 16:21
Messages: 595
Je ne sens pas bien ce match.
Je pense à la composition suivante : Oukidja-Marester-Seka-Salmier-N'Dour-Grimm-Gonçalves-Liénard-Boutaïb-Guillaume-Bahoken.
Hormis Salmier, auquel je préfère Saad, ça devrait être l'équipe type, à mon humble avis.
J'espère que Nogueira ne sera pas aligné, il n'apporte rien, pour moi c'est un leurre.
Une victoire est indispensable si on veut garder espoir. Je persiste toujours à dire que la montée est possible, dans ce championnat
tout est possible.


12 Fév 2017 19:02
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 15326
Localisation: Strasbourg
Oui il y a de fortes chances pour que la compo soit celle que tu as donnée.
Par contre, même si je préfère aussi Gonçalves, je me demande si ce n'est pas mieux d'avoir Nogueira titulaires car s'il faut faire rentrer un joueur en seconde période pour inverser la tendance dans un match compliqué, je préfère faire entrer un Gonçalves plutôt qu'un Nogueira.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


12 Fév 2017 19:22
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 15326
Localisation: Strasbourg
Marester s'est blessé à la hanche, il devrait donc être remplacé par Dos Santos dans le 11 de départ.
SO a écrit:
Le groupe :

Bonnefoi, Oukidja ; Bahoken, Blayac, Boutaib, Dos Santos, Gonçalves, Gragnic, Grimm, Guillaume, Lienard, Ndour, Ndoye, Nogueira, Saad, Salmier, Seka.

Les absents : Aholou (suspendus), Marester (hanche), Mangane (cuisse),Caci, Benkaïd, Gambetta, Sacko, Schmittheissler, Weissbeck (équipe réserve), Solvet (suspension CFA2).

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


12 Fév 2017 19:29
Profil
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro

Inscription: 13 Aoû 2013 16:21
Messages: 595
Ca c'est pas une bonne nouvelle.


12 Fév 2017 19:44
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11714
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Vite se relever
Humilié à Troyes, il y a six jours, le Racing est en quête de revanche, ce soir, face à Orléans. Mais le promu mal loti qui l’avait battu à l’aller, semble irrésistible ces temps-ci. Alors, méfiance…


En ce moment, le championnat de Ligue 2, notamment parmi ses cadors, a des allures de danse folklorique des plus simplistes : c’est un pas en avant, un pas en arrière parmi les meilleurs qui semblent rechigner à s’éloigner les uns des autres. Cela ne manque pas.

Ils sont une ribambelle, quasiment les trois quarts, à nourrir des espoirs de podium et les observateurs y perdent leurs petits et leurs certitudes à chaque journée. Amiens a enchaîné deux victoires et ressemble à un avion de chasse dans les hauteurs du classement. Sochaux, quatre défaites, un nul depuis la reprise, redevient crédible à la faveur d’une simple victoire à Reims avant-hier (0-1).
« Avec 36 points, tu n’es pas le roi du pétrole »

Hier, Thierry Laurey, l’entraîneur du Racing, n’a pas manqué de résumer l’incertitude du moment en mettant au défi son quatuor d’auditeurs de lui donner le trio de tête à la fin du mois de mai. Aucun ne s’y est essayé.

Avant d’anticiper, de calculer ou/et de rêver, pour le Racing, il s’agit d’abord de se relever. Après s’être rassurés face au Gazélec Ajaccio (2-0), il y a une dizaine de jours, les Strasbourgeois en ont pris une bonne, la plus grosse depuis le début de saison, dans l’Aube, mardi (4-0).

Et sans les enterrer définitivement car il ne faut jurer de rien en Ligue 2, vous l’aurez compris, un nouveau faux pas, ce soir, face à Orléans, jetterait une part d’ombre sur ce qu’Ernest Seka et ses copains ont fait de bien depuis l’été dernier.

« Avec 36 points, tu n’es pas le roi du pétrole, constate l’entraîneur des Bleus. Cela serait vraiment dommage, après avoir eu un investissement pendant six mois, de ne pas faire les efforts sur les deux ou trois qu’il reste. »

Aussi l’accueil d’Orléans relève-t-il d’une certaine importance. Les hommes du Loiret, 18es et barragistes, ne devraient pas susciter une inquiétude démesurée pour le virtuel 2e en cas de victoire ce soir (*) ?

C’est que les positions sont toutes relatives, trois jours après que l’avant-dernier, Auxerre, a donné la leçon au leader, Brest (3-1). Déjà, Orléans, lui, a remporté ses trois derniers matches.

« Leur forme du moment est intéressante, constate Thierry Laurey. Avec trois victoires, tu sors la tête de l’eau. » Avec une quatrième, les hommes de Didier Ollé-Nicolle s’éclairciraient bougrement l’horizon.

Il n’est néanmoins pas question d’envisager l’échec dans les rangs alsaciens. La Meinau est un havre où le Racing réussit bien. Il y retrouve des sensations trop souvent perdues de vue, ailleurs. Et ailleurs, dans le passé, cela a été à Orléans. Les Bleus peuvent avoir une dent contre leurs visiteurs du soir. C’est eux qui leur ont fait mordre la poussière en premier cette saison, à la mi-septembre, un soir où personne n’a trouvé la lumière ou n’a su l’éteindre pour calmer l’ardeur d’un promu mal barré. Cette défaite initiale (3-1) avait ouvert une période agitée, à deux points récoltés en cinq matches.
Douze buts encaissés en six matches, cela fait beaucoup

Depuis, Jean-Eudes Aholou, suspendu ce soir, a changé de camp. Ollé-Nicolle, il y a peu à Colmar, a remplacé Olivier Frapolli sur le banc orléanais. Et le Racing a su se remettre aux avant-postes en faisant un peu moins preuve d’inconstance que quelques autres.

Mais la dernière défaite en date, un mois de janvier sur courant alternatif et une organisation défensive trop souvent aux fraises – douze buts encaissés en six matches dont deux disputés contre des clubs amateurs, cela fait beaucoup – rappellent que la marge reste étroite, chaque week-end, voire deux fois par semaine avec les cadences actuelles.

« Il y a des choses qui ne doivent pas se reproduire, a tonné encore le coach strasbourgeois qui désire ardemment que ses protégés tirent les leçons de la déconvenue à Troyes. On s’est fourvoyé au niveau de la concentration, on a laissé le ballon à l’adversaire et des espaces. Je suis content d’avoir une équipe qui marque beaucoup de buts. Mais ça ne doit pas être la fête derrière. Après de tels matches, il faut se poser des questions. » Ce soir, c’est aussi un match où le Racing est appelé à donner des réponses.

(*) : le Racing compte un match en retard à disputer le 21 février, à la Meinau, face à la lanterne rouge, Tours


13 Fév 2017 6:06
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 46 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com